Début Mai, nous avons passé 4 jours en Ardèche Méridionale à Ruoms, une ville idéalement située pour découvrir les différents points d’intérêts du Sud de l’Ardèche, que ce soit les Gorges, les villages de charme, ou les grottes de l’Aven d’Orgnac ou du Pont d’Arc.

Pour ce premier article sur l’Ardèche, je vous propose un guide pratique pour découvrir la réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche avec les principaux points d’intérêt à découvrir et mon guide pratique pour la descente en canoë des Gorges.

 

Le Pont d’Arc : le lieu le plus connu des Gorges de l’Ardèche

Le Pont d’Arc est sûrement l’un des lieux les plus connus et les plus photographiés des Gorges de l’Ardèche. Le lieu a un peu souffert de sa popularité et de gros travaux sont en cours jusqu’en 2020 qui comprennent notamment l’aménagement d’un immense parking et un accès sécurisé pouvant accueillir le flot de visiteurs annuels (1.5 millions de visiteurs annuels et 150 000 canoës !). Nous nous sommes ainsi garés à l’immense parking du Pont d’Arc et avons marché jusqu’à la première plage pour le photographier. Pour faire la photo la plus connue de l’arche, il faut la contourner à pied  en suivant les chemins aménagés (ce que nous n’avons pas eu le temps de faire pour ne pas arriver en retard à une visite réservée à l’Aven d’Orgnac).

Descendre les Gorges de l’Ardèche en Canoë

A Vallon Pont d’Arc, vous ne pourrez pas louper les loueurs de canoës tant ils sont nombreux. Descendre les Gorges de l’Ardèche en canoë fait en effet partie des activités incontournables. Plusieurs formules sont proposées, de la mini-descente de 8 km à la descente sur 2 jours de 32 ou 37 km. Il existe également des loueurs qui proposent des itinéraires encore plus long allant jusqu’à 56 km et 4 jours de descente.

Les différentes formules pour descendre les Gorges de l’Ardèche en Canoë

Les principales formules pour la descente des Gorges de l’Ardèche se font sur un ou deux jours.

Les formules les plus courtes (8 et 13 km) qui se font à la demi-journée, vous feront passer sous le célèbre Pont d’Arc, mais ne vous feront pas traverser la réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche.

La formule à 24 km (1 jour) permet de traverser la réserve sans voir le Pont d’Arc (c’est la formule que nous avons choisi – et nous avons décidé d’aller voir le Pont d’Arc en voiture).

Seule une formule d’au moins 32 km permet de passer à la fois sous le Pont d’Arc et de traverser la réserve. Cette excursion est proposée soit sur une journée soit sur deux jours avec une nuit dans l’un des deux bivouacs situés au cœur de la réserve naturelle. Vu comme nous étions rincés à la fin de nos 24 km, je vous conseille clairement d’opter pour la formule 2 jours. Cela vous laissera également plus de temps pour profiter de la rivière et de se baigner.

descente en canoe des gorges de l'Ardèche

La descente de 24 km “Au Coeur de la Réserve”

Après quelques tergiversations, et car nous n’étions pas disponible pour une descente de 2 jours, nous sommes ainsi partis pour la formule “Au cœur de la Réserve” de 24 km avec l’entreprise Aigue Vive. Le départ se fait chaque jour au niveau de leur base entre 8h30 et 10h. Après s’être équipé (en mai nous avons le droit en plus du canoë, des pagaies, du bidon et du gilet de sauvetage, à une combinaison qui se révélera bienvenue à cause du vent assez fort ce jour là), on nous emmène en minibus jusqu’au point de départ situé après le Pont d’Arc. Après une petite explication du fonctionnement du kayak, nous embarquons pour l’aventure ! Après 2 jours de descente sur les Gorges du Tarn, on commence à avoir un bon coup de main (et on ne se dispute presque plus ^^).

Suite aux fortes pluies des derniers jours, le débit de la rivière est assez important, mais à cause du vent contraire nous n’avançons pas si vite que cela. Grâce aux explications reçues avant le départ, nous arrivons à bien gérer les petits passages de rapides, sans nous retourner, ce qui sera notre petite fierté.

