France Grand Est

Que faire, que voir à Strasbourg en 3 jours ?

la cathédrale de Strasbourg

Fin avril, je suis partie pour un long week-end à Strasbourg. Strasbourg est une ville que je connaissais déjà un peu. Pour avoir fait mes études à Nancy il y a déjà pas mal d’années, j’avais eu l’occasion de venir assez régulièrement en escapade à la journée (notamment au moment du célèbre marché de Noël) pour visiter la capitale de l’Alsace.

Néanmoins cela commençait à remonter et surtout je n’avais finalement qu’assez peu pris le temps de visiter la ville, au-delà des incontournables (notamment la Cathédrale et la Petite France). Il me fallait donc remédier à cela, et après pas mal de reports suite au COVID, me revoilà de retour dans la capitale Alsacienne !

Si l’on peut déjà avoir un bon aperçu du centre-ville de Strasbourg en une journée, rester plus longtemps permet de découvrir plus en profondeur le riche patrimoine de la ville, de visiter les musées, et surtout de prendre aussi le temps de profiter de la nature partout aux portes de la ville. Si à l’origine j’avais prévu de passer un peu plus de temps dans les parcs, forêts et réserves naturelles environnantes, mon programme fut un peu revu en raison d’une météo un peu capricieuse. Mais à Strasbourg qu’il fasse beau ou qu’il pleuve une chose est sûre : on ne s’ennuie jamais et encore une fois mon séjour fut trop court et m’aura surtout donné envie de revenir !

Dans cet article, je vous propose de découvrir que faire et que voir à Strasbourg en 3 jours.

Visiter les incontournables de la Grande île, le centre-ville de Strasbourg

Je vous propose de découvrir tout d’abord les incontournables du centre-ville et de partir à la découverte de la Grande Île, le cœur de ville historique situé sur une île entourée par la rivière l’Ill (et oui c’est cette rivière affluent du Rhin qui passe à Strasbourg tandis que le Rhin passe à quelques kilomètres du centre-ville et constitue depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale la frontière naturelle entre la France et l’Allemagne).

La Grande Île est habitée depuis la fondation du camp romain d’Argentoratum en 12 av JC. D’ailleurs la rue des Hallebardes et la Rue du Vieux Marché aux Poissons qui se croisent à angle droit sont la trace des anciennes voies romaines, tandis que les rues construites au Nord pendant le Moyen Age se montrent plus tortueuses.

Si vous n’avez qu’une journée à consacrer à la visite de Strasbourg, je vous conseille de la consacrer à la découverte du quartier de la Grande Île entre la Cathédrale et la Petite France. Pour découvrir l’histoire de la ville et les principaux points d’intérêt du centre, n’hésitez pas à suivre l’une des visites guidées organisées par l’Office du Tourisme.

Place de la Cathédrale de Strasbourg
Maison Kammerzell à Strasbourg
place de la cathédrale dans le centre-ville de Strasbourg
centre-ville de Strasbourg

La Cathédrale de Strasbourg, son horloge astronomique et sa plateforme panoramique

Impossible de passer à côté de la splendide cathédrale de Strasbourg en grès des Vosges, qui avec sa flèche culminant à 142 m, fut la plus haute cathédrale du monde de 1432 au XIXème siècle (avant d’être dépassée par Rouen, Cologne et Ulm).

La cathédrale que l’on peut admirer aujourd’hui fut construite au Moyen Age en lieu et place de l’ancienne cathédrale romane détruite par un incendie. Si le chœur est de style roman, le reste de l’édifice est de style gothique. Elle eut la particularité d’être durant un temps protestante. En effet, c’est à Strasbourg que Gutenberg inventa l’imprimerie qui permettra le développement des idées de Luther qui remporte un écho important dans la région. En 1527, la cathédrale de Strasbourg devient officiellement dévolue au culte protestant et le restera jusqu’à la fin de la Guerre de Trente ans et l’annexion de Strasbourg au Royaume de France de Louis XIV, qui rétablit le culte catholique.

