J’ai passé un peu plus de 4 jours à Sydney lors de mon voyage en Australie : 2 jours maussades à l’arrivée puis 2 journées ensoleillées avant mon retour en France. J’avais énormément d’attente pour Sydney, qui est une ville que j’idéalise depuis toujours. Je ne sais pas si c’est pour cela, ou à causes d’autres circonstances (fatigue du voyage et du décalage horaire, météo maussade pendant 2 jours, soucis à cause de ma valise perdue par la compagnie aérienne, et qui ne sera retrouvé que 3 jours plus tard….), mais je n’ai pas eu de coup de cœur attendu pour Sydney. A mon retour de Nouvelle-Zélande, j’ai suis restée 2 jours et cette fois-ci j’ai pu découvrir la ville sous le soleil, mais je crois que c’était trop tard. Le charme n’a pas opéré pour moi. Néanmoins, c’est un avis très subjectif et je sais que Sydney est une ville qui plait énormément, et il faut reconnaître qu’elle a de beaux atouts, comme sa magnifique baie.

Si lors de la planification de mon voyage, j’aurais voulu y passer une semaine, je ne regrette pas finalement d’avoir fait le choix de n’y passer que 4 jours. Je suis loin d’avoir tout vu bien au contraire, mais j’étais venue en Australie plutôt pour profiter de la nature et des paysages que de la ville.

 

Circular Quay et le quartier historique de The Rocks

Si vous n’avez qu’une journée ou deux à passer à Sydney, vous ne pourrez pas passer à côté du quartier historique de The Rocks, de Circular Quay et bien sur de l’iconique Opéra. J’ai bien aimé découvrir ce quartier, d’une part car Circular Quay est une zone piétonne où il est agréable de se balader, et d’autre part car The Rocks est un quartier vraiment mignon.

Circular Quay - Sydney

 

 

Se balader dans le quartier historique The Rocks

The Rocks construit sur la colline à l’ouest de Circular Quay, est le premier quartier construit à Sydney après l’arrivée des colons anglais. Ce quartier est plutôt bien préservé avec de nombreux bâtiments du XVIIIème siècle, dont l’architecture m’a fait penser à l’univers des westerns. The Rocks c’est aussi un quartier vraiment agréable, où il fait bon flâner et se perdre, avec des petites rues piétonnes, de nombreux cafés et restaurants.

Il s’agit de l’un des rares quartiers où subsistent de nombreux bâtiments historiques datant des débuts de la colonisation. On découvre notamment la plus vieille maison de Sydney, Cadmans Cottage, qui fût construite en 1816 et qui est encore debout. Alors c’est vrai que pour nous européens, cela n’a rien d’incroyable, mais pour l’Australie c’est une antiquité !

la plus vielle maison de Sydney

Le Quartier historique de The Rocks - Sydney

Vue sur Harbour Bridge
George Street au niveau de The Rocks

 

The Rock Discovery

Pour découvrir l’histoire de Sydney et du développement de la ville, je vous invite à faire un petit tour dans le petit musée gratuit The Rock Discovery (quatre salles, comptez au maximum une heure pour la visite). Après une évocation de l’occupation des terres par les premiers habitants aborigènes, le musée retrace l’histoire de la ville depuis l’arrivée sur les côtes australiennes du capitaine James Cook à nos jours en passant par la construction du port, le développement de la colonie pénitentiaire pour devenir un port prospère dès le début du XIXème siècle. Au début du XXème siècle, le quartier de The Rocks devient peu un peu un quartier, surpeuplé, insalubres et malfamé. De nombreux quais et bâtiments furent détruits pour être remplacés par des constructions plus modernes. Il ne resterait plus rien du quartier historique si dans les années 1970 les habitants n’avaient pas manifestés contre le programme de réaménagement du quartier. Grâce à cette mobilisation, la décision fut prise d’interdire les démolitions dans ce quartier historique.

Musée The Rocks Discovery

 

 

Sydney Observatory

Sur les hauteurs de The Rocks, ne passez pas à côté du petit jardin qui s’étend autour de l’Observatoire de Sydney et qui offre une belle vue sur la baie et le pont.