Les paysages traversés sont d’une beauté exceptionnelle, le paysage est très sauvage. De nombreux kayaks se sont lancés dans l’aventure, mais la rivière est assez calme. Après une bonne heure et demi de pagaie, nous nous arrêtons pour pique-niquer sur une des plages de galets de la rivière (pensez à apporter à manger et à boire, car il n’y a rien pour se ravitailler le long de la rivière). Le soleil se cache derrière un voile de nuages et nous aurions aimé qu’il nous réchauffe un peu plus. Néanmoins, nous nous faisons avoir, (ce n’est pas parce qu’il se cache qu’il ne tape pas), et si sa chaleur ne nous réchauffe pas suffisamment à notre goût, nous finirons la journée avec des coups de soleil bien ridicules sur le devant des cuisses avec une belle marque de combinaison. Ne JAMAIS oublier de mettre la crème solaire surtout sur l’eau !

Descendre les Gorges de l'Ardèche en Canoe
Canoe sur les Gorges de l'Ardèche
Descente des Gorges de l'Ardèche en Canoe
Les Gorges de l'Ardèche

La descente des Gorges de l’Ardèche n’est pas très technique ni très difficile. Il y quelques rapides mais nous avons réussi à bien les gérer en suivant les conseils du loueur : se positionner dans la zone où la rivière forme un V et pagayer vigoureusement. Je ne vous cache pas que nous avons parfois fait des tours ou des demi-tours imprévus sur nous même, mais avons réussi à ne pas nous retourner et c’était le principal. Dans le cas où le kayak se retourne, il est conseillé de ne surtout pas chercher à l’arrêter une fois tombé à l’eau. En effet, son poids entraîné par le courant, peut nous écraser contre un rocher. Les zones de turbulence sont toujours suivies quelques mètres plus loin par des zones de calme, où l’on peut alors récupérer son canoë en toute sécurité. De plus, comme il y a pas mal de monde sur la rivière, en général les gens aident à arrêter les canoës ou récupérer les pagaies en cas de soucis alors pas de stress !

Néanmoins je ne vous cache pas que le dernier kilomètre a été dur pour nous. Non pas à cause de rapide ou quoi que ce soit, mais à cause de la fatigue et surtout d’un mental en berne. Après une journée à pagayer contre le vent, nous commencions, à en avoir un peu marre et à être fatigués. Avec la fin des Gorges, le paysage qui se normalise, et ce vent, toujours ce vent, qui joue contre nous, j’ai cru ne jamais arriver au bout de ces 24 km.

Mais finalement, voici ENFIN ! la plage des loueurs de kayak. Pas de panneaux mais impossible de les rater, tous les loueurs sont au même endroit. Ils se distinguent par la couleur des kayaks. Avec Aigue Vive, ils sont au bout de la plage, ce qui nous oblige à pagayer peut être 20 ou 50 mètres de plus que les premiers. L’arrivée de 24 km doit se faire entre 16h et 17h, mais avec les explications données et les repères, on ne peut pas se louper. En étant parti le matin à presque 10h30 (soit le dernier départ), nous arrivons juste après 16h à l’arrivée. Nous sommes loin d’être des champions de kayak, mais avec le vent et le temps couvert, nous n’avons pas si chaud pour faire de longues poses et avons préféré pagayer pour nous réchauffer. A peine posé le pied sur la plage, les organisateurs prennent notre nom et nous indique qu’un car est sur le point de partir. Après 45min-1h de route, nous revoilà au point de départ à Vallon Pont d’Arc où nous pourrons rendre les affaires de kayak (combi, bombonne…).

Informations pratiques (2021)

Mini descente 8 km : à partir de 24 €

Descente 13 km : à partir de 29 €

Ardèche Intense 32 km et Au cœur de la réserve 24 km : à partir de 34 €. Possibilité de faire le parcours intégral de 32 km en 2 jours avec une nuit dans l’un des deux sites de bivouac dans la réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche.

La grande descente de 32 km est la seule formule qui vous permet à la fois de passer sous le Pont d’Arc et de traverser les Gorges. Avec le recul c’est cette formule que je vous recommande de faire sur 2 jours pour une expérience unique et inoubliable (cela me semble un peu trop fatiguant à faire sur une journée mais c’est à vous de voir !)

Le tarif comprend la location de l’équipement (canoë, pagaie, caisson étanche…),et les déplacements (acheminement au point de départ et retour) en mini-bus.

