A l’automne 2018, nous sommes retournés une seconde fois au Maroc, pour un voyage d’une dizaine de jours pour rendre visite à un cousin qui faisait une année d’étude à Rabat et visiter avec lui le Nord du pays. Nous en avons profité pour arpenter Rabat où nous étions basés, avant de louer une voiture pour faire un road-trip entre capitales impériales et le Moyen Atlas. Dans ce circuit, il n’y a que Marrakech que nous n’avons pas visité, d’une part car celle-ci est située bien plus au sud et nous aurait rajouté pas mal de route, mais aussi car nous l’avions déjà visité lors de notre premier voyage au Maroc.

 

Dans cet article, je vous propose sur la base de ce voyage, un itinéraire d’une semaine dans le nord du Maroc, entre les villes impériales et le Moyen-Atlas.

 

Itinéraire d’une semaine dans le Nord du Maroc

Rabat (1 ou 2 jours)

Nous sommes restés en tout 4 jours à Rabat, mais si vous n’avez qu’une semaine, je ne vous conseille pas forcément d’y passer plus que deux jours. En une journée, vous pourrez découvrir les “incontournables” du centre ville : la Tour Hassan, la médina et la Kasbah des Oudahyas. Mais avec une journée supplémentaire, vous pourrez vous rendre aux superbes ruines du Chellah et dans la ville voisine de Salé, nettement moins touristique, mais plus authentique, qui offre une très belle vue sur le centre ville de Rabat et possède une fabuleuse medersa.

Si vous avez un peu plus de temps, vous pourrez également visiter la ville coloniale Art Déco et les quelques musées de Rabat.

Barques pour traverser l'Oued Bouregreg

Tour Hassan - Rabat

 

Ruelle dans la Kasbah des Oudayas

Réservez un hôtel à Rabat

Retrouvez par ici mes articles complets sur

 

Fès (2 jours)

Fès est situé à 2 heures de route et 3 heures de train de Rabat. La médina médiévale de Fès, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est l’un de mes plus gros coups de cœur de mes deux voyages au Maroc. On se perd facilement dans le dédale de ses ruelles qui nous plonge dans un autre univers digne des 1001 Nuits ! Les rues sont trop étroites pour les voitures, aussi on s’y déplace à pied. Les marchandises sont transportées en charrette ou à dos d’âne. C’est une expérience olfactive complète ! On y découvre encore de nombreux artisans : les célèbres tanneries de cuir, mais également des artisans du cuivre, du bois, de la poterie…

On peut visiter quelques monuments comme deux medersas (ancienne école coraniques) ou le très beau musée Dar Batha sur l’artisanat marocain, mais la grande majorité de notre visite de Fès consistera à se perdre au hasard des ruelles ! Et à retrouver notre chemin grâce à l’application Maps.Me.

 

la médina de Fes

medersa de Fes

porte de la medersa de Fes

 

les poteries traditionnelles de Fes

Tanneries médiévales à Fes

magasin de cuir à Fes

Réservez un hébergement à Fès

 

 

Le Parc National d’Ifrane (2 jours)

Direction ensuite le Parc National d’Ifrane, la plus importante forêt de cèdres du monde. Certains cèdres ont plus de 800 ans ! Un des endroits les plus touristiques du parc est le Cèdre Gouraud, un cèdre très ancien qui malheureusement est mort il y a quelques années et autour duquel on peut voir de nombreux macaques de barbaries peu farouches car nourris par les touristes. Néanmoins, en vous éloignant de cet endroit, vous pourrez observer des macaques plus sauvages. Évitez à tout prix de nourrir ces animaux sauvages qui deviennent dépendants des touristes et ne savent plus chercher la nourriture par eux-même lorsque cette habitude est prise.

Pour visiter ce parc, mieux vaut faire appel à un guide local qui vous emmènera randonner sur les sentiers et découvrir les plus beaux endroits car il n’existe pas de sentier de randonnée balisé comme en France.