Initialement, la façade de la cathédrale de Strasbourg avait deux tours carrées, sur une architecture similaire à Notre-Dame de Paris. Mais il est finalement décidé de l’élever toujours plus haut. Pour cela on comble l’espace entre les deux tours et l’on édifie la flèche, véritable dentelle de pierre pour limiter au maximum la prise au vent.

Pour des raisons de poids, il n’y aura jamais de seconde flèche. La structure de la cathédrale ne l’aurait pas supporté et se serait effondrée.

la façade principale de la cathédrale de Strasbourg
la cathédrale de Strasbourg
détail du fronton de la cathédrale de Strasbourg

Pour visiter la cathédrale de Strasbourg je vous recommande d’y aller plutôt le matin (hormis le dimanche puisqu’il y a les offices) car il peut y avoir une queue plutôt longue pour y entrer l’après-midi.

La visite de l’intérieur de la cathédrale permet de distinguer le chœur roman du reste de l’édifice gothique. Le chœur est orné de mosaïques du XIXème qui évoquent les mosaïques byzantines.

Mais l’un des trésors de la cathédrale de Strasbourg est son incroyable horloge astronomique de la Renaissance, considérée à l’époque comme faisant partie des sept trésors de l’Allemagne. Cette horloge est toujours en fonctionnement et s’active chaque jour à 12h30.

nef de la cathédrale de Strasbourg
Abside de la cathédrale de Strasbourg
Horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg
Panorama depuis la terrasse de la cathédrale de Strasbourg
Panorama depuis la terrasse de la cathédrale de Strasbourg
Panorama depuis la terrasse de la cathédrale de Strasbourg

Informations pratiques pour accéder à la plateforme de la Cathédrale de Strasbourg

L’accès à la plateforme de la cathédrale se fait depuis une entrée située à l’extérieur de l’édifice, du côté du Palais Rohan. Attention c’est un peu physique : il y a 330 marches à monter à pied pour atteindre le sommet (pas d’ascenseur).

Tarifs : 8 €/adulte, 5€ pour les moins de 18 ans et les étudiants, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

Horaires : avril à septembre : tous les jours, 9h30/13h – 13h30/20h. Octobre à mars : tous les jours, 10h/13h – 13h30/18h. Fermé les 01/01, 01/05 et 25/12. Dernière montée 45 min. avant fermeture. L’accès à la montée peut être temporairement fermé en raison d’une trop forte affluence ou d’aléas météorologiques.

Je vous conseille de monter à la plateforme le matin car il y a nettement moins de monde (de même pour la visite de la cathédrale). J’y suis allée en fin de matinée et je n’ai pas fait la queue. Lorsque je suis repassée en milieu d’après-midi il y avait une longue file d’attente.

Le Musée de l’Œuvre Notre-Dame

Pour compléter votre visite de la Cathédrale, je vous invite à visiter le Musée de l’Œuvre Notre-Dame qui se trouve au pied de celle-ci. Ce musée consacré aux Arts du Moyen Age et de la Renaissance présente notamment les sculptures originales de la cathédrale qui y ont été déposées pour des raisons de conservation et remplacées par des copies. Vous pourrez également admirer de superbes vitraux du XIIème au XVIIème siècle. Le musée possède également une intéressante collection de tableaux et de mobiliers des périodes du Moyen Age et de la Renaissance. Un magnifique musée que je vous conseille absolument !

Jardin du Musée de l'Oeuvre de Notre Dame
Musée de l'Oeuvre de Notre Dame à Strasbourg
Musée de l'Œuvre de Notre Dame à Strasbourg

Informations pratiques pour visiter le Musée de l’Œuvre Notre-Dame

Tarifs : tarif plein : 7,50 € ; tarif réduit : 3,50€ pour les moins de 18 ans et les étudiants, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

Visite incluse dans le Pass Musées de Strasbourg : 1 jour : 16 € 3 jours : 20 €

Horaires : ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h Dernière entrée à 17h30. Fermeture et le 1er janvier, Vendredi Saint, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

Prévoir environ 1 h pour la visite

Le Quartier de la Petite France

Le Quartier de la Petite France, ancien quartier des tanneurs situé au bord de l’Ill est très certainement le quartier le plus pittoresque et le plus populaire de Strasbourg. A chaque fois que je viens à Strasbourg, je ne me lasse pas de découvrir ces sublimes maisons à pans de bois qui se reflètent dans la rivière. C’est aujourd’hui un quartier piéton très animé avec des terrasses de cafés et de restaurants.

