Mi-mai, je partais pour un petit week-end à Toulouse retrouver les blogueurs du Rendez-Vous Mensuel #EnFranceAussi ! Un week-end magnifiquement organisé par l’équipe toulousaine Sylvie, Mitchka et Pauline ! Un grand merci à elles ! Ce week-end fût donc l’occasion de rencontrer des blogueurs avec qui j’échange au long de l’année, mais aussi de découvrir Toulouse, une ville où je n’étais passée qu’en coup de vent…

Deux jours c’était vraiment beaucoup trop court pour découvrir la ville rose, cependant j’ai pu découvrir quelques uns de ses principaux points d’intérêt. Je pense que l’on peut facilement y rester 4-5 jours sans s’ennuyer une minute. Ce séjour m’a permis d’avoir un petit aperçu de la ville et de me donner l’envie d’y revenir (notamment pour visiter la Cité de l’Espace !).

La ville possède un patrimoine particulièrement riche, qu’il soit histoire ou industriel (avec les usines Airbus à Blagnac ou l’histoire de l’Aéropostale). Pour cette première fois, je me suis contentée de découvrir le centre-ville et de visiter quelques uns des sites incontournables. Et comme vous allez le voir, je n’ai pas chômé !

J’ai tellement aimé la ville, que j’y suis retournée quelques jours deux ans plus tard en mai 2019. J’en ai profité pour faire une grosse mise-à-jour de l’article, avec d’autres propositions de visite !

Les principaux points d’intérêt du centre-ville de Toulouse

Pour commencer la visite de Toulouse je vous propose une balade photographique pour découvrir les principaux lieux d’intérêt de la Ville Rose et quelques-uns des monuments les plus emblématiques de la ville. Se balader à pied dans les rues de Toulouse est certainement le meilleur moyen pour saisir l’ambiance de la ville et découvrir son architecture si caractéristique.

 

La Place du Capitole

Une journée à Toulouse commence forcément par la place du Capitole ! Incontournable place au cœur de la ville, c’est le point de rendez-vous des toulousains. La place est à la hauteur de sa réputation, dominée par le superbe Capitole siège du conseil municipal depuis le moyen-âge. Nous avons pu rentrer dans la cour, mais pas à l’intérieur du bâtiment en lui même. Si vous pouvez, tentez votre chance, on m’a dit beaucoup de bien sur la Salle des Illustres !

place du capitole

A l'intérieur du Capitole
Café place du Capitole

 

La Basilique Saint-Sernin

Chef d’œuvre de l’art roman, la Basilique Saint Sernin s’élève à quelques centaines de mètres de la Place du Capitole. Classée au patrimoine de l’UNESCO au titre des chemins de Compostelle, il s’agit d’une des plus grande église romane conservée d’Europe, et fait partie des plus belles églises de Toulouse. Je n’avais pas eu le temps d’en découvrir l’intérieur la première fois, mais j’ai pu me rattraper lors de mon second voyage !

L’intérieur de la Basilique est en accès libre, sauf pour la visite du déambulatoire et de la crypte, une visite incluse dans le City Pass. Le déambulatoire rassemble les nombreuses reliques qui firent la richesse et la réputation du monument. En effet, les reliques permettaient d’attirer les pèlerins en nombre, ce qui était une source de revenu importante pour les églises.

basilique Saint - Sernin

Nef de la Basilique romane St Sernin de Toulouse
les reliques dans le Déambulatoire de la Basilique Saint Sernin

 

Les berges de la Garonne

Les berges de la Garonne réaménagées récemment constituent une balade agréable, que ce soit pour courir, se balader tranquille ou juste se poser. Durant ce week-end j’avoue ne pas avoir pris beaucoup le temps de m’y attarder, mais c’est un endroit où j’aimerais revenir, notamment pour un petit footing !

