Après avoir découvert dans le cadre d’un blogtrip la Lozère côté Aubrac et Margeride, c’est dans les Gorges du Tarn où je me suis rendue quelques jours plus tard pour quelques jours de découvertes avec en point d’orgue la descente sur 2 jours des Gorges réservées de longues date (il était complètement inutile de réserver aussi longtemps à l’avance au mois de mai car ce n’est pas du tout la haute saison loin de là.

Hormis la descente des Gorges, nous avons passé deux autres journées dans la région pour randonner et visiter les superbes villages qui sillonnent les Gorges. Dans cet article, vous trouverez ainsi quelques idées de choses à faire dans les Gorges du Tarn. Si nous étions restés plus de temps nous aurions pu compléter notre séjour avec la visite des Grottes de Dargilan et de l’Aven Armand et passer à la Maison des Vautours.

 

Le Point Sublime

S’il les Gorges du Tarn ne manquent pas de points de vue spectaculaires, c’est le bien nommé Point Sublime qui offre le plus beau panorama sur les Gorges. De là haut, on peut découvrir les Gorges depuis les Détroits d’un côté jusqu’au Rozier de l’autre en passant par le Cirque des Baumes et le Chaos du Pas de Soucis. Malheureusement, ce jour-là, le ciel était un peu brumeux pour les photos, mais avouez que malgré tout cela en jette !

le Point Sublime sur les Gorges du Tarn

Point Sublime : panorama sur les Gorges du Tarn

 

Les plus beaux villages des Gorges du Tarn

Les Gorges du Tarn, ce n’est pas qu’un paysage exceptionnel, mais aussi une ribambelle de villages de charme à découvrir le long de la rivière.

Sainte-Enimie, un des plus beaux villages de France

Parmi eux, le plus connu est sûrement le village médiéval de Sainte-Enimie, qui est classé parmi les plus beaux villages de France. Pour le découvrir, je vous recommande de passer prendre un petit plan gratuit de la ville à l’Office du Tourisme pour partir à la découverte de ce petit village aux ruelles pavées. Sainte-Enimie est également le village principal des Gorges et une étape incontournable pour se ravitailler grâce à ses nombreux commerces de proximité : épicerie, boulangerie, il y a tout ce qu’il faut pour préparer ses pique-nique! et même une station essence ! Juste à côté du village on peut découvrir depuis 2009 l’étonnante résurgence de la source de Burle, qui a été dégagée de ses blocs de pierre.

Le village de Sainte Enimie en Lozère

visite du village de Sainte Enimie
Sainte Enimie, un des plus beaux villages de France en Lozère

 

Village médiéval de Sainte Enimie

Sur les hauteurs de Sainte-Enimie, on distingue un ermitage qu’il est possible de rejoindre en suivant un sentier de randonnée (ce que nous n’avons pas fait car nous souhaitions privilégier une autre randonnée dont je vous parle plus bas). La légende raconte que c’est dans cet ermitage que Sainte Enimie, la sœur du bon roi Dagobert, aurait fini sa vie, qui au VIIème se serait servi de la source de Burle pour soigner la lèpre.

Nous avons séjourné deux nuits au camping Couderc au bord de la rivière, un peu en aval du village. C’était notre arrêt pour la première journée de canoë dans les Gorges du Tarn et comme nous nous y sommes plus nous y sommes restés une journée de plus. Hors saison nous étions quasiment tout seul dans ce camping cela faisait un peu tout drôle, mais nous avions l’avantage d’avoir le calme et les sanitaires pour nous tous seuls ou presque ! Par contre le camping est un peu loin du village, à pied il faut comptez une petite demi-heure pour rejoindre Sainte-Enimie.

 

Saint Chely du Tarn

Quelques kilomètres plus loin se trouve le village de Saint Chely du Tarn pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur. Il est relié par un pont à la route principal des gorges, mais nous l’avons visiter lors de notre descente des gorges en canoë. Nous avons accosté le canoë sur la plage et nous sommes partis nous balader dans le village. Hors saison, Saint Chély est un village très calme, nous n’avons quasiment croisé personne, mais il est constitué de superbes maisons caussenardes. Ce qui fait le charme de ce village c’est également la cascade qui jaillit d’une résurgence du Tarn !