Point de vue Sydney Observatory

 

L’Opéra de Sydney

 

Visite guidée de l’Opéra Sydney

Pour découvrir l’histoire de la construction du monument le plus iconique d’Australie et classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, je vous conseille de participer à une visite guidée. De nombreuses visites sont proposées chaque jour en anglais, mais si votre emploi du temps le permet, sachez que des visites guidées en français sont organisées chaque lundi, mercredi et vendredi à 11h30.

Bien que j’avais pour objectif d’améliorer mon anglais lors de ce voyage, j’ai réservé une visite en français et honnêtement je ne regrette pas. L’histoire du bâtiment est assez complexe et entre les nombreuses dates, chiffres, et les termes techniques, je pense que je serais passée à côté de pas mal de choses.

La visite guidée permet de découvrir le contexte de la construction du bâtiment, le chantier, qui fût bien plus long et beaucoup plus coûteux que prévu. Au cours de la visite, on entre dans les deux salles principales (la salle pour les opéras et la salle des concerts) ainsi que dans l’un des théâtres. L’Opéra de Sydney est en effet loin d’être seulement un opéra mais un centre culturel très complet proposant des spectacles de tout genre. Malheureusement, on ne peut pas visiter les coulisses ni les parties techniques. On peut le comprendre étant donné que les salles sont utilisées chaque soir pour des représentations (et que les visites n’arrêtent pas de la journée !) et que les équipes techniques s’activent pour que tout soit parfait pour le spectacle.

Opéra de Sydney

Réservez votre visite guidée de l’opéra de Sydney avec Get your Guide

 

Assister à un spectacle à l’Opéra de Sydney

Assister à un spectacle à l’Opéra de Sydney ne coûte pas forcément extrêmement cher, aussi c’est quelque chose que je vous conseille de faire lors de votre séjour à Sydney. J’ai longtemps hésité avant de regarder, mais je fus surprise de découvrir qu’il était possible d’assister à un opéra sans casser sa tirelire, et pourtant je m’y suis prise la veille pour le lendemain. Lors de mon passage se jouait un opéra en français, Werther (j’avoue je ne connaissais pas, je ne suis pas du tout une spécialiste !), et je suis vraiment très contente d’avoir pu réaliser mon rêve que de voir un spectacle dans cette salle mythique ! Le prix des places commence à partir de 47 AUD + 8.50 AUD de frais de réservation (soit un total de 55 euros) mais bien sûr les meilleures places sont nettement plus chères. J’ai eu la chance de trouver des places peu chères en m’y prenant au dernier moment, mais je suppose qu’il faut mieux réserver un peu plus en avance pour être sûr, surtout dans le cas où l’opéra joué est plus connu. Le spectacle était magnifique, des chanteurs et un orchestre exceptionnel, et m’a donné envie de retourner plus souvent à l’Opéra !

L’Opéra de Sydney est une salle moderne aussi on voit à peu près bien de partout même si de certaines places on ne voit pas la totalité de la scène ou que d’autres places sont assez éloignées. Rien à voir avec nos salles anciennes en Europe où il est possible de ne rien voir du tout !

Réservez un spectacle à l’opéra de Sydney avec Get your Guide

 

Harbour Bridge

Avec l’Opéra de Sydney, Harbour Bridge est le second monument emblématique de la ville. Celui-ci est bien visible depuis Circular Quay. Il est possible de se balader sur le pont et de profiter d’une belle vue sur Circular Quay avec le CDB en arrière plan. Une des choses à faire peut être de traverser la Baie en ferry ou en métro et de revenir par le pont !

Harbour Bridge - Sydney

Une attraction très populaire, mais également très onéreuse, (et un peu hors budget pour moi) est de réaliser l’ascension d’Harbour Bridge avec Bridge Climb. Plusieurs formules sont proposées, avec des ascensions en milieu de journée ou au coucher du soleil. Cela doit être impressionnant, et apparemment de la haut on a une superbe belle vue. Cela sera pour la prochaine fois !

