Le Fiordland National Park, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est à la fois le plus sauvage et le plus grand parc national de Nouvelle-Zélande – il occupe le quart sud ouest de l’Île du Sud avec une superficie de 12 500 km². Seule la périphérie du parc est accessible par la route. Lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande, nous y avons passé deux jours, essentiellement sur la route en cul-de-sac reliant la ville de Te Anau à Milford Sound. Le parc est réputé pour ses oiseaux rares tels que le Takahé du Sud (une sorte de poule d’eau très craintive – même dans son enclos de la réserve de Te Anau je n’ai pas réussi à le voir) ou le Kea (l’unique espèce perroquet de montagne).

Le paysage du Fiordland fût dessiné par les glaciers il y a plusieurs millions d’années. Le paysages sont particulièrement spectaculaire avec des vallées glaciaires, des montagnes dont certains sommets dépassent les 2000 m d’altitude, des forêts de fougères et des fjords à couper le souffle.

Dans cet article, je vous propose de découvrir une infime partie de ce parc avec les points d’intérêt situés le long de la route entre Te Anau et Milford Sound.

 

Que voir sur la route de Te Anau à Milford Sound ?

Si la plupart des visiteurs consacrent une seule journée à la découverte de la route de 118 km qui relie Te Anau et Milford Sound (route A/R et croisière en bateau dans le fjord), je vous invite si vous le pouvez, à prolonger votre séjour en passant au moins une nuit dans le parc, que ce soit comme nous au niveau de camping privé de Milford Sound, où dans l’un des nombreux campings du DOC qui ponctuent la route.

 

Route de Te Anau à Milford Sound

Balade au lac Mistletoe

Durée : 45 min

Difficulté : facile

Point de départ : le parking bien indiqué se situe au niveau de l’hôtel de Te Anau Downs (dernier hôtel avant Milford Sound)

Pour notre premier arrêt au bout de 27 km, nous nous arrêtons au niveau de la balade du Lac Mistletoe, une petite marche facile de 45 min à travers la forêt néo-zélandaise en direction d’un lac glaciaire. Il s’agit d’une petite boucle à travers la forêt jusqu’à rejoindre les rives du lac (attention sur les derniers mètres car il y a un tronçon de quelques centaines de mètre qui longe la route principale). Le lac est très mignon avec en arrière plan le relief montagneux qui commence à se dessiner à l’horizon.

Balade au lac Mistletoe

lac Mistletoe - Fiorland National Park

Mirror Lakes

Durée : 10 min

Difficulté :  très facile

Nous reprenons la route jusqu’à Mirror Lakes, qui est plus un point de vue qu’une balade à proprement parler. Des passerelles sont aménagées pour une petite balade au bord d’un lac qui reflète les montagnes. On s’y arrête un court instant pour prendre des photos et profiter du paysage exceptionnel.

Mirror Lakes - Fiorland National Park

Lake Gum Nature Walk

Durée : 30 min

Difficulté :  très facile

Situé à 78 km de Te Anau, Lake Gum Nature Walk est ma préférée parmi les courtes randonnées du Fiordland car les paysages sont très variés. On commence par une forêt néozélandaise avec des hêtres gigantesques et des fougères omniprésentes. Jusqu’à atteindre les rives du Lake Gum, un grand lac entouré de montagne. Le lieu est très calme, on croise juste un bateau de pêcheurs. On peut observer de nombreux oiseaux. Il y a le dernier camping du DOC juste à côté.

Lake Gum - Fiorland National Park

Lake Gum Nature Walk - Nouvelle Zelande
Lake Gum Nature Walk

 

petit oiseau dans la forêt en Nouvelle-Zélande

Randonnée de Key Summit

Durée : 2 à 3 heures

Difficulté : moyenne

Point de départ : parking The Divide

Voici la seule “véritable” randonnée que nous aurons réalisé dans le Fiordland National Park. Sur le trajet du retour vers Te Anau, il nous restait un peu de temps, alors nous en avons profité. Le DOC indique 3 heures pour faire l’aller/retour depuis le parking mais c’est assez large. Nous avons mis deux heures pour faire la randonnée, sans trop forcer, et nous nous sommes arrêtés un peu au sommet pour profiter de la vue.

La randonnée de Key Summit commence par un sentier qui grimpe de manière assez monotone dans le forêt. Comme partout en Nouvelle-Zélande, le chemin est bordé de fougères de toute sorte. Je comprends pourquoi cette plante a été choisie comme emblème du pays !

