Après notre traversée du Swaziland, nous retrouvons l’Afrique du Sud. Notre prochaine étape est la réserve de Hluhluwe (prononcer chlouchlouwé) dans le Nord de la province du KwaZulu Natal. Il s’agit en fait de la réunion de deux réserves : celle de Hluhluwe et celle d’iMfolozi, en une seule même réserve. Seule une route les sépare, mais des aménagements ont été réalisés pour permettre aux animaux de la traverser en toute sécurité.

Après un safari mémorable dans le Parc Kruger, nous remettons donc le couvert ici. Nous avons choisi de visiter cette réserve, car elle est connue pour avoir sauvée les rhinocéros blancs de l’extinction dans les années 1940-1950.  En effet, dans les années 1950, l’espèce était quasiment éteinte. Il ne restait qu’une vingtaine de rhinocéros au moment où l'”Opération Rhino” est lancée. Les rhinocéros sont capturés et transportés dans différentes réserves pour qu’ils puissent se reproduire. Cette opération fût un grand succès. Aujourd’hui la population de rhinocéros blancs à Hluhluwe dépasse les 10 000 têtes. La population de rhinocéros a tellement augmenté que des ventes sont régulièrement organisées pour permettre à d’autres parcs d’Afrique, comme le Kruger, ou des zoos, d’acheter des rhinocéros. Tous les rhinocéros blancs d’Afrique ont pour parent un rhinocéros de Hluhluwe. Malgré ce succès, la vigilance est de mise pour les autorités sud africaine car les rhinocéros sont en danger à cause de la forte augmentation du braconnage. Les rhinocéros sont en effet tués pour leur corne, dont la poudre est vendue autour de 50 000 euros le kilo au marché noir en Asie pour ses prétendues vertus médicinales. Assez peu inquiétés jusqu’en 2010, ils sont plus de 1000 a être tués ces dernière années rien qu’en Afrique du Sud. Si ce rythme perdure, l’espèce pourrait disparaître d’ici 10 ans. Hélas, rien n’est donc gagné dans la protection du rhinocéros.

Le parc Hluhluwe abrite deux espèces de rhinocéros : le rhinocéros blanc et le rhinocéros noir (nettement moins nombreux). Ces deux espèces sont en réalité de couleurs grises.  Le nom de rhinocéros blanc vient en effet d’une erreur de compréhension du néerlandais : les anglais ont traduits le mot “wijde” (devenu wit en afrikaans) qui signifie large en “white”. Je ne suis pas sure d’avoir réellement réussi à distinguer les deux espèces. En tout cas j’ai eu l’impression de voir uniquement des rhinocéros blancs durant mes deux jours de safari.

réserve naturel de Hluhluwe dans le Kwazulu-Natal

Visite du Parc de Hluhluwe-iMfolozi

Après une longue route depuis le Swaziland, nous arrivons à la Mémorial Gate, l’une des entrées du parc en milieu d’après-midi. Nous profiterons des quelques heures qui nous restent avant la tombée de la nuit pour faire un premier tour sur les pistes du parc. Ce qui nous surprend en premier lieu, c’est la verdure qui contraste avec les paysages très secs du Kruger. Notre première soirée est un peu light en observation : un troupeau de buffles au loin et quelques Nyalas (une sorte d’antilope qui ressemble un peu au Koudou) dans les broussailles.

Si le parc de Hluhluwe possède malgré de nombreuses espèces, j’ai trouvé que la densité d’animaux semblait bien moins importante qu’au Kruger. Est ce à cause de la sécheresse, et d’un grand nombre de cours d’eau complètement asséchés, mais nous passeront plusieurs heures sans RIEN voir du tout, même pas un impala.

Des rhinoceros blancs à Hluhluwe

Nous sommes restés deux jours dans le parc. Nous avons organisé notre séjour en alternant les excursions guidées (safari en voiture et balade à pied dans le bush) et le safari en autonomie avec notre voiture de location. La route principale est goudronnée, tandis que les autres routes sont des pistes en plutôt bon état. On peut rouler facilement avec une voiture standard.

Contrairement au Parc Kruger où nous avons eu peu de moments vraiment creux, ce ne sera pas le cas à Hluhluwe. Nous ne verrons rien, ou quasiment rien (deux zèbres par ci, un Nyala par là, entre 11h et 16h. C’est cela aussi le safari, essayer de comprendre le comportement des animaux, et trouver leurs coins préférés (souvent près de sources d’eau).

 

Troupeau de trois zèbres - réserve de Hluhluwe

Nyala male - réserve de Hluhluwe - Afrique du Sud
Une girafe traversant la route - Parc de Hluhluwe

 

Excursion Morning Game Drive

J’avais réservé avec l’hébergement un “Morning Game Drive” c’est à dire un safari en 4*4 accompagné par un ranger. J’avais choisi cette option pour deux raisons : la première étant que je savais que nous n’aurions pas la motivation de nous lever de nous même à 5h du matin pour observer les animaux et d’autre part, ayant fait cette réservation avant mon voyage en Afrique du Sud (et mon safari au Kruger), je me disais qu’il n’y avait rien de mieux qu’un guide qui connaissait le parc comme sa poches et toutes les petites habitudes des animaux, pour faire un safari.