Zoom sur le visage d'un macaque de Barbarie

Vieux cedre mort

Réservez un hôtel à Ifrane

Retrouvez par ici mon article complet sur le Parc National d’Ifrane

 

Meknes (1/2 jour)

Nous n’avons passé que peu de temps à Meknes puisque lors de notre passage les sites touristiques étaient tous fermés pour divers travaux de rénovation. Je n’ai pas trop accroché à cette ville. Il aurait peut-être mieux fallu garder Fès après Meknes car si les deux sont classées au Patrimoine de l’UNESCO, Fès est incomparablement plus incroyable et extraordinaire. La météo n’était toujours pas avec nous et après avoir visité Rabat et Fès sous le déluge nous commencions également aussi à être fatigué de nous prendre des seaux d’eau sur la tête ! Et oui, je ne m’attendais pas à un voyage au Maroc sous la pluie, mais à l’automne, je peux vous dire qu’il en tombe de l’eau !

souk de meknes

 

medina de meknes

porte dans medina de meknes

porte dans medina de meknes

 

C’est donc un peu déçu par la médina de Meknes, que nous reprenons la voiture pour tenter de visiter les anciens greniers et écuries d’Hri Souani. Et là, miracle, enfin une visite ouverte ! La visite permet de découvrir un immense bâtiment qui permettaient d’abriter jusqu’à 12 000 chevaux et leur nourriture. Le bâtiment se décompose ainsi en deux parties : une partie couverte et obscure, qui constitue le grenier et permettait le stockage des céréales et une partie ouverte pour les chevaux. Les dimensions du bâtiment sont vraiment stupéfiante et l’ensemble est plutôt très bien conservé.

Grenier Hri Souani à Meknes

Hri Souani : ancien grenier royal de Meknes

Réservez un hôtel à Meknes

 

Moulay Idriss (1/2 jours)

J’ai par contre beaucoup aimé la petite ville de Moulay Idriss situé à une trentaine de kilomètres au nord de Meknes. C’est la seule ville que j’ai visité avec un guide (non officiel). Dans chaque ville, vous serez abordés par ce type de guides vous proposant leurs services pour découvrir la médina. En général nous refusons toujours mais cette fois-là nous avons accepté et n’avons pas regretté car la personne était très sympathique et nous a permis de découvrir les plus beaux endroits de la ville, dont un point de vue assez difficile à trouver quand on ne connait pas. Attention toutefois à bien négocier le prix avant la visite (quitte à donner un peu plus si vous êtes satisfaits c’est que nous avons fait cette fois-là).

Cette ville est un important lieu de pèlerinage au Maroc car elle abrite le Mausolée de Moulay Idriss, qui était l’arrière petit fils de Mahomet et qui a donné son nom à la ville mais aussi à la première dynastie musulmane à régner sur le Maroc. Malheureusement, comme presque partout au Maroc, l’accès au mausolée et à sa mosquée est interdit aux non musulmans. Nous ne pourrons donc pas visiter ce monument qui semble éblouissant par sa beauté ! Mais on ne va pas se plaindre puisque jusqu’au début du XXème siècle c’était toute la ville qui était alors interdite !

panorama sur Moulay Idriss

médina de Moulay Idriss

ane dans la médina de Moulay Idriss

Réservez un hôtel à Moulay Idriss

 

Volubilis (1/2 jours)

Nous avons terminé ce road-trip dans les villes impériales du Maroc par la visite de l’extraordinaire site antique de Volubilis, situé tout près de Moulay Idriss. Je vous conseille de prévoir une bonne demi-journée pour la visite de ce site immense classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. C’est une visite qui se couple très bien avec celle de Moulay Idriss (d’ailleurs on voit la ville depuis les ruines antiques).

