Lors de mon voyage au Maroc, Marrakech a joué un rôle central puisque nous y avons passé 3 jours éparpillés entre un road-trip entre Marrakech, Essaouira et la vallée de l’Ourika avant de partir pour une semaine de trek dans la Vallée des Aït Bouguemez dans le Haut Atlas.

Parce que notre objectif principal de ce voyage était le trekking dans le Haut Atlas, nous sommes partis au Maroc en plein mois août. Autant vous dire que si Essaouira et la Vallée de l’Ourika était des destinations très agréables à cette période, ce n’était absolument pas le cas de Marrakech où les températures dépassaient allègrement les 40°C. Une fois sur place, j’ai un peu regretté d’avoir réservé un très beau Riad dans la Médina plutôt qu’une chambre dans un hôtel avec piscine au cœur de la Palmeraie pour faire des pauses rafraîchissantes.

Marrakech est une très belle ville, mais qui requiert énormément de patience, bien plus que le reste du Maroc. Nous avons été sollicités sans cesse. A chaque fois c’est la même histoire, on vous propose un service, de vous aider à trouver votre chemin, votre hôtel, la place Jemaa El Fna ou bien tout simplement de vous vendre quelque chose… Parfois cela peut se révéler utile notamment pour trouver notre riad le premier jour. Le plus simple est d’avoir toujours quelques petites pièces dans sa poche si jamais vous avez besoin de recourir à l’aide de quelqu’un (ne comptez pas que l’on vous rendent la monnaie sur un billet lol !). A Marrakech, tout se négocie, comme les trajets en taxis (bizarrement le compteur ne marche jamais !), ce qui peut devenir à la longue un peu fatiguant, surtout quand on a pas l’habitude. J’ai appris d’ailleurs que les marocains surnommait Marrakech “Arnakech”, car même eux se font parfois arnaquer et que tout peut être propice pour se faire avoir ! Après 15 jours à vadrouiller dans un petit bout du Maroc, Marrakech restera notre étape la plus éprouvante (tant par la chaleur que par les sollicitations diverses et variées) mais restera malgré tout un beau souvenir de notre voyage au Maroc.

 

La Médina

La médina est le centre-historique de Marrakech et le quartier dans lequel nous avons passé le plus de temps lors de notre séjour à Marrakech. Hormis une incursion dans Guéliz, le quartier chic et moderne de Marrakech et une escapade au Jardin Majorelle, nous ne sommes d’ailleurs pas sortis de la médina. La médina est un véritable labyrinthe de ruelles dans lequel il n’est pas toujours facile de se repérer. Néanmoins, le mieux est de donner l’air de savoir où l’on va pour ne pas être importunés et de regarder sa carte le moins possible. Alors oui nous nous sommes parfois perdus, mais sachez que celle-ci n’est pas si grande et au fur et à mesure on apprend à s’y repérer ! C’est en se perdant que l’on apprend (et accessoirement on peut faire de belles découvertes par hasard!)

balade dans la medina de Marrakech
les ruelles de la Médina

 

 

Medersa Ali Ben Youssef

La Medersa Ali Ben Youssef est une ancienne école coranique fondée en 1565 et située dans le cœur de la médina. C’est pour moi l’un des plus beaux monuments à découvrir dans le centre de Marrakech avec le Palais de la Bahia. L’architecture m’a rappelée celle des palais andalous avec ses décorations en stucs et ses azulejos
Attention : la medersa est actuellement fermée pour travaux de rénovation jusqu’à 2020.

Pation central de la Medersa Ali Ben Youssef

Détail stuc et azulejos - Medersa Ali Ben Youssef
Porte ouvragée - Medersa Ali Ben Youssef - Marrakech

 

A côté de la Merdersa, on peut visiter le Musée de Marrakech, dont je ne vous parlerais pas plus longuement d’une part car la visite m’a déçue. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas grand chose à voir à l’intérieur. J’ai été assez étonnée de voir que la plupart des lieux, ce musée, comme le palais de la Bahia ou même la médersa était assez vide. Hormis une architecture splendide, ne vous attendez pas à découvrir beaucoup d’objets et de meubles.

 

Palais de la Bahia

Le Palais de la Bahia est l’un des plus beaux monuments à visiter à Marrakech. Il s’agit d’un ancien palais du XIXème siècle de huit hectares et un chef d’œuvre de l’architecture mauresque. La visite est très agréable et nous fait parcourir des salles plus belles les unes que les autres richement décorées ainsi que des patios verdoyants. C’est un des rares endroits où nous avons pu retrouver une agréable sensation de fraîcheur.

Patio - Palais de la Bahia

Patio arboré - Palais de la Bahia
détail ornementation palais de la bahia

La mosquée de la Koutoubia

Le Minaret de la Koutoubia est l’un des principaux points de repère de Marrakech et a inspiré la construction de la Giralda à Séville. L’accès à la mosquée du XIIème siècle est hélas interdit aux non-mulsulmans. Moi qui adore l’architecture islamo-mauresque, je regrette de ne pas avoir pu y pénétrer.