Réservez votre ascension Bridge Climb avec Get your Guide

 

Royal Botanical Garden

En face de The Rocks, juste à côté de l’Opéra, se trouve le magnifique jardin botanique de Sydney. C’est un endroit que j’ai adoré et où je me suis rendue presque chaque jour, d’autant plus que l’entrée est gratuite. Je l’ai ainsi visiter en plusieurs fois, et j’y ai aussi passé quelques soirées à me détendre et à pique-niquer sur la pelouse. Le parc est immense, il fait près de 30 ha et possède différents espaces : une prairie fleurie, des palmiers, un jardin de cactus… C’est aussi depuis le jardin botanique que l’on peut profiter d’une des plus belles vues sur l’Opéra et Harbour Bridge. On peut également croiser de nombreux animaux comme les magpies (des pies australiennes), des ibis sacrés, et en fin de journée, des énormes chauve-souris !

le jardin botanique de Sydney

Allee de palmiers au jardin botanique de Sydney
prairie fleurie - jardin botanique de Sydney

Sydney CDB

Situé au sud de Circular Quay, je n’ai pas trop accroché le quartier de Sydney CDB que j’ai trouvé un peu oppressant avec ses grandes tours et son peu d’espaces verts. Néanmoins, quelques bâtiments sortent du lot comme la superbe galerie marchande ou le bâtiment de la marie (Town Hall)

Queen Victoria Building

Un des plus beaux bâtiments du CDB de Sydney est la galerie commerçante du Queen Victoria Building, qui construit à la fin du XIXème siècle accueille des magasins plutôt haut-de-gamme. Même si vous n’avez pas le budget, rien ne vous empêche de profiter de la beauté des lieux et de faire un peu de lèche-vitrine dans ce passage couvert qui n’est pas  sans rappelé les passages parisiens !

Galerie Marchande - Queen Victoria Building - Sydney

George Street

George Street est la rue la plus animée de Sydnet CDB. C’est une rue plutôt agréable, avec de nombreux magasins, dont la plupart sont des grandes enseignes internationales. Mais ce que j’ai le plus aimé c’est le fait que la rue soit piétonne. Seuls les trams et bus peuvent circuler. C’est au niveau de cette avenue qui traverse toute la ville jusqu’à The Rocks, que l’on peut voir les plus beaux bâtiments comme la galerie du Queen Victoria Building, le Town Hall ou encore la galerie The Strand.

George Street Sydney CDB
Gallerie The Strand à Sydney

 

Darling Harbour

Darling Harbour est un nouveau quartier touristique qui regroupe de nombreux restaurants, des centre-commerciaux, une salle de congrès, un cinéma, un aquarium, un zoo… Il est agréable de s’y balader car le quartier est entièrement piéton et l’on profite de belles vues sur les tours du CDB. Pour ma part, je m’y suis rendu pour visiter deux lieux qui m’intéressaient :

  • le jardin chinois Chinese Garden of Frienship
  • le musée maritime australien

Darling Harbour

 

Australian Maritime Museum

Je n’avais pas forcément prévu de visiter ce musée en venant à Sydney, mais malheureusement j’ai eu deux jours de mauvais temps pour la première partie de mon séjour. Dans ces conditions, plutôt de que voir les plages sous la pluie, j’en ai profité pour visiter les musées (et j’ai bien fait puisque dans la deuxième partie de mon voyage j’ai eu un temps magnifique !).

Le Musée Maritime Australien est constitué de plusieurs parties : l’exposition permanente gratuite, des expositions temporaires, et plusieurs bateaux à quai que l’on peut visiter (comme un sous-marin). Comme je n’avais que deux heures devant moi, je me suis limitée à la visite de la partie gratuite. L’exposition temporaire est découpée en parties thématiques et couvre toute l’histoire de l’Australie, en présentant des bateaux aborigènes en écorce d’arbre, en expliquant la colonisation de l’Australie par les Anglais et l’immigration des Européens. Une dernière partie plus récente parle de la participation de la marine Australien aux conflits mondiaux mais je n’ai pas eu le temps de la visiter.

Australian Maritime Museum

Si vous avez le temps et que vous êtes passionnés par la marine, cela peut être intéressant de prendre l’option payante (environ 20 €) pour visiter la totalité du musée de la marine et avoir la possibilité de monter sur les bateaux

Réservez votre ticket pour la visite complète du musée australien de la marine

 

Chinese Garden of Frienship

Malgré une forte communauté chinoise, j’ai été déçue par le quartier de China Town de Sydney ne mérite pas forcément le détour (seule une petite rue est vraiment pittoresque et encore). Par contre, j’ai adoré le jardin chinois situé au cœur de Darling Harbour est une petite pépite. L’entrée est payante (6 AUD), mais cela vaut vraiment le coup. C’est un véritable havre de paix. Le jardin a été construit comme un véritable jardin traditionnel chinois, avec une mise en scène inspiré de la nature : lac, cascade, “montagne” le tout agrémenté par de belles pagodes. Il est possible de se faire prendre en photos habillés en habits traditionnels chinois ou de prendre un thé. Ce jardin a été offert par la Chine.