Le Pont Saint Pierre et les berges de la Garonne

 

Se balader au hasard dans le centre-ville de Toulouse

Toulouse possède un centre-ville vraiment adorable. Une grande partie du centre-ville de Toulouse est piéton (sauf pour les riverains et les livraisons). C’est vraiment super agréable de se balader dans les petites ruelles étroites. Le centre-ville, qui s’étend de la Basilique Saint Sernin au nord à la place des Carmes au Sud, est à la fois assez petit – tout peut se faire à pied – mais pas si petit quand même, car il faut parfois bien compter 20-30 minutes pour aller d’un point à un autre. Beaucoup de toulousains optent ainsi pour le vélo qui me semble le moyen de transport le plus adapté à la ville (d’autant plus que les petites rues du cœur de ville ne sont pas adaptées aux transports en commun).

rue dans le centre ville de Toulouse
rue dans le centre ville de Toulouse

 

Le Couvent des Jacobins

Si me je suis loupée sur la Basilique Saint-Sernin, je n’ai pas manqué la visite du magnifique Couvent des Jacobins, situé à deux pas du prestigieux lycée Fermat. La visite commence par l’église. Ne vous laissez pas intimider par son aspect extérieur particulièrement austère, car l’intérieur est magnifique. Sobriété et légèreté sont les mètres mots. Sa particularité est de posséder une voûte en forme de palmier. Ouvrez l’œil car des traces de fresques polychromes ont subsisté dans certains endroits.

le palmier du couvent des Jacobins - Toulouse

Ma visite continue avec le cloître qui est un enchantement et un havre de fraîcheur dans cette chaude journée de mai. L’endroit est vraiment paisible. Quelques transats ont été installés afin de profiter de la tranquillité du lieu. Je suis un peu tiraillée entre l’envie d’y faire la sieste, et celle de découvrir le reste de Toulouse !

Cloitre du Couvent des Jacobins
Le Cloitre du Couvent des Jacobins - Toulouse

Informations pratiques (2019) :

Tarifs : seule l’accès au cloître, à la salle capitulaire et à de la chapelle Saint-Antonin est payante.

Plein tarif : 5€ de juin à septembre, 4€ le reste de l’année, tarif réduit et groupe : 3€ de juin à septembre, 2.5€ le reste de l’année. Entrée gratuite pour les moins de 18 ans et pour tous le 1er dimanche de chaque mois, visite incluse dans le Pass Tourisme.

Horaires : ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h.

Comptez entre 30 min et 1 heure pour la visite, selon si vous souhaitez vous reposez dans les transats du cloître !

 

Réservez votre Free Tour de Toulouse avec Civitatis, c’est gratuit !

 

Découvrir le Street Art Toulousain

Si vous aimez le Street Art, vous serez servis à Toulouse, qui possède une scène street art très dynamique, notamment grâce au festival Rose Béton. Néanmoins, les œuvres ne sont pas toujours facile à trouver car la plupart sont excentrées. Dans cet article, je vous propose plus d’information pour découvrir le street-art à Toulouse.

Street art rue Gramat à Toulouse

 

Quelques musées de Toulouse à visiter

En deux jours, ne voulant pas passer ma vie à l’intérieur des musées – même si j’adore ça – pour pouvoir aussi profiter de la ville, j’ai du faire un choix difficile. Il faut dire que Toulouse possède un nombre important de musées de grande qualité, que ce soit des musées d’art ou sur l’industrie aérospatiale avec Aéroscopia sur l’aéronautique ou encore la Cité de l’Espace. Avec le nombre et la qualité des musées à faire, il y a largement de quoi s’occuper quand il pleut (même si ce ne fût pas le cas ce week-end là où je me suis plus réfugiée dans les musées pour trouver un peu de fraicheur !)

Étant donné le peu de temps à ma disposition, j’ai privilégié la visite de musées en centre-ville avec l’incontournable musée des Augustins (un must, et comme il n’est pas trop grand je vous le conseille en priorité si vous venez à Toulouse) et le Musée d’Histoire Naturelle réputé pour être un des plus beaux de France.

