Corse France

Que voir dans la région de l’Alta Rocca en Corse ?

Les Aiguilles de Bavella

L’Alta Rocca, « le Haut Rocher » est une région montagneuse de la Corse du Sud, réputée pour ses paysages splendides, ses jolis villages perchés et sa gastronomie. C’est d’ailleurs dans l’intérieur des terres, que l’on trouve le meilleur rapport qualité-prix dans les restaurants corses. Dans cette région, on croise également de nombreux élevages en liberté le long des routes.

La région de l’Alta Rocca est également une région riche en patrimoine, et notamment en patrimoine préhistorique avec des sites qui témoignent de l’ancienneté du peuplement de cette région de la Corse.

Pour découvrir cette région, nous avons séjourné 3 nuits à Zonza, un village idéalement placé au pied des Aiguilles de Bavella, un des massifs les plus beaux de la Corse, et idéalement situé pour rayonner dans la région. Attention, comme partout en Corse me direz-vous mais je crois encore un peu plus qu’ailleurs, les routes y sont particulièrement sinueuses et étroites et ce qui parait proches sur la carte ne l’est pas tant que cela !

Dans cet article, je vous propose que faire et que voir dans l’Alta Rocca en quelques jours.

Visiter les villages typiques de l’Alta Rocca

Sartène : la porte de l’Alta Rocca

Nous commençons notre visite de l’Alta Rocca, par la visite du centre-ville de Sartène. Cette commune immense s’étend jusqu’à la mer et en fait la plus grande commune de Corse et l’une des plus grande de France. Nous retournerons en fin de voyage, découvrir la partie littoral notamment près du village de Tizzano, qui appartient encore à Sartène.

Sartène fût fondée par les Génois à la fin du XVIème siècle sur un éperon rocheux offrant une position stratégique. Cette ville est un haut lieu des traditions corses, ce qui lui valu son surnom par Prosper Mérimée qui la visita en 1839 de « la plus Corse des Villes Corse ».

Son centre-ville se décompose en deux parties principales qui sont situées de part et d’autre de la place de la Libération : le quartier fortifié de Manighedda avec un entrelac de ruelles – la partie la plus typique de la ville que l’on atteint en passant sous l’hôtel de ville. C’est aussi dans ce quartier que l’on trouve également un grand choix de restaurants. De l’autre côté de la place, la ville s’organise autour d’avenues plus larges qui structurent la partie de la ville plus récente.

Nous avons trouvé qu’il y avait énormément de monde dans la partie fortifiée aussi nous ne sommes pas restés très longtemps.

le village corse de Sartène
les ruelles du centre historique de Sartène
Statue de Pasquale Paoli à l'entrée de Sartène
balade dans les ruelles du centre historique de Sartène

Sainte Lucie de Tallano

En poursuivant notre route vers les montagnes, nous découvrons un peu par hasard le joli village de Sainte Lucie de Tallano que nous viendrons visiter une des journées suivantes. A l’origine, nous avions plutôt prévu de réaliser plus de randonnées dans la région ainsi que du canyoning (il y a plusieurs spots très réputés comme le canyon de Pulischellu ou encore celui de Purcaraccia près de Bavella), mais la météo n’était pas au rendez-vous. Le temps s’est fortement rafraichit et surtout il y a des risques d’orages annoncés (sans compter que je m’étais fait une énorme ampoule à force d’enchainer les rando-baignades). Finalement nous n’aurons pas de pluie, mais en montagne, mieux vaut ne pas prendre de risques.

Nous ferons donc une petite pause dans nos vacances sportives en Corse pour découvrir le Patrimoine de l’Alta Rocca et parmi celui-ci je vous recommande la visite de Sainte Lucie de Tallano. Nous suivrons l’itinéraire du patrimoine proposé par l’Office du Tourisme qui permet de faire une petite balade autour du village et de découvrir ses principaux points d’intérêt et nous visiterons également son ancien moulin de production d’huile d’olive.

Sainte lucie de Tallano

Nous profiterons de notre arrêt à Sainte Lucie de Tallano pour découvrir et acheter de l’huile d’olive AOC de Corse. Entre la visite du moulin et celle de la boutique de la boutique de la Cave à huile, nous découvrons les différents types d’huile d’olive avec notamment l’huile d’olive douce et l’huile d’olive fruitée. Les différents degré de maturité des olives permettent d’obtenir une huile d’olive ayant une saveur différente. L’huile d’olive fruitée étant plus adaptée aux salades tandis que l’huile d’olive douce sera plus adaptée à la cuisson.

visite du moulin à huile de Sainte lucie de Tallano

Fozzano

Nous visiterons également le petit village de Fozzano conseillé dans notre guide. Nous avons trouvé ce village un peu moins intéressant que le précédent, toutefois, nous n’avons pas regretté le détour puisque nous y avons déniché un formidable restaurant avec une terrasse panoramique proposant une excellente charcuterie Corse : le restaurant U Pitraghju. Une carte très courte (il ne restait plus que l’assiette de fromage et de charcuterie lors de notre passage), mais quel régal.

