Après la baignade dans une rivière chaude à Hveragerði, nous continuons le tour de l’islande par la route 1 direction Skógar, un village d’une trentaine d’habitants. En quittant Selfoss, on quitte aussi un peu la civilisation. On fait le plein de nourriture, car à partir de maintenant, les villes de plus de 100 habitants se feront rares jusqu’à ce que l’on est atteint Egilsstaðir, une des plus grosses villes de l’Islande avec ces 2300 habitants, à l’opposé de l’île par rapport à Reykjavík.

La cascade Seljalandsfoss

Sur la route vers Skógar, on s’arrête à la magnifique cascade de Seljalandsfoss. En fait, le coin regorge d’une quantité incroyable de cascades. Il y en a par dizaines ! De toutes les tailles, des plus ou moins impressionnantes. L’Islande est LE pays des cascades par excellence. Je ne crois pas que l’on ai fait un jour de voyage sans en voir au moins 1.

Si il y a autant de cascades, c’est à cause des nombreux glaciers dont la fonte créée sont lot de cascade. Ici sur la rive sud, c’est du glacier l’Eyjafallajoküll (vous savez, le célèbre volcan islandais qui avait bloqué l’espace aérien pendant plusieurs semaines) qu’elles prennent leur source,

cascades de Seljalandfoss et Gljúfrafoss

Un des cascades qui vaut l’arrêt – parce qu’on deviendrait presque blasé des cascades en Islande – c’est celle de Seljalandsfoss : sa particularité est que l’on peut passer derrière la cascade ! Par contre, il est conseillé de s’équiper de k-way ou d’une cape de pluie car mine de rien ça mouille ! Avant de partir, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil rapide à la cascade Gljúfrafoss juste à côté.

cascade Seljalandsfoss - Islande

cascade Seljalandfoss - Islande

La cascade Skógar

Après cet pause cascade on reprend la route pour une vingtaine de minute pour une seconde cascade : Skogafoss, situé tout près du village de Skógar que vous pouvez voir sur les photos si dessous :

 

Paysage près de skogar - Islande

Paysage près de Skogar - Islande

Comme vous pouvez le constater les villages sont vraiment minuscules. A peine quelques maisons… Du coup nous nous sommes rendus directement à la cascade, point de départ de notre randonnée de la journée.

La cascade Skógafoss

La cascade de Skogafoss est très puissante. On peut s’en approcher d’assez près. Face à elle, et du haut de ses 60 m,  on se sent vraiment tout petit. De plus, elle fait un bruit terrible et nous asperge rapidement ! Finalement, on renonce à s’en approcher aussi près que le chemin nous le permet !

cascade Skogafoss - Islande

 

 Non loin de la cascade, il y a un petit camping dans lequel nous n’avons pas séjourné, mais j’avoue que ça doit être quelque chose de dormir dans un site pareil ! Par contre, mieux vaut avoir prévu ses provisions car il n’y a rien pour se ravitailler.

Cascade Skogafoss - IslandeAprès avoir pique-niquer devant cette belle cascade (enfin plus précisément dans la voiture en regardant la cascade, car comme vous le remarquez la météo n’était pas vraiment au rendez vous), on part pour une belle rando, qui est en fait le premier tronçon du trek mythique qui relie Skogar au Landmannalaugar.

Petite disgression sur ce trek que nous n’avons pas fait : la partie la plus fréquentée est celle qui relie Þórsmörk au Landmannalaugar – mais en rajoutant une journée de marche, on peut relier Skógar et Þórsmörk. De ce que j’ai pu lire, il est plus facile d’aller dans le sens  Landmannalaugar => Skógar car le dénivelé va dans le bon sens, par contre pour la beauté des paysages, c’est mieux de faire l’inverse car apparemment le Landmannalaugar est la plus belle région de l’Islande, c’est donc plus motivant d’y aller crescendo.

rivière skoga - Islande

Bref de notre côté nous nous sommes limités au début de la randonnée puisque nous avions décidé dès le début du voyage de ne pas aller dans le Landmanallaugar. Nous n’avions que 2 semaines et nous avons préféré, pour une première fois, nous consacrer au tour de l’île. Mais j’espère un jour retourner une semaine en Islande pour faire ce fameux trek ! Un autre aspect qui nous a rebutter est qu’il aurait fallu louer un 4*4 (ce qui est extrêmement cher) ou immobiliser notre voiture de location – et vu le prix à la journée de celle-ci- ce n’est pas la solution que nous avons retenue. Je ne regrette pas cette décision car nous avons adoré tout ce que nous avons vu par ailleurs 🙂

le long de la rivière skoga - Islande

Le départ de la randonnée se fait par l’escalier situé du côté droit de la cascade de Skogafoss. Ensuite, il n’y a qu’à suivre la rivière jusqu’à ce l’on ai envie de faire demi tour. Le paysage désertique est magnifique !

L’absence d’arbre en Islande est frappante, mais cela permet d’avoir toujours une portée de vue incroyable ! Cependant, si aujourd’hui il n’y a pas d’arbre, il n’en a pas toujours été ainsi. Le déboisement a été réalisé par les vikings il y a près de 1000 ans : ils ont coupé les arbres pour construire des maisons, des bateaux, pour se chauffer… à tel point qu’aujourd’hui encore il ne reste plus rien. L’Islande est un témoignage de l’impact durable que peut avoir l’homme sur le paysage. La seule forêt d’Islande, située dans la région d’Egilsstaðir est issu d’un projet de reboisement assez récent. Le reboisement de l’Islande n’est pas chose facile : l’absence durable d’arbre à appauvri les sols et favorisé l’érosiion.

Pour revenir à notre randonnée, nous longeons la rivière Skoga qui est ponctué d’un nombres incalculables de petites cascades. Malgré la brume et la bruine, le paysage reste spectaculaire. Malgré le temps qui ne fuit pas de la partie, j’ai vraiment beaucoup aimé ce lieu. De ce que j’ai lu, quand le temps est dégagé, on peut voir le sommet des glaciers, ce qui doit aussi être magnifique !

Nous marchons ainsi environ 2 heures. Comme nous avons prévu une seconde randonnée du côté de Vik, nous sommes obligé de faire demi-tour. De toute façon à force de monter, on commence à s’enfoncer progressivement dans le brouillard et la randonnée devient de moins en moins agréable. C’est donc sans trop de regret que nous revenons sur nos pas avant de reprendre la route en direction de Vik.

le long de la rivière skoga - Islande

 

>> Retrouvez ICI l’itinéraire de mon séjour de 2 semaines en Islande

>> Retrouvez ICI mes conseils pour pratiquer le camping en Islande