L’itinéraire de notre road-trip de 2 semaines en Islande

Pour notre séjour de 2 semaines en Islande, nous avons choisi de faire le tour de l’île par la route 1. C’est un itinéraire très classique qui permet d’avoir un bel aperçu de l’île. Hélas, cela ne laisse pas le temps pour aller dans le Landmannalaugar, mon seul regret (même si pour cela il est impératif de louer une voiture de type 4*4). Mais c’est pas grave car je me suis promis d’y retourner un jour pour faire le célèbre trek du Landmannalaugar!

Je vous propose dans cet article un description brève de notre itinéraire jour par jour. Vous retrouverez toutes les informations détaillées par lieu dans des articles dédiés, pour cela il suffit de suivre les liens !

carte islande itineraire

Jour 1 : Arrivée en fin d’après midi à Reykjavik. Petite balade dans la ville : visite de la cathédrale, de l’opéra, balade autour du lac de Tjörnin et shopping dans Laugavegur, l’avenue commerçante. Nuit au camping de Reykjavik

cathédrale de Reykjavik

Jour 2 : Péninsule de Grindavik : champ géothermique de Seltun, randonnée (n°47) dans la région thermale de Krysuvik, puis détente au Blue Lagoon, nuit au camping de Þingvellir

Blue Lagoon Islande

Jour 3 : Le Cercle d’Or : Þingvellir (rando °46) – Geysir, cascade de Gullfoss, nuit au camping de Selfoss

cercledor

Jour 4 : Randonnée à Hveragerði  et baignade dans une source chaude naturelle (rando n°49), nuit au camping de Selfoss

baignade dans la riviere chaude à Hveragerdi

Jour 5 : Cascades de Seljalandsfoss, Skógafoss (début de la rando n°1) et randonnée sur les hauteurs de Vik (rando n°6), nuit au camping de Vik

cascade de skogafoss

Jour 6 : Observation des macareux à Dyrhólaey près de Vik, rando (n°10) à Kirkjubæjarklaustur, parc national de Skaftafell (rando n°11 à la cascade Svartifoss), nuit au camping de Skaftafell

la cote islandaise dans les environs de vik

Klaustur

Jour 7 : Randonnée sur le glacier de Svínafellsjökull (parc national de Skaftafell), randonnée au lac proglaciaire de Jökulsárlón (rando n°15),  nuit au camping de Djupigovur

glacier de skaftafell

Jokulsarlon

Jour 8 : Visite des environs d’Eglisstadir : cascade Hengifoss (rando 18), forêt d’Hallormsstaður (fragment de la rando n°17), camping un peu au milieu de nulle part, avant la bifurcation pour Dettifoss

Port de Djupivogur

hengifoss

Jour 9 : cascade de Dettifoss (première crevaison – pneu complètement explosé…), Myvatn : circuit de solfatares jusqu’au Namafjall (rando 30), bains naturels de Myvatn, camping Myvatn

dettifoss

Jour 10 : Husavik (musée de la baleine, observation des baleines à bosse) – Myvatn: rando dans les crevasses chaudes de Grjotagja (rando 29), camping Myvatn

Port d'Husavik

Jour 11 : Myvatn : balade à cheval, rando (n°27) dans les châteaux noirs de Dimmuborgir et ascension du cratère Hverfjall, puis rando (n°31) dans le champ de lave de Krafla, camping Myvatn

coucher de soleil sur le lac de Myvatn

Jour 12 : Cascade de Godafoss, Akureyri, visite de Varmahlid (musée Glaumbaer : ferme traditionnelle reconstituée et vieille église), camping à Hvammstangi dans la péninsule de Vatnes

Café à Akureyri

Jour 13 : Péninsule de Vatnsnes (observation des phoques et tour de la péninsule en voiture), journée pluvieuse : visite du musée « The Settlement Center à Borganes, camping à Borganes

peninsule de vatnes

Jour 14 : 2° crevaison due cette fois à un petit gravillon sans doute lors du tour de la péninsule de Vatnsnes. Réparation du pneu à Borganes. Journée pluvieuse et brumeuse, nous renonçons à une randonnée à la cascade d’Hraunfossar (n°44) au profit de la visite du musée national d’islande à Reykjavik, nuit dans B&B à Kefvlakik à proximité de l’aéroport. C’était une bonne idée d’avoir un hébergement en dur pour la dernière nuit : cela nous a permis de faire sécher toutes nos affaires dont la tente !

Jour 15 : Départ tôt le matin pour Paris

Le bilan de notre séjour en Islande

un nombre incalculable de cascades,

– des randos toutes plus belles les unes que les autres,

– ma première fois sur un glacier,

– l’observation des baleines à Husavik : une journée inoubliable !

nous avons vraiment apprécié et profité des longues journées (le soleil se couchait vers 23h et se levait vers 3h/4h) => pas de stress pour finir les randonnées avant la nuit. Nous avons même commencé certaines randos vers 18h ! En plus, c’est vraiment pratique pour le camping car on peut dîner dehors. Dès que le soleil se couche, on perd facilement et instantanément près d’une dizaine de degrés. Par contre il faut prévoir son masque de nuit pour ne pas être réveillé très tôt !