Saviez-vous toute fois que les origines du nom « Petite France » proviennent… de la syphilis ! En effet le quartier possédait un hospice pour les soldats qui revenaient de la guerre avec cette maladie. Côté Allemand elle était surnommée « le mal français » tandis qu’en France nous la surnommions plutôt « le mal de Naples ». Bref si le nom est resté, peut-être parfois il vaut mieux en oublier les origines !

le quartier de la Petite France à Strasbourg
Quartier de la Petite France à Strasbourg
maison aux glycines à Strasbourg dans le quartier de la petite France
la maison des Tanneurs dans le quartier de la Petite France à Strasbourg
le quartier de la Petite France à Strasbourg

Les Ponts Couverts et le Barrage Vauban

Situés aux portes de la Petite France, les Ponts Couverts sont trois ponts successifs des XIIème et XIIIème siècle qui enjambent l’Ill. Le meilleur point de vue pour les admirer est de monter sur la plateforme du barrage Vauban situé juste à une centaine de mètres en amont. Ces ponts servaient à défendre Strasbourg contre les attaques qui venaient de la rivière.

les ponts couverts de Strasbourg

Faire une croisière sur l’Ill avec les Batorama

Quoi de mieux pour découvrir Strasbourg que de faire un tour de Batorama, les bateaux mouches strasbourgeois. Plusieurs croisières sont proposées. Les plus populaires et les plus fréquentes sont :

  • Strasbourg 20 siècles d’Histoire, qui est celle que je vous recommande car elle est de mon point de vue la plus complète. D’une durée d’1h10, vous ferez le tour de la Grande Ile et vous aurez également le temps de découvrir la Neustadt et de jeter un coup d’œil au Quartier Européen.
  • Plus courts, d’une durée de 45 min chacun, le circuit Strasbourg Grande Ile vous permet de faire le tour de l’hyper centre, tandis que le parcours Strasbourg l’Européenne vous permet de faire l’aller-retour entre la Grande Ile et le Quartier Européen.

Selon la météo, les Batorama peuvent être couverts ou découverts. Pour ma part, la visite a commencé sous des trombes d’eau donc j’étais bien contente de visiter Strasbourg au sec, même si c’était moins sympa pour les photos. Le soleil s’est finalement rapidement levé. Qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, la croisière en Batorama fait vraiment partie des incontournables à faire à Strasbourg !

Les Batorama de Strasbourg
Crosiere Batorama de Strasbourg
Croisière Batorama de Strasbourg
les quais de l'Ill à Strasbourg

Informations pratiques pour les Batorama

Différents parcours sont proposés. Je vous conseille le parcours Strasbourg 20 Siècles d’Histoire qui permet de découvrir la Grande Île, la Neustadt et le Quartier Européen en 1h10

Tarifs : tarif plein : 14,50 € ; de 4 à 12 ans : 8,00€, gratuit pour les moins de 4 ans (pour la croisière Strasbourg 20 Siècle d’Histoire)

Consultez les horaires et les différents itinéraires sur le site internet des Batorama

Les Musées du Palais Rohan

Au XVIème siècle, à l’issue de la Guerre de Trente Ans, l’Alsace puis Strasbourg (qui reste un temps indépendante) sont annexées à la France. C’est pendant cette période que furent édifiés à Strasbourg des bâtiments dans le style classique très à la mode en France à cette période. L’un des principaux bâtiments de cette période est le Palais Rohan, le Palais Episcopal pour le Prince Evêque de Rohan, dont l’architecture s’inspire des hôtels parisiens.

Le Palais Rohan abrite aujourd’hui trois musées :

  • au rez-de-chaussée : le Musée des Arts Décoratifs avec les appartements du Prince Evêque
  • au sous-sol : le musée Archéologique
  • et au premier étage : le Musée des Beaux Arts de la Ville de Strasbourg.