Chinese Garden of Friendship à Sydney

Australian Museum

L’Australian Museum est l’un des rares musées payants de Sydney. Néanmoins, c’est une visite que je conseillerais notamment pour découvrir la collection aborigène, qui permet de découvrir l’histoire et la culture de ce peuple, qui a la particularité d’avoir la plus longue culture vivante du monde. Cette exposition a la particularité de raconter l’histoire depuis la colonisation de l’Australie de leur point de vue. L’histoire des aborigènes, comme la plupart des peuples autochtones des territoires colonisés par les Européens, est malheureusement tragique. Pendant des siècles, les aborigènes ont été considérés comme des êtres inférieurs et les colons ont essayé par tous les moyens de détruire leur culture. Pendant une longue période, les enfants aborigènes étaient enlevés à leur famille pour être élevés dans des orphelinats ou dans des familles blanches, pour les assimiler. Ils avaient interdiction de parler leur langue. Il faudra attendre les années 1960 pour que la destruction des familles cesse. Aujourd’hui, un travail de réconciliation est en cours. Les autorités australiennes reconnaissent leur tort et à chaque endroit que l’on visite, un hommage est rendu aux premiers habitants. Les droits des aborigènes sont un peu mieux reconnus, mais le mal est fait. Aujourd’hui, les populations aborigènes sont les plus pauvres d’Australie et souffrent de nombreux maux apportés par la civilisation occidentale comme l’alcoolisme. Une énorme proportion d’aborigène est en prison. Bref, il y a encore beaucoup à faire.

J’ai vraiment été touché par la visite de cet espace car je ne connaissais pas bien les détails de ce qui s’était passé en Australie. J’ai parfois eu les larmes aux yeux en lisant certains témoignages, d’autant plus que tout est raconté de leur point de vue. Ainsi on se rend compte de la difficulté de ce qu’ils ont pu vivre pendant des siècles et on ne peut qu’être en admiration devant autant de résilience.

Le Musée Australien possède aussi une magnifique collection de Sciences Naturelles (une galerie sur animaux d’Australie et d’ailleurs, une très belle collection de squelettes de dinosaures…)

Exposition aborigene à l'Australian Museum de Sydney

Réservez votre ticket pour la visite du musée australien

 

Les plages Sydney

Un séjour à Sydney ne serait pas complet sans profiter d’un de ses plus beaux attraits : ses plages !

Balade des plages de Bondi à Coogee

Une des balades les plus populaires à Sydney est la balade côtière qui relie les plages de Bondi et de Coogee. Ne vous attendez pas à une balade en pleine nature, car la côte de Sydney est très urbanisée. Il faut compter environ 2 heures pour réaliser le trajet de 6 km qui relie les deux plages, plus si vous prévoyez une pause baignade.
Les plages de Bondi et de Coogee peuvent être parfois dangereuses et les vagues plutôt grosses raviront plus aux amateurs de surf que de baignade. Néanmoins, le sentier passe par des petites plages plus calmes comme l’anse de Clovelly Beach. Personnellement je me suis baignée à Coogee, mais je me suis un peu fait essorer par les rouleaux !

Une autre solution si vous n’aimez pas les vagues est d’opter pour les piscines d’eau de mer construites sur la plage et régulièrement arrosée par les vagues. La plus célèbre est sûrement l’Iceberg Pool de Bondi (payante 8 AUD l’entrée), c’est aussi la plus grande avec un vrai grand bassin pour faire des longueurs et un petit bassin plus ludique. Mais si vous voulez juste faire un petit plouf, d’autres plages de la balade sont équipées de piscines similaires gratuites.