Possibilité en supplément de se faire encadrer par un Moniteur Brevet d’Etat.

Où manger de bonnes glaces à Vallon-Pont-d’Arc ?

Nous reprennons notre voiture pour un arrêt gourmand bien mérité à la boutique du Maître Artisan Glacier Thierry Aigon à Vallon Pont D’Arc pour une coupe glacée. (Une très bonne adresse découverte complètement par hasard au bord de la route !)

Coupe Glacée Thierry Aigon à Vallon Pont d'Arc

Le Bivouac de Gaud

La Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche est un espace protégé où le bivouac est interdit à deux exceptions : le bivouac de Gaud et le bivouac de Gournier. Ces deux bivouacs sont situés dans le creux des Gorges de l’Ardèche au bord de la rivière et sont accessibles aux canoës mais aussi aux randonneurs, puisqu’il est possible de découvrir l’ensemble de la réserve en suivant le Sentier des Gorges (fiche randonnée disponible par ici)

Attention : il est indispensable de réserver auprès du bivouac avant de s’y rendre sur le site gorgesdelardeche.fr. Les bivouacs sont des espaces de camping payant mais en contrepartie sont équipés de sanitaires. Il est également possible de réserver des tentes.

A l’occasion d’un autre séjour, j’ai eu l’occasion de passer une nuit dans une tente “Cosy” du Bivouac de Gaud. Cette tente n’a de cosy que le nom puisqu’il s’agit d’un grand tipi posé sur un plancher de bois. Il vous faudra donc prévoir matelas et sac de couchage. Néanmoins, l’avantage de ces tentes est que l’on peut tenir debout et qu’elles sont assez grandes puisque l’on peut dormir jusqu’à 6 personnes à l’intérieur.

Avec le recul, je pense que j’aurais préféré faire la grande descente en canoë sur 2 jours, à la fois pour pouvoir passer sous le Pont d’Arc mais aussi car ce fût vraiment génial de passer la nuit à ce bivouac. En effet, le soir, les Gorges redeviennent calmes, il n’y a plus de canoë. Et lorsque la météo est plus favorable (ce second voyage s’est déroulé mi-septembre), l’eau des Gorges de l’Ardèche était assez chaude et ce fût tout simplement magique de pouvoir s’y baigner au coucher du soleil !

Et une fois la nuit tombée, on profite d’une incroyable nuit étoilée. La Voie Lactée est bien visible, même si malheureusement je n’ai pas réussi à la prendre correctement en photo !

Informations pratiques (2020)

Le Bivouac de Gaud est ouvert de début juin à fin septembre.

Le Bivouac de Gournier ouvert de fin juillet à fin août,

Le tarif des bivouacs varient en fonction de la période de l’année et de la possibilité d’assister à une animation nature : de 8 à 14€ par adulte, et de 5 à 7€ pour les enfants de moins de 10 ans.

Vous devez prévoir vos tentes dans le cas de la réservation “Bivouac Simple”

Tarif majoré de 20€ par personne en cas d’arrivée au bivouac sans réservation !

Réservation sur le site : https://www.gorgesdelardeche.fr/

Admirer les Gorges de l’Ardèche depuis les belvédères de la route touristique

Si le canoê ou la randonnée, ce n’est pas votre truc, pas d’inquiétude ! Plusieurs belvédères ont été aménagés le long de la route touristique des Gorges de l’Ardèche, vous offrant des vues spectaculaires. De mon côté, je n’ai pas eu le temps à ce jour de suivre cette route, préférant découvrir les Gorges de l’Ardèche en canoë ou en randonnée.

C’est au lever et au coucher du soleil que vous profiterez des belles lumières sur les Gorges de l’Ardèche !

Randonnée au Cirque de Gens : découvrir les Gorges de l’Ardèche à pied

Il est aussi possible de découvrir les Gorges de l’Ardèche à pied. Pour cela, nous nous avons réalisé une belle randonnée au Cirque de Gens, une très belle boucle formée par la rivière de l’Ardèche située non loin de Ruoms. Le site se trouve à l’extérieur de la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche, néanmoins je vous le recommande car le lieu est absolument superbe et très bien préservé.

