Nous avons profité de notre semaine à Cape Town, pour partir une journée sur la Route des Vins d’Afrique du Sud entre Stellenbosch et Franschhoek. Une journée c’était un peu trop court et vu que l’ambiance de Cape Town ne nous a pas énormément plu, avec le recul, nous serions serions bien restés un peu plus longtemps dans ce petit coin de paradis sud africain. Cela nous aurait également permis de réduire un peu la route pour aller voir les baleines de la Baie d’Hermanus.

Environ 45 min de route sépare le centre-ville de Cape Town de Stellenbosch notre première étape de la journée. L’avantage de partir le matin est d’être en sens inverse des monstrueux embouteillages du Cap. Vivant en région parisienne, je pensais m’y connaitre niveau bouchons, mais ça, c’était avant de venir au Cap ! Il faut dire que la métropole sud africaine est dotée d’un réseau de transport en commun très limité, constitué majoritairement de mini-bus, ce qui n’aide pas à absorber le trafic quotidien, qui se fait toujours dans le même sens : les banlieues à l’est vers le centre-ville à l’ouest.

 

Stellenbosch

Après 45 min de route, nous rejoignons la jolie ville de Stellenbosch située au pied des montagnes de la réserve naturelle de Jonkershoek. Elle fût l’une des premières villes du Cap occidentales construites pas les colons néerlandais. Son architecture est typique de l’architecture de style Cape Dutch : de belles maison blanches dont la forme des frontons n’est pas sans rappeler l’architecture hollandaise.

Nous n’avons qu’une matinée pour découvrir Stellenbosch, aussi nous nous consacrons essentiellement à parcourir le centre-ville, un peu bobo. Il faut dire que Stellenbosch possède l’une des universités les plus renommées d’Afrique du Sud, qui est d’ailleurs le lieu d’entrainement des Springboks, la prestigieuse équipe de rugby sud-africaine.

Les principaux points d’intérêts de la ville sont le Village Museum, Dorp Street une rue bordée de magnifiques maisons Cape Dutch, l’Eglise et le Jardin Botanique.

Maison de style Cape Dutch à Stellenbosch

rue de Stellenbosch
l'Eglise de Stellenbosch

 

Le Musée du Village

Nous commençons notre tour par la visite du Musée du Village de Stellenbosch qui permet de découvrir, avec la visite d’ un ensemble de quatre maisons restaurées et meublées, l’évolution du niveau de vie des colons néerlandais en Afrique du Sud entre le début du XVIIIe et le milieu du XIXè siècle. On commence par une maison simple, avec le sol en terre battue et meuble chichement, par la découverte d’une grande villa richement meublée. A l’intérieur de chaque maison, une personne du musée, vêtue en habit d’époque, nous raconte une partie de l’histoire des Boers et comment petit à petit ils ont améliorer leur niveau de vie.

Maisons de style Cape Dutch à Stellenbosch

Le Jardin Botanique de Stellenbosch

Après la visite de la ville, nous avons fait un tour du Jardin Botanique, qui comporte de nombreuses espèces de plante. Ce n’est pas forcément une visite incontournable, mais c’était très agréable. Si comme moi vous adorez ce type de jardin vous ne serez pas déçus. Nous avons ensuite déjeuner au restaurant du jardin, le Katjiepiering, qui propose une belle sélection de salades ou de plats sud africain comme le bobotie (un plat de viande hachée gratiné) ou le bredie (une spécialité de ragout du Cap).

Jardin Botanique de Stellenbosch

Jardin Botanique de Stellenbosch
Jardin Botanique de Stellenbosch

 

Si vous aimez la randonnée, il y a de quoi faire dans les environs de Stellenbosch et la réserve naturelle de Jonkershoek juste à côté, qui propose des itinéraires de randonnées de 2h à 6h.

 

La Route des Vins d’Afrique du Sud

Vous trouverez de nombreux vignobles sur la Route des Vins. En une journée, nous n’avons fait que deux arrêts dans deux belles propriétés viticoles de style Cape Dutch : le vignoble de Boschendal et celui de Solms Delta Vine Estate.

