Il y a quelques mois, grâce à une invitation de l’Office du Tourisme des Pays-Bas, je découvrais Rotterdam pour la première fois : une journée vraiment trop courte qui surtout éveillée ma curiosité pour cette ville vraiment pas comme les autres. Rotterdam a été détruite à près de 90% par les bombardements stratégiques allemands en 1940 lors de la Seconde Guerre Mondiale. Depuis, Rotterdam s’est relevée, et est devenue l’une des villes les plus modernes d’Europe laissant la part belle à la créativité. Ainsi, Rotterdam est une ville qui ravira les amateurs d’architecture moderne et de street-art.

De part sa position stratégique au cœur du réseau de transport en commun, un séjour à Rotterdam peut également être l’occasion de découvrir d’autres destinations des Pays-Bas, telles que La Haye, Delft, Gouda voire même Amsterdam (1h de train). Bref Rotterdam est une bonne base pour découvrir le reste des Pays-Bas et contrairement à Amsterdam, les hébergements y sont abordables.

 

Rotterdam : pour les amateurs d’architecture

La Gare Centrale

La Gare centrale, par laquelle vous arriverez sûrement à Rotterdam, nous met tout de suite dans l’ambiance : Rotterdam est une ville branchée et futuriste. Loin des images habituelles des Pays-Bas entre moulins et champs de tulipes, Rotterdam est une ville futuriste qui nous fait plus penser aux USA. Le nouveau bâtiment de la gare centrale, réalisé en 2014, réutilise et met en valeur certains éléments de l’ancienne gare de 1957 comme les lettres de Centraal Station et l’horloge, tandis que son toit est recouvert de panneaux solaires permettant d’alimenter la gare en énergie renouvelable.

La Gare de Rotterdam Centrale

 

Les Maisons Cubiques

Je commence mon week-end à Rotterdam, par le symbole de Rotterdam : les célèbres maisons cubiques de Piet Blom, imaginées comme une forêt de maisons. Cette fois-ci, j’ai pris le temps de visiter la maison témoin qui permet de se rendre compte de l’intérieur de ces maisons où aucun mur n’est droit. Si ces maisons plaisent énormément aux touristes – il faut dire qu’elles sont tellement photogéniques – elles sont en réalité peu fonctionnelles puisque l’ameublement doit être réalisé sur-mesure. Les pièces sont plutôt petites et complètement biscornues et il faut avoir pas mal d’imagination pour en tirer pleinement partie.

Les maisons cubiques de Rotterdam

Intérieur de la maison cube témoin : la chambre
Intérieur de la maison cube témoin : le bureau

 

Le Marché couvert

J’étais déjà passé rapidement par le Marché couvert lors de ma première journée à Rotterdam, mais je n’avais pas eu le temps de m’arrêter pour tester quelques stands. C’est chose faite, mais je n’ai pas pu tester tous les stands qui me tentaient ! J’en ai aussi profité pour refaire le plein de gouda fermier (et notamment le gouda à la truffe que je ne trouve pas par chez moi !).

Markthal - la Halle de Marché de Rotterdam

Le Pont Erasme

Inauguré en 1996, le pont Erasme, dont l’architecture rappelle celle d’un signe, est une prouesse d’ingénierie qui est devenue l’un des symboles de Rotterdam. Il permet de rallier le centre-ville et le quartier futuriste de Kop van Zuid, dont la skyline donne à Rotterdam des petits airs New-Yorkais.

Traverser le pont Erasme

De Rotterdam : la ville verticale

Au cœur du quartier futuriste de Kop van Zuid, s’élève un des gratte-ciel les plus imposant de la ville : De Rotterdam, qui se veut être une ville verticale. Il rassemble ainsi à la fois un hôtel, des bureaux et des hébergements. Une tour qui vaut surtout le coup pour son architecture monumentale.

L'immeuble De Rotterdam

 

Rotterdam : une ville inventive et créative

Rotterdam est une ville innovante et créative comme j’ai rarement vu. La ville semble bouillonner d’idées, sur des sujets aussi variés que sont l’aménagement de la ville, la lutte contre le réchauffement climatique ou encore la pollution des océans par les déchets plastiques. Rotterdam semble se saisir de chaque problème pour le transformer en opportunité, avec une imagination qui semble sans limite. C’est l’une de ses raisons qui fait que j’aime et que j’admire autant Rotterdam. Voici un bel exemple avec 3 projets pilotes à découvrir autour du bassin de Rijnhaven.

