France Occitanie

Balade street art à Toulouse

Fresque la piste des géants à Toulouse

Lors de mon week-end à Toulouse avec les blogueuses du rendez-vous mensuel #EnFranceAussi sont avons réalisé une visite street-art de la ville accompagnée par Cloé. Nous commençons par le quartier Arnaud Bernard, un quartier populaire de Toulouse connu pour être l’endroit où le street-art est né dans la ville rose.

Notre première étape est le jardin Embarthe où l’on découvre une des premières fresques street-art de Toulouse cachée derrière des arbres et un square pour enfants.

jardin embarthe

Puis nous poursuivons par l’étonnante rue Gramat, une rue pour le moins haute en couleur ! Les murs sont recouverts d’œuvres street art, ça part un peu dans tous les sens.

Street art rue Gramat à Toulouse

détail de street art de la rue gramat à Toulouse
rue gramat - la rue street art de Toulouse

 

Les ateliers 50cinq et rencontre avec Tilt

Après une petite balade dans le quartier Arnaud Bernard, Cloé nous emmène en bus dans la banlieue de Toulouse. Alors je n’ai pas du tout suivi et repéré le trajet, je n’ai fais que suivre le groupe. Cloé nous a réservé une surprise pour notre samedi après-midi à Toulouse. Nous ne savons pas où l’on va et ce qu’on va faire !  Nous voila arrivés une vingtaine de minute plus tard aux Ateliers 50cinq, un incubateur d’artistes street-art situé dans une ancienne zone industrielle de l’industrie aéronautique à l’abandon. L’espace a été rénovée pour accueillir à la fois un espace événementiel (l’espace Cobalt) et une résidence d’artiste graffeurs (les ateliers du 50cinq). L’aménagement du bâtiment est vraiment original puisque celui-ci est réalisé à partir de conteneurs maritimes !

Une fois admiré, nous ne ferons pas qu’admirer les superbes fresques disséminées un peu partout sur le site. Cloé nous a en effet réserver une surprise de taille : la rencontre avec l’un des graffeurs historiques de Toulouse : Tilt, qui fait partie des artistes hébergés dans les ateliers du 50cinq.

Tilt fait partie des figures historiques du graffiti, de celles qui ont commencé dans les années 90 par taguer de manière illégale sur les trains et les murs. Il revient avec nous sur l’histoire étonnante du street-art, qui a commencé comme « art vandale » et était très mal vu, pour être aujourd’hui tellement à la mode qu’il se vend à prix d’or dans les galeries.

 

Espace Cobalt

Atelier du graffeur Tilt - Toulouse
Atelier du graffeur Tilt - Toulouse

 

graff espace cobalt

rencontre avec l'artiste Toulousain Tilt
Espace 50cinq - Toulouse

 

La fresque « Sur la Piste des Géants »

En revenant vers le centre-ville de Toulouse, nous faisons un arrêt pour découvrir la fresque « Sur la Piste des Géants » réalisée par Sismikazot dans le cadre du festival So Tolosa organisée par la MJC du Pont des Demoiselles réalisée sous le pont de la voie ferrée situé au croisement de l’avenue Saint-Exupéry et de la place Roger Arnaud. Une fresque réalisée sur le thème de l’aéropostale avec pour sujet principal un jeune garçon qui se rêve aviateur.

Fresque la piste des géants à Toulouse

Fresque la Piste des Géans à Toulouse

 

Quelques fresques du festival Rose Beton

Notre balade street-art se termine par la découverte de quelques fresques réalisées dans le cadre de l’édition 2016 du festival toulousain « Rose Beton » dédié aux cultures urbaines : une fresque de l’artiste brésilien Aryz située au niveau du Pont des Demoiselles, puis un peu plus loin une fresque de l’artiste Toulousain Reso, et pour finir une fresque monumentale représentant un poumon réalisé par les artistes allemands SatOne et Wow. Ces fresques ne sont qu’un petit aperçu des réalisations toulousaines monumentales, mais l’après-midi touchait déjà à sa fin et nous étions attendu à notre hôtel pour l’apéro.

Fresque réalisée pour le festival Rose Beton
Fresque Rezo pour le festival Rose Beton

Fresque de SatOne et Wow

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Balade street art à Toulouse #Toulouse

8 Comments

  • Reply
    Caro
    22 janvier 2018 at 12:19

    Très sympa de se replonger dans ces jolis souvenirs, et cet univers coloré !

  • Reply
    Samsha
    22 janvier 2018 at 22:39

    J’adore, c’est top!

  • Reply
    Jeff
    23 janvier 2018 at 17:10

    Egalement friand de Street Art, cela me donne envie de faire un tours par Toulouse pour admirer ces œuvres. Jolies photos =)

  • Reply
    Estelle
    27 janvier 2018 at 18:29

    Ah voilà l’article. Pour moi les souvenirs deviennent tellement lointains que je me demande si j’écrirais un jour cet article. Faut que je relise mes notes. En tout cas c’était sympa de se replonger dans cette visite avec Cloé. Et j’adore toujours autant ce petit garçon avec son avion. La fresque est magnifique.

    • Reply
      Mathilde
      28 janvier 2018 at 20:28

      Je t’avoue que j’ai eu un peu de mal à écrire cet article car en effet ça remonte et mes souvenirs n’étaient plus très précis ! J’ai du fait quelques recherches sur internet pour resituer tout ça !

  • Reply
    yo
    4 mars 2018 at 13:21

    un mur de trente mètres de long à toulouse, avenue ou rue de blagnac, derrière le bâtiment blanc appelé JOB, new, trouver petit chemin, surplombez le mur descendre, photos ok, à voir absolument

  • Reply
    Birds
    13 octobre 2020 at 10:32

    Merci pour cet article ! Egalement les graffitis sur Toulouse + street art sur l’île du Ramier, Skatepark Ponts Jumeaux, l’université Paul Sabatier…

    • Reply
      Mathilde
      16 octobre 2020 at 21:07

      Merci je note ces endroits pour une prochaine fois à Toulouse !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This