Salé, la cité voisine et concurrente historique de Rabat, située sur l’autre rive de l’Oued Bou Regreg, facilement accessible depuis Rabat, mérite le détour lors d’un séjour dans la capitale marocaine.

Les deux villes sont si proches mais pourtant si différentes. Salé est une ville plus traditionnelle et nettement plus conservatrice que Rabat. A Salé, quasiment toutes les femmes portent le voile, ce qui n’est pas le cas du tout le cas à Rabat où l’influence occidentale est plus forte, surtout dans les quartiers modernes tels qu’Agdal où nous séjournions. Salé est également bien moins touristique que sa voisine, mais n’est néanmoins pas dépourvu d’intérêt comme vous allez le voir dans cet article.

Dans cet article, je vous propose un petit guide de la ville et des idées de choses à faire le temps d’une excursion à Salé depuis Rabat.

 

Balade dans la médina de Salé

La médina de Salé, comme toutes les médinas marocaines est un entrelacs de ruelles étroites dans lequel on se balade à pied et où l’on se perd facilement. La médina possède plusieurs souks comme un souk aux bijoux apparemment assez réputé dans le Maroc, un souk de vêtements, mais ce qui a le plus retenu mon attention est le souk alimentaire. Celui-ci est immense et vraiment impressionnant (surtout en ce qui concerne les stands de viande – personnellement je suis assez sensible à ça de manière générale et je ne pouvais vraiment pas les regarder… On y trouve des choses que l’on a pas chez nous comme les têtes de chèvres (ou de moutons ?) ou des pieds de vaches ! Il y a également des stands magnifiques de légumes, d’herbes aromatiques et surtout des étals épices bien garnis dont certaines me sont complètement inconnues.

Balade dans les ruelles de la Médina de Salé

Un chat dans les ruelles de la Médina de Salé
la médina de Salé

 

La Medersa Mérénide

La Médersa de Salé est la plus ancienne médersa de la ville et fût construit au milieu du XIVème siècle par un sultan de la dynastie des mérénides. A cette époque, les médersas jouaient le rôle d’école coranique, mais les élèves y recevait également un enseignement  scientifique. Malgré sa petite taille, la médersa mérénide de Salé est somptueuse, avec ses zelliges finement ouvragés, ses mosaïques et son bois de cèdre sculpté. Sur le côté on accède aux petites chambres des étudiants. Difficile de s’imaginer que deux enfants pouvaient vivre dans des salles si étroites et si sombres, mais il faut dire que leurs journées était très studieuses et entièrement consacrées à l’apprentissage.

Visite de la Médersa de Salé
Détail de la Médersa de Salé

 

La grande mosquée de Salé

Comme la quasi totalité des mosquées du Maroc, celle de Salé est interdite aux non-musulmans, mais néanmoins il est possible de rentrer dans la cour de la grande mosquée de Salé ce que je vous conseille de faire car elle est magnifique !

La Grande Mosquée de Salé

 

Les Remparts de Salé

La vielle ville de Salé est protégée par d’imposant remparts qui font le tour de la médina. En arrivant par le tramway depuis Rabat, vous entrez surement par la porte monumentale de Bab Lamrissa.

porte Bab Lamrissa à Salé

En grimpant sur les remparts de Salé (attention, l’accès est un peu étroit et il n’y a pas de rambarde), on peut découvrir une vue imprenable sur la ville de Rabat et la Kasbah des Oudayas.

Vue sur Rabat depuis les remparts de Salé

 

Le Borj Adoumoue (ou Bastion des Larmes)

Juste à la sortie de la médina de Salé, au bord de la mer, on peut visiter le Borj Adoumoue (également connu sous le nom de Bastion des Larmes), une place forte érigée dont l’origine remonte au milieu du XIXème siècle. La version actuelle fût reconstruite et agrandie au cours des siècles pour accueillir un artillerie, des canons. Malheureusement, nous n’avons pas pu le visiter car celui-ci était fermé pour rénovation lors de notre passage.

 

Suivre un cours de cuisine marocaine

Lors de notre séjour à Rabat, nous avons malheureusement eu une météo catastrophique avec une pluie diluvienne. A la recherche d’activité à réaliser en intérieur, nous sommes tombés grâce à une lecture approfondie du guide Lonely Planet, sur les cours de cuisine marocaine (en anglais, mais facile d’accès) proposés par le Riad The Repose, tenu par Jan et Rachid, et idéalement situé au cœur de la médina de Salé.

Après un accueil autour d’un thé à la menthe accompagné de délicieuses pâtisseries marocaines, c’est accompagné de Rachid, que nous partons faire les courses dans la médina. C’est le moment pour nous de poser toutes nos questions sur les légumes et épices qui avaient pu nous intriguer.

Au menu de ce cours de cuisine nous avons réalisé une salade marocaine (poivrons, tomate), une tajine végétarienne, et une salade de clémentine à la cannelle. Jan partage avec nous ses secrets de cuisine pour préparer une bonne tajine relevée. J’ai adoré la cuisine marocaine et leur façon de cuisiner les légumes, qui leur donne du goût (loin des recettes un peu fades de chez nous !).

Après le cours de cuisine, nous avons déguster notre travail dans le magnifique salon du Riad (à défaut de pouvoir le déguster sur la terrasse pour cause de mauvais temps). Nous avons passé un très bon moment avec Jan et Rachid, qui nous aura occupé toute la journée jusqu’à plus de 16h. Repus, il est temps pour nous de rentrer à Rabat.

préparation d'un tajine végétarien

Epices pour le tajine marocain
Cours de cuisine au Riad The Repose

Salle à manger du Riad The Repose

 

Comment rejoindre Salé depuis Rabat ?

3 moyens permettent de se rendre à Salé depuis Rabat :

  • Le tramway (arrêt Bab Lamrissa ou Gare de Salé) est le moyen le plus pratique pour rejoindre Salé. Le ticket coûte 6DH
  • Les barques qui assurent une traversée de l’Oued Bou Regreg, une expérience pittoresque que je vous recommande de faire au moins une fois pour profiter de la superbe vue sur la Kasbah des Oudayas (2,5 DH par personne)
  • Les grands taxis (pas testé). Attention : les taxis bleus de Rabat n’ont pas le droit d’aller à Salé. Si vous leur demandez d’y aller malgré tout, ils vous proposerons un prix prohibitif (150 DH la course par exemple), car ils devront payer une amende une fois le pont reliant Rabat et Salé traversé. Le plus simple est alors de prendre un petit taxi jusqu’à un arrêt de tram et de poursuivre son trajet de cette façon. De même manière, les petits taxis jaunes de Salé n’ont pas le droit de se rendre à Rabat.

Barques pour traverser l'Oued Bouregreg

 

Où dormir à Salé ?

Si nous ne l’avons pas testé pour y séjourner, je vous recommande malgré tout le Riad The Repose en plein cœur de la médina de Salé. Les hôtes sont très chaleureux et plein de bons conseils pour visiter Salé et Rabat. Les chambre sont décorées avec goût en mettant en avant l’artisanat marocain. En plus des cours de cuisine que nous avons testé, le Riad propose également un espace Spa avec des massages.

Interieur du Riad The Repose

Riad the Repose à Salé

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Que voir à Salé, la ville voisine de Rabat ? Maroc