Asie Japon

Que faire, que voir sur l’île de Miyajima au Japon ?

Tori flottant de Miyajima

Lors de mon premier voyage au Japon, j’ai eu un énorme coup de cœur pour l’île de Miyajima située au large d’Hiroshima dans la mer intérieure de Seto. Je ne sais pas si cela arrive souvent au Japon, mais nous avons eu la surprise de visiter Miyajima sous la neige en plein décembre. C’était la première fois que je voyais de la neige tomber près de la mer et cela a rendu notre journée encore plus magique ! Voyageant durant la période un peu « morte » des fêtes de fin d’année où les Japonais passent leurs vacances en famille – beaucoup de choses sont d’ailleurs fermées à cette période, nous avons eu la chance d’avoir Miyajima, un site hautement touristique, pour nous seul ou presque, ajoutant une touche de magie supplémentaire à cette journée inoubliable !

Dans cet article, je vous propose de découvrir que faire et que voir sur l’île de Miyajima.

Informations pratiques pour visiter l’île de Miyajima

Comment aller à Miyajima ?

Il est très facile de se rendre sur l’île de Miyajima qui est assez touristique. Il faut tout d’abord se rendre à Hiroshima en Shinkansen (cela peut-être l’occasion de découvrir la ville).

D’Hiroshima, il faut ensuite prendre la ligne JR Sanyo-line (couverte par le JR Pass) jusqu’à la gare de Miyajima-guchi (comptez environ 20 min de trajet avec des départs toutes les 15 min) et de là, prendre le ferry (trajet de 10 min toutes les 15 min environ) qui est également inclus dans le JR Pass.

Comment se déplacer sur l’île de Miyajima ?

L’île de Miyajima est une petite île montagneuse de 39 km². Seule la partie Nord de l’île où se trouve le village de Miyajima est habitée, le reste de l’île est sauvage car elle est considérée comme sacrée dans la religion shintoïste. Il est donc très facile de tout faire à pied car les principaux points d’intérêt sont tous proches les uns des autres.

Pour atteindre le Mont Misen (535 m d’altitude), le sommet de l’île, vous pouvez opter pour la randonnée ou le téléphérique (j’en reparle plus loin dans l’article).

Combien de jours prévoir pour visiter l’île de Miyajima ?

De mon point de vue, une journée est un minimum pour visiter l’île de Miyajima et découvrir les incontournables que sont le sanctuaire d’Itsukushima et le Mont Misen. Je vous conseille de faire comme nous et de passer au moins une nuit sur l’île. Néanmoins, j’aurais aimé passé un peu plus de temps pour explorer l’île et notamment randonner. A mon avis en 2 jours vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Que faire à Miyajima ? Découvrir les incontournables de cette petite île

La ville de Miyajima est assez petite et s’organise le long du front de mer avec au Nord le débarcadère des ferrys et au sud le sanctuaire Itsukushima. Il faut une dizaine de minutes de marche pour parcourir la totalité du front de mer.

Visiter le sanctuaire shinto Itsukushima

Le sanctuaire shinto d’Itsukushima, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est clairement la visite incontournable à faire à Miyajima. Le temple est construit sur des pilotis au dessus de la mer. Le paysage change au gré des marées : à marée haute, le temple semble flotter sur l’eau tandis que la marée basse laisse découvrir la vase sur laquelle le temples est édifié.

L’existence du premier sanctuaire d’Itsukushima remonte à la fin du VIème siècle, mais son état actuel remonte au XIIème siècle par le maître le plus puissant de l’époque, Taira no Kiyomori. Depuis cette époque, le temple a été reconstruit 2 fois, mais en suivant rigoureusement l’architecture initale

Le temple d’Itsukushima appartient à la religion shintoïste du Japon selon laquelle une montagne ou un objet naturel devient l’objet de vénération et est considéré comme une divinité à part entière. Ce temple est un parfait exemple de ce que recherche l’architecture shinto : équilibré la présence humaine représenté par la construction du temple par la nature, ici un parfait équilibre entre la mer d’un côté et la montagne de l’autre, ce qui en fait un modèle de beauté reconnu au Japon. 

Si initialement, les visiteurs n’étaient pas autorisé à débarquer sur l’île sacrée de Miyajima et ne pouvait approcher le sanctuaire sacrée qu’en bateau, ils viennent aujourd’hui en nombre découvrir ce lieu unique au monde !

Le sanctuaire shinto Itsukushima à marrée haute
 le sanctuaire shinto Itsukushima
Visite du sanctuaire shinto Itsukushima : détail des lanternes décoratives
Visite du sanctuaire shinto Itsukushima : détail des lanternes décoratives
 le sanctuaire shinto Itsukushima à marrée basse

Le sanctuaire est constitué d’une vingtaine de bâtiments reliés les uns aux autres par des passerelles sur pilotis.