 

La Pavillon flottante et le Recycled Park

C’est derrière l’immeuble De Rotterdam, que se cache les expérimentations les plus futuristes de Rotterdam. La ville comme l’ensemble des Pays-Bas est particulièrement concernée par le réchauffement climatique et la montée des eaux. Elle se lance ainsi lance dans diverses expérimentations pour faire de Rotterdam la ville du futur : une ville sobre en carbone et éco-responsable. L’objectif de Rotterdam est ambitieux puisqu’il vise à réduire de 50% ses émissions de CO2.

La première expérimentation est prend la forme d’un pavillon flottant constitué de trois bulles chauffées ou climatisée à l’énergie solaire. Ce pavillon est utilisé pour organiser des évènements tels que des conférences ou des évènements d’entreprise. Je n’ai malheureusement pas pu le visiter, car celui-ci était fermé lors de ma visite.

Pour végétaliser le port, l’œuvre Bobbing Forest, constituée par des arbres flottants, a été installée à proximité de ce dôme, dans le bassin de Rijnhaven. Ainsi une vingtaine d’arbres sont installés sur des anciennes boues flottantes de la Mer du Nord réutilisées pour l’occasion et lestées. Un projet pilote à la fois artistique et écologique.

la Foret Flottante et le pavillon flottant

Derrière le pavillon flottant, on découvre un troisième projet pilote : le Recycled Park, une initiative que je trouve vraiment géniale : transformer le problème de la pollution plastique des océans en opportunité pour embellir la ville. Pour ce faire, des filets ont été installés le long de la Meuse, une rivière très industrielle pour empêcher les déchets plastiques de rejoindre l’océan. Ces déchets sont ensuite recyclés en plateforme paysagère flottante sur lesquelles sont installés de la végétation tandis que la partie immergée a été conçue de manière à ce que les poissons puissent y laisser leur œufs. Pour le moment, le rendu est encore modeste, mais le projet est prometteur et en tout cas c’est une initiative vraiment très sympa ! Quand on voit les dégâts que créés par la pollution plastique dans les océans, on se dit que ce genre d’initiative devrait être répandue à une plus large échelle !

La passerelle Luchtsingel

Juste à côté du carrefour d’Hofplein (et du rooftop Od Het Dak dont je vous parler en fin d’article), se trouve la passerelle Luchtsingel, une construction participative des habitants du quartier, dont les noms des donateurs sont gravés sur les planches de la passerelles. Elle permet de relier le quartier créatif de Schieblock avec la gare d’Hofplein et le nouveau parc en construction, le Luchtpark, qui s’étend sur une ancienne voie ferrée. Lors de ma visite, seule une petite partie du parc était finalisé mais l’objectif est d’en faire une “High Line” rotterdamoise de 1,9 kilomètres. Le quartier en question était il faut bien le dire plutôt tristounet et cette passerelle jaune semble illuminer le quartier.

Passerelle Luchsingel Rotterdam

la Passerelle Luchtsingel à Rotterdam
Passerelle Luchsingel et Street Art

 

Rotterdam : ville portuaire

Le musée maritime de Rotterdam

Si je n’ai pas eu le temps cette fois-ci de visiter l’important Musée Maritime de Rotterdam, j’ai flâné le long du quai de Leuvehaven, depuis lequel on peut librement avoir un aperçu la superbe collection de bateaux du musée. On y trouve des embarcations de toutes sortes, des bateaux de pèche plus classique aux bateaux industriels en passant par un bateau phare. Tout cela m’a donné envie de découvrir ce musée en profondeur pour une prochaine fois.

le musée maritime de rotterdam

bateau phare dans le port de Rotterdam
Musée Maritime de Rotterdam
Réservez votre visite du musée maritime de Rotterdam sur Tiqets

 

Visite en bateau du plus grand port d’Europe

Pour découvrir les coulisses du port de Rotterdam, le plus grand port d’Europe, monter à bord des bateaux Spido au niveau du pont Erasme pour un tour guidé d’1h15. La visite du port de Rotterdam est vraiment impressionnante, il s’agit d’une véritable ville dans la ville, avec des conteneurs à perte de vue. On parait se sent vraiment tout petit à côté des gigantesques porte-conteneurs.Un commentaire (néanmoins un peu succinct à mon goût) est proposée en plusieurs langues, dont le français, permet d’en savoir plus sur le fonctionnement des ports en général.

les bateaux spido pour la visite du port de Rotterdam

déchargement d'un porte conteneurs dans le port de Rotterdam
visite du port de Rotterdam, le plus grand port d'Europe

 

grue dans le port de Rotterdam

Réservez votre visite du Port de Rotterdam avec Spido sur Tiqets

Le SS Rotterdam

La visite du port en bateau se termine en passant à côté du paquebot SS Rotterdam, un ancien paquebot transatlantique de la Holland America Line, reconverti aujourd’hui en hôtel-restaurant 4 étoiles. Ce doit être vraiment un endroit atypique pour séjourner lors d’un week-end à Rotterdam, par contre, il faut avoir conscience que le paquebot est vraiment très excentré et assez loin des transports en commun.