Le village de Saint Chely du Tarn

Saint Chely du Tarn

Hauterives

Le village de Hauterives est un village isolé sur la rive gauche du Tarn, à l’architecture typique de la région. Aucune route ne le dessert, pour le rejoindre deux solutions sont possibles : via un sentier de randonnée depuis Saint Chély du Tarn, ou par bateau. Nous profiterons de notre descente des Gorges du Tarn en kayak pour nous y arrêter et le découvrir.

Ce village est vraiment surprenant et semble hors du temps. Le ravitaillement et les livraisons de la poste se font à l’aide d’un téléphérique qui traverse la rivière. Le village est encore occupé aujourd’hui, mais j’ai compris qu’il ne s’agissait plus que de résidences secondaires. En tout cas, nous n’avons pas croisé beaucoup de monde lors de notre balade dans les ruelles d’Hauterives…

Le village isolé de Hauterives dans les Gorges du Tarn
Le Village de Hauterives en Lozère

 

La Malène

Encore plus bas se trouve le joli village de la Malène dominé par le Manoir de Montesquiou, aujourd’hui reconverti en un hôtel 3 étoiles, et qui propose une agréable terrasse où déguster des glaces artisanales – le top après une journée de randonnée ou de kayak. Comme les autres villages des Gorges, la Malène est composé de maisons typiques de l’architecture caussenarde. Nous avons séjourné une nuit au Camping Municipal de la Malène (le Pradet), un camping idéalement situé au bord de la rivière, non loin de la base de canoë 2000 et en plein centre de La Malène. Il y a bien quelques boutiques à la Malène dont une boucherie et une petite épicerie, mais il y a beaucoup moins de choix pour faire ses courses qu’à Sainte Enimie.

La Malène - Gorges du Tarn

 

Descente du Gorges du Tarn en canoë

La descente des Gorges du Tarn en kayak est l’une des activités phares de la région. Pour cela de nombreuses possibilités s’offre à vous : de la descente de quelques kilomètres à l’excursion de 2 jours. Dans notre cas, nous avons choisi de partir pour l’excursion de 32 km entre Montbrun et le Cirque des Baumes avec canoë 2000, basé à la Malène. J’appréhendais un peu la distance, car j’avais qu’une toute petite expérience de canoë de deux heures dans les Gorges du Verdon, une rivière extrêmement calme. J’appréhendais également la météo, un peu fraiche pour un mois de mai.

Nous avons rendez-vous un peu avant 10h à la base de canoë de la Malène. Nous avons de la chance, car à une journée près, nous aurions dû annuler notre excursion. Avec les pluies importantes du printemps, le Tarn était en cru et la base nautique réouvrait le jour même ! Les propriétaires nous expliquent rapidement le matériel, nous donne les bidons étanches, les pagaies et nous prêtent des coupe-vent que nous acceptons avec plaisir.

Le propriétaires nous remontent ensuite en voiture avec notre canoë jusqu’au point de départ de la balade, en s’arrêtant déposer nos affaires au niveau du camping de Sainte-Enimie. Le long des Gorges du Tarn, vous trouverez toutes sortes d’hébergement, du camping au somptueux Château de la Caze, sûrement le plus bel hébergement dans les Gorges du Tarn. Avec Canoë 2000, vous pouvez choisir l’hébergement qui vous convient le mieux le long de la rivière, et vos affaires y seront déposées !

 

les Gorges du Tarn en Lozère

les Gorges du Tarn en Lozère
descente en kayak des Gorges du Tarn

 

descente en kayak des Gorges du Tarn en Lozère

Durant la descente des Gorges du Tarn, il ne faut pas hésiter à s’arrêter sur les plages de galets et visiter les villages qui ponctuent les Gorges. Le premier jour, nous nous sommes surtout consacré à pagayer. Nous n’étions pas encore très confiants, notamment par rapport à la longueur de l’étape et la gestion de la fatigue. Cependant, grâce au débit et à l’absence de vent, nous avons trouvé la descente assez facile, nous n’avions pas besoin de pagayer énormément pour avancer. Le plus fatiguant le premier jour était de passer les digues à pied en portant le canoë (le second jour nous n’avions qu’une seule digue, celle de la Malène que nous pouvions passer en bateau).