Si j’avais été déçue de l’excursion organisé au Kruger, ce ne fût pas le cas de cette Morning Game Drive qui fût un véritable festival de rencontre avec les animaux. Notre excursion commence fort : à peine partis, notre guide repère deux voitures arrêtées en travers de la route. Il est 6h du matin, autant dire qu’il n’y a pas encore grand monde : il doit donc y avoir quelque chose d’intéressant dans le coin. Effectivement, nous découvrons à notre surprise deux lions mâles magnifiques. Nous aurons même la chance de les voir en mouvement : ils se réveillent paresseusement et commence à se diriger vers la route, longent les voitures et puis continuent leur petit bonhomme de chemin sans se soucier de nous. C’était vraiment fou, on les a vu à quelques mètres seulement de nous !

un lion dans la réserve Hluhluwe en Afrique du Sud

un couple de lion au milieu de la route
un lion au milieu de la route - réserve de Hluhluwe

 

Puis plus loin, ce sera un troupeau de buffles qui traversera la route devant notre voiture, puis des zèbres, et encore des rhinocéros. 3 Big Fives sur 5 observé de près en seulement 3 heures ! Je crois que nous n’aurons jamais été aussi efficaces ! Le matin semble vraiment une période idéale pour observer les animaux. Au parc Hlhuluwe, ils dorment plutôt dans les hauteurs du parc, et lorsqu’il se réveillent le matin, se dirigent vers la rivière en contrebas pour boire. C’est sur leur chemin vers la rivière que nous les observerons ainsi le mieux. Peut être aurions nous dû faire l’effort de nous lever tôt au Kruger également !

Buffles - réserve de Hluhluwe - Afrique du Sud

Zebres - réserve de Hluhluwe - Afrique du Sud

Je me rends compte que pour assister à un spectacle comme celui-ci, il faut de la chance, mais pas seulement : il faut du temps. Dans la plupart des voyages organisés en Afrique du Sud, les safaris sont très courts (par exemple seulement 2 à 3 h dans la réserve Hluhluwe). Pour augmenter la probabilité d’observer des animaux, et qui plus est des animaux rares, la seule solution est de rester plus longtemps à leur recherche. Les excursions à Hluhluwe sont souvent proposés au départ de Santa Lucia, avec seulement 3 heures de safari, on peut avoir de la chance… ou pas et rentrer bredouille. C’est un peu dommage, car on a rarement l’occasion de vivre de telles expériences !

 

Excursion Morning Walk

Le lendemain matin, nous rempilons avec une seconde excursion réservée cette fois sur place. Après avoir adoré marché dans le bush au Kruger, nous sautons sur les dernières places de la Morning Walk Safari encore disponibles. Mieux vaut réserver ce genre d’activités à l’avances car les groupes sont limités et nous avons eu de la chance d’avoir de la place !

lever de soleil sur le parc de Hluhluwe

Morning Walk Safari dans le parc de Hluhluwe

Lors de la Morning Walk, nous n’avons pas vu beaucoup d’animaux, juste quelques nyalas de loin. Les animaux nous repèrent bien plus à pied qu’en voiture et sont donc plus craintifs. D’ailleurs heureusement, car nous n’avons pas vraiment envie de tomber nez à nez avec un éléphant ou un rhinocéros… Néanmoins la balade encadrée par le ranger était passionnante, nous avons appris à reconnaître les traces laissés par les animaux dans le bush. Le guide nous a également montré une araignée vraiment particulière, qui ne tisse pas de toiles mais laisse des pièges dans le sol : elle creuse un trou dans laquelle elle se cache et avec sa soie créé une petite porte. Ainsi quand un insecte passe à proximité, elle sent les vibrations sur la porte et sort pour venir le manger.

Araignée dans le parc Hluhluwe
Araignée d'Afrique qui se cache dans un trou

 

Hilltop Rest Camp

Il n’y a pas énormément de choix pour séjourner dans l’enceinte du parc de Hluhluwe. Seulement deux campements “en dur” : le Hilltop Resort côté Hluhluwe et le Mpila Camp côté iMfolozi. Si le premier est un gros complexe tout équité avec un restaurant panoramique, le second camp est plus rustique et il est obligatoire de prévoir ses repas car il n’y a aucun restaurant.

Nous décidons donc de casser notre tirelire pour passer deux nuits au Hilltop Rest Camp. Nous aurions du choisir la formule avec dîner : la boutique proposait vraiment peu de choses à cuisiner et nous n’avions aucunes provisions, aussi nous avons payer pour un supplément pour une cuisine que nous n’avons pas utilisée.

Un des gros points forts du Hilltop Rest Camp est sa terrasse panoramique depuis laquelle on peut observer des animaux. En réalité, durant nos deux jours, la terrasse était fortement exposée au vent, aussi nous n’y sommes pas éternisés. Par contre nous avons profité des grandes baies vitrés du restaurant. Nous avons notamment vu passer lors un groupe de singes accompagnés de leurs petits lors de notre premier petit déjeuner, c’était vraiment magique.

Terrasse panoramique du restaurant de HilltopRest Camp

panorama depuis la terrasse du Hilltop Rest Camp

La nuit au Hilltop Rest Camp avec le diner, le petit déjeuner et une excursion revient (lorsque l’on prend la bonne formule) à 163 € pour deux. C’est assez cher par rapport à tout ce que l’on a pu dépenser au cours de notre voyage, mais l’on atteint pas non plus les prix exorbitants des réserves privées. Après avoir passé 3 nuits dans un bungalow rustique au Swaziland, nous découvrons notre superbe bungalow au milieu des arbres. Il s’agit d’une petite maison de deux pièces (cuisine/salon et chambre) avec une terrasse privative. Le cadre est vraiment fou et cela restera notre plus bel hébergement de notre séjour en Afrique du Sud. En même temps, nous avions en général un budget par nuits 2 à 3 fois moins chers !

Notre bungalow au Hilltop Rest Camp

Chambre - Hilltop Rest Camp

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Safari dans la réserve Hluhluwe pour observer les rhinocéros - KwaZuluNatal - Afrique du Sud