Le Lac de Myvatn est une des zones les plus touristiques d’Islande. Situé au nord de l’île à 1 heure de route environ d’Akureyri, c’est un bon point de chute pour rayonner dans la région du nord est de l’île : à Husavik, vous pourrez partir à la recherche des baleines à bosses, tandis qu’à Dettifoss vous pourrez admirer une des cascades les plus puissantes d’Europe !

Mais surtout, les abords du lac concentrent à eux seuls un grand nombre de sites géologiques variés, que ce soit pour le volcanisme ou la géothermie. Je pense que l’on pourrait y passer facilement y rester une semaine sans ennuyer ! Myvatn est une base idéale pour pratiquer de multiples activités : randonnée, vélo, balade à cheval, baignade dans des sources chaudes… où pour partir en excursion au volcan Askja pour avoir un aperçu du centre de l’Islande.

Il y en a pour tous les goûts. C’est une région pour laquelle j’ai personnellement eu une gros coup de cœur et que je vous conseille de découvrir lors d’un voyage en Islande !

Nous avons séjourné 4 jours au camping de Bjarg sur les rives du lac de Myvatn. Ce fût l’un des campings les plus remplis de notre séjour, mais néanmoins équipé pour recevoir pas mal de monde : nous avons pu sans soucis prendre nos repas et cuisiner dans la salle couverte lors des journées de mauvais temps, pas de queue à la douche…

Nous avons tellement aimé ce lieu que nous avons décidé de prolonger notre séjour d’une journée par rapport au programme initial. Nous aurions aimé pouvoir rester encore un peu plus longtemps, notamment pour partir en excursion organisée dans la « Terre du Milieu » jusqu’au volcan d’Askja. Mais hélas les bonnes choses ont une fin et nous ne pouvions pas trop prolonger notre séjour à Myvatn, car il nous restait de la route à parcourir pour rentrer sur Reykjavik.

1 – Les solfatares de Namafjall

Les solfatares de Namafjall sont le premier site géothermique que l’on croise en arrivant par la route de l’Est. Juste avant d’arriver sur la ville de Reykjahlid, on découvre le superbe site aux variations de terre jaune, orange et ocre et surtout de nombreuses fumerolles à l’odeur de soufre. Je vous conseille de découvrir le lieu à pied et surtout de grimper en haut de la petite colline qui domine le site afin de profiter d’une superbe vue sur tout le site. Ici on a plus l’impression d’être sur la planète Mars que sur la Terre !

 

solfatares de Namafjall

solfatares de namafjall myvatn
solfatares de Namafjall

 

 

2 – Baignade aux Myvatn Nature Baths

Myvatn a son  Blue Lagoon en un peu moins cher : les bains naturels de Myvatn qui sont un lieu de détente bien agréable, surtout après avoir passer la journée à crapahuter dans la région. L’eau sort de terre à plus de 136°C est est refroidie à une température de 36-40°C compatible avec la baignade. Nous y avons passé un moment magique à contempler le coucher du soleil sur le champ de solfatares de Namafjall et le cratère Hverfall. Je vous conseille vivement d’y aller en fin de journée, car la lumière est magique et que l’on profite encore mieux d’un bon moment de détente après une journée bien remplie.

bains naturels Myvatn Nature Baths

Réservez votre entrée aux bains de Myvatn

 

3 – Le champ de lave de Leirhnjukur

Au-delà de l’usine géothermique, s’étend le paysage exceptionnel du champ de lave de Leirhnjukur constitué de coulées plus ou moins récentes dont la dernière remonte à 1984. On la distingue bien, car étant plus récente elle est encore beaucoup plus sombre que les autres. C’est vraiment impressionnant de s’y balader : le paysage a des aspects de fin du monde. A certains endroits, au niveau des coulées de lave les plus récentes, la terre est encore tiède.

 

Coulée de lave Leirhnjukur près de Myvatn

coulée de lave Leirhnjukur Myvatn
Coulée de Lave Leirhnjukur près de Myvatn

 

Ne repartez pas sans avoir jeté un coup d’œil au cratère de Viti situé juste à côté.

cratere de Viti près de Myvatn

 

4 – Les Châteaux noirs de Dimmuborgir

Les Châteaux noirs de Dimmuborgir sont de drôles de formations de lave, semblables à des forteresses. Cela forme un vrai dédale de sculptures de lave dans lesquelles on crapahute. Les sentiers sont bien balisés et plusieurs itinéraires sont proposés.