Chacun de ces trois musées requiert un droit d’entrée séparé. Si vous avez prévu de visiter plusieurs musées de la Ville de Strasbourg, je vous recommande d’opter pour le Pass Musées qui vous permet de faire des économies (voir les rubriques infos pratiques).

Pour ma part, j’ai choisi de visiter le Musée des Arts Décoratifs qui se décompose en deux parties :

  • la visite des superbes appartements du Prince Eveque de Rohan d’un faste remarquable (et un peu surprenant de ce que l’on attendrait de la demeure d’un homme d’église !)
  • une partie sur les Arts Décoratifs à proprement parlé avec une belle collection de faïence alsacienne mais aussi une ancienne horloge astronomique démontée
Palais des Eveques de Rohan à Strasbourg
Palais des Evêques de Rohan à Strasbourg
Bibliothèque du Palais des Evêques de Rohan à Strasbourg
Chambre royale dans le Palais du Prince Eveque de Rohan

Informations pratiques pour visiter les Musées du Palais Rohan

Tarifs : tarif par musée : tarif plein : 7,50 € ; tarif réduit : 3,50€ pour les moins de 18 ans et les étudiants, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

Visites incluses dans le Pass Musées de Strasbourg : 1 jour : 16 € 3 jours : 20 €

Horaires : ouvert de 10h à 18h sauf le mardi. Dernière entrée à 17h30. Fermeture et le 1er janvier, Vendredi Saint, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

Prévoir environ 1 h30 pour la visite

Le Musée Alsacien

Si je ne suis pas forcément une grande amatrice des musées « ethnographiques », mais j’ai adoré le Musée Alsacien qui occupe une ancienne maison alsacienne et porte sur les mœurs et les traditions de cette région, qui a longtemps oscillé entre France et Allemagne, au carrefour de plusieurs influences, ce qui se ressent encore aujourd’hui et dont elle tire sa richesse culturelle.

On y découvre des reconstitutions de pièces meublées, avec notamment le concept de la Stùb, la pièce de la maison qui possédait le poêle permettant de chauffer les autres pièces via l’évacuation de la fumée.

Après la partie sur l’architecture et l’habitat, on passe à une partie sur les religions puisque Strasbourg berceau de l’imprimerie, a vu se développer l’essor du protestantisme qui est encore très présent de nos jours dans certaines régions d’Alsace. A côté des religions catholique et luthérienne, cohabite depuis des siècles une communauté judaïque. C’est tout un patchwork culturel que l’on découvre dans le musée. J’ai également beaucoup aimé la partie sur les costumes et les traditions.

En bref un très beau musée, vraiment très plaisant à parcourir et passionnant pour apprendre les spécificités de l’histoire et de la culture de l’Alsace !

le Musée Alsacien à Strasbourg
L'Apothicairerie - Musée Alsacien de Strasbourg
Le musée Alsacien à Strasbourg : costume traditionnel
Le musée Alsacien à Strasbourg

Informations pratiques pour visiter le Musée Alsacien

Tarifs : tarif plein : 7,50 € ; tarif réduit : 3,50€ pour les moins de 18 ans et les étudiants, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

Visite incluse dans le Pass Musées de Strasbourg : 1 jour : 16 € 3 jours : 20 €

Horaires : ouvert de 10h à 18h sauf le mardi. Dernière entrée à 17h30. Fermeture et le 1er janvier, Vendredi Saint, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

Prévoir environ 1 h30 pour la visite

Le 5ème Lieu

Un dernier musée que je vous invite à découvrir à Strasbourg est le 5ème Lieu : un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine de Strasbourg permettant de découvrir l’histoire de la ville et son développement depuis le camp romain d’Argentoratum fondé sur le bord de l’Ill à l’emplacement de la cathédrale.

La visite du 5ème Lieu commence par une vidéo passionnante qui résume l’histoire de Strasbourg et continue sur la présentation des différents quartiers de la ville et présente les choix de l’urbanisme au fil des siècles, les différents styles architecturaux, mais également comment la ville de Strasbourg porte attention à la nature, puisqu’aux portes de l’important port fluvial se trouve une réserve naturelle nationale : la forêt alluviale de l’île du Rohrschollen.

