Lors de notre voyage de trois semaines en Afrique du Sud, nous avons séjourné une semaine au Cap, ce qui nous a laissé pas mal de temps pour profiter de la ville et de ses environs. Que vous y séjourniez une semaine ou quelques jours, je vous conseille de consacrer au moins une journée entière à la découverte de la Péninsule du Cap. Les paysages sont magnifiques et il y a énormément de choses à découvrir. Je vous ai préparé dans cet article un itinéraire d’une journée pour découvrir la région. Je vous préviens à l’avance, c’est un peu chargé, on l’a fait sur 1 journée et demi ! (mais on y aussi pris le temps de randonner du côté de Giftkommetjie, un endroit un peu nettement fréquenté qu’entre Cape Point et Cap de Bonne Espérance.

Pour découvrir la péninsule, si vous êtes avec votre véhicule personnel, je vous conseille de commencer par l’est et de finir par l’ouest (et donc de suivre les arrêts que je vous conseille dans l’ordre indiquer) pour deux raisons :

  • Vous aurez le soleil du bon côté pour les photos
  • Comme on roule à gauche en Afrique du Sud, vous serez toujours du côté de la mer. Vous profiterez mieux des paysages de la péninsule du Cap et il sera plus facile et moins dangereux de s’arrêter aux points de vue (non pas que la circulation soit intense mais parfois les points de vue sont dans des virages sans trop de visibilité).

 

1 – Pause photo aux cabanons colorés de St James Beach

Ce premier arrêt n’est pas forcément indispensable mais les cabines de plage colorées de Saint James Beach sont particulièrement photogéniques. Comme cela ne fait pas faire un gros détour, autant vous y arrêter quelques minutes ! Apparemment, il y a également des cabanons colorés sur la plage de Muizenberg qui leur ressemblent beaucoup, mais nous n’y sommes pas allés.

les cabines de plage colorées de Saint Jame Beach

2 – Rendre visite aux manchots de Boulders Beach

La péninsule abrite une des dernières colonies de manchot du Cap au niveau de la plage de Boulders juste après Simon’s Town. L’entrée du site est relativement chère (70 R/personne – soit plus de trois fois plus chère que la Penguin Nature Reserve entre le Cape et Hermanus), mais elle est comprise dans la Wild Card (une carte qui peut vite valoir le coup si vous avez prévu de séjourner plusieurs jours dans les parcs nationaux comme le Kruger). La plage est idyllique avec son sable blanc et son eau turquoise.

Le site de Boulders est en fait constitué de deux parties : une plage réservée aux manchots : on peut les observer depuis des pontons en bois sans les déranger et une seconde plage où il est possible de poser sa serviette. Il arrive que quelques manchots viennent jusque là mais ils sont nettement moins nombreux. Je dois vous avouer que j’adore ces petites bêtes et j’étais totalement en admiration devant eux ! Ils sont vraiment adorables et ont une démarche trop rigolote. Dans la colonie, il y avait quelques jeunes reconnaissables à leur plumage un peu grisâtre non imperméable.

Hélas, ces manchots sont menacés et ont vu leur population décroître massivement ses dernières années : en 10 ans seulement ils ont perdu 90% de leur effectif. Je pensais pouvoir en voir un peu partout dans les zones sauvages autour du Cap, mais en réalité la localisation des manchots est très restreinte. J’ai pu en apercevoir seulement à Robben Island, Penguin Nature Reserve et sur cette plage. Ils sont principalement menacés par la surpêche : ils ont du mal à trouver suffisamment de nourriture pour survivre et par les marées noires causées par l’industrie pétrolière.

Bref si vous voulez les voir, ne loupez pas cette petite réserve !

