Au sud de Millau, se trouve le plateau du Larzac, un plateau désertique connu pour la lutte contre l’extension d’un camp miliaire et ses fromages de chèvre et de brebis. Un plateau dont j’avais pu découvrir l’extrémité sud lors de ma randonnée au Cirque de Navacelles. Lors de notre road-trip en mai dernier entre la Lozère et l’Ardèche, nous avons traversé d’Ouest en Est le plateau du Larzac, l’occasion de découvrir 3 des 5 sites Templiers et Hospitalliers. Au début, nous avions plutôt prévu de passer par les Cévennes, un trajet plus direct, mais de forts orages ayant été annoncés, nous avons changé de programme en passant plus au Sud, par le plateau du Larzac. Un programme plus compatible avec le mauvais temps, qui ne viendra qu’en milieu d’après-midi, nous laissant le temps de profiter pleinement de ces villages.

 

Les Templiers Hospitaliers – un peu d’histoire

Avec la conquête de Jérusalem en 1099 et l’essor du pèlerinage pour le tombeau du Christ entre le XIIème et le XIIIème siècle, sont créés l’Ordre des Hospitaliers en 1113, qui avait pour mission d’hébergement et de soigner les pèlerins, et l’Ordre du Temple en 1120, chargé d’en assurer leur sécurité. Ces deux ordres religieux et militaires bénéficieront de donations importantes qui leur permettront d’organiser un réseau de commanderies en villes et à la campagne. Les commanderies rurales comme celle de Sainte-Eulalie-de-Cernon dans le Larzac leur permette de générer d’importants revenus grâce à l’exploitation des terres agricoles. Au fur et à mesure des années, la puissance et des Templiers s’accroit. Leur richesse attise les convoitises du Roi de France Philippe le Bel qui fait face à difficultés pour maitriser les finances du royaume de France. C’est ainsi qu’en 1307, le roi fait arrêter tous les Templiers de France, qui sont alors condamnés pour hérésie et idolâtrie. L’Ordre est abolit et ne s’en relèvera pas.
En parallèle, l’Ordre des Hospitaliers est plus chanceux et recueillera au passage l’héritage de l’Ordre des Templiers. Son influence s’étalera dans toute l’Europe, de l’Ecosse à la Pologne et du Danemark à la Sicile. En 1530, ils prennent le nom de Chevaliers de Malte, suite à leur installation sur l’île éponyme, et se feront connaitre par la qualité des soins prodigués à l’hôpital de la Valette.

C’est ainsi que les Templiers se sont établis dans le Larzac et l’on peut encore aujourd’hui découvrir 5 sites Templiers et Hospitaliers sur le causse : La Couvertoirade, le fort de Saint Jean d’Alcas, Sainte-Eulalie-de-Cernon, la Cavalerie et le Viala du Pas de Jaux.

Il est possible de visiter l’ensemble des sites sur une journée. Les 3 villages que j’ai pu découvrir étaient assez petit et on pouvait faire le tour en 1h. Néanmoins, je vous conseillerais de prendre deux jours pour découvrir tranquillement l’ensemble de ces 5 sites et de varier les activités (comme faire un tour en vélorail ou une randonnée) car au bout d’un moment on fini par tout mélanger. Même si nous aurions eu le temps, je ne pense pas que nous aurions fait les 5 villages la même journée.

La visite de ces villages permet également d’en apprendre beaucoup sur l’histoire de l’Ordre des Templiers et celui des Hospitalliers. J’ai notamment appris que le quartier du Temple à Paris était lié à l’histoire des Templiers puisqu’il correspond à l’ancien emplacement de la plus grande commanderie templière de France (je ne sais pas pourquoi mais je croyais qu’il s’agissait d’un ancien temple protestant, n’importe quoi lol !).

Pour découvrir ces villages, vous pouvez louer des audioguides dans les Offices du Tourisme de chacun des sites, mais à 5€/personne ou plus par village – cela fini par représenter un petit budget – ou vous procurer un petit guide de visite pour quelques euros, ce que nous avons fait pour celui de la Cavalerie et de Sainte-Eulalie-de-Cernon (par contre nous n’avons pas pu acheter celui de la Courvertoirade, car l’Office du Tourisme de ce dernier village fermait entre midi et deux au mois de mai).