Street ARt à Bondi - Sydney

Bondi to Coogee Coastal Walk
Piscine Iceberg sur la plage de Bondi

la plage de Coogee

Réservez de 2 heures de cours de surf à Bondi Beach

 

Balade de Manly à North head

Pour finir, je vous parlerais de la balade de Manly à North Head. Manly est situé à l’extrémité nord est de la Baie de Sydney et se rejoints facilement en une petite demi-heure de ferry. Rien que la traversée en bateau vaut le coup, car on profite d’une vue merveilleuse sur le centre-ville de Sydney. A Manly, deux balades sont possibles sur la Manly Scenic Walkway : soit partir vers l’est pour rejoindre North Head et admirer un superbe point de vue sur la Baie après avoir traversée une ancienne base militaire, soit de partir vers l’ouest et de marcher jusqu’à Spit Bridge puis de rejoindre le centre-ville en bus. J’ai choisi la première option mais je ne suis pas sure que c’était la meilleure. Autant j’ai adoré profiter de Shelly Beach, une plage abritée avec vue sur la ville, autant j’ai trouvé la balade un peu ennuyante car les points de vue sur la mer étaient limités. L’avantage de la balade vers Spit Bridge est qu’elle est entièrement côtière. A l’origine, j’étais partie pour faire les deux, mais le moment venu l’appel de la plage fut plus fort et j’ai préféré profiter de ma dernière journée en Australie pour me reposer et ne pas faire grand chose !

Plage de Manly

Panorama sur Sydney depuis North head

 

Où dormir à Sydney ?

Le quartier le plus sympa pour un premier séjour à Sydney est le quartier historique de The Rocks. Vous serez juste à côté des lieux les plus importants de la ville : l’Opéra, le pont Sydney Harbour, le jardin botanique et les ferries, tout en étant assez proche du métro. Personnellement, je trouve le CDB de Sydney peut agréable et pour y avoir séjourné 3 nuits, je ne le recommanderais pas forcément.

Si vous venez à Sydney pour profiter des plages de surf, il peut être intéressant de prendre un hôtel à Bondi ou même à Manly, mais vous serez alors à l’écart du centre-ville. Les transports en commun de Sydney étant assez peu développés par rapport à la taille de la ville, il faut bien comptez 45 min / 1 heure pour le rejoindre.

Concernant les gammes, vous trouverez à Sydney des hébergements allant de l’auberge de jeunesse (dortoir à partir de 25 AUD la nuit avec le Epack YHA – mais où l’on peut aussi dormir en chambre double privée) aux hôtels les plus somptueux tel que le Park Hyatt situé au pied d’Harbour Bridge.

hôtel Park Hyatt - Sydney

Sydney Harbour YHA

Idéalement placé dans le quartier historique de The Rocks à deux pas de Circular Quay, l’auberge Sydney Harbour YHA est idéale pour un premier séjour à Sydney.
L’auberge est dotée d’un superbe rooftop depuis lequel on a une vue sur le pont, Circular Quay et le CDB. Un des avantages de l’auberge est que chambre chambre possède sa propre salle de bain. C’est la seule auberge de mon voyage où c’était le cas et je dois dire que c’est bien pratique !
L’auberge n’est pas donnée, mais accepte les e-packs. Il s’agit d’une formule très intéressante si vous prévoyez un long voyage en Australie. Il s’agit packs de 5 à 30 nuitées valables dans les auberges YHA à travers tout le pays et qui permettent d’économiser puisque les nuits reviennent alors à entre 25 AUD et 32 AUD selon le nombre de nuits choisi. De plus, avec les Epacks, on est souvent installé dans les chambres de plus petites tailles. A chaque fois quand il y avait plusieurs tailles de chambres, j’étais toujours dans la plus petite (4 personnes à Sydney par exemple).

Rooftop de l'auberge Sydney Harbour YHA
dortoir Sydney Harbour YHA

Réservez votre séjour à l’auberge Sydney Harbour YHA

 

Railway Square YHA

Située à deux pas de la gare centrale de Sydney, cette auberge de jeunesse est un exemple réussi de réhabilitation d’un ancien hangar ferroviaire. Certaines chambres sont même situées dans d’anciens wagons réaménagées. Cette auberge est vraiment pratique en cas d’arrivée tardive ou de départ matinal à Sydney, car l’accès à l’aéroport est vraiment très rapide : proximité de la Gare Centrale et seulement 4 stations de trains pour rejoindre l’aéroport international. Néanmoins, je l’ai trouvé nettement moins agréable que Sydney Harbour. Si vous avez le Epack, je vous conseille vraiment la première qui sera alors au même prix !

Railway Square YHA : une ancienne gare réhabilitée en hostel
Hall de l'hostel Railway Square YHA

Réservez votre séjour à l’auberge Railway Square YHA

 

Où manger à Sydney ?

