Mosaique de la Basilique San Vital - Ravenne

Ravenne ne fait pas partie des plus belles villes d’Italie. Néanmoins, la ville vaut le détour pour une petite journée de visite, car ses églises habitent de véritables trésors : des mosaïques paléochrétiennes et byzantines extrêmement bien conservées du Ve et VIe siècle de notre ère. Ces mosaïques sont le vestige et le témoignage du passé prestigieux de Ravenne, qui fût capitale de l’Empire Romain d’Occident entre le VI° et le VIII° siècle.

Le centre ville de Ravenne, plutôt petit, n’est pas désagréable avec ses rues piétonnes et ses belles boutiques. On peut ainsi flâner en dégustant une bonne glace entre deux visites !

Via Guliano Argentario - Ravenne

Dans les rues de Ravenne
dans les rues de Ravenne

Ravenne est facilement accessible en train depuis Bologne, Ferrare ou Rimini. La gare est située à deux pas du centre ville historique. Si cela est possible, n’hésitez pas à privilégier ce mode de transport en Italie, car les accès aux centres-villes historiques sont bien souvent interdits à la circulation et les amendes sont élevées. Si vous optez pour la voiture, faites bien attention à rester hors des zones ZTL : Zone de Trafic Limité, ou vous en paierez le prix fort !

La ville de Ravenne n’est pas très grande, elle se visite facilement en une journée. Si vous souhaitez séjourner plus longtemps sur Ravenne, vous pourrez trouver un hôtel sur Booking.fr

Ravenne, capitale de la mosaïque

Les principaux sites historiques de Ravenne sont couverts par un billet unique. Celui-ci comprend les 5 plus beaux sites de la ville, tous classés au patrimoine mondial de l’UNESCO  : la Basilique San Vitale, le Mausolée de Galla Placidia, le musée

Arcivescovile, le Baptistère Néonien et la Basilique Saint Apollinare Nuovo. Le billet unique coûte 9,50€ en plein tarif (8,5€ tarif réduit) et est valable 7 jours à compter de la date d’achat. Néanmoins, une journée suffit largement à visiter les 5 sites qui sont assez proches les uns des autres. C’est une des rares villes où presque tous les sites touristiques sont ouverts le lundi, c’est assez rare en Italie pour être souligné ! Les horaires varient selon les sites et selon les mois. Pour plus d’information, consultez le site internet du diocèse de Ravenne qui gère les visites des sites classés au patrimoine mondial.

Si les visites vaut vraiment le coup, je regrette qu’aucun prospectus/panneau explicatif ne soit mis à disposition des visiteurs. Pour en savoir plus sur les monuments, si vous n’êtes pas équipé d’un bon guide, il vous faudra acquérir un livre détaillé sur la ville et ses mosaïques (10€ minimum) ou payer à l’intérieur de chaque église à des dispositifs de type audioguide mais fixe (cela se rapproche plus à des cabines téléphoniques), ce qui n’est pas très pratique, et en plus il faut payer 2€ par explication…

Basilique San Vital

J’ai commencé la visite des monuments de Ravenne par la basilique de San Vital. Il s’agit d’une église de forme octogonale qui abritent 8 chapelles. L’une d’elles est ornées de merveilleuses mosaïques byzantines, les plus belles de la ville à mon goût !

Les mosaïques byzantines sont réalisées à base d’émaux de verre colorés qui réfléchissent la lumière. L’effet est encore plus beau et plus marquant dans des pièces faiblement éclairées.

Basilique San Vitale - Ravenne Mosaique abside de la basilique San Vital - Ravenne

Mausolée de Galla Placidia

Juste derrière la basilique San Vital, on accède au petit mausolée de Galla Placidia. De l’extérieur, il ne paye pas de mine, mais à l’intérieur, il abrite de sublimes mosaïques bleu nuit. On se croirait sous un ciel étoilé !