 

 

La Cavalerie

Le premier village templiers que nous découvrons sera celui de la Cavalerie. Ne vous laissez pas intimider par la ville moderne qui s’est étendue bien au-delà de ses murailles. La partie templière de la ville est en effet assez restreinte et se situe uniquement dans l’enceinte des remparts construits pendant la Guerre de Cent Ans. Ces derniers ayant été rénové récemment, nous avons décidé d’en faire le tour (2.5€/personne) pour découvrir la ville et profiter de la vue sur la campagne environnante depuis le Lévezou jusqu’aux Cévennes. Après avoir fait le tour du rempart, nous faisons le tour du village avec le guide de visite.

le Village Templiers Hospitaliers de la Cavalerie dans le Larzac

 

balade sur les remparts de la Cavalerie
visite du village fortifié de la Cavalerie sur le plateau du Larzac

 

 

Sainte-Eulalie-de-Cernon

Je m’étais déjà rendue à Sainte-Eulalie-de-Cernon quelques jours auparavant à l’occasion de l’une des soirées du Salon des Blogueurs de Voyage WAT18 à Millau, et j’avais alors pu découvrir le village médiéval dans une ambiance festive.
J’y suis retourné une semaine plus tard, le village avait retrouvé son calme. Sainte-Eulalie-de-Cernon est un très joli village fortifié au centre duquel s’élève une Commanderie des Templiers, qui restera jusqu’à la fin du XIIème, la seule commanderie des Templiers du Rouergue (actuel Aveyron) et sera parmi l’une des plus riche de France. Cette commanderie est l’une des mieux conservée et se visite de début avril à début novembre. C’est dans ce bâtiment que c’était déroulé l’essentiel de la soirée, mais à vrai dire je n’avais pas trop pris le temps de le visiter, trop occupée à discuter !

J’étais donc contente de revisiter ce lieu dans une ambiance plus calme. La visite de la commanderie se fait librement avec un support très complet à emprunter (ce que nous avons fait) ou au cours d’une visite guidée. Si les pièces sont assez vides, le support de visite nous en apprend énormément que ce soit sur l’histoire de l’Ordre des Templiers, l’architecture du bâtiment ou les préceptes de la règle de Saint Benoit, une règle dictant la vie des moines. Au cours de la visite, on découvre notamment l’église romane des Templiers, le réfectoire et le dortoir des Hospitaliers (qui se succédèrent aux Templiers après l’abolition de leur ordre par le pape en 1312).

le tour des remparts de Sainte Eulalie de Cernon

la place principale de Sainte Eulalie de Cernon

dortoit de la commanderie des Templiers de Sainte Eulalie
Visite de la Commanderie des Templiers de Sainte Eulalie

 

 

Le Vélorail du Larzac

L’une des principales activités à faire à Sainte-Eulalie-de-Cernon est le parcours en vélorail et train touristique, une activité que j’ai eu la chance de tester pour aller à la Soirée du Salon des Blogueurs. Cela peut paraitre fou, mais c’était la première fois de ma vie que je faisais du vélorail ! Nous avons parcouru sans effort le tronçon entre la Rouquet et la Gare de Sainte-Eulalie. Ce tronçon, qui n’est qu’un tout petit aperçu du tracé qu’il est possible de parcourir, offre de magnifiques points de vue sur le Causse du Larzac.
Le Vélorail du Larzac propose plusieurs formules plus ou moins longues et plus ou moins difficiles, ainsi que la possibilité d’emprunter un train touristique pour le trajet de retour ou de faire une randonnée vers le Rocher du Lion en cours de route.

le vélorail du Larzac

 

La Couvertoirade

Ce dernier village est le plus important des 5 sites Templiers et Hospitalliers du Larzac. On est d’ailleurs assez surpris par l’imposant parking (payant et assez cher) qui contraste par rapport aux autres villages. Il faut dire que La Couvertoirade est également labellisé plus beaux villages de France et accueille ainsi un nombre assez important de touristes. Si vous ne deviez découvrir qu’un seul site templiers du Larzac, n’hésitez pas et foncez à la Couvertoirade. Dans son méandre de ruelles pavés, on croirait être revenus quelques siècles en arrière.
Nous nous sommes baladés dans les ruelles du village, beaucoup plus grand et plus animé que les deux villages précédents. On y trouve des boutiques d’artisans et de nombreux restaurants. Après avoir fait le tour du village, nous avons emprunté le sentier qui même au moulin et que je vous recommande car en une petite dizaine de minutes de marche on profite d’un très beau panorama sur  l’ensemble de La Courvertoirade.

 

le village fortifié de la Couvertoirade en Aveyron

le moulin de la Couvertoirade

Eglise de la Couvertoirade en Aveyron
une maison dans le village de la Couvertoirade

la place principale de la Couvertoirade

 

Si vous avez aimé cet article, épinglez le sur Pinterest !

Découverte des sites templiers hospitaliers du Larzac : La Cavalerie, Sainte-Eulalie-de-Cernon et La Couvertoirade - Aveyron