Personnellement, c’est la journée de canoë entre Sainte Enimie et le Cirque des Baumes que j’ai préféré. Parce que l’on commençait à arriver à naviguer sans trop se disputer ^^ et ainsi profiter pleinement de la beauté des paysages traversées avec les villages de Saint Chely et Hauterives et car la partie des Détroits juste avant d’arriver au Cirque des Baumes est exceptionnelle.

J’ai trouvé que la descente des Gorges du Tarn étaient beaucoup plus sauvage que celle des Gorges de l’Ardèche. Le premier jour, nous n’avons croisé tout simplement AUCUN canoë, quand le second jour nous avons vu à peine une dizaine ou une vingtaine de canoës (la partie la plus “populaire” étant les derniers kilomètres entre la Malène et le Cirque des Baumes). Ainsi, j’ai trouvé magique de se retrouver en pleine nature, dans le silence et le calme. Lorsque l’on s’arrêtait de pagayer, nous n’entendions que les bruits de la rivière, du vent dans les arbres ou des oiseaux ! Le paradis !

J’ai trouvé que la descente des Gorges du Tarn était une activité vraiment peu chère (notamment lorsque je compare aux prix des locations de kayak de mer sur la Côte d’Azur lol) puisque nous avons payé pour deux personnes 78 € pour les deux jours de location ainsi que l’acheminement au point de départ, le dépôt des affaires à notre hébergement puis la remontée à la base Malène.

 

Randonnées au bord des Gorges du Tarn

Randonnée au Roc des Hourtous

Distance : 10 km

Durée : 4 h

Dénivelé : +641 m

Difficulté : Difficile

Nous avons réalisé une première randonnée au départ de la Malène pour découvrir le panorama du Roc des Hourtous, une randonnée sous forme de boucle, qui nous a été proposé par l’Office du Tourisme de Sainte-Enimie (fiche randonnée en vente pour une somme modique – de l’ordre de 1 € je ne me souvient plus, de nombreux itinéraires sont disponibles en fonction de la durée ou de ce que vous voulez voie), un itinéraire réputé pour la beauté de son paysage et à peu près épargné par les chenilles processionnaires urticantes qui envahissent la région. Le chemin de randonnée grimpe raide. Je m’arrête souvent pour reprendre mon souffle tout en faisant des photos du paysage, car le chemin difficile nous récompense avec des vues magnifiques sur les Gorges. En arrivant au niveau du roc des Hourtous proprement dit, nous sommes un peu déçus de découvrir que le site est privé et l’entrée payante. On hésite et finalement renonce à y aller puisque le chemin nous offrait déjà des vues superbes. De plus, je trouve cela assez dommage de faire payer l’accès au site qui abrite également une terrasse restaurant…

Il est également possible de faire un détour par le panorama du Roc de Serre (50 minutes aller/retour), mais étant parti un peu tard dans l’après-midi, nous préférons laisser le chemin de côté.

Randonnée au Roc des Hourtous - Gorges du Tarn

Randonnée des Corniches du Causse Méjean, des Gorges du Tarn et de la Jonte

Distance : 11 km

Durée : 4 h 30

Dénivelé : +1023 m

Difficulté : Difficile

La deuxième randonnée que nous avons réalisée est la boucle de la Corniche du Causse Méjan, des Gorges du Tarn et de la Jonte, une randonnée d’une demi-journée considérée comme étant l’une des plus belles de la région, et peut-être même du département.

Il s’agit d’une boucle au départ du Rozier, qui grimpe raide vers le village de Capluc, un rocher qu’il est possible d’escalader à l’aide d’échelles. Je vous avoue que je n’étais pas trop tenté par la grimpette un peu dangereuse, d’autant plus que la randonnée nous réservait de bien belles vues.

Vue sur le rocher de Capluc et le village de Peyreleau

Il faut comptez une bonne heure de marche avant d’arriver sur le plateau qui offre de superbes points de vue sur les Gorges du Tarn. Attention au printemps aux chenilles processionnaires urticantes qui sont assez nombreuses (surtout dans la forêt de pins située au niveau de la traversée du plateau). Pour cette randonnée il faut mieux mettre des pantalons longs et surtout ne pas marcher sur les chenilles qui envoient leurs piquants urticants pour se défendre. Mais les chenilles ne sont pas les seuls animaux que vous verrez lors de cette randonnée. Levez les yeux vers le ciel et vous pourrez surement admirer quelques uns des majestueux vautours qui vivent dans le coin.