Le site de Volubilis est exceptionnellement bien conservé et fait partie des plus importantes ruines romaines d’Afrique. La visite permet de découvrir une ville berbère qui fût romanisée. Sa taille était important puisqu’elle a compté entre 10 000 et 20 000 habitants dont la structure a été très bien conservée. On distingue encore nettement : l’agora, le Decumanus Maximus (ancienne rue principale), les fondations de villa avec des restes de mosaïque, les thermes… Malheureusement si l’on ne recours d’un guide il n’y a pas beaucoup d’explications disponibles sur le site. Nous nous sommes limités aux explications de notre guide papier et c’était un peu frustrant.

Ruines de Volubilis

le site antique de Volubilis

le site antique de Volubilis

le site antique de Volubilis

 

Voyager au Maroc : le guide pratique

Comment venir au Maroc ?

Depuis Paris, de nombreuses compagnies desservent le nord du Maroc via les aéroports de Casablanca, Rabat ou encore Fès. De notre côté, nous avons choisi un vol Air France pour Rabat puisque c’est là où nous avons passé la plus longue partie de notre séjour. L’avantage de l’aéroport de Rabat par rapport à celui de Casablanca notamment est que celui-ci est assez petit : la sortie de l’avion et la traversée de la douane se fait rapidement.

Trouvez un vol pas cher pour le Maroc avec le comparateur Skyscanner

Nous sommes partis de l’aéroport d’Orly situé en banlieue sud de Paris. La plupart des vols pour le Maghreb depuis Paris parte de cet aéroport. Si contrairement à nous vous n’avez pas la chance d’habiter à proximité, cela peut-être un casse-tête pour le rejoindre (surtout que l’Orlyval coûte une petite fortune et qu’il n’est toujours pas compris dans l’abonnement Navigo). La solution de facilité peut être de rejoindre Orly en voiture. Différents parkings existent avec des prix bien différents : des parkings proches mais chers, et des parkings un peu plus éloignés desservis par des navettes qui vous ferons économiser une belle somme surtout si vous stationnez assez longtemps. Avec Parkos, vous pourrez en amont comparer les offres et les prix des parkings de l’aéroport d’Orly et ainsi choisir la meilleure solution pour vous pour rejoindre l’aéroport d’Orly.

 

Louer une voiture au Maroc

A priori, rien de plus simple pour louer une voiture au Maroc. Comme partout, vous pouvez réserver une location à l’avance via internet. De nombreuses agences de location se trouvent dans les aéroports. Par contre, il faudra s’armer de patience pour la récupérer. Les deux fois où nous avons voyagé au Maroc, nous avons mis près de 2 heures pour récupérer la voiture et pourtant il n’y avait pas la queue au guichet ! La première fois, il y avait un soucis avec l’allume-cigare de la voiture et nous en avions besoin pour la batterie du GPS (venez avec votre propre GPS ou votre téléphone portable sur lequel vous avez préalablement télécharger la carte du Maroc avec l’application Maps.Me par exemple, car louer un GPS peut ajouter encore une heure à l’attente tout ca pour en avoir un pas du tout à jour… c’est ce qui nous est arrivé lors de notre premier voyage – on ne nous y reprendra plus !). Il semblerait qu’au Maroc Maps.Me soit beaucoup plus fiable que Google Maps. Elle m’a été recommandée par des amis d’origine marocaine c’est pourquoi je vous la recommande à mon tour car elle a fonctionné parfaitement.

A Rabat, il a été impossible d’éditer une facture à notre nom, puis ensuite ce fût toute une histoire pour sortir du parking, car il y avait des petites tensions entre le parking et le loueur qui apparemment avait une dette envers le parking. Du coup, on ne voulait pas nous laisser sortir ! J’ai fini par aller chercher le loueur, qui a voulu me remettre une liasse de diarhams à remettre au parking. Je lui ai demandé de venir avec moi, ce qu’il a fait et tout a fini par s’arranger. Bref, mieux vaut être patient et ne pas être préssés !