Foret dans le Fiorland - Nouvelle-Zélande
Randonnée de Key Summit - Fiordland National Park

 

Au bout d’un moment, on arrive sort de la forêt et là on en prend plein les yeux avec la vue sur la vallée glaciaire. Le sentier continue à grimper jusqu’à arriver au niveau d’une boucle nommée “Alpine Nature Walk“. Ici, le paysage a bien changé, le sol est recouvert d’une sorte de mousse. Des passerelles en bois permettent pour la circulation des randonneurs sans endommager la flore fragile.

Le panorama est époustouflant avec sur le versant en face, la vue sur le lac Marian.

Randonnée Key Summit - Fiorland National Park

Randonnée Key Summit - Fiorland National Park
Randonnée Key Summit : Alpine Nature Walk

 

Randonnée Key Summit - Fiorland National Park

Randonnée Key Summit : vue sur le lac Marian

Au niveau de The Divide, la route se sépare en deux : la route principale continue vers Milford Sound tandis qu’une piste permet de rejoindre Humboldt Falls d’où il est possible de faire d’autres longues randonnées. Malheureusement, nous n’aurons pas le temps cette fois d’explorer cette partie du parc et nous continuons donc notre route.

Nous arrivons bientôt au niveau d’un tunnel assez impressionnant creusé dans la roche. Il est étroit et à sens unique, il faut donc attendre pour passer. Au niveau de ce parking, c’est l’un des endroits les plus facile pour observer les perroquets Keas puisqu’il y a certains touristes qui profitent de l’arrêt pour les nourrir malgré l’interdiction écrite absolument partout.

Après le tunnel, la route redescend en lacet en direction de Milford Sound. Le paysage est absolument spectaculaire et malheureusement il n’y a pas d’arrêt pour prendre une photo ! Vous devrez donc me croire sur parole, mais c’était incroyable ! Je suis vraiment contente d’avoir pu faire cette route de jour, ce qui n’aurait pas été le cas si nous avions du dormir dans un camping du DOC.

Arrivée au col de la route entre Te Anau et Milford Sound

 

The Chasm

Durée : 15-20 min

Difficulté : très facile

Le dernier point d’intérêt sur la route avant d’arriver à Milford Sound est the Chasm. Nous avons la chance d’arriver en fin de journée après le départ des cars (vu la taille du parking il doit y avoir du monde en pleine journée !). Il n’y a presque plus personne pour faire cette courte balade dans la forêt de hêtres toujours aussi impressionnante qui nous mène à des marmites creusées par l’érosion et la rivière dans la roche.

Foret de Nouvelle Zélande dans le Fiorland

Foret de Nouvelle Zélande dans le Fiorland
Foret de Nouvelle Zélande dans le Fiorland

 

The Chasm - Fiorland National Park
The Chasm - Fiorland National Park
Rivière dans Fiorland National Park

 

Milford Sound

Au bout de la route, les spectaculaires paysages du fjord de Milford Sound nous accueillent. Par son accès facile et sa beauté, le fjord est ainsi l’une des destinations phares et incontournables de l’île du Sud et malgré sa météo capricieuse puisqu’il pleut entre 7 et 8 m d’eau par an (soit plus de 10 fois les précipitations annuelles à Paris !).

Pour le découvrir avec plus de tranquillité, il est recommandé de venir soit tôt le matin soit en fin de journée, afin d’éviter les cars de touristes. C’est pourquoi nous avons “cassé la tirelire” pour réserver notre nuit dans le camping privé à l’entrée du fjord, puisque les autres campings les plus proches sont situés à au moins 50 km de là.

Milford Sound est un lieu unique au monde et véritablement spectaculaire. Les montagnes plongent dans l’eau, et partout autour de nous, on peut admirer de belles cascades.

Pour le découvrir, il est possible :

  • de participer à une croisière sur un bateau plus ou moins gros. C’est l’activité la plus populaire et permet de découvrir l’ensemble du fjord.
  • de faire une excursion en kayak, plutôt onéreuse, mais inoubliable. Ce fût le choix que nous avons retenu et je vous en reparlerais dans un prochain article dédié.
  • de faire un survol panoramique en hélicoptère ou petit avion, mais personnellement, je ne recommande pas. Avec l’augmentation du nombre de touristes à Milford Sound, car c’est un ballet aérien perpétuel vraiment bruyant qui clairement brise la quiétude des lieux. Les hélicos m’ont plus génés lors de la sortie kayak que les bateaux de croisières tellement ça n’arrêtait pas !