On découvre également les importants travaux de la Grande Percée entrepris entre 1910 et 1960 afin d’ouvrir de larges rues traversant le centre-historique de la Grande Ile. Ces travaux pharaoniques correspondent actuellement aux rues empruntées par le tramway. Le long de ces artères on découvre des bâtiments plus modernes avec les Galeries Lafayette et le Cinéma Art Déco Vox.

La visite permet également de découvrir les projets d’urbanisme plus récents de l’agglomération de Strasbourg, comme la présentation du projet des Deux Rives, qui a pour but d’ouvrir la ville vers l’Allemagne en renforçant et facilitant les échanges transfrontaliers (cela s’est traduit notamment par la prolongation du tramway jusqu’à Kehl de l’autre côté du Rhin).

J’ai beaucoup aimé cette visite qui permet de mieux comprendre l’histoire et le développement de la ville !

Musée du 5eme lieu à Strasbourg

Informations pratiques pour visiter le 5eme lieu

Horaires : du mardi au samedi de 11h à 19h et dimanche de 11h à 17h. Fermés les lundis et les jours fériés

Tarif : gratuit

Les autres quartiers à visiter dans Strasbourg

La Neustadt

Lors de la Guerre de 1870, la Prusse inflige de lourds dégâts à Strasbourg. Mal préparées, les troupes françaises subissent une large défaite qui se conclut en 1871 par la signature du Traité de Versailles qui voit l’annexion de l’Alsace et la Moselle à la Prusse.

Dans le but de réaliser une véritable vitrine à la gloire de la Prusse, un nouveau quartier sort de terre de l’autre côté de l’Ill : il s’agit du quartier de la Neustadt (« ville nouvelle » en allemand). Ce quartier s’organise autour de la Place de la République où sont construits d’imposants bâtiments :

  • le Palais du Rhin, résidence pour l’Empereur de Prusse
  • le Théâtre National de Strasbourg
  • la Bibliothèque Universitaire

Ce nouveau quartier inclut également la construction d’une nouvelle Université et d’un grand parc. Le long de l‘Avenue de la Liberté, colonne vertébrale de la Neustadt, on découvre des bâtiments particulièrement imposants comme l’étonnant Hôtel des Postes de style néogothique. Dans ce quartier, on peut également découvrir de nombreux exemples de l’architecture Art Nouveau à la mode en cette période.

La Neustadt est un quartier bien plus étalé que la Grande Île, si vous souhaitez l’explorer plus en profondeur au delà de la somptueuse Place de la République, je ne peux que vous conseiller de louer un Velhop (j’en parle en fin d’article)

Palais du Rhin - Palais de la République - Neustadt
Lycée Pontonnier à strasbourg

En 2017, l’UNESCO a étendu au quartier de la Neustadt le classement au Patrimoine Mondial du centre de Strasbourg qui comprenait auparavant uniquement la Grande île.

Le Quartier Européen

Situé à 3 kilomètres de la Grande Île, le Quartier Européen est un peu excentré mais on le rejoint en quelques coups de pédale depuis la Grande Île en suivant les bords de l’Ill.

A l’issue de la Seconde Guerre Mondiale, Strasbourg change à nouveau de nationalité pour redevenir française. La ville va devenir le symbole de la Réconciliation Franco-Allemande et accueillir dès 1949 le Conseil de l’Europe, qui va servir de socle à la construction européenne dont l’un des buts sera d’éviter les guerres en faisant s’unir les pays sur des institutions communes.

le Conseil de l'Europe à Strasbourg

Autour du Conseil de l’Europe, d’autres institutions se sont progressivement installées à Strasbourg à proximité :

  • la Cour Européenne des Droits de l’Homme
  • le Parlement Européen (une institution à cheval sur Bruxelles et Strasbourg)
  • le siège de la chaine de télévision franco-allemande Arte.