Châteaux noirs de Dimmuborgir - Myvatn - Islande

 

5 – L’ascension du cratère d’Hverfall

Le cratère d’Hverfall domine la rive Est du lac de Myvatn. C’est lui que l’on peut admirer depuis les bains chauds. N’étant pas très sportive à l’époque, j’avais vraiment eu du mal à arriver à bout de ce cratère, car le chemin permettant d’atteindre le sommet est vraiment très pentu ! Entre la raideur du sentier et le fait qu’il soit constitué de gravillons qui glissent sous nos pas au fur et à mesure que l’on monte… l’ascension est assez difficile – en tout cas bien fatigante. Heureusement, celle-ci n’est pas très longue. En prenant son temps, on fini par arriver au sommet, et être récompensé de ses efforts ! Une fois en haut, nous avions un vent à décorner les bœufs. C’était vraiment impressionnant ! On avait l’impression que l’on allait littéralement s’envoler…

cratère d’Hverfall - Myvatn - Islande

cratère d’Hverfall - Myvatn - Islande

6 – Les grottes de Grjótagjá

Les grottes de Grjótagjá sont facilement accessibles à pied depuis le camping de Bjarg. Une randonnée conduit à ces grottes dans lesquelles on y trouve des sources d’eau plus ou moins chaude. Il est interdit de d’y baigner. De toute façon, la température de l’eau est  si élevée que l’on peut à peine y tremper le pied. Je n’ai pas pu prendre de photos à l’intérieur même des grottes à cause du manque de luminosité.

en sortant des grottes de Grjótagjá

IMGP9946

IMGP9949

 

7 – Balade à cheval islandais autour des pseudo-cratères

Cette zone située au sud du lac de Myvatn est peu être la moins jolie. Mais là encore on y trouve des formations géologiques particulières. Il s’agit là de mini cratères de lave, dans lesquels ont élus domicile de nombreux moutons.

Nous avons visité cette zone à dos de cheval islandais, une excursion réservée sur place à l’accueil de notre camping. Il faut savoir que l’Islande est un pays où la place du cheval est importante. Il y aurait même plus de chevaux que d’habitants. Malgré leur petite taille (1m25 à 1m40 au garrot) ceux-ci ne sont pas des poneys, mais bien des chevaux (je ne saurais pas vous dire pourquoi).

L’Islandais est ainsi une race chevaline descendant directement des chevaux de l’époque des Vikings, soit du IXème siècle. Cette race n’a jamais connu de croisement, les importations de chevaux étant interdite sur l’île pour préserver la pureté de la race. La sélection naturelle en a ainsi fait une race extrêmement résistante, capable de se contente d’une nourriture assez pauvre et de conditions climatiques difficiles.

Pseudo-cratères près du lac de Myvatn

Sur le dos d'un cheval islandais

Ils également ont la particularité d’avoir 5 allures. En plus du pas, du trot et du galop, ils possèdent également le tôlt et l’amble. Moi qui ne suis habituellement pas très à l’aise sur un cheval, j’ai vraiment adoré la balade et eu totalement confiance dans mon cheval. Si un jour vous allez en Islande, je vous conseille vraiment l’expérience, même si vous n’avez aucune notion d’équitation (ce qui est un peu mon cas) : car ces chevaux sont vraiment très dociles !  Du fait de leur faible hauteur, pour une fois je me suis sentie assez à l’aise.

 

Carte interactive du lac de Myvatn

Retrouvez sur cette carte interactive l’emplacement des 7 points d’intérêt décrits dans cet article. Pour vous aider à vous y retrouver, les numéros sur la carte correspondent au numéro des paragraphes.

 

Réservez un hébergement à Myvatn

Retrouvez ci-dessous la carte interactive ci-dessous, les hébergements disponibles à Myvatn :



Booking.com


Réservez un hébergement à Myvatn

 

Mes autres articles sur le Nord de l’Islande

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Découvrez les 7 plus beaux points d'intéret de la région du lac de Myvatn en Islande