Lors de mon second séjour à Toulouse, j’ai pu visiter La Cité de l’Espace, le musée de l’Envol des Pionniers sur l’aventure de l’Aéropostale et la collection d’art de la Fondation Bemberg.

Le Musée des Augustins

Le Musée des Augustins – le musée des Beaux Arts de Toulouse – a été créé dans un ancien couvent, devenu inutilisé suite à la suppression des ordres monastiques à la Révolution Française. Ouvrant ses portes en 1795, le Musée des Augustins fait donc partie des plus anciens musées de France. Le cadre du Musée, particulièrement exceptionnel, s’articule autour du cloître.

Nous avons effectué une musée guidée de la collection de peinture autour du thème “la représentation du tragique dans la peinture et l’opéra”, une visite normalement conçue pour les étudiants en art. Loin d’être barbante, la visite nous faisait découvrir les histoires et mythes représentés dans certains tableaux du musée comme “La Mort de Cléopâtre” puis nous faisait écouter des extraits d’opéra reprenant la scène illustrée dans le tableau. Une idée originale pour une visite passionnante qui mériterait d’être proposée à un plus large public.

Après la visite, nous parcourons rapidement les autres salles du musée, avec notamment une très belle collection de chapiteaux romans, mise en valeur d’une manière moderne, dynamique et colorée !

Cloître du musée des Augustins - Toulouse

Collection de sculptures romanes - Musée des Augustins
Salon Rouge - Musée des Augustins - Toulouse

Attention : Le musée des Augustins ferme ses portes pour travaux du 1er juin 2019 au printemps 2020.

 

Le Muséum d’Histoire Naturelle

Le dimanche après-midi, je suis allée visité le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, réputé comme l’un des plus beaux de France. Scientifique de formation, j’adore les Sciences Naturelles, et même si je n’apprends pas toujours grand chose lorsque je visite ce genre de musée, c’est toujours un plaisir pour moi que de les découvrir. Celui de Toulouse est très pédagogique avec une muséographie moderne et bien pensée. On commence par une première partie sur la terre et la géologie (roches, volcanisme, séisme…) avant de poursuivre avec une seconde partie sur la classification du vivant. Ce que j’ai préféré se trouve néanmoins à l’étage supérieur : il s’agit de l’histoire de l’évolution des espèces depuis la création de l’univers. C’est dans cette partie que l’on peut admirer quelques fossiles de dinosaures et de très beaux fossiles d’ichtyosaures. Le musée se termine par une partie sur l’homme que j’ai sauté (manque de temps et de toute façon cette partie m’intéressait moins).

Jardin Botanique - muséum d'histoire naturelle de Toulouse

Hall d'entrée du muséum d'histoire naturelle de Toulouse
Vitrine de coquillage - museum d'histoire naturelle

Informations pratiques (2019) :

Tarifs : plein tarif : 7€ exposition permanente, 9€ exposition temporaire + permanente, tarif réduit et groupe : 5€, gratuit pour les moins de 6 ans, visite incluse dans le Pass Tourisme de Toulouse, gratuit pour tous le premier dimanche du mois pour l’exposition permanente

Horaires : ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h, fermé le 1 janvier, 1 mai et 25 décembre

Comptez au moins 2h pour la visite voire une demi-journée si vous êtes des passionnés !

Retrouvez les informations pratiques à jour ainsi que les expositions en cours sur le site internet du musée d’histoire naturelle de Toulouse.

 

Le Musée Saint Raymond – le musée des antiquités de Toulouse

J’ai découvert ce musée un peu par hasard. Je voulais visiter la Basilique Saint-Sernin le dimanche matin, mais elle était fermée à cause de la messe. Il ne faisait pas très beau et j’avais une heure à tuer avant de retrouver les blogueuses pour le brunch… Je décide d’entrer le Musée Saint Raymond, qui occupe le bâtiment d’un ancien collège universitaire du Moyen-Age. Si je n’attendais pas grand chose de ce musée des antiquités, je peux dire que j’ai été surprise ! Le musée se visite dans le sens inverse de la logique habituelle : on commence par le haut pour finir par le sous-sol. La visite commence au deuxième étage où l’on apprend beaucoup de chose sur le développement de Toulouse à l’époque romaine et la vie quotidienne des gaulois. Le musée est loin d’être barbant, comme ça peut parfois l’être pour ce type de musée. Tout est super bien expliqué, sur des fonds de couleurs qui donne envie de lire. De plus les collections sont très belles comme les superbes mosaïques retrouvées dans une villa romaine.