De mon côté, j’avais très envie de visiter le Parlement Européen qui est ouvert à la visite. Celle-ci se déroule en trois parties :

  • une exposition de photos retraçant les moments importants de l’histoire de l’Europe et des cadeaux offerts à l’Europe par des gouvernements étrangers
  • la visite audioguidée de la salle plénière (la partie la plus intéressante à mon goût car elle permet de mieux comprendre le rôle et le fonctionnement du Parlement Européen)
  • une dernière partie avec des écrans tactiles qui permet de mieux comprendre comment les différentes institutions fonctionnent.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette visite car le rôle des différentes institutions (Commissions Européenne, Conseil de l’Europe et Parlement Européen) n’était pas forcément très clair pour moi. Cette visite permet également de mieux comprendre l’importance et le rôle des élections européennes, comment sont rédigées les lois européennes… Bref une visite très enrichissante !

le Parlement Européen de Strasbourg
la salle du parlement européen de Strasbourg

Informations pratiques pour visiter le Parlement Européen

Horaires : visite du lundi au samedi de 09h30 − 12h00 et 13h00 − 18h00 (dernière entrée à 17h00). Fermé le dimanche et les jours fériés

Tarif : gratuit

Masque obligatoire pour la visite. Il est préférable d’apporter ses écouteurs personnels en prise jack pour l’audioguide si vous en avez.

Prévoir environ 1h pour la visite

Le Parc de l’Orangerie

Situé tout près du Quartier Européen, le Parc de l’Orangerie est un superbe parc à l’anglaise à découvrir notamment au printemps car très fleuri. Il s’agit du plus ancien parc de la ville. A partir du printemps, vous pourrez voir les cigognes qui reviennent y nicher.

les cigognes dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg

Le Jardin des Deux Rives et excursion à Kehl en Allemagne

Avec le Velhop, je me suis rendue en une vingtaine de minutes de vélo du centre-ville au Jardin des Deux Rives, un parc transfrontalier que je souhaitais découvrir depuis longtemps.

Ce parc a la particularité d’être aménagé sur les deux rives franco-allemande du Rhin : Strasbourg d’un côté, Kehl de l’autre. Une passerelle piétonne et cycliste enjambe le Rhin et relie les deux rives du fleuve.

Après des siècles de guerre et de changements de nationalité, je trouve ce projet de parc transfrontalier vraiment émouvant, c’est un véritable trait d’union entre les deux pays et un symbole fort de la réconciliation franco-allemande. On passe d’une rive à l’autre, d’un pays à l’autre, comme on traverserait n’importe quelle rivière.

Forcément une fois sur place, j’ai eu envie de passer du côté Allemand. Côté Kehl, ne loupez pas la tour d’observation qui offre une vue panoramique sur Kehl et Strasbourg. On peut même distinguer au loin la flèche de la cathédrale. Côté Allemagne, je pense que par beau temps, on doit pouvoir également admirer les massifs de la Forêt Noire qui semblaient ce jour-là dissimulés sous un épais manteau nuageux.

Avant de passer la frontière par une seconde passerelle aménagée pour les cyclistes un petit plus au Nord, j’en ai profité pour faire un petit tour dans Kehl, une ville très paisible et très verte. Rien qu’en passant la frontière, on est déjà dépaysé avec l’architecture des maisons typiquement allemandes et surtout la langue allemande ! C’était vraiment chouette de revenir en Allemagne même si ce n’était que pour un bref moment. J’espère que la prochaine fois mon séjour sera plus long 🙂

la passerelle qui enjambe le Rhin au Jardin des Deux rives entre Strasbourg et Kehl
vue sur Kehl au bord du Rhin
vue sur Kehl depuis la Tour Panoramique du Jardin des Deux Rives
parc dans Kehl
rue pavillonnaire dans la ville frontalière de Kehl

Mon guide pratique pour visiter Strasbourg

Comment venir à Strasbourg ?

Rien de plus facile pour venir à Strasbourg qui est desservi par le TGV. Il faut compter moins de 2h depuis Paris Gare de l’Est, 2h10 depuis Dijon ou encore 3h depuis Lille.

La Gare de Strasbourg est idéalement située à quelques minutes de marche du centre-ville et le quartier de la Gare offre de nombreuses possibilités d’hébergements. C’est d’ailleurs dans ce quartier que j’ai logé durant mon week-end à Strasbourg.

Comment se déplacer dans Strasbourg ?

La meilleure façon de se déplacer dans le centre-ville de Strasbourg est à pied. D’ailleurs une grande partie de la Grande Île est piétonne.

