Pour voir des icebergs, nul besoin d’aller jusqu’au pôle nord. Sur la côte sud de l’Islande, au bord de la route 1, à 250 km à l’est de Reykjavik, le glacier Vatnajökull (le glacier principal de l’île) se jette dans une lagune glaciaire nommée Jökulsárlón. Des morceaux de glace s’en détachent, formant de petits icebergs qui dérivent vers l’océan, faisant du Jökulsárlón un des sites incontournables de l’Islande !

Des bateaux amphibies proposent des excursion au milieu du Jökulsárlón, afin de voir les icebergs de plus près. Certains morceaux ont une taille vraiment impressionnante ! Les icebergs ne sont pas d’un blanc immaculé : des poussières volcaniques marbrent ces morceaux de glaces de tranches noires et grises.

Nous avons choisi de rester sur les rives du lac. L’excursion en bateau est assez onéreuse et en plus génère de la pollution au niveau du lac. Je vous recommande donc de ne pas choisir cette solution, d’une part car depuis la rive, on profite très bien du spectacle du lac glaciaire et de ses icebergs, et d’autre part car les zones froides et fermées comme la lagune du Jökulsárlón sont particulièrement sensible à cette nuisance.

Apparemment, il est également possible d’observer des phoques dans les parages. Nous ne les avons pas vu, mais comme nous avons pu le constater à la péninsule de Vatnsnes, ils se confondent très bien avec les rochers.

 

Randonnée sur les rives du Lac de Jökulsárlón

C’est donc en randonnant le long des rives du lac que nous découvrons ces paysages magnifiques. Pour ce faire, nous suivons l’itinéraire recommandé par notre Guide Rother. Le guide propose une randonnée de 3 heures pour un total de 8 km avec deux sentiers en aller-retour depuis le parking (un itinéraire vers l’est et un autre vers l’ouest), mais nous décidons de l’écourter en n’en faisant que la moitié puisque les deux propositions semblent mener à des paysages similaires. Bien que le sentier soit très facile et tout plat nous n’avaçons pas vite ! La faute au magnifique paysage que l’on a envie de photographier sous tous les angles !

Nous en prenons plein les yeux et ce paysage restera l’un de mes coups de cœur de mon voyage en Islande !

iceberg à la dérive sur le lac glaciaire de Jökulsárlón - Islande

Balade en bateau sur le Jökulsárlón - Islande

Jökulsárlón - Islande

Des icebergs dans la lagune du Jökulsárlón - Islande

 

La création du lac glaciaire de Jökulsárlón, une histoire récente

La formation du lac glaciaire de Jökulsárlón est assez récente puisque celui-ci serait apparu seulement vers les années 1930. Avec le réchauffement climatique, le lac s’est peu à peu agrandi, pour atteindre aujourd’hui une superficie de 18 km². Ici plus qu’ailleurs, on mesure la rapidité du changement climatique. Se dire qu’il y a moins de 100 ans ce paysage n’existait pas, et que dans 100 ans, la majorité du glacier aura peut être fondu, fait vraiment tout drôle !

lac glaciaire du Jokulsarlon

lac glaciaire du Jokulsarlon

iceberg dans le lac glaciaire du Jokulsarlon

Après cette superbe balade, il est temps pour nous de prendre la route : le lendemain, il nous faut être à Eglisstadir pour déposer notre ami à l’aéroport.

 

Excursion au lac de Jökulsárlón depuis Reykjavik

Si vous n’avez pas de voitures ou que votre séjour en Islande est limitée, vous pouvez découvrir le lac glaciaire du Jökulsárlón en partant pour une excursion organisée d’une journée au départ de Reykjavik. En plus du lac glaciaire, cette excursion vous fera découvrir la cascade de Seljalandsfoss et Vik. Néanmoins, soyez prévu, la journée sera chargée car il faut compter environ 5h de route pour relier Jökulsárlón depuis la capitale islandaise !

Mes autres articles sur la côte sud de l’Islande

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest

Le Lac Glaciaire de Jökulsárlón en Islande

Cet article contient des liens affiliés. En réservant par eux, vous ne payez pas plus cher mais je touche une petite commission qui permet de soutenir le blog.