Au premier étage, on découvre le clou de la visite : une superbe collection de marbre romain, découvert dans la villa de Chiragan à une soixantaine de kilomètres de Toulouse. Une découverte aussi exceptionnelle que fortuite : les marbres sont ré-apparus des entrailles de la terre au cours d’un glissement de terrain. Aucune villa dans toute l’Europe n’avait fourni autant de marbre, c’est dire la richesse de cette collection !

Au sous-sol, encore une surprise : une nécropole des IVème-VIème siècles sur qui entourait la première cathédrale de Saint-Sernin et sur laquelle a été construit le bâtiment du musée. Dans cette dernière salle, on y découvre une magnifique collection de sarcophage.

Musée Saint Raymond de Toulouse

Salle intérieure du musée Saint Raymond de Toulouse
Les travaux d'Hercule - ville romaine de Chiragan

Informations pratiques (2017) :

Tarifs : plein tarif : 5€, tarif réduit et groupe : 3€, gratuit pour les moins de 18 ans, visite incluse dans le Pass Tourisme Toulouse, gratuit pour tous le premier dimanche du mois

Horaires : ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h, fermé les 1er janvier, 1er mai et 31 décembre.

Comptez une grosse heure pour la visite.

Retrouvez les informations pratiques à jour ainsi que les expositions en cours sur le site internet du musée.

 

La Fondation Bemberg

Le splendide hôtel renaissance d’Assezat abrite aujourd’hui les collections d’art de la Fondation Bemberg. Georges Bemberg était un riche mécène argentin qui décida en 1994 de prêter sa collection d’art à la ville de Toulouse pour une durée de 99 ans afin de la rendre visible au public. Ses collections sont très riches et couvre une importante partie de l’histoire de l’art depuis la Renaissance Française et Italienne jusqu’au XXème siècle. Ma préférence est allée (un peu comme d’habitude il faut bien le dire) aux œuvres des peintres modernes puisque la collection rassemble  de nombreuses toiles de Bonnard, mais aussi des impressionistes (Sisley, Monet, Pissaro, Boudin…).

Hotel d'Assezat - Fondation Bemberg

Visite de la Fondation Bemberg
LA collection moderne de la Fondation Bemberg

 

L’Envol des Pionniers

En décembre 2018, à l’occasion du centenaire de la création de l’Aéropostale, le musée de l’Envol des Pionniers a ouvert ses portes dans les locaux des anciennes usines aéronautique Air France dans le quartier de Montaudran. Dans ce quartier historique, c’est tout un nouveau quartier touristique nommé Toulouse Aerospace qui prend forme autour de la Piste des Géants (la piste de décollage de l’aéropostale qui a été conservée) trois attractions touristiques : le musée de l’Envol des Pionniers, la Halle des Machines (par les créateurs des Machines de l’Ile à Nantes) et les Jardins de la Ligne.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce musée, qui met l’humain au centre de l’exposition. Le musée porte bien son nom. S’il est question d’avion et d’aéropostale, la visite nous fait revivre les moments forts et nous fait toucher du doigt l’idée folle que cela représentait à une époque où l’avion venait seulement d’être inventé, que d’imaginer une ligne aérienne pour relier Paris à Santiago du Chili pour transmettre le courrier le plus rapidement possible. L’exposition nous fait partir à la rencontre des plus grands pilotes de cette aventure : on retrouve les grands noms d’Antoine de Saint Exupéry, Jean Mermoz ou encore Henri Guillomet.