La colonie de manchots du Cap de Boulders Beach

Les manchots du Cap - Afrique du Sud
Manchots du Cap

 

3 – Randonner dans la réserve naturelle de Cape Point

L’ extrémité sud de la péninsule fait partie du parc national de la montagne de la Table. L’entrée est payante mais inclut dans la Wild Card. Au Visitor Center on peut acheter pour 5 R des itinéraires de randonnées. Si vous avez prévu de faire la balade entre Cape Point et le Cap de Bonne Espérance, ce n’est pas indispensable de le prendre car c’est très bien fléché. Par contre, ces fiches permettent de réaliser de belles balades dans des endroits nettement moins courus et beaucoup plus calmes. Nous avons ainsi fait une randonnée du côté de Gifkommetjie. La balade était en réalité beaucoup plus rapide qu’indiqué : il était prévu une boucle de 5.5 km en 3h30, mais il n’y a quasiment aucune difficulté et assez peu de dénivelé. Aussi nous avons réalisé cette balade en à peine 2 h tout en prenant le temps de faire des photos !

En poursuivant vers le sud on arrive au niveau de Cape Point et du Cap de Bonne Espérance qui ne sont distants que d’un peu moins de 2 km. Le Cap de Bonne Espérance n’est ni le point le plus au sud de l’Afrique, ni le point de rencontre des 2 océans (pour cela il faut aller au Cap Aguhlas à 130 km de là), mais cela reste un lieu mythique pour ce qu’il représente.

En réalité, le Cap de Bonne Espérance est bien moins impressionnant que Cape Point qui est vraiment vertigineux, mais cela vaut le coup d’aller au deux endroits car le paysages sont magnifiques.

Si vous souhaitez faire la petite balade à pied entre Cape Point et Cape of Good Hope, je vous conseille de vous garer plutôt à Cape Point car le parking est bien plus grand. Au niveau de Cape Point, on peut monter au Vieux Phare à pied ou en funiculaire avec le “Flying Dutchman”. Nous avons préféré marcher, le chemin n’est pas très long (15 minutes environ en marchant lentement) et nous a permis de croiser le chemin de quelques babouins. Attention, ils ne sont pas du tout craintifs et savent où trouver la nourriture. Il ne faut pas leur en donner (il y a pas mal de panneaux qui vous le rappellent) car cela leur fait perdre la peur de l’homme, deviennent agressifs et doivent ensuite être tués. Ils sont malins, observateurs et très rapides : on en a vu un faire un sprint du haut d’une colline pour sauter dans un coffre ouvert et repartir quelques secondes plus tard avec un sac de nourriture !

On peut être étonné de la présence de deux phares au niveau de Cape Point. Le plus ancien construit en haut du Cap était en fait peu fonctionnel car souvent caché par la brume. Un second phare a été construit sur un éperon en contrebas. Il est possible de s’approcher de ces deux phares mais on reste à l’extérieur. Les deux balades sont vraiment superbes. En prenant le chemin qui mène au second phare, nous avons eu la chance de voir en contrebas une baleine australe faire des sauts. Heureusement, nous avions pris nos jumelles avec nous et nous avons pu l’admirer. C’était magique !

Visite de Cape Point Nature Reserve

Vue sur le Cap de Bonne Espérance

départ de la balade de Cape Point
l'ancien phare de Cape Point
Le nouveau phare de Cape Point

 

randonnée au Cap de Bonne Espérance

 

4 – Faire une pause sur la plage sauvage de Noordhoek

En remontant vers le nord ouest de la péninsule, on atteint Noordhoek, avec sa magnifique plage sauvage de sable blanc, une des plus belles que j’ai pu découvrir lors de mon séjour en Afrique du Sud ! Si l’eau était trop froide à notre goût pour la baignade, il y avait quelques surfeurs qui profitaient de la belle journée et des vagues.

Panorama sur la plage de Noordhoek

balade sur la plage de Noordhoek
la plage sauvage de Noordhoek

 

5 – Rentrer au Cap par la route panoramique de Chapman’s Peak

Pour revenir sur le Cap, je vous conseille d’emprunter la route panoramique de Chapman’s Peak qui relie Noordhoek à Hout Bay (péage de 40 R par trajet simple). Le panorama est incroyable

La route panoramique de Chapman's Peak

La carte de la Péninsule du Cap

Retrouvez la position géographique des lieux décrits dans cet article sur la carte ci-dessous

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Proposition d'itinéraire pour découvrir les sites incontournables de la Péninsule du Cap en une journée - Afrique du Sud