Toutefois Strasbourg est une ville vraiment grande, et pour aller au delà de la Grande Île et de Neustadt, je trouve que le moyen idéal pour se déplacer est le vélo, un moyen de transport que je trouve nettement plus agréable que les transports en commun surtout pour visiter ! Strasbourg est l’une des meilleures villes de France pour les infrastructures cyclables, il est vraiment possible de se déplacer partout en sécurité grâce à son réseau de pistes cyclables. Elle possède déjà un RER Velo abouti (un réseau de piste cyclable continu et fléché), une idée seulement en projet dans de nombreuses villes et notamment dans ma région !

Il est extrêmement facile de louer un vélo pour un week-end grâce aux 5 boutiques Velhop, qui se trouvent un peu partout et notamment à la gare, et tout cela à un prix vraiment attractif.

Deux formules sont proposées :

  • le Velhop classique, un vélo de ville avec 3 vitesses, amplement suffisant pour se déplacer dans la ville qui est plate, (tarif : 6€ la journée, 18€ pour 3 à 7 jours)
  • le Velhop électrique, qui sera plus confortable si vous souhaitez faire de longues balades dans la nature environnante (il n’y a globalement pas beaucoup de dénivelé mais le Velhop standard et un peu lourd donc je vous conseille plutôt cette option si votre but est surtout de faire du vélo sans vous épuiser. (tarif : 12€ la journée, 42€ pour 3 à 7 jours)

Tous les Velhop sont fournis avec des anti-vols robustes et possèdent un panier à l’avant pour transporter ses affaires.

Velhop electrique - Strasbourg

Si le vélo n’est vraiment pas votre truc, vous pourrez vous rendre en transport en commun et notamment en tramway dans les quartiers plus éloignés comme le Quartier Européen ou même à Kehl en Allemagne !

Où dormir à Strasbourg ?

Lors de mon week-end à Strasbourg, j’ai dormi deux nuits à l’Hôtel Graffalgar, un hôtel 3 étoiles idéalement situé tout près de la gare et à deux pas de la Grande Île. C’est un établissement qui ravira les amateurs de street-art puisque chacune des 27 chambres a été décorée par un artiste qui a eu carte blanche. Lors de la réservation, vous pouvez choisir la chambre qui vous plaît le plus parmi celles disponibles à la date de votre séjour.

Si vous voyagez en famille, sachez que cet établissement à la particularité de proposer des chambres pour 3 ou 4 personnes.

De mon côté, j’ai dormi dans la chambre 307 décorée par la photographe Estelle Hoffert, une décoration plutôt sobre tandis que d’autres sont plus osées. Mais je me suis laissée prendre au piège de la décoration de ma chambre en arrivant en voyant la valise et le manteau rouge pensant que la chambre était déjà prise (alors qu’ils font justement parti du décor ce que l’on comprend mieux lorsque l’on regarde les photos qui décorent la chambre).

Sachez également que cet hôtel est situé dans une rue piétonne assez animée le soir notamment pour les chambres qui donnent sur la rue de la Course avec des bars ouverts assez tard dans la soirée. Pour moi qui suit habituée à vivre en ville, le bruit ne m’a pas trop dérangé, mais sinon essayez de demander plutôt une chambre qui donne de l’autre côté lors de votre réservation ou prévoyez des boules quiès.

Hotel Graffalgar

Mes bonnes adresses pour manger à Strasbourg

Voici quelques adresses que je vous recommande pour déjeuner ou diner à Strasbourg. Vous y trouverez aussi bien des adresses pour déjeuner sur le pouce que des restaurants pour découvrir les spécialités alsaciennes.

Boulangerie L’Atelier 116

Que ce soit pour un déjeuner sur le pouce (sandwich ou salade) ou pour déguster une viennoiserie avec un café, vous trouverez votre bonheur dans cette superbe boulangerie artisanale et bio de la Grande Rue. Il est possible de prendre à emporter ou de manger sur place (avec un petit supplément).