Je n’ai pas envie trop vous en raconter, car c’est un musée qui se révèlent plein de surprises. En tout cas c’est un musée qui m’a absolument passionné et que je vous recommande plus que chaudement !

L'envol des Pionniers, le musée de l'Aéropostale

Informations pratiques (2019):

Accès sans voiture : TER gare Montaudran, ou ligne de métro B jusqu’à Rangueil puis bus 23 ou 27 arrêt Latécoère (cette dernière option est gratuite avec le Pass Tourisme Toulouse)

Horaires : fermé le lundi, ouvert de 10h à 18h, nocturnes jusqu’à 22h les samedis de juillet/août

Prix : tarif plein 8€, tarif réduit 5 €. Entrée gratuite pour les enfants de moins de 6 ans. Attention, le Pass Tourisme de Toulouse n’est pas valable pour ce musée.

 

La Cité de l’Espace

La Cité de l’Espace est l’un des sites touristiques phares de Toulouse. J’ai profité de mon retour dans la Ville Rose en 2019 pour la visiter. La Cité de l’Espace est un espace muséal immense dans lequel on peut passer la journée. En plus des expositions et du jardin dans lequel on peut voir une réplique de la fusée Ariane ou de la station MIR, de nombreuses animations sont proposées toute la journée : projection IMAX, planétarium, visite guidée thématique… Toutes les animations sont incluses dans le billet d’entrée. Pour organiser votre journée, choisissez les animations qui vous intéresse et profiter des expositions pendant le temps libre.

La Cité de l’Espace est vraiment un espace tout public pour découvrir à la fois les technologies liées à la conquête de l’espace ou le système solaire. La visite nous a néanmoins un peu déçus, car nous avons trouvé que les expositions n’étaient pas assez pointues. (Il faut dire qu’avec un conjoint qui travaille dans le spatial, nous avions pas mal d’attente sur cette visite !). Tout est très bien vulgarisé et c’est super, par contre, lorsque l’on veut approfondir un sujet, ce n’est pas possible. J’aurais aimé plusieurs grilles de lecture des expositions de manière à apporter des connaissances à la fois au grand public et à un public plus averti. Nous avons passé un très bon moment, mais voilà, nous repartons quand même un peu frustrés de ne pas avoir appris énormément de choses. (Sans comptez les fois où nous nous demandions pourquoi certaines choses n’étaient pas abordées). Après c’est le risque de visiter un musée sur un domaine qui ne nous est pas inconnu ! Si la même thématique, nous avions préféré le Musée du Bourget en région parisienne, même si je dois reconnaitre que coté animation il n’atteint pas la cheville de la Cité de l’Espace !

Cite de l'Espace - Toulouse

Informations pratiques (2019):

Accès sans voiture : métro ligne A jusqu’à Jolimont ou Métro ligne B jusqu’à Ramonville, puis bus ligne 37, arrêt Cité de l’espace.

Sinon grand parking gratuit sur place

Plusieurs choix de restauration sur place, du sandwich au restaurant plus classique

Horaires : ouvert tous les jours. Fermeture annuelle en janvier. horaires variables selon les saisons (a minima 10h-17h)

Prix : tarif adulte plein 21€, tarif adulte réduit 18,50 €, tarif adulte plein 16€, tarif adulte réduit 14,50 €. Entrée gratuite pour les enfants de moins de 5 ans. Attention, le pass tourisme de Toulouse n’est pas valable pour ce musée.

Plus d’informations sur le site internet de la Cité de l’Espace.

 

Le Pass Tourisme de Toulouse

Toulouse pass tourisme

Pendant ce week-end, j’ai pu tester le Pass Tourisme de Toulouse qui m’a été offert par l’Office de Tourisme de Toulouse. Ce pass qui existe en version 24h / 48h et 72h permet d’accéder gratuitement aux musées du centre-ville et permet d’utiliser l’ensemble des transports en commun de la ville : métro, bus, ainsi que la navette pour aller à l’aéroport. La carte existe en version premium qui permet de bénéficier en plus gratuitement d’une croisière sur la Garonne ou le canal du Midi avec les Bateaux Toulousains et d’une balade en Petit Train Touristique.

