Départ matinal pour Kanazawa. Nous prenons le train de 7h40 à la gare de Takayama à destination de Toyama pour rejoindre Kanazawa, une très belle ville sur la côte de la mer du Japon.

En arrivant à Kanazawa, la première chose que l’on découvre est une gare monumentale et futuriste. Pour faciliter notre séjour, nous avons, cette fois encore, réservé un hôtel proche de la gare : le Mystays Kanazawa Castle. Un établissement de type business, sans charme particulier, mais fonctionnel, confortable, avec de grandes chambres et surtout un onsen, pour moins de 50€ la nuit. Bref un des meilleurs rapports qualité-prix de notre séjour ! Après  y avoir déposé nos valises, nous partons pour une petite journée de visite de la ville.

Entrée principale de la gare de Kanazawa

 

Dégustation de Sushis au marché aux poissons Omicho

allée du marché auxpoissons de Kanazawa

Notre première étape : le marché aux poissons d’Omicho, à 1 km à pied de la gare. A défaut du célèbre marché Tsukiji de Tokyo, nous découvrons celui de Kanazawa. La première chose qui me frappe, c’est l’absence d’odeur de poisson. Comment est ce possible ? Je n’en sais rien, toujours est il que c’est surprenant !

Si la plupart des poissons sont exposés à l’air libre, certaines espèces sont exposés derrière une vitre. Après s’être perdus dans les allées du marché, nous décidons, comme il est déjà midi, de déjeuner dans l’un des nombreux restaurants à sushis du marché. Car s’il y a un incontournable culinaire à Kanazawa, c’est bien la dégustation de sushis. Car cette ville côtière en a fait sa spécialité. Après une bonne demi-heure d’attente, nous entrons enfin dans le bar à sushis que nous avons choisi. L’organisation japonaise est encore une fois parfaite .Dans la file d’attente, une serveuse prend notre commande, ce qui nous permet d’être servis aussitôt assis. Pas de temps perdu ! Ce sont nos premiers sushis du Japon. Contrairement aux idées reçues – et à ce que nous propose l’éventail des restaurants dit « japonais » en France (qui n’ont de japonais que le nom) – c’est loin d’être un plat de tous les jours. Et c’est principalement dans les villes côtières que l’on en déguste…

Là-bas, les sushis n’ont absolument rien à voir à ce que l’on peut manger en France. Le poisson est extrêmement frais, et ça se sent. La chair du poisson est onctueuse ou caoutchouteuse selon les espèces, mais toujours brillante et bien iodée. On sent que le poisson vient directement de la mer et non du congélateur…L’inconvénient : après avoir goûté des sushis au Japon, il sera impossible de les apprécier une fois revenus en France !

une client au marché aux poissons Omicho de Kanazawa

stand de poissons frais au marché Omicho à Kanazawa
vendeurs de poissons du marché Omicho à Kanazawa

 restaurant à sushis dans le marché omicho de Kanazawa

bar à sushis dans le marché aux poissons de Kanazawa
plat de poissons crus

Le parc du château de Kanazawa

Après le déjeuner, nous continuons en direction du parc du château de Kanazawa. Peut-être nous avons mal compris, mais visiblement l’intérieur du château ne se visite pas (hormis une pièce vide sans intérêt). Néanmoins, le bâtiment est très beau de l’extérieur et vaut le coup d’œil.

chateau de Kanazawa

grande pelouse devant le chateau de Kanazawa
chateau de Kanazawa

 

Le Jardin Kenrokuen, un des 3 plus beaux jardins du Japon

Derrière le château de Kanazawa, se trouve une merveille, LA véritable raison de notre étape à Kanazawa : le jardin Kenrokuen qui compte parmi les trois plus beaux jardins du Japon. En ce dimanche après-midi ensoleillé, le parc est très fréquenté, principalement par des touristes japonais. Quelques jeunes femmes profitent de l’occasion pour porter le kimono. Difficile d’approcher la lanterne de pierre Kotojitoro, symbole du jardin et plus largement de la ville de Kanazawa. Mais au Japon, la discipline et l’ordre règne en toute circonstance. Nous faisons donc la queue quelques minutes afin que ce soit notre tour de la photographier. Parfois, je leur envie cet ordre, cette patience… Comme cela serait plus simple si on se respectait un peu plus les uns les autres…