Paquebot SS Rotterdam

Réservez votre nuit sur le SS Rotterdam sur Booking

 

Rotterdam côté art

Balade Street-Art dans le centre-ville de Rotterdam

Avec ses nombreuses œuvres, Rotterdam est une ville qui ravira les amateurs de street-art. La particularité à Rotterdam est l’institutionnalisation du street-art. On ne trouve en effet quasiment aucune œuvre « sauvage », mais essentiellement des œuvres de commandes, des œuvres grands formats sur des murs dédiés.

Pour découvrir le street-art à Rotterdam, le mieux est de télécharger l’application Rewriters010 qui propose 3 itinéraires à suivre. L’application (disponible sur Android et Apple) coûte autour d’un euro et propose un itinéraire à suivre accompagné d’un commentaire audio en anglais pour chacune des œuvres. J’ai suivi une partie des 7 km de l’itinéraire du centre-ville, la chaleur écrasante de la canicule de cette journée d’été ayant eu raison de moi.

Fresque Make It Happen par I Am Eelco - Rotterdam

Balade Street-Art dans Rotterdam
Fresque Street-Art dans Rotterdam

 

Ma fresque coup de cœur est celle du collectif Lastplak reprenant les différents monuments de Rotterdam. On y reconnait notamment la tour Euromast, le Pont Erasme en forme de cygne, les maisons cubes et le Markthal.

fresque street art représentant les différents monuments de Rotterdam

 

Visite du musée Boijmans Van Beuningen

C’est au Musée Boijmans Van Beuningen que je suis allée trouver un peu de fraicheur lors de ce week-end caniculaire à Rotterdam. Ce musée rassemble la collection rassemblée par un riche avocat amateur d’art Frans Jacob Otto Boijmans, qui légua sa collection à la ville en 1849. La particularité de cette collection est de couvrir toute l’histoire de l’art européen depuis le moyen-âge jusqu’au XXème siècle, dont quelques grands noms tels que Rembrandt, Rubens, Monet, Rothko ou encore Dali. L’accrochage du musée est assez particulier puisqu’il n’est pas exactement chronologique. En effet, les œuvres du Moyen-Age à la fin du XIXème siècle sont installées dans des salles en alternance avec des œuvres contemporaines. C’est la première fois que je vois cela, et j’ai vraiment adoré : d’un salle à une autre, les œuvres exposées sont si différente, que cela permet d’éviter le sentiment de lassitude qui peut surgir lors de la visite de musée d’art. Je n’ai pas vu passer les 3 heures que j’ai passées dans le musée ! Bref un très beau musée à découvrir à Rotterdam si comme moi vous aimez la peinture !

Musée Boijman Von Beuningen à Rotterdam

Visite du musée Boijmans Von Beuningen à Rotterdam
collection du Musée Boijmans Van Beuningen

 

 

Le guide pratique pour visiter Rotterdam

Comment venir à Rotterdam ?

Si comme moi vous vivez en région parisienne, le meilleur moyen pour venir à Rotterdam est d’emprunter l’un des 13 trains Thalys qui relient quotidiennement en 2h37 la Gare du Nord à la Gare Centrale de Rotterdam. En réservant vos billets à l’avance vous pourrez trouver des billets à partir de 35€ l’aller simple en classe Standard, 72 € en Comfort et 126 € en Premium (tarif 100% flexible donnant accès à l’ensemble des services comme la restauration à la place).

