Hveragerði, avec ses 2000 habitants, est une assez grosse ville à l’échelle islandaise. Situé à proximité du Cercle d’Or et à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik, Ce lieu doit sa renommé à son activité géothermique. Ici, on réalise à quel point notre planète est vivante : fumerolles, marmites de boues, et rivières brûlantes… la terre est en ébullition ! Et il faut mieux regarder où l’on met les pieds. La géothermie a permis de développement de la culture de fruits en serre. On y trouve de tout : tomate, kiwis… et même des bananes ! Et oui, grâce à la géothermie, l’Islande est devenue le premier production de bananes d’Europe !

 

La zone géothermique d’Hveragerði

Nous commençons notre découverte d’Hveragerði par la visite de son aire géothermique. L’accueil du site se fait via une petite serre où l’on y cultive quelques tomates. C’est une des premières fois que nous voyons des fumerolles et des marmites de boue, alors nous étions comme des petits fous ! En fait, rétrospectivement, ce site n’est pas très impressionnant. C’est pourquoi, je vous conseille de le voir plutôt en début de voyage, et surtout avant de faire la randonnée vers les sources chaudes d’Hveragerði dont je vous parle juste après).

L’eau y est tellement chaude qu’il est possible de se faire cuire un œuf dans l’eau de la rivière !  Il faut juste être un peu patient : l’eau n’étant pas à 100°C, il faut compter environ 15 min pour obtenir un œuf dur ! Nous n’avons pas été suffisamment téméraires pour le manger : l’eau sacrément chargée en soufre, sent l’œuf pourri à plein nez !

serres de tomate à Hveragerdi
aire géothermique de Hvergerdi

cuisson d'un oeuf à l'aire géothermique de Hveragerdi

La randonnée des sources chaudes d’Hveragerði

Bon cette petite visite nous aura mis en appétit de phénomènes géothermiques, mais clairement pas rassasiés. Ça tombe bien, ce n’est que l’amuse bouche. Place maintenant aux choses sérieuses !

L’intérêt principal d’Hveragerði est de se baigner au cœur de la nature dans une eau divinement chaude ! Il y a en effet non loin de là une source d’eau qui jailli de la terre à une température proche de 100°C, hélas un peu trop chaude pour se baigner … Par contre, celle-ci se jette dans une autre source d’eau, froide celle-ci, ce qui permet d’obtenir une température idéale pour se baigner !

La randonnée est facile à trouver : prendre une carte de la ville à l’office du tourisme et suivre les indications vers la rivière chaude “hot river” et le balisage. Impossible de se perdre : il n’y a qu’un seul chemin ! Ce sentier de randonnée est magique : on randonne entre les cascades et les fumerolles. Au loin, de la vapeur s’élève dans le ciel : la rivière chaude n’est plus très loin !

randonnée zone géothermique de Hveragerði - Islande

randonnée zone géothermique de Hveragerði - Islande

la rivière chaude d'Hvergerdi
IMGP9374

Visiblement les moutons aiment l’odeur du soufre… A moins que ce ne soit la chaleur apportée par les fumées sortant de terre ?  Attention, il ne faut mieux pas s’éloigner du chemin : la terre par endroit peut vraiment être très chaude, comme en témoigne cette marmite de boue en ébullition !
moutons se réchauffant avec les fumerolles de soufre
marmite de boue en ébullition - zone géothermique de Hveragerði
rivière chaude en islande

On continue la randonnée en remontant petit à petit la rivière. Si en bas l’eau est “froide” (un gué traversé en début de randonnée nous surprend par sa température agréable : on pense que l’eau est déjà à 20°C environ), plus on avance, plus elle se réchauffe !

Pour savoir où l’eau est à la température la plus agréable : pas de secret : aller ou tout le monde se baigne déjà. Nous avons essayer de nous croire plus malin que les islandais en nous éloignant un peu , mais l’eau était encore trop chaude pour y rester ! Nous avons donc fini par rejoindre le troupeau… (Il y a en réalité plusieurs sources froides qui refroidissent la rivière chaude, et l’eau se réchauffe rapidement en avancant. Au point de confluence, il est même possible de se brûler !)

Mieux vaut donc s’arrêter là où l’eau atteint une température idéale de 35-40°C.

baignade source chaude Hveragerði - Islande

En continuant le chemin et en remontant la rivière, on arrive à la zone de confluence. Là non plus, il ne faut pas s’éloigner du chemin car la zone est très marécageuse. Nos chaussures en ont fait les frais !

source chaude Hveragerði - Islande

 Nous avons poursuivi la randonnée en faisant le tour d’une petite colline, avant de revenir à la confluence côté rivière froide. L’occasion de prendre un peu de hauteur pour découvrir ces paysages désertiques superbes !

randonnée à la source chaude d'Hveragerði - Islande
paysage d'islande

Du fait du développement d’algues, l’eau se colore d’une manière très particulière :

eau turquoise en islande
fumerolles en islande

Cette randonnée nous a fait découvrir des paysages vraiment superbes ! Difficile même de les retranscrire en photo avec laquelle on perd l’échelle et l’immensité désertique. Reste seulement des souvenirs inoubliables…

Sur le chemin du retour, on se fait la réflexion que nous avons bien fait de commencer la journée par l’aire géothermique. Après avoir vu des tels paysages, elle nous paraîtrai presque ridicule !!

 

>> Retrouvez parc ici, l’itinéraire de mon séjour de 2 semaines en Islande

>>  et par ici, mes conseils pour pratiquer le camping en Islande

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest ! 

randonnée dans les sources chaudes autour d'Hveragerði - Islande