The Fine Food Store (The Rocks)

Pour un brunch ou déjeuner healthy dans une ambiance cosy dans le quartier de The Rocks, je vous conseille le café The Fine Food Store juste en face du musée Rock Discovery. J’ai pris un délicieux wrap aux légumes très frais et délicieux puis un brownie au chocolat en dessert.

Wrap Fine Food Store

Spice Alley (CDB)

Si vous aimez la cuisine asiatique, alors rendez-vous à Spice Alley près de la gare centrale où l’on peut trouver une dizaine de petits restaurants pas chers, qui ont pour point commun la cuisine asiatique issus de nombreux pays : Malaisie, Viet Nam, Japon, Chine, Thaïlande… Dommage que je n’avais qu’une soirée car j’aurais aimé tous les testés. On peut diner et se régaler pour moins de 15 euros.Hormis les deux plus grands restaurants de l’allée, on achète son repas dans un des petits stands et on s’installe sur l’une des tables de l’allée pour déguster son repas. L’allée est très sympa car joliment décoré avec des lampions et de belles fresques street-art.

Spie Alley - Sydney

 

Se déplacer en transport en commun dans Sydney

Le réseau de transport en commun de Sydney est constitué de trains, de bus, de tramways et de ferries. Le réseau ferré n’est pas très dense, il est plutôt comparable au RER parisien. Les stations sont assez éloignées les unes des autres. Si à Paris cela ne vaut pas forcément le coup de prendre le métro si l’on a qu’une ou deux stations, ce n’est pas la même chose à Sydney. Je me suis un peu fait avoir au début, ce qui m’a permis de découvrir la ville en marchant. Les bus sont assez nombreux, mais étant donné que la ville est assez étendue et que la circulation peut être assez dense, les trajets sont assez long. Par exemple, il faut comptez environ 40 min – 1 h pour rejoindre Bondi ou Coogee depuis le centre-ville.

La Carte Opal

Pour emprunter les transports en commun de Sydney, vous aurez besoin d’une carte Opal. Cette carte permet de voyager partout sur le réseau de tranport en commun du NSW (bus, train, ferrys …) et notamment de vous rendre dans les Blue Mountains. Celle-ci s’achète un peu partout (stations de train, 7eleven, supermarchés, WH Smith,…). Elle se recharge par tranche de 10 AUD. Elle se valide tel le pass navigo, mais il est important de valider à l’entrée ET à la sortie, car le coût du trajet est facturé en fonction de la distance parcourue. Si vous oubliez de valider en ressortant (notamment dans le bus), vous serrez débiter du montant maximal.

L’avantage de la carte Opal est quel permet d’avoir une réduction par rapport au ticket simple, mais surtout que les trajets sont plafonnés à la journée (15.8 AUD) et à la semaine (63.20 AUD). Le dimanche, les trajets sont plafonnés à 2.70 AUD alors c’est le moment d’en profiter !

Par contre attention à ne pas trop charger votre carte Opal car vous ne pourrez pas récupérer l’argent versé en trop sans compte bancaire basé en Australie.

Rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport

Il est très facile de rejoindre le centre-ville ou même Circular Quay grâce au réseau ferré (ligne T2 en vert). Il y a des trains toutes les 10 minutes environ. Le trajet est très rapide car la gare centrale n’est qu’à 4 stations de l’aéroport international et Circulaire Quay à 7 stations. Par contre, un surcoût d’environ 8 AUD par rapport aux autres trajets est appliqué pour ce trajet sur la carte Opal et qui n’est pas compris dans le plafond journalier ou hebdomadaire.

Retrouvez toutes les informations à jour pour se déplacer dans Sydney sur le site officiel du Transport du NSW.

Trouvez un vol à partir de 533 € A/R pour Sydney avec Skyscanner

 

Ma carte interactive de Sydney

Retrouvez dans la carte interactive de Sydney ci-dessous les points d’intérêt et bonnes adresses présentés dans cette article.


Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Que visiter à Sydney en 4 jours ? Circular Quay, l'Opéra, la balade des plages de Bondi à Coogee...

J’ai pu tester les hostels Sydney Harbour YHA et Railway Square YHA dans le cadre d’un partenariat avec YHA Australia, mais je reste libre de la ligne éditoriale et les avis exprimés dans cet article sont les miens. Cet article contient des liens affiliés.