bus Ouibus

Mi-juin, soit quelques jours avant le Brexit, je suis parti passé un week end avec mon père à Londres avec Ouibus depuis Paris. Ouibus, la compagnie de bus de la SNCF propose des liaisons pour rejoindre Londres à tarifs très compétitifs depuis Paris, Lille, Lyon Bruxelles et Amsterdam. Nous avons choisi d’y aller en bus de nuit afin d’optimiser notre temps sur place : départ vendredi soir pour un retour lundi matin, avec 2 jours entièrement consacrés à la découverte de la capitale britannique (que nous connaissions déjà tous les deux).

Bref, avant de vous parler plus en détail de ce chouette week-end, je voulais revenir vers vous suite à mon expérience de ce voyage en bus, une première pour moi qui suit plutôt habituée à voyager en train.

Le bus : équipement et confort à bord

Nous avons testé deux bus : un bus deux étages à l’aller, un bus normal au retour. Si les sièges et l’aménagement global est identique, il n’en est pas de même pour l’espace pour les jambes, qui est plus restreint (et un peu juste) dans la version du bus à deux étages. Dans celui-ci, il n’y a pas de places pour mettre son sac à dos au-dessus de soi, du coup, il doit être glissé entre les jambes ou sous son siège, ce qui fait que l’on a encore moins de place. Hélas, on ne peut pas savoir à l’avance quel type de bus on aura puisque ceux-ci sont choisis par la compagnie Ouibus en fonction du nombre de place vendues. S’il n’y a pas assez de personnes pour remplir un bus à deux étages, (comme à notre trajet retour), Ouibus privilégiera un bus classique.

bus double étage Ouibus
Gare routière de Paris Bercy

Tous les bus sont équipés de prises électriques et USB ainsi que du Wifi, parfait quand on est blogueur voyage ! (et pratique pour les autres, pour regarder des vidéos ou tout autre activité qui permet de faire passer le temps). Dans notre cas, vu nos horaires, je ne m’en suis pas beaucoup servi. Si le wifi marchait relativement bien à l’aller (pas très très rapide non plus), je n’ai jamais réussi à m’y connecter sur le trajet du retour. Apparemment ça marchait pour les autres passagers donc je ne sais pas pourquoi ça ne l’a pas fait pour moi…

photo à l'intérieur du bus
la petite tablette du bus

J’appréhendais un peu de ne pas arriver à dormir, vu le programme chargé du week-end, mais finalement ça s’est relativement bien passé. J’étais bien équipée : coussin gonflable, boules quiès, masque de nuit, et j’arrive assez bien (parfois trop ^^) à m’endormir un peu partout et heureusement ici ce fût encore une fois le cas. Le bus était vraiment silencieux, les autres passagers ayant aussi envie de dormir.

La traversée de la Manche en Ferry

Le seul inconvénient notable est propre à la destination de Londres. Une fois arrivés à Calais, et alors que je commençais à vraiment bien dormir, il faut se réveiller une première fois et sortir du bus pour passer la douane. Après une dizaine de minute, nous remontons dans le bus en attendant le ferry. Dormir ou ne pas dormir, telle est la question ? Pas d’info sur le temps d’attente pour le ferry. A 2h30 du matin, j’avoue ne pas avoir beaucoup de motivation pour aller me renseigner et je me rendors aussitôt. Et heureusement car l’attente à Calais fût longue (ce que le retard du ferry n’a pas arrangé) et nous n’avons embarqué que vers 5h du matin ! Apparemment, le retard des ferrys est assez fréquent, et c’est à la limite tant mieux dans ce cas car j’ai pu dormir plus longtemps ^^. Notre arrivée étant prévue initialement pour 6h à Londres, j’avoue que je ne suis pas mécontente d’arriver à une heure moins matinale.

Une fois le bus dans le ferry, tout le monde doit ressortir de nouveau, et c’est parti pour une heure environ de traversée jusqu’à Douvres, où nous pouvons remonter dans le bus pour dormir les 2-3 heures de trajet restant jusqu’à Londres. Bref, on a pu dormir mais sans la traversée en ferry cela aurait été vraiment beaucoup mieux ! Nous étions quand même bien crevés le samedi !

Les ferrys P&O à Calais
dans le ferry Calais Douvres

Sur le trajet retour, nous avons eu la chance d’avoir un ferry rapidement. Par contre nous sommes malgré tout eu de beaux bouchons sur l’arrivée en région parisienne. Résultat : 2h de retard à l’aller, et 1h30 de retard au retour. Je ne sais pas si Ouibus est toujours aussi peu ponctuel, mais vu que visiblement nous avions eu de la chance au retour d’avoir le ferry tout de suite (il ne restait quasiment plus de place, et sinon il aurait fallu prendre le suivant et c’était 1h30 de plus minimum), je me dis que ça doit être le cas et qu’ils doivent calculer au plus juste le temps de parcours. Bref, mieux vaut ne pas prendre les horaires annoncés comme information fiable, mais uniquement à titre très indicatif !!

Je ne vous cache pas que j’étais bien crevée le lundi, heureusement j’avais anticipé en prenant ma journée. J’ai mis plusieurs jours pour me remettre complètement de ce petit séjour, mine de rien assez fatiguant.

Autant je conseillerais et reprendrais volontiers Ouibus, autant j’avoue l’histoire de la traversée de la Manche m’a un peu refroidie pour un prochain séjour sur Londres !

Mon avis sur Ouibus en résumé

Avantages :

  • Prix très compétitif : à partir de 40€ l’aller/retour depuis Paris
  • Possibilité de voyager de nuit pour les trajets de longue distance
  • Arrivée / départ en centre ville (Gare de Bercy à Paris, Gare routière de Victoria à Londres)
  • Confort et équipement à bord : sièges confortables, prises électriques, USBet wifi (quand il marche !)
  • Ebillet : pas besoin d’imprimer votre billet de bus, seul votre pièce d’identité suffit

Désavantages :

  • Temps de trajet (mieux vaut ne pas être pressés !!)
  • Pas du tout ponctuel :  2h de retard à l’aller, 1h30 au retour !
  • Pas beaucoup de place pour les jambes et ses affaires dans les bus à double étage

Pour réserver votre trajet sur Ouibus, n’hésitez par à passer par ce lien : vous ne paierez pas plus cher et je touche une petite comission qui me permet de couvrir les frais liés au fonctionnement du site !