A noter : en Afrique du Sud, les dégustations de vin sont généralement payante, mais assez peu chère (entre R20 et R100 selon les formules et les domaines). En contrepartie, j’ai trouvé que nous sommes moins poussé à l’achat qu’en France et que l’on peut repartir les mains vides sans soucis (même si dans notre cas nous avons succombé à la production sud africaine et ramené quelques bouteilles dans nos bagages).

 

Vignoble de Boschendal

Premier arrêt sur la route des vins : l’immense domaine du vignoble de Boschedal situé dans un cadre idyllique. Le domaine s’organise autour d’un magnifique manoir de style Cape Dutch . Il possède également deux restaurants et des gîtes. Je vous avoue que j’ai un peu regretté de ne pas séjourner plus longtemps sur la route des vins. Même pendant l’hiver austral, lorsque les vignes n’ont plus de feuilles, le paysage est spectaculaire. Hormis les dégustations de vin, le domaine propose des itinéraires de randonnées et de VTT. Nous n’avons hélas pas eu le temps de les tester.

route des vins d'Afrique du Sud

Vignoble de Boschendal

Réserver son séjour au Boschendal Cottage

 

Solms Delta Vine Estate

Nous avons ensuite visiter le Solms Delta Vine Estate quelques kilomètres plus loin. La encore nous avons été éblouis par la beauté du paysage et enchantés par la qualité des vins. En Afrique du Sud comme ailleurs, je vous rappelle que l’alcool est à consommer avec modération (et encore plus quand il y a de la route à faire, alors pendant les dégustations, n’hésitez pas à recracher !).

Paysage de la route des vins d'Afrique du Sud

 

Le Mémorial Huguenot à Franschhoek

Sur les recommandations élogieuses du Guide du Routard Afrique du Sud, nous nous dirigeons vers Franschhoek, qui signifie “le coin des Français” en Afrikaans pour visiter le Mémorial des Huguenots. Suite à la révocation de l’Edit de Nantes, les protestants français fuient les persécutions pour s’installer aux Pays-Bas, un pays tolérant à l’époque où les guerres de religions déchirent l’Europe. Au même moment, les Hollandais via la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales, entame la colonisation de la région autour du Cap. C’est environ 200 français, se retrouveront expatriés en Afrique du Sud. Les français s’établiront dans la région de Franschooek et y trouverons un climat idéal pour la culture des vignes. C’est grâce à ces 200 huguenots, que l’Afrique du Sud est aujourd’hui reconnu sur la scène internationale pour la qualité de ses vins, et que les vignobles font parties intégrantes de la région.

Si la visite du Musée Huguenots permet d’en savoir plus sur l’aventure qui les a conduit en Afrique du Sud et leur installation, j’ai trouvé le musée un peu vieillot. Une grande partie du musée présente l’histoire de France (en français, ce qui est agréable pour nous à lire) des guerres de religions à la révocation de l’Edit de Nantes, mais nous n’apprendrons pas grand chose car nous connaissons assez bien cette partie de l’histoire.

La seule chose que nous apprendrons est le fait que les Huguenots s’assimilèrent très rapidement à la communauté néerlandaise, et l’usage du français disparaîtra très vite : en moins d’une génération à peine, la langue française fût complètement oubliée. Il faut dire que ces Huguenots sont très peu nombreux et que la plupart vivaient déjà depuis plusieurs années en Hollande avant de se lancer dans l’aventure sud africaine, grâce au travail offert par la Compagnie hollandaises des Indes Orientales. Néanmoins on retrouve le Français est resté dans certains nom de lieu comme les domaines viticoles de la Motte ou de La Provence, ou noms de famille comme les Villiers, du Toit, Le Roux…

Pour nous, la visite du Mémorial Huguenot est loin d’être un incontournable de la Route des Vins, et avec le recul, nous aurions préféré vu le peu de temps que nous avions sur place, profiter plus longuement des paysages. Ce musée est principalement visité par les Français et je comprends pourquoi !

Le Mémorial Huguenot à Franschhoek

interieur du musée Huguenot de Franschhoek

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

La Route des Vins d'Afrique du Sud entre Stellenbosch et Franschhoek