Cette carte permet de faire assez des économies et de découvrir des musées dans lesquels on ne serait pas forcément entrés. Sans la carte, je ne serais sans doute pas allée au musée Saint-Raymond, qui fût pourtant l’un des coups de cœur de mon séjour !

Prix du city pass 48 h (2017) : 22 €

Prix des visites que j’ai réalisées en 2017  :
– 4 tickets de bus/métro : 6.4 €
– Musée des Augustins : 5 €
– Musée Saint-Raymond : 4 €
– Couvent des Jacobins : 4 €
– Muséum d’Histoire Naturelle (expositions temporaire et permanente) : 9 €

TOTAL : 28.4 €
Économie réalisée : 6 €

Je n’ai pas forcément fait beaucoup d’économies, car avec le soleil et la météo estivale, j’ai préféré profiter pleinement de la ville et ne pas trop enchaîner les visites de musées. De plus, nous avions un après midi complet consacré à la visite de la ville sous l’angle du street-art organisée par Cloé, une blogueuse toulousaine étudiante en histoire de l’art, qui nous a occupé tout le samedi après-midi.

Réservez en ligne votre Pass Tourisme de Toulouse.

 

 

Comment se déplacer facilement dans Toulouse ?

A moins de vouloir visiter la Cité de l’Espace ou les usines Airbus, tout peut se faire à pied dans Toulouse. Néanmoins la ville possède un réseau de transport en commun bien développé avec de nombreuses lignes de bus, 2 lignes de métro et 2 lignes de tramway. Les transports sont assez fréquents, que ce soit le bus ou le métro nous n’avons jamais attendu très longtemps.

Vous pouvez consulter les horaires des transports en commun et trouvez vos itinéraires sur le site de Tisseo, la régie des transports en commun de Toulouse.

Toulouse dispose également de son propre réseau de vélo en libre service.

 

Où dormir à Toulouse ?

Mise à jour 2019

L’hôtel Best Western Innes

Lors du week-end En France aussi en 2017, nous avions été invité par le label HappyCulture pour découvrir l’hôtel Best Western Athénée, qui est devenu aujourd’hui l’hôtel Best Western Innes (toujours membre du réseau Happy Culture). J’avais adoré cet hôtel 4 étoiles aux chambres confortables et design, idéalement situé à mi-chemin entre la gare et la place du Capitole, à deux pas du métro Jeanne d’Arc et de l’arrêt de bus pour la navette permettant de rejoindre l’aéroport de Blagnac.

Pour notre second séjour à Toulouse (mai 2019), nous avons eu la chance de pouvoir profiter d’une offre promotionnelle imbattable (63 € avec des petits déjeuners !). Depuis mon premier voyage, la décoration des chambres et de l’hôtel à complètement été refaites, et je suis encore plus fan de la nouvelle déco.

Chambre à l'hotel Best Western Innes

Les chambres sont designs et colorées, décorées dans un mélange de style “jungle” et meubles scandinaves.  meublées avec des meubles d’inspiration scandinave. J’ai séjourné dans une chambre Double Supérieure avec lit Queen Size ultra confortable ! Les chambres sont équipées d’un télé écran plat, d’une bouilloire et d’une cafetière Nespresso.