Mosquée de la Koutoubia à Marrakech

 

Place Jemaa El Fna

La place Jemaa El Fna, souvent appelée tout simplement “la place”, est le cœur vibrant de la médina de Marrakech. En journée, la place est le repère des montreurs de singes et de serpents, ainsi que des vendeurs de jus d’oranges pressées, tandis qu’en fin de soirée les étals de restaurant se montent. C’est un endroit idéal pour dîner et personnellement nous avons préféré l’ambiance du soir que celle de la journée. Lors de notre voyage à Marrakech nous y avons dîner deux fois. Pour choisir l’étal restaurant, fiez vous à votre instinct et au succès, puisqu’en général les meilleurs stands sont aussi les plus populaires. On s’installe à de grande tablées où l’on a vite l’occasion de bavarder avec son voisin dans une ambiance très conviviale.
Mais c’est aussi sur la place de Jemaa El Fna, que l’on comprend mieux pourquoi le surnom “Arnakech” donné à la ville de Marrakech. En journée, les montreurs de serpents, de singes ou les tatoueuses de henné ont vite fait de proposer leur prestation sans que vous ayez eu le temps de répondre quoi que ce soit. C’est ainsi qu’après m’être attardée quelques secondes de trop devant des montreurs de serpents que je me retrouvais sans ne rien y comprendre à être prise en photos un serpent autour du cou et voilà que l’on me demandait de payer l’équivalent de 20 euros pour cela (que je n’ai bien sur pas donné, mais j’ai laissé quand même une petite pièce pour la photo). A Marrakech, il ne faut pas hésiter à se mettre parfois un peu en colère (même si c’est pénible surtout en vacances). Je me suis contenté de donner l’équivalent d’un euro et à partir un peu énervée et l’histoire s’est terminée ainsi. Sur la même place, j’ai également failli me retrouver les mains décorées de henné juste après avoir dit à une personne me montrant les photos de son travail que c’était très joli. J’avoue que j’ai un peu hurlé quand elle m’a attrapé ma main et a brandit sa seringue (car j’ai cru qu’elle allait me faire une piqûre !!) tout se fait si vite que l’on a parfois du mal à réagir sereinement lol. Alors oui je trouve le henné très joli, mais cela ne voulait pas dire que j’en voulais sur mes mains.

Néanmoins, j’ai aimé profiter du spectacle de la place Jemaa El Fna depuis la terrasse du Zeitoun Café, regarder les restaurants s’installer pendant que les vendeurs de jus d’orange pliaient pagage et que quelques touristes se faire arnaquer à leur tour !

La Place Jemaa El Fna - Marrakech

Charmeur de Serpent - Place Jemaa El Fna
Les restaurants ambulant le soir sur la place de Jemaa El Fna

 

Le Souk de Marrakech

Juste derrière la place Jemna El Fna se trouve le souk de Marrakech, un véritable labyrinthe d’échoppes vendant absolument de tout. Armez vous de patience pour cette visite, surtout si vous souhaitez acheter quelque chose, car le marchandage est la règle. Je ne suis pas forcément à l’aise avec cela, mais au Maroc, cela tourne souvent à la rigolade. Il ne faut pas hésiter à diviser au moins le prix par deux. A Marrakech, le prix de vente dépend l’équilibre entre ce qu’est prêt à mettre l’acheteur et ce qu’est prêt à laisser le vendeur. N’hésitez pas à négocier sans se prendre trop au sérieux : de toute façon le vendeur ne vendra pas à perte. Le bon prix est alors celui que vous êtes prêt à mettre pour acquérir un objet.
D’ailleurs même en marchandant assez longuement, je n’ai finalement pas réussi à faire de bonnes affaires puisque j’ai trouvé des babouches semblables à celles que j’ai acheté à la boutique de l’aéroport bien moins chères… Il faut dire qu’il est difficile d’estimer le prix de chaque chose quand on est pas du coin.
Néanoins, visiter le souk de Marrakech un peu trop longtemps peut se révéler épuisant/ On est encore plus sollicité que dans le reste de la ville, que ce soit par les vendeurs qui ont de multiples merveilles à nous vendre, ou par les rabatteurs qui souhaitent vous emmener dans les boutiques avec lesquelles ils toucheront une commission. Enfin, j’ai toruvé qu’il était assez difficile de regarder un stand un peu trop longtemps sans y repartir les bras chargés d’achat (pas forcément très utiles). Les vendeurs du Souk de Marrakech sont les meilleurs vendeurs que je n’ai jamais vu et on toujours réponse à toutes vos interrogations !