Boulangerie de L'Atelier 116 - Strasbourg
Boulangerie de L'Atelier 116 - Strasbourg

L’Atelier 116, 116 Grand’Rue, 67000 Strasbourg. Ouvert tous les jours

Le Café Potager, pour un lunch sain et gourmand

Une autre adresse que je vous recommande pour un déjeuner rapide ou une pause goûter est le Café Potager. Une belle adresse idéalement située dans le centre-ville de Strasbourg qui propose des plats sains et équilibrés (avec option végé / végan) pour un déjeuner rapide à petit prix. Je me suis régalée avec mon bowl végé accompagné de son cheese cake.

Le Café Potager à Strasbourg
Le Café Potager à Strasbourg

Le Café Potager, 5 Rue des Francs-Bourgeois, 67000 Strasbourg. Ouvert tous les jours

La Brasserie Le Tigre pour de délicieuses tartes flambées

Pour déguster une délicieuse tarte flambée, je vous conseille de vous rendre à la Brasserie La Tigre, une institution strasbourgeoise. Cette brasserie ouverte en 1921 a rouvert ses portes en 2018 et continue de brasser sa propre bière, la Tiger Bock, à déguster avec une bonne flammeküche cuite au feu de bois et servie sous une superbe coupole Art Déco. Si vous avez encore faim, ou juste par gourmandise, laissez vous tenter par un dessert. Pour ma part j’ai opté pour une délicieuse Forêt Noire glacée, histoire de terminer sur une note sucrée !

la cuisine du Tigre - brasserie spécialisée dans les tartes flambées
Flamekuche et biere brassé par la brasserie du Tigre
Foret Noire Glacée

Le Tigre, Imp. des Jardiniers, 67000 Strasbourg. Ouvert tous les jours

Aux Armes de Strasbourg pour un repas typiquement Alsacien

Ne quittez pas Strasbourg sans goûter à la cuisine locale ! Pour une choucroute ou autre plat typiquement Alsacien, direction les Armes de Strasbourg, un restaurant idéalement situé sur la place Gutenberg en plein cœur de ville. En terrasse vous aurez même vue sur la cathédrale !

Attention toutefois, sachez que les portions sont particulièrement copieuses ! Après la tarte au munster en entrée, j’avais déjà beaucoup moins faim ! Si j’ai réussi à venir à bout de mon cordon bleu accompagné de spätzles, il n’y avait plus du tout de place pour un dessert !

Tarte au Münster - Restaurant Aux Armes de Strasbourg
Cordon bleu et Spaetzle

Aux Armes de Strasbourg, 9 Pl. Gutenberg, 67000 Strasbourg. Ouvert tous les jours

J’espère que cet article vous aura donné envie de visiter Strasbourg et de découvrir la capitale de l’Alsace !

A lire aussi

Retrouvez par ici mes autres articles pour vous poursuivre votre voyage en Alsace :

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Que faire, que voir à Strasbourg en 3 jours ? le city guide pour partir à la découverte des incontournables de la capitale de l'Alsace : la cathédrale, la Petite France, Neustadt et le Parlement Européen
Que faire, que voir à Strasbourg en 3 jours ? le city guide pour partir à la découverte des incontournables de la capitale de l'Alsace : la cathédrale, la Petite France, Neustadt et le Parlement Européen
Que faire, que voir à Strasbourg en 3 jours ? le city guide pour partir à la découverte des incontournables de la capitale de l'Alsace : la cathédrale, la Petite France, Neustadt et le Parlement Européen

Reportage réalisé en collaboration pour Visit Strasbourg. Je reste libre de la ligne éditoriale et les avis exprimés dans cet article sont les miens.

2 Comments

  • Reply
    argone
    19 mai 2022 at 08:44

    j’ai pris beaucoup de plaisir aussi à retourner dans cette jolie ville ! il y a quelques musées que je n’ai pas eu le temps de voir, et j’aimerais beaucoup approfondir le street art … il faut vite que j’y retourne … merci pour ce guide !

  • Reply
    Yves Ackermann
    3 juin 2022 at 12:53

    La visite à Segway, pour voir toute la ville d’une manière incroyable
    ONE CITY TOURS.

    Ils louent aussi des velos avec des « plus »: pas de caution, differents modeles, velos pour enfants, casques, velos legers, sacoches, sieges bebe, charettes, possibilité de sortir de strasbourg

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This