Mausolée de Galla Placidia - Ravenne Mausolée de Galla Placidia - Ravenne

Le baptistère Néonien

A 5/10 minutes de marche de la Basilique San Vitale, on rejoins le très beau baptistère Néonien (ce nom vient de l’évêque Néone qui fût à l’origine de la construction de ce monument), aussi appelé le baptistère des orthodoxes. Le bassin central en marbre à été récupéré d’un bain romain ! La superbe mosaïque de la coupole représente le baptême du Christ par Saint Jean l’Evangéliste dans le fleuve Jourdain qui est représenté sous forme allégorique.

baptistere neonien - ravenne
mosaique baptistere neonien

Le musée Arcivescovile

A côté du Baptistère Néonien, on peut visiter le petit musée Arcivescovile : qui abrite de belles pièces dont une petite chapelle décorée de mosaïque, un magnifique trône en ivoire, une magnifique mosaïque byzantine de la vierge Marie, et bien d’autres choses encore ! La visite est rapide, et vaut le détour. Vous ne verrez pas de photos, car celles-ci étaient hélas interdites dans l’enceinte du musée !

La basilique Saint Apollinare Nuovo

Après le musée, et une pause déjeuner, j’ai rejoints la basilique Saint Apollinare Nuovo (Saint Apollinaire le Neuf en français), pas très loin de la gare. Cette église abrite de monumentales fresques de mosaïques byzantines très bien conservées : des vierges d’un côté, des martyrs de l’autre.

Basilique Saint Apollinare Nuovo - Ravenne
mosaique Basilique Saint Apollinare Nuovo - Ravenne

mosaique Basilique Saint Apollinare Nuovo - Ravenne

Les autres sites à découvrir

La Basilique Sant’Apollinare in Classe fait l’objet d’un billet séparé. Contrairement aux sites précédemment cités, celui-ci se situe à 5 km de Ravenne, à Civitas Classis l’ancien port romain de Ravenne, qui fut progressivement abandonné suite à l’avancée de la lagune et l’enlisement du port. Ce fût d’ailleurs un des éléments qui contribua au déclin de Ravenne qui tomba peu à peu dans l’oubli. Ce site est accessible en bus ou en vélo. Personnellement, je n’ai pas eu le courage d’aller la visiter, d’autant qu’au vu des photos, les mosaïques, bien que très belles, ressembles à celles des basiliques du centre ville.

A la place, j’ai préféré ajouter aux visites comprises dans le billet unique, la visite du Domus du Tapis de Pierre, qui est une des plus importantes découvertes archéologiques de ces dernières années. Il s’agit d’un ensemble assez grand (de nettement moins grande ampleur que les mosaïques de la Villa Romana del Casale en Sicile) de mosaïques byzantines qui recouvraient les sols d’un palais byzantins du VIe siècle. Les mosaïques sont dans l’ensemble très bien conservées. Il s’agit majoritairement de formes géométriques ou d’inspiration florale. Seules 2 mosaïques figuratives, le génie des 4 saisons et le bon pasteur, Je regrette néanmoins que les panneaux explicatifs du site ne soient réalisés qu’en italien.

Domus Tapis de Pierre - Ravenne
Mosaique le bon Pasteur - Ravenne

Si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil au Baptistère des Ariens, en centre ville (entrée gratuite). Même si la visite est un peu redondante avec le Baptistère Néonien, c’est un joli site avec une belle mosaïque – toujours sur le thème du baptême du Christ – et ne constitue pas vraiment un détour.

baptistère des Ariens
Mosaique du baptisteres des Ariens

De même, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à au tombeau de Dante (gratuit), le célèbre écrivain de la Divine Comédie, qui chassé de Florence se réfugia à Ravenne où il mourut en 1321.

extérieur de la tombe de Dante - Ravenne
intérieur de la tombe de Dante - Ravenne

Le centre ville de Ravenne est plutôt agréable et en grande partie piéton. La piazza del Popolo, la place principale, est aussi la plus belle de la ville.

piazza del Popolo - Ravenne

Dans les rues de Ravenne
Piazza del Popolo - Ravenne

Enfin, Ravenne abrite d’autres églises, qui peuvent valoir le détour, notamment, la Basilique San Jean l’évangéliste, située entre la gare et le centre ville. Cette église très ancienne, abrite elle aussi des restes de mosaïques.

mosaiques de la basilique saint jean l'évangeliste
basilique saint jean l'évangeliste

Où manger une bonne glace à Ravenne ?

Glacier Papilla à Ravenne

Pour déguster, une bonne glace, je vous conseille un arrêt au glacier Papilla dans la rue du IV novembre, qui propose un large choix de glaces délicieuses et peu chères ! Pour ma part, j’ai choisi Mangue / Yaourt. Un Régal !