Le village de Fozzano possède quelques vestiges du Moyen-Age dont deux maisons fortifiées qui furent témoin d’une vendetta sanglante dont l’histoire inspira le roman Colomba de Prosper Mérimée.

Fozzano

Visite du site archéologique de Curcuzzu-Capula

Les villages ne sont pas les seuls points d’intérêts de l’Alta Rocca. Nous y avons également découvert un site archéologique particulièrement bien conservé et amménagé datant de la préhistoire.

La Corse possède plusieurs sites préhistoriques à découvrir. Parmi eux, le site de Curcurzzu-Capula situé à quelques kilomètres de Levie, est l’un des plus intéressants sites à découvrir. C’est le plus grand de l’Alta Rocca. Il est composé de deux sites : le site de Curcurzzu, un site protohistorique datant de l’Age du Bronze et un peu plus loin, le site de Capula où l’on découvre des fortifications du Moyen-Age.

visite du site archéologique de Curcuzzu

A noter : La visite de l’ensemble représente une balade de 3 km environ à travers la forêt, soit environ 40 min à 1h de marche pour parcourir les différents lieux à partir de l’entrée du site. Des chaussures de marche ou des baskets sont recommandées pour la visite.

Les Tafonis : premiers habitats des hommes de Corse

Le début de la visite permet de suivre un sentier forestier bordé de « tafonis » : il s’agit de rochers de granit creusés naturellement par l’érosion. Leur forme creuse offrait un abri pour les premiers hommes de Corse. Les environs de Curcuzzu sont très riches de ce type de pierre ce qui explique surement pourquoi la population y fût rapidement assez importante.

visite du site archéologique de Curcuzzu-Capula en Corse
visite du site archéologique de Curcuzzu-Capula en Corse
visite du site archéologique de Curcuzzu-Capula en Corse

Le Casteddu de Curcuzzu

Après environ 1 km de marche, nous arrivons ensuite au casteddu de Curcuzzu qui fût érigé à l’Age du Bronze. Le site est constitué par une torra, une tour de pierre autour de laquelle s’organise différents espaces. Les archéologues ont notamment pu identifier des zones de stockage et de transformation des denrées. Le tout est protégé par un rempart de pierre. Le site a été rénové et valoriser pour permettra la visite. Le résultat est vraiment impressionnant !

Les ruines de Capula

La visite se poursuit en revenant dans la forêt. Après un second kilomètre de marche environ nous arrivons au second site de la visite : Capula. Il s’agit des ruines d’un château datant du Moyen-Age. Les fortifications de celui-ci ont été construite en s’appuyant sur un massif rocheux.

Site archéologique de Capula

Bonne adresse : pour déjeuner avant ou après la visite du site archéologique de Curcuzzu-Capula, je vous recommande le petit restaurant U Spuntinu avec sa terrasse panoramique offrant une belle vue sur les Aiguilles de Bavella. Les portions sont copieuses et d’un excellent rapport qualité-prix. De mon côté j’avais pris une omelette, un plat simple mais toujours bon, tandis que mon compagnon se rappellera encore longtemps des travers de porcs qui étaient vraiment délicieux.

Informations pratiques

Tarifs : 4,50€ par adulte, gratuit pour pour les enfants de moins de 10 ans

Durée : compter environ 2 heures pour la visite

Horaires d’ouverture : ouvert tous les jours du 1er avril au 15 novembre :

Avril, mai, octobre : 9 h 30 – 18 h.  Dernière entrée 16h / Juin à septembre : 9 h 30 – 19 h. Dernière entrée 17h 

Visite du Musée Archéologique de l’Alta Rocca à Levie

Je vous conseille ensuite de poursuivre avec la visite du Musée Archéologique de l’Alta Rocca à Levie permet de compléter celle du site archéologique du Cucuruzzu-Capula puisque l’on y retrouve les principales découvertes des fouilles réalisées sur ce site. Ce petit musée est très intéressant pour comprendre le peuplement du centre de la Corse à l’époque préhistorique et appréhender leur vie quotidienne.

Le musée archéologique de l'Alta Rocca à Levie

Informations pratiques

Tarifs : Plein tarif: 4 €  /  Tarif réduit : 2,50 €

Durée : compter environ 1h à 1h30 pour la visite

Horaires d’ouverture :
Horaires d’été: du 1er  juin  au 30  septembre : Tous les jours de 10 à 18 heures, excepté les jours  fériés.
Horaires d’hiver: du 1er octobre au 31 mai : du mardi  au  samedi de 10 à 17 heures, excepté jours fériés et jours exceptionnels.