Informations pratiques pour visiter le Sanctuaire d’Itsukushima (2022)

Horaires : le sanctuaire est ouvert tous les jours  6h30 à 18h (fermeture à 17 h30 en janvier, février, seconde moitié d’octobre et novembre et 17h en décembre). Fermé le matin du 1er janvier

Tarif : 300 yens par personne

Admirer le Torii Flottant sous tous les angles

Le Torii Flottant situé en face du sanctuaire d’Itsukushima fait partie des Nihon sankei, les trois plus belles vues du Japon. En réalité, il n’y a qu’à mer haute où celui-ci semble flotter sur l’eau. La marée basse laisse découvrir son ancrage dans la vase et il est possible de marcher jusqu’à lui.

le tori flottant d'Itsukushima à marée basse
le tori flottant d'Itsukushima à marée haute

Daisho-In : le temple bouddhiste de Miyajima

L’autre visite incontournable de Miyajima est le temple de Daisho-In située dans les collines au sud du sanctuaire. On quitte le littoral pour gravir un interminable escalier. Il s’agit cette fois d’un temple bouddhiste, la seconde religion d’importance au Japon.

les escaliers de Daisho-In - Miyajima
le temple bouddhiste de Daisho-In à Miyajima
le temple bouddhiste de Daisho-In à Miyajima
Panorama sur les toits de Miyajima et la baie d'Hiroshima
de nombreux bouddhas dans le temple de Daisho-In à Miyajima

Prendre le téléphérique jusqu’au sommet du Mont Misen

Comme nous voyagions en hiver (ce qui veut dire journées froides et courtes) et que nous étions limité dans le temps pour la visite de l’île de Miyajima, nous avons opté pour le téléphérique pour atteindre le sommet du Mont Misen, le point culminant de l’île. En réalisé, le téléphérique ne dessert pas vraiment le sommet, il faut prévoir une petite marche de vingt minute environ pour y arriver.

Sortis du téléphérique, nous étions dégoutés car malheureusement ce jour-là il y avait un brouillard à couper au couteau qui bouchait toute la vue. On ne voyait pas à quelques mêtres. Ne sachant pas trop quoi faire, on décide de rester quand même un peu au sommet (le billet du téléphérique n’était pas donné – en plus de ne rien voir on était dégouté d’avoir perdu pas mal de sous) et d’en profité pour regarder une petite vidéo diffusée dans le bâtiment.

Bien nous en a pris puisqu’à peine la vidéo terminée, nous réalisons que le temps se découvre petit à petit. C’est parti pour la balade dans la neige pour rejoindre le sommet ! Bien nous a pris de patienter et ne pas rentrer aussitôt pour profiter de la vue incroyable sur les îles de la Mer intérieure de Seto.

Panorama sur la Mer interieure de Seto depuis le sommet du Mont Misen
Panorama sur la Mer interieure de Seto et Hiroshima  depuis le sommet du Mont Misen

Sur le Mont Misen comme partout dans l’île de Miyajima, on rencontre également de nombreuses biches peu farouches. Non loin du sommet de l’île, on découvre là aussi un temple – il y en a vraiment partout au Japon ! C’est ici que Kobo-Daishi, le saint fondateur de l’école bouddhiste Shingon, médita pendant 100 jours à son retour de Chine. Une flamme éternelle brulerait depuis plus de 1200 ans à côté du pavillon principal depuis que celui-ci l’aurait allumé ! De ce temple, il est possible de redescendre à pied jusqu’à Miyajima ou de rejoindre la station de téléphérique.

Temple du Mont Misen

Informations pratiques pour le téléphérique de Miyajima (2022)

Horaires : ouvert tous les jours de 9h à 16h pour la montée. Dernier retour à 16h30. Attention en cas de fort vent et pendant la période de maintenance (février et juillet) le téléphérique est fermé,

Tarif : Aller-Retour : adulte 1810 yens, enfant 920 yens / Aller simple : adulte 1010 yens, enfant : 510 yens

Retrouvez toutes les informations pratiques en anglais sur le site internet du téléphérique de Miyajima

La montée se fait en deux parties : la première partie avec des télécabines qui circule en continue, la seconde en téléphérique qui fait l’aller retour entre la station intermédiaire et le sommet. Il peut y avoir pas mal d’attente pour le second tronçon

Comptez au minimum 1 heure pour faire le tour des temples et monter au sommet du Mont Misen si vous faites l’aller et le retour en téléphérique

A lire aussi

Retrouvez par ici mes autres articles pour voyager au Japon :

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Que faire sur l'île de Miyajima au Japon au large d'Hiroshima ? Visiter le sanctuaire shinto d'Itsukushima classé à l'UNESCO et monter au sommet du Mont Misen pour admirer la vue sur la mer interieure de Seto
Que faire sur l'île de Miyajima au Japon au large d'Hiroshima ? Visiter le sanctuaire shinto d'Itsukushima classé à l'UNESCO et monter au sommet du Mont Misen pour admirer la vue sur la mer interieure de Seto

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.