L’itinéraire “officiel” de la randonnée du Cirque de Gens commence à partir de l’Office du Tourisme de Ruoms, mais grâce aux conseils du gérant du Camping de l’Ombrage, nous prenons un raccourci en nous garant au niveau du lieu dit du Champ du Gras situé à quelques minutes de la rivière. En marchant une vingtaine de minutes à peine, nous arrivons à une belle plage. Dommage qu’en ce début mai l’eau n’était qu’autour des 12°C, car cela donnait envie de se baigner. Le chemin de randonnée est balisé en jaune et il suffit de suivre la rivière. Il y a quelques passages assez délicats à passer – je ne sais pas si cela est dû à la hauteur de l’eau ou non.

Cirque des Gens : Gorges de l'Ardèche
Randonnee du Cirque de Gens
une plage du cirque de Gens en Ardèche

Retrouvez par ici l’itinéraire de la randonnée au cirque de Gens depuis Ruoms.

Le Camping de l’Ombrage : un camping proche des Gorges de l’Ardèche

Nous avons séjourné sur l’invitation du Camping de l’Ombrage pour tester leur cabane canadienne durant deux nuits puis leur emplacement de camping pour les tente pendant deux nuits suivantes. Le camping de l’Ombrage correspond exactement à ce que nous cherchons lorsque nous voyageons en camping et ce fût un véritable coup de cœur. En effet, dans ce camping, la taille et la qualité des emplacements au détriment de la quantité. Si nous aimons le camping, c’est parce que nous aimons avoir l’impression de dormir dans la nature. Nous fuyons donc au possible les campings sans arbres, aux emplacements étroits. Ici à l’Ombrage (et d’autant plus en mi-saison), on a de l’espace. Que ce soit au niveau des cabanes canadiennes qui sont orientées de façon à ne voir que des arbres où les emplacements pour tentes ou caravanes bien plus spacieux que la moyenne des campings.

Pour ne rien gâcher, Ruoms était idéalement placé par rapport aux points d’intérêts que nous avions envie de découvrir pendant ces quelques jours : les Gorges de l’Ardèche, les villages de caractères dont je vous ai parlé ici, mais aussi la Caverne du Pont d’Arc et la Grotte de l’Aven d’Orgnac.

tente camping Big Agnes

Les cabanes canadiennes permettront aux amateurs de confort de se réconcilier avec le camping en tente qu’il faut bien dire n’est pas toujours agréable (notamment quand le beau temps n’est pas au rendez-vous). Dans ces cabanes, on peut se tenir debout, dormir dans de vrai lit, tout en profitant de la terrasse couverte pour manger dehors (même quand il pleut !). Les cabanes sont équipées d’un réchaud à gaz et de tout le matériel de cuisine. Seuls les sanitaires ne sont pas inclus (ces cabanes n’ont pas l’eau courante) et il faut utiliser le bloc commun. Les cabanes accueillent jusqu’à 4 couchages, mais je pense qu’à 4, il faut mieux que le soleil brille, car l’intérieur reste de petite taille ! A deux c’était parfait, même les soirs de pluie, car la terrasse est faite de telle façon que l’on peut en profiter en restant à l’abri.

Cabane canadienne au Camping de l'Ombrage
Chambre - Cabane canadienne - Camping de l'Ombrage
Espace cuisine - Cabane canadienne - Camping de l'Ombrage

Le bloc sanitaire du Camping de l’Ombrage a été refait à neuf très récemment. Il est très propre et très bien pensé : il y a même un espace dédié pour laver les bébés. C’est tout bête mais c’est la première fois que je vois ça dans un camping, alors qu’il y a souvent beaucoup de familles.

Sinon le camping est équipé d’une piscine (que je n’ai pas eu le temps de tester !), et propose différents services tels qu’une pizzeria le soir (nous avons testé et approuvé !), qu’un dépôt de pain/viennoiserie, permettant d’avoir du pain frais pour le petit déjeuner.

Le gérant du camping, très accueillant, connaît sa région comme sa poche et est un passionné de randonnée. N’hésitez pas à lui demander ses bons plans randos/baignade, ses conseils nous ont été bien utiles, notamment pour la randonnée du Cirque de Gens !

Réservez un hôtel à Ruoms avec Booking

A lire aussi

Retrouvez ci-dessous mes autres articles sur l’Ardèche

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

C’est article est issu d’un partenariat avec l’ADT Ardèche et le Camping de l’Ombrage.