Les Aiguilles de Bavella

C’est avec quelques regrets que nous avons renoncé à randonner autour des Aiguilles de Bavella. Les itinéraires que j’avais à ma disposition dans le Guide Rother de la Corse semblaient difficiles et engagées, par vraiment le genre de chose que je souhaitais entreprendre en boitant avec ma grosse ampoule. Le risque d’orage ne nous à pas donné envie de prendre des risques.

Cependant, même sans randonner, cela vous le coup d’aller admirer le point de vue du Col de Bavella. Il y a énormément de monde, mais même à proximité du parking le paysage est saisissant. On voit une partie de ses impressionnantes aiguilles grises s’élever vers le ciel tandis que de l’autre côté c’est un massif rougeoyant qui plonge vers la mer turquoise. Décidément la Corse est magnifique !

Le Col de Bavella
le col et les aiguilles de Bavella
Les paysages spectaculair du col de Bavella
Panorama depuis le Col de Bavella

Randonnée à la Punta di a Vacca Morta

Au sud de Zonza, on trouve des randonnées plus faciles à réaliser et c’est vers là où nous nous sommes tournés avant de quitter l’Alta Rocca pour rejoindre la région de Bonifacio. Nous avons hésiter entre la Cascade de Piscia di Ghjaddu et le sommet de la Punta di a Vacca Morta, deux randonnées assez faciles indiquées dans le Guide Rother des randonnées en Corse.

Nous avons optés pour la seconde et c’était hyper chouette. Il s’agit d’un petit sommet assez facile à atteindre (en Corse c’est assez rare pour être souligné !) et qui offre une vue à 360° sur la moitié sud de la Corse. On distingue au loin au nord les Aiguilles de Bavella et au sud la pointe de Bonifacio.

randonnée à la Punta di a Vacca Morta en Corse du Sud
randonnée à la Punta di a Vacca Morta en Corse du Sud

Retrouvez dans cet article la trace GPX de la randonnée

Et voilà, c’est ainsi que se terminent nos 3 jours dans l’Alta Rocca, nous poursuivons notre road-trip vers la mer pour quelques jours dans la région de Bonifacio pour profiter un peu des plages.

Où séjourner dans la région de l’Alta Rocca ?

Nous avons posé nos valises 3 nuits au Camping Bavella Vista tout près du centre-ville de Zonza (possibilité d’y aller à pied). J’ai trouvé que Zonza ou Levie sont de bonnes bases pour rayonner dans la région. Ces deux villes sont proches des principaux points d’intérets.

Si le camping n’est pas votre truc, voici des établissements que j’ai repéré dans la région :

  • l’hôtel Le Tourisme à Zonza, où nous avons pris le petit déjeuner un matin où il pleuvait ! Et oui le camping c’est sympa mais ca l’est beaucoup moins quand il pleut. Leur buffet petit déjeuner était fantastique et ils avaient la bonne idée de l’ouvrir aux clients extérieur. L’hôtel possède une superbe vue sur les montagnes de l’Alta Rocca et une piscine extérieure chauffé ainsi qu’un spa. Au vu des bons retours sur internet, je vous le recommande même si je n’y ais pas dormi :). A partir de 160 € la nuit pour 2 personnes
  • Auberge U n’Antru Versu : une belle auberge entre Levie et Zonza avec une terrasse. L’établissement fait également restaurant. A partir de 180 € la nuit pour 2 personnes
  • L’Hôtel La Terrasse à Zonza, un hôtel restaurant où nous avons diné un soir qui proposent des pris un peu plus accessibles (à partir de 90€ la nuit pour deux personnes)

A lire aussi

Retrouvez par ici mes autres articles sur la Corse

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Que voir dans la région de l'Alta Rocca en Corse ? Visite de villages pittoresques et Aiguilles de Bavella
Que voir dans la région de l'Alta Rocca en Corse autour des Aiguilles de Bavella ? Visites de villages pittoresques et sites préhistoriques
Que voir en 3 jours dans la région de l'Alta Rocca en Corse du Sud autour des Aiguilles de Bavella ? Visites de villages pittoresques et sites préhistoriques

Cet article contient des liens affiliés, en passant par eux, vous ne payez pas plus cher et je touche une petite commission qui permet de soutenir le blog.

2 Comments

  • Reply
    itinera magica
    19 avril 2021 at 20:31

    Tellement tentée par ton article ! Je rêve d’un tour en Corse…

    • Reply
      Mathilde
      19 avril 2021 at 21:01

      Je te souhaite que ton rêve devienne réalité car la Corse c’est vivre reve éveillé devant tant de merveilles naturelles 🙂 c’est vraiment une île incroyable <3 j'espère y retourner un jour !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This