J’ai voyagé en classe Premium de Thalys à l’aller, une classe qui s’adresse en priorité à un public “business” et que j’ai déjà eu l’occasion d’emprunter plusieurs fois pour le boulot. Il s’agit de l’équivalent de la première classe dans les TGV, avec des fauteuils très larges et confortables, mais avec un service de restauration à la place qui fait la différence. Ainsi le matin j’ai eu le droit à un superbe plateau petit-déjeuner (j’étais bien contente car mon départ était assez matinal, je n’avais pas vraiment pris le temps de petit-déjeuner sachant ce qui m’attendais dans le train). Par contre si j’ai une remarque à faire : les tasses sont trop petites pour le thé. Je sais qu’en France la plupart des gens prennent du café le matin et dans ce cas c’est parfait. Mais je fais partie de la team #ThéAddict et j’en bois des litres. Alors comment vous dire que la petite tasse servie est assez frustrante (surtout quand on a le droit a du thé de qualité de la marque Palais des Thés !!). Bien sur j’ai redemandé plusieurs tasses durant le trajet mais bon j’aurais préféré un plus gros format dès le départ 🙂

interieur train thalys classe confort

plateau repas Thalys

En classe premium, d’autres avantages sont inclus comme un accès libre à la presse internationale, un accès au lounge VIP en gare si on est en avance, mais je n’ai encore jamais eu l’occasion de l’utiliser.

Au retour, j’ai voyagé en classe standard, la “seconde” du Thalys. Ce qui est super, c’est que des prises électriques sont disponibles dans l’ensemble du train et que le wifi est gratuit même en seconde classe (avec une qualité variable sur le trajet).

De province, et je pense notamment à ceux qui résident plutôt dans le sud de la France, le plus rapide est de prendre l’avion jusqu’à l’aéroport de Schipol, de là des liaisons fréquentent vous permettent de joindre Rotterdam.

 

Comment se déplacer dans Rotterdam ?

Rotterdam est une ville de taille intermédiaire : il reste possible de tout faire à pied, mais les distances entre deux points d’intérêts peuvent parfois être suffisamment longues pour avoir envie d’emprunter les transport en commun.

Rotterdam est équipé d’un réseau de métro, de tramway et de bus, mais que j’ai trouvé moyennement pratique. Les stations sont assez espacées les unes des autres et les fréquences de passage sont de l’ordre de 1 train toutes les 5 à 10 minutes dans le centre-ville – c’est pas si mal mais quand on est habitué à la fréquence du métro parisien ce n’est pas fou lol. Aussi pour faire un trajet relativement court dans le centre, par exemple de 20 minutes de marche, avec les temps d’attente, il est parfois aussi rapide d’y aller en transport qu’à pied (surtout s’il y a un changement). C’est pourquoi, j’ai quasiment tout fait à pied le premier jour, ce qui m’a permis d’avoir un très bon aperçu de la ville. Cependant cela s’est révélé malgré tout assez fatiguant puisque Rotterdam est une ville assez grande. Le lendemain, les jambes lourdes, j’ai préféré utiliser les transports !

Finalement, même si je n’ai pas testé, j’ai l’impression que le vélo est le meilleur moyen pour se déplacer dans Rotterdam : la ville est à la bonne échelle pour le vélo, plate, et surtout le réseau de pistes cyclables est juste incroyable. Je rêve d’avoir de telles pistes cyclables à Paris (c’est à dire qui ne soit ni sur les trottoirs ni sur les couloirs de bus, et qui soient respectées par les automobilistes) pour pouvoir se déplacer en vélo en toute sécurité. C’est sûrement pour cette raison que le vélo semble le moyen de transport plébiscité par les locaux. Aussi, il faut faire attention au vélo à chaque fois que l’on traverser la route et ne pas marcher sur les pistes cyclable :

station de metro à rotterdam

La Rotterdam Welcome Card

Si vous comptez visiter de nombreux musées et d’utiliser les transports en commun, il pourra être intéressant d’opter pour la Rotterdam Welcome Card, valable 1, 2 ou 3 jours, qui offre un accès illimité au réseau de transport en commun (métro, bus, tramway) et des réductions pour les entrées des principaux sites touristiques.

Le prix de la Rotterdam Welcome Card est très attractif par rapport aux city-card en général, mais en contrepartie elle n’offre AUCUNE entrée gratuite dans les sites, seulement des réductions. A vous de voir selon votre programme et les visites qui vous intéressent si cela vous fera faire des économies ou non.

Commander votre Rotterdam Welcome Card sur Tiqets

 

Découvrez mes autres articles sur Rotterdam et ses environs

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Que faire à Rotterdam en un week-end ? Le city-guide pour découvrir la ville la plus moderne des Pays-Bas

Cet article contient des liens affiliés. En achetant par l’intermédiaire de ces liens vous ne payez pas plus cher mais je touche une petite commission qui m’aide à continuer ce site !