rue principale d'Himeji

Si nous n’avons pas eu beaucoup de pluie pendant notre voyage au Japon, la météo s’est bien rattrapée sur notre journée à Himeji… Quand il pleut aussi fort à Paris, on sait que ça va durer 5 minutes. Au Japon, cela a dure toute la journée… Équipée de mon superbe parapluie transparent acheté 500 yens au combini, me voila prête pour affronter la météo. J’aurais quand même du prévoir un sac imperméable pour mon sac à dos dont l’intérieur finira complètement trempé…

Nous avons organisé notre journée de visite d’Himeji depuis Kyoto puisque la ville n’est qu’à 45 minutes de Shinkansen (le TGV japonais). Dès la sortie de la gare, le château se dresse au loin, dominant la ville moderne. Il faut compter environ 15 minutes à pied pour arriver au niveau du château.

Himeji et son château, l’un des plus beaux du Japon, me faisait rêver depuis des années. Depuis mon premier voyage en fait, où nous avions dû faire l’impasse sur ce monument. C’était Himeji ou Miyajima. Depuis, si je ne regrettais pas Miyajima qui restera l’un de mes plus beaux souvenirs du Japon, je désespérais de ne pas avoir vu Himeji. J’avais une profonde attente pour ce lieu. Si mon conjoint, qui l’avait déjà visité, m’avait averti que ce n’était pas si bien que cela, je ne voulais pas l’écouter. Tellement sûre que ce lieu que j’avais vu en photo, ne pourrait pas me décevoir. Le grand jour était enfin arrivé ! Et ce n’était pas la pluie, aussi forte soit elle qui allait me gâcher la journée.

le château d'Himeji sous la pluie

Visite du château d’Himeji

entrée du château d'Himeji

Nous avions de la chance car le château d’Himeji venait de réouvrir après 5 années et demi de gros travaux de rénovation. Après autant d’années d’attente, j’aurais été encore plus déçue de ne pas le voir.

Si l’extérieur du château est magnifique, la visite du donjon en elle même est effectivement très décevante. Heureusement, cette fois-ci, contrairement à la visite du donjon d’Inuyama, nous n’avons eu aucune attente. Mais comme à Inuyama, l’intérieur du donjon est une succession de pièces vides, sans aucune explication. Nous avançons mécaniquement, à la queue leu leu. Au fil des étages, les pièces rétrécissent. Si il n’y avait pas beaucoup de monde au début, on termine tassés au sommet (et m’ont rappelé au passage les mauvais souvenirs de la visite de la Tour de Belem au Portugal !). La pièce n’offre aucun point de vue. Seulement un temple les visiteurs prient à tour de rôle. Je suis déçue par la visite… J’aurais dû écouter, mais comme d’habitude je n’en ai fait qu’à ma tête !

Vue la météo, la promenade dans les jardins est expéditive. Nous sommes complètement trempés. Et je suis plus que déçue par cette visite attendue depuis tant d’années…Cela restera ma plus grande déception du séjour. Je ne regrette pas totalement, car l’extérieur du bâtiment est malgré tout superbe, et que cela nous a pas fait perdre beaucoup de temps (1/2 journée sur un voyage de 3 semaines). Mais heureusement que nous avions le Japan Rail Pass pour faire l’A/R Kyoto/Himeji, car clairement, la visite ne valait pas la dépense du trajet (10 000 Y/personne environ)…

Comme nous avons pris des billets combinés “Château d’Himeji+Jardin Koko-en”, nous nous dirigeons ensuite vers ce jardin situé sur le côté ouest du château.

portrait devant le chateau d'himeji

donjon du château d'Himeji
gros plan donjon himeji

château d'Himeji - Japon

intérieur du château d'himeji
dernier étage du château d'Himeji

batiment annexe du château d'himeji batiment annexe du château d'himeji

Le jardin Koko-en

Avant de commencer à proprement parler la visite du Jardin Koko-en, nous déjeunons dans le restaurant du jardin. Pour un peu plus de 1200 yens (un peu moins de 10 euros), nous avons le droit à un beau plateau repas comprenant la plupart des spécialités de la gastronomie japonaise : tempura, tofu, sushi, nouilles soba, riz, soupe miso, et autres condiments dont je ne connais toujours pas le nom.

Ce déjeuner savoureux, en plus de nous revigorer, nous remotive. Même si le temps est pluvieux, la vue du restaurant donne devant un bel étang où nagent de nombreuses carpes. Nous restons assez longtemps pour profiter de la vue et de la chaleur, essayant de sécher un peu, avant de repartir sous la pluie visiter le jardin.

plateau repas japonais

jardin koko-en - Himeji

La météo nous oblige encore une fois à visiter très rapidement l’ensemble des 9 jardins qui ont chacun leur charme et leur particularité. J’aurais aimé m’y attardé plus longtemps. Heureusement, il y a quelques auvents qui permettent de s’abriter et de faire quelques photos. Le jardin Koko-en restera malgré tout une bonne surprise, découverte par hasard, grâce aux billets combinés !

jardin koko-en - Himeji

jardin koko-en - Himeji
jardin koko-en - Himeji

jardin koko-en - Himeji

 

Informations pratiques :

Tarifs : Château d’Himeji + jardin Koko-en, billet groupé à 560 Yens

Horaires : 9h-17h de septembre à mai, 9h-18h de juin à août