La lanterne du jardin Kenroku-en de Kanazawa - Japon

Comme tous les jardins japonais traditionnels, le jardin Kenrokuen retranscrit en miniature tous les éléments de la nature : cours d’eau, lac, cascade, ile, montagne, panorama… tout en l’idéalisant. Le jardin de Kenrokuen signifie “le jardin des 6 vertus capitales“. Il porte ce nom car il possède les 6 caractéristiques d’un jardin japonais parfait : l’espace, le calme, l’ingéniosité, la beauté antique, l’usage de l’eau et une vue magnifique.

  pont gankobashi - jardin Kenrokuen - Kanazawa jardin Kenrokuen - Kanazawa

ile de Sekirejima - jardin Kenrokuen - Kanazawa
jardin Kenrokuen - Kanazawa
  Etang Haseike - jardin Kenrokuen - Kanazawa
jeune femme japonaise portant le kimono
Etang Kasumigaike - jardin Kenrokuen

maison de thé shiguretei - jardin Kenrokuen - Kanazawa

Informations pratiques :

Tarifs : 310 yens

Horaires : 7h-18h du 1 mars au 15 octobre, 8h – 17h du 16 octobre à fin février.

La villa Seisonkaku

Nous arrivons bientôt à la villa Seisonkaku qui jouxte. le jardin Kenroku-en. Nous hésitons à la visiter. Après Takayama et Shiragawa-go, nous commençons à avoir fait le plein de maisons traditionnelles japonaises… D’autant plus que l’entrée n’est pas donnée (700 yens par personne). Mais les photos exposées sur la façade éveillent notre curiosité…. Nous retirons nos chaussures que nous glissons dans les consignes prévues à cet effet, et nous voila parti pour la visite d’une somptueuse maison construite par un seigneur de la puissante famille Maeda pour la retraite de sa mère, à la fin de l’ère Edo.

Facade extérieure de la Villa Sei Son Kaku - Kanazawa

Et bien, c’est vraiment un bel endroit pour passer sa retraite ! Vous ne verrez hélas pas de photos de l’intérieur, puisqu’il n’était pas permis d’en prendre. Mais l’intérieur, épuré, simple, raffiné, mais innovant dans ces choix décoratifs, notamment pas l’utilisation de la peinture bleu marine et pourpre !

Jardin - Villa Sei Son Kaku - Kanazawa

Nagamachi Bukeyashiki : Le quartier des samouraïs

Pour finir la journée, nous nous dirigeons vers le quartier de Nagamachi Bukeyashiki, à l’ouest du parc du château de Kanazawa. Derrière les immeubles modernes qui longent l’avenue Hikoso Odori, on y découvre, un quartier parfaitement bien préservé, de maisons traditionnelles japonaises datant de l’époque des samouraïs. Si vous cherchez de jolis souvenirs du Japon, vous trouverez dans ce quartier de Kanazawa de magnifiques objets recouverts de feuilles d’or, spécialités de l’artisanat local.

Hélas, il est déjà 17h, tout ferme. Nous ne pourrons donc rien visiter de ce quartier, hormis déambuler dans les rues en attendant le coucher du soleil. On retourne à l’hôtel en bus, car on commence à avoir la flemme de marcher. On fini la journée en se délassant dans l’onsen de l’hôtel… Le bonheur !

Quartier des samouraïs - Kanazawa

Quartier des samouraïs - Kanazawa
Quartier des samouraïs - Kanazawa

Quartier des samouraïs - Kanazawa Quartier des samouraïs - Kanazawa Quartier des samouraïs - Kanazawa

 

L’itinéraire pour visiter Kanazawa en 1 jour

Une demi-journée à Kanazawa, c’est donc bien trop court pour tout voir. Nous n’aurons pas non plus le temps d’aller du côté du quartier Higashi Chayagai, le quartier des geishas, à l’opposé de la ville par rapport au quartier des samouraïs. Mais en attendant, voici ci-dessous l’itinéraire que j’ai suivi pour découvrir la ville de Kanazawa.

Nous avons réaliser le circuit ci dessous à pied.  Les transports en commun standard ne sont pas pratiques pour découvrir les quartiers touristiques. Une option intéressante est le bus touristique qui les relie (200 yens le ticket, 500 yens le ticket 1 jour, ce qui n’est pas plus cher que le bus “normal”). 3 itinéraires sont proposées et la fréquence varie entre 15 et 20 min. Attention à le prendre dans le bon sens de la boucle sinon vous ferrez tout le tour de Kanazawa avant d’arriver à destination ! A la fin de notre circuit, nous avons pris ce bus pour retourner à notre hôtel situé dans le quartier de la gare.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Programme de visite pour découvrir Kanazawa en 1 jour : le marché au poisson, le jardin zen Kenrokuen et le quartier des samourais