Le Souk de Marrakech

 

Jardin Majorelle

Marrakech est une ville qui manque cruellement d’espaces verts rafraîchissants, c’est en tout cas ce que nous avons trouvé lors de notre séjour à Marrakech en plein mois d’août. L’un des endroits les plus agréables de la ville est le Jardin Majorelle, à l’extérieur de la Médina. Car nous n’avons pas réussi à négocier un taxi au prix que nous souhaitions, nous l’avons rejoint avec un bon quart d’heure de marche sous un soleil de plomb. Mais une fois arrivés, nous sommes récompensés par ce jardin incroyable fondé par l’artiste peintre Jacques Majorelle puis racheté par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1980. Le jardin de 10 000 m² s’articule autour d’une sublime maison art déco bleu outremer, devenu le bleu majorelle. C’est un tel coin de paradis que nous nous y sommes éternisés, nous prélassant sur chacun des bancs en essayant de profiter de l’ombre et de sa fraicheur toute relative.

Le jardin Majorelle - Marrakech

détail de la maison majorelle
Cactus dans le Jardin Majorelle

bassin du jardin majorelle

Jardin de la Menara

Nettement moins verdoyants que le Jardin Majorelle, le Jardin de la Ménara est un autre jardin à découvrir autour de la Médina. Il s’agit ici d’une vaste plantation d’oliviers aménagée sous la dynastie des Almohades. Bien moins ombragé que le jardin Majorelle, la Ménara est plutôt à découvrir en début ou fin de journée.

jardin de la menara

 

Maison de la Photographie de Marrakech

Sur les conseils de nos hôtes du Riad Bamaga, nous avons visité le Musée de la Photographie, un musée très intéressant dans la médina, qui se situe dans un ancien fondouk (ne sorte de caravensérail qui permettait à la fois d’entreposer des marchandises et d’héberger des voyageurs). Il présente des photographies du Maroc prisent entre les années 1870 et 1950. Nous avons également beaucoup apprécier sa terrasse pour déjeuner à un prix très abordable (et qui était ouverte malgré le mois de Ramadan – bien que globalement à Marrakech et dans les villes touristiques comme Essaouira nous n’avons jamais eu de difficulté pour trouver à déjeuner).

Musée de la photographie de Marrakech

 

Les Tombeaux Saadiens

Malheureusement, je n’ai pas pu visiter ce dernier site que j’aurais voulu découvrir. Ayant un peu trop abusé la veille du jus d’orange de la Place Jemaa El Fna, j’ai eu une “mini-tourista” m’obligeant à rester l’hôtel pour notre dernière nuit et matinée au Maroc. J’ai laissé mon compagnon partir découvrir les tombeaux saadiens sans moi histoire d’être à peut près en forme pour prendre l’avion du retour, après une matinée de repos j’allais effectivement bien mieux. D’après son retour, cela avait l’air de valoir le coup, mais je ne pourrais pas vous en dire plus.

tombeaux saadiens à Marrakech

 

Où Dormir à Marrakech

Un séjour à Marrakech, ce fût aussi pour nous l’occasion de séjourner dans un riad, une habitation traditionnelle de la médina organisé autour d’un patio ou d’un jardin intérieur, était quelque chose que je voulais absolument faire à Marrakech. Il y a un très grand nombres de riad dans la médina tous plus beaux les uns que les autres. Il y en a pour tous les budgets, mais on peut trouver de très belles chambres sans forcément y laisser un bras. La nôtre était climatisée mais malgré la chaleur, nous n’avons pas eu besoin de nous servir de la climatisation, car l’architecture des riads est telle qu’elle fait circuler l’air et il y fait toujours une température très agréable, ce que j’ai trouvé assez bluffant !
Comme pour les hôtels, il existe différentes gammes de riad, de la chambre d’hôtes basiques à l’hébergement le plus luxueux que l’on peut imaginer. Nous avons ainsi passé deux nuits au Riad Bamaga, un super riad trois étoiles situé dans la Médina. C’était vraiment un lieu de rêve, avec une agréable terrasse pour prendre le petit déjeuner. Ce riad était si merveilleux que j’ai oublié de le prendre en photo (excepté ce patio).

Riad Bamaga à Marrakech

Lorsque nous sommes revenus du trek, l’agence de voyage nous avait réservé un hôtel dans le quartier de Guéliz, le quartier moderne et branché de Marrakech. Si l’hôtel était correct, il manquait cruellement du charme de notre riad de la médina ! Qui a dormir à l’extérieur de la médina, avec cette chaleur, j’aurais préféré dormir dans un hôtel avec piscine ! Bien que nous avons dormir en tout 2 nuits à Guéliz, je ne m’attarderais pas sur ce quartier, qui est un quartier aux constructions modernes d’inspiration occidentale et pas forcément très passionnant d’un point de vue touristique (sauf si vous souhaitez faire du shopping dans les grandes enseignes internationales, manger un MacDo ou sortir en boite). C’est sûr ça change pas mal de la médina, mais si vous n’avez pas un hôtel dans le quartier, je ne vous conseille pas d’y aller spécialement.

En tout cas, que vous préfériez dormir dans un grand hôtel avec piscine ou un riad de la médina, sur le site internet Trivago, vous pourrez trouver un large choix d’hébergement pour un séjour à Marrakech.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Que voir à Marrakech ? Le guide pratique pour visiter Marrakech en quelques jours