Louez une voiture pour au Maroc avec Sixt

 

Conduire au Maroc

Pour conduire au Maroc, le permis de conduire français suffit. A part dans les grosses villes, il y a assez peu de circulation. Je vous conseille absolument d’éviter de conduire de nuit surtout dans le sud du pays car il y a souvent des piétons ou des ânes au bord de la route et celles-ci n’étant pas toujours bien éclairées, cela peut-être dangereux.

Le mieux quand vous êtes dans une grande ville comme Rabat est de privilégier les petits taxis locaux dont les coûts sont vraiment très bas plutôt que de s’embêter à conduire. Attention toutefois, car les petits taxis ne peuvent pas sortir des villes (par exemple à Rabat vous ne pouvez pas aller à Salé qui est de l’autre côté du fleuve, ni à l’aéroport, sinon on vous proposera un prix prohibitif car le chauffeur devra payer une amende). Si votre trajet reste court, vous pouvez prendre les grands taxis, qui eux ont le droit de sortir des villes.

Globalement, cela s’est bien passé lors de notre road-trip. Pas grand chose de spécial à signaler hormis le péage de l’autoroute vers Rabat qui fut un véritable bazar : il n’y a pas vraiment de file car les petits malins essaient de doubler entre les files. Ainsi, les files se forment et disparaissent au gré de l’humeur des voitures. Cela peut-être assez stressant mais le mieux c’est d’y aller doucement et de garder son calme et sa patience ! Tant pis si l’on se fait doubler et que l’on attend un peu plus longtemps, de toute façon on est en vacances !

 

Voyager en train au Maroc

Si nous ne l’avions pas fait (notamment à cause d’un grave accident sur la ligne Rabat – Fes qui s’était déroulé quelques jours avant notre arrivée), il est tout à fait possible de réaliser un voyage dans le nord du Maroc en train. Nous avons préféré louer une voiture pour être libre de nos mouvements et facilement nous déplacer notamment pour aller à Volubilis ou encore le Parc National d’Ifrane. Néanmoins, le train allier à des taxis, me semble une bonne alternative à la voiture si vous ne vous souhaitez pas conduire.

Vous pourrez retrouver les itinéraires et les horaire des trains sur le site internet de l’ONCF.

 

Dormir dans un Riad

Une des expérience à réaliser absolument lors d’un voyage au Maroc est de dormir dans un riad. Il s’agit d’habitations traditionnelles situées dans les médinas. Ces maisons sont dotées d’un patio intérieur autour duquel s’organise les chambres, qui sont décorées avec de l’artisanat typiquement marocain. En général, les petits déjeuners sont superbes avec de nombreuses spécialités du pays.

Comme pour les hôtels, il existe des riads pour tous les budgets. Par exemple à Fès, nous avions réservé une chambre pour 3 personnes pour 45€ la nuit avec les petits déjeuners (Riad les Idrissides), mais on peut également trouver de sublimes riad haut de gamme à plus de 100 voir 150€ la nuit comme l’Hotel & Spa Dar Bensouda.

dormir dans un riad à fes - maroc

dormir dans un riad à fes - maroc

Pour moi, dormir dans un riad fait partie de l’expérience marocaine et je préfère privilégier ces hébergements typiques, plein de charme et idéalement située dans les médinas plutôt que les gros hôtels en périphérie (mais qui ont l’avantage de posséder des piscines, ce qui nous avait un peu manqué lors de notre premier voyage en plein mois d’août à Marrakech !)

 

A lire aussi

Si vous souhaitez prolonger votre voyage au Maroc par la découverte de Marrakech et du sud du pays, je vous invite à découvrir mes autres articles sur cette belle destination

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

 

Voyage d'une semaine au nord du Maroc à la découverte des villes impériales Rabat, Fes et Meknes et du Moyen Atlas

Voyage d'une semaine au nord du Maroc à la découverte des villes impériales Rabat, Fes et Meknes et du Moyen Atlas