Le buffet du petit-déjeuner était toujours aussi bon, varié et copieux. Il y a de tout, aussi bien en salé qu’en sucré

Le label HappyCulture

Le label HappyCulture réuni aujourd’hui une trentaines d’hôtels dans une dizaine de grandes villes de France, dont la majorité sont situés sur Paris. Leur devise : “Tous nos hôtels sont vos hôtels”. Les hôtels HappyCulture veulent nous simplifier la vie et rendre plus agréable notre séjour à l’hôtel. Pour cela, ils proposent une multitude de service sans supplément : thé, tisane, café nespresso, chargeurs, toilettes, bagagerie, WiFi Gratuit…et même des petites viennoiseries si vous avez un petit creux !

parties communes - Hotel Innes - Toulouse

Hôtel Best Western Innes, 13Bis Rue Matabiau, 31000 Toulouse

Réservez votre séjour à l’hôtel Best Western Innes

 

L’hôtel Albert Ier

Lors de mon dernier voyage en Haute Garonne (mai 2019), j’ai aussi eu l’occasion de dormir une nuit à l’hôtel Albert 1er. C’est un hôtel 3 étoiles bien situé dans le centre-vile de Toulouse juste à côté de la place du Capitole. L’accueil est chaleureux. Les chambres sont spacieuses et confortables, décorées de manière simple mais moderne. La chambre dispose d’une cafetière (qui peut également servir à faire du thé), d’une télévision écran plat, d’un coffre fort et d’un mini-bar.

Une des valeurs importantes de l’hôtel est le “Slow Tourisme” en valorisant les produits du terroir et en favorisant les mobilités douces. Concrètement, cela passe par la mise en valeur les produits locaux et bio issus de la région Occitanie au buffet petit-déjeuner ou encore la labellisation Accueil Vélo avec un garage à vélo sécurisé.

Chambre à l'hôtel Albert 1er à toulouse

Buffet petit déjeuner à l'hotel Albert 1er

Réservez votre séjour à l’hôtel Albert Ier

 

Réservez un hôtel à Toulouse avec Booking


Booking.com

Comment venir à Toulouse depuis Paris ?

Ouibus
Depuis Paris, de nombreuses possibilités permettent de rejoindre Toulouse :

  • l’avion est la solution la plus rapide : le temps de vol est d’une heure environ. L’aéroport de Toulouse Blagnac est desservi par EasyJet et AirFrance depuis les aéroports d’Orly et Roissy Charles de Gaulle. En s’y prenant à l’avance on peut avoir des tarifs vraiment intéressant à partir de 40 € l’aller simple. La ligne de tram T2 ou la Navette Aéroport permettent ensuite de rejoindre le centre-ville.
  • il est également possible de rejoindre Toulouse en train. Le trajet était jusqu’alors au mieux de 5h30, mais grâce à la prolongation de la ligne LGV jusqu’à Bordeaux, le trajet n’est plus que de 4h20. Il y a également des train intercités de nuit qui permettent de rejoindre la ville rose en un peu plus de 8h. C’est l’option que nous avons choisi pour notre second voyage en 2019.
  • la dernière solution, la plus économique, est de prendre le bus. C’est la solution que j’ai retenu pour ce week-end. J’ai opté pour la compagnie Ouibus qui propose des trajets directs depuis la gare de Paris Bercy. En réservant suffisamment longtemps à l’avance, il est ainsi possible de faire l’aller-retour pour seulement 40€. Le trajet mettant 9h, j’ai fais le choix de voyager de nuit pour dormir dans le bus. Le voyage s’est très bien passé, j’ai réussi à dormir une partie du voyage et nous sommes arrivés à l’heure que ce soit à l’aller ou au retour. Je ne vous cache pas que deux nuits dans le bus sur un week-end m’ont malgré tout beaucoup fatiguée d’autant plus que je suis une grosse dormeuse. Heureusement j’avais pris mon lundi pour me remettre du week-end lol !

Trouvez un vol pas cher avec Skyscanner pour Toulouse.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Le guide pratique pour découvrir le centre-ville de Toulouse en un week-end. Les musées et visites incontournables, où dormir, comment se déplacer...

Merci aux partenaires de l’Office du Tourisme de Toulouse, Ouibus et le réseau Happy Culture pour avoir pu rendre ce week-end #EnFranceAussi possible. Les avis exprimés dans cet article sont les miens. Cet article contient des liens affiliés, en passant par eux, vous ne payez pas plus cher mais je touche une petite commission qui m’aide à poursuivre ce blog.