Randonée sur les corniches des gorges du Tarn

défilé de chenilles processionaires du pin
un vautour survolant les gorges de la Jonte

 

Après avoir admirer les Gorges du Tarn, la seconde partie de la randonnée surplombe les Gorges de la Jonte avec des points de vue encore plus spectaculaires, notamment au niveau du bien-nommé “Balcon des Vertiges“. Aussi ce n’est pas une randonnée que je recommanderais aux personnes qui ont le vertige car le sentier passe sur les flancs du plateau et c’est parfois assez impressionnant (mais cela reste bien protégé avec notamment quelques barrières positionnées aux points qui pourraient être dangereux). La zone est également un coin très couru par les amateurs d’escale.

Sur la fin de la randonnée, le chemin passe à proximité immédiate des vases de Chine et de Sèvres, deux monumentales formations rocheuses dont la forme rappelle celle de vase.

le Balcon des Vertiges avec le panorama sur les gorges de la Jonte

Panorama sur les gorges de la Jonte
le vase de chine - Gorges de la Jonte - Lozère

A la fin de la boucle, il faut compter encore une petite heure pour revenir sur Le Rozier par le même chemin qu’à l’aller. Cette randonnée est véritablement exceptionnelle et compte parmi les plus belles que nous avons pu réaliser jusqu’ici.

 

Où dormir dans les environs des Gorges du Tarn ?

Le Domaine de la Vialette

J’ai découvert le Domaine de la Vialette suite à l’invitation de Lozère tourisme à découvrir leur département. Je suis tombée sous le charme de cette superbe ferme caussenarde entièrement rénovée. Un lieu avec énormément de charme, qui allie authenticité et confort, le tout pour un excellent rapport qualité/prix (80€ la nuit en chambre double avec les petits déjeuner). Bien qu’en pleine campagne, le gite est placé stratégiquement à mi chemin entre l’autoroute A75 et les Gorges du Tarn.

C’est pourquoi quand nous sommes retournés en Lozère quelques jours plus tard, et que la météo n’était pas encore au top pour le camping, j’ai décidé d’y retourner. Nous avions de la chance car nous avons pu avoir une place en réservant à la dernière minute (les petits bonheurs de voyager hors saison !). Je regrettais de ne pas avoir eu le temps de tester l’espace nordique extérieur avec le bain chaud et le sauna lors du blogtrip, alors pour mon second séjour nous en avons bien profité ! Quoi de mieux que de profiter de la nature et du grand air dans un bon bain chaud (surtout quand il fait un peu frais dehors). Nous avons ainsi remplacé une excursion au centre thermal de Chaudes Aiguës par le Spa de la Vialette !

Le Domaine de la Vialette fait également Table d’Hôtes avec une cuisine maison élaborée à partir de produits du terroir. Le petit-déjeuner est également très bien avec des confitures maisons délicieuses.

domaine de la vialette à la Canourgue

Spa du domaine de la Vialette
Chambre du Domaine de la Vialette

 

Petit déjeuner à la Chambre d'Hôtes du Domaine de la Vialette

 

Campings au bord de l’eau

Les rives des Gorges du Tarn possède de nombreux campings idéalement situé au bord de la rivière. Pour le reste de notre séjour dans les Gorges du Tarn, nous avons campé au bord de la rivière dans 3 campings :

  • le camping du Pradet à la Malène, pratique car en plein centre ville
  • le camping Couderc à Sainte Enimie, très bien aussi mais un peu loin du centre de Sainte-Enimie
  • le camping des Peupliers au Rozier à la sortie des Gorges, qui nous a déçu niveau propreté des sanitaires et où nous avons écourté notre séjour d’une nuit pour partir dans le Larzac : l’avantage du camping : la flexibilité alors autant en profiter quand on tombe mal !

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Lozère : que faire dans les Gorges du Tarn ? Proposition de randonnées, descente des Gorges en canoë et quelques beaux villages à découvrir !