2 crevaisons, on fini le voyage experts en remplacement de pneus et on se frotte les mains d’avoir payé un pneu neuf à mi parcours. Dès que l’on sort de la route 1, les routes sont en mauvais état, et ce même sans aller du côté des routes F interdites aux voitures non 4*4.

finalement nous avons plutôt eu de la chance niveau météo car nous avons quand même eu un grand nombre de journées relativement ensoleillées. Nos deux premiers jours ont été pluvieux mais avec de la bruine, ce qui n’était pas trop génant pour les randonnées une fois équipé de capes de pluie. Par contre nous avons surtout souffert les 2 derniers jours (brume + pluie assez forte). Nous étions bien contents d’avoir la nuit en B&B le dernier soir pour pouvoir faire sécher un peu les affaires !

– c’était mon premier voyage aussi long 100% camping (en général je faisais du camping seulement pour des weeks end). J’appréhendais un peu mais finalement j’ai vraiment adoré l’expérience. Surtout que les campings islandais sont magnifiques, souvent déserts, et dans des lieux de rêves au coeur de la nature. Certains disposent de salles chauffées pour faire la cuisine et diner au chaud – génial les jours de mauvais temps ou trop venteux (ce fut un critère de choix pour certains jours 🙂 )

 

Quel budget pour un voyage en Islande ?

L’Islande est l’une des destinations les plus chères du monde car le niveau de vie y est très élevé et car quasiment tous les produits sont importés.

Pour réduire le budget, on peut :

  • opter pour le camping (relire dans cet article mes conseils pour le camping en Islande),
  • éviter les fruits et légumes (ou se limiter aux pommes et bananes qui sont encore à peu près abordables – au passage savez vous que grâce à la géothermie l’Islande est le premier pays producteur de banane en Europe ?). Les 5 fruits et légumes par jour, vous oubliez 🙂 ça sera pour le retour ! (ex : 20€/kg de raisin…)
  • et ne pas manger (trop souvent) au restaurant ! De toute façon, clairement, l’Islande n’est pas réputée pour sa gastronomie. Si cela vous amuse de manger de la baleine (même si personnellement cela me choque de manger une espère protégée…) ou des macareux moines, libre à vous, sinon c’est souvent de la junk food (hamburger, pizza, fish and chips…). Pour un ordre de grandeur, le burger, c’est de l’ordre de 20€, le menu plus élaboré – et plus équilibré, autour de 40€. Le peu de fois où l’on a mangé au restaurant, nous nous sommes tournés vers l’option pizza/burger/fish and chips.

Éventuellement vous pouvez choisir de vous déplacer en stop (en haute saison ça à l’air de bien marcher) ou en transport en commun. Cela permet aussi de réduire les coûts mais on est moins libre de ses mouvements.

Hormis la vie quotidienne, les randonnées et visites (hormis les musées) sont pour la plupart gratuites car aucun parc n’est payant, ce qui permet d’équilibrer un peu le budget.

Nos dépenses :

(Nous avons fait le voyage en 2012, les prix ont sûrement augmenté depuis. Taux de change : 1€ <=> 150 ISK environ aux variations près)

Billets d’avion : A/R Paris- Reykjavik : 435 €

Location de voiture : 830 € (le plus petit modèle pour 2 semaines de location. Ça peut sembler cher mais j’ai passé beaucoup de temps à comparer les différents tarifs et c’est le meilleur prix que j’ai trouvé – pour info je suis passée par Keflavik Airport Carrental) + 250 ISK / litre d’essence

Camping : entre 1000 et 1500 ISK / nuit

B&B Keflavik : 60 € / nuit

Excursions :

  • Observation des baleines : 55€/pers
  • Blue Lagoon : 40€/pers
  • Randonnée sur le glacier de Skaftafell : 6500 ISK/pers
  • Musée de la Baleine d’Husavik : 800 ISK
  • Musée national d’Islande : 1000 ISK
  • Randonnée équestre : 8900 ISK/pers pour 2h

Au total, compter environ 1500€ pour 2 semaines de voyage en camping…

Le prix peut vite monter si vous souhaitez séjourner dans des hôtels car dans les zones reculées il faut compter entre 150 et 200€/nuit !

 

Conseils pratiques

27102014-IMGP8712

Si vous aimez les randonnées, je ne peux que vous conseiller d’emmener avec vous l’indispensable guide Rother des 50 plus belles randonnées en Islande. Il fut un bien fidèle compagnon de voyage ! La quasi totalité des randonnées que nous avons réalisées durant notre séjour sont issues de ce livre! Dans l’itinéraire, j’ai glissé les numéros de randonnée qui correspondent au numéro du livre.

Si vous n’aimez pas la randonnée, privilégiez plutôt une autre destination ! Il n’y a pas grand chose d’autre à faire en Islande 🙂

Si vous cherchez des conseils sur la conduite en Islande, je vous recommande cet article très complet du blog i-Voyages.

Si vous n’avez pas le temps d’organiser votre séjour, n’hésitez pas à regarder de mon partenaire Comptoir des Voyages, agence spécialisée dans les voyages individuels sur mesure.

Avec quelques jours de plus

J’aurais aimé :

  • randonner dans le Landmannalaugar
  • visiter la péninsule du Snaefellsjokull
  • me rendre sur les îles Vestmann
  • aller faire un tour du côté des fjords du nord est
  • aller découvrir le volcan Askja au centre de l’île

Tant pis, il faudra y retourner !

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Itinéraire de 2 semaines en Islande pour un road-trip sur la route 1