Nous avons la chance d’arriver en fin de journée à Milford Sound sous un beau soleil. Nous profitons un peu du paysage avant d’aller nous installer au camping pour la nuit. Le lendemain pour notre balade en kayak, les nuages se seront levés, ne rendant que plus mystérieux les paysages !

Il est absolument indispensable de prévoir la visite du fjord au moins en bateau ou en kayak, car ce que vous voyez en arrivant à Milford Sound n’est qu’un aperçu de ce qui vous attend sur l’eau. Les paysages sont absolument spectaculaires que ce soit par grand ciel bleu ou avec quelques nuages. Les abords du fjords sont si abruptes qu’il jaillit des cascades d’un peu partout. Apparemment, quand il pleut la visite peut être spectaculaire car il y a alors des cascades qui jaillissent de partout !

Milford Sound

Kayak à Milford Sound

Cascade Milford Sounds
Cascade Milford Sounds

La Great Walk de Milford Track

Vous entendrez surement parler de la randonnée de Milford Track si vous vous intéressés à cette partie de la Nouvelle-Zélande. Il s’agit d’une randonnée de 53.5 km (aller simple) de 3 à 4 jours qui relie le nord du lac de Te Anau à Milford Sound. Elle est réputée pour être une des plus belles randonnées du monde. La haute saison pour entreprendre cette randonnée s’étend du 29 octobre au 30 avril. Le DOC recommande de ne pas entreprendre cette randonnée en dehors de cette saison, car les conditions météorologiques peuvent être très difficile. Pendant cette saison, les services des Huts sont limités (pas de gaz pour la cuisine, eau potable limitée), les ponts qui permettent la traversée des rivière sont démontés pour l’hiver et il y a un risque d’inondation des sentiers et d’avalanche !

Néanmoins, sachez que l’accès à cette randonnée est réglementé et qu’il est nécessaire de réserver son hébergement (les Huts) presque un an à l’avance pendant la saison haute des Great Walks ! Le camping sauvage est interdit. Il faut donc impérativement avoir réserver ses hébergements avant de partir. C’est également un budget important à prévoir car le prix de la nuit dans les Huts du Milford Track pour les visiteurs internationaux est de 140 NZD par nuit et par personne !

Etant donnée la courte durée de notre voyage en Nouvelle-Zélande (seulement 3 semaines sur les deux îles) et le fait que nous avons commencé les réservations de notre voyage à l’été, cela aurait été de toute façon impossible de faire cette randonnée. A moins d’organiser son voyage autour de celle-ci (et donc de prévoir les réservations des hébergements un an à l’avance), il est difficile pour un visiteur internationaux seulement en vacances sur place, de pouvoir réaliser cette randonnée.

Pour avoir plus d’informations sur cette randonnée et réserver les hébergements si elle vous intéresse, je vous invite à vous rendre directement sur le site internet du DOC de la Great Walks Milford Track.

 

Petit guide pratique pour visiter le Fiordland National Park

Où dormir dans le Fiordland National Park ?

Il y a plusieurs campings gérés par le DOC sur la route qui relie Te Anau à Milford Sound et un camping privé juste avant d’arriver à Milford Sound : le Milford Sound Lodge. Ce dernier possède également des chalets pour la nuitée (comptez entre 600 et 800 NZD la nuit !) si vous n’êtes pas en van ou camping car.

Le camping de Milford Sound Lodge fût le camping le plus cher de notre voyage en Nouvelle-Zélande (60 NZD la nuit), mais nous n’avons pas hésité : comme nous avions réservé une excursion en kayak tôt le matin le lendemain, nous ne voulions pas devoir de nous lever aux aurores et faire 50 km de route. Et puis de temps en temps, un camping de luxe, ça ne fait pas de mal ! Si celui de Milford Sound est particulièrement cher, il est très bien équipé. Il possède notamment une grande salle commune avec une cuisine.

L’autre solution est d’opter pour l’un des nombreux campings du DOC situés le long de la route. Ceux-ci fonctionnent sur la base “premier arrivé premier servi”. Il n’y a en général pas vraiment d’emplacements délimités, chacun se met un peu où il veut et le plus souvent on trouve de la place. Comme les campings sont situés à proximité les uns des autres, vous pouvez tenter un autre si jamais celui que vous vouliez est plein. Les campings du Fiordland National Park sont des campings de la gamme “Basic” c’est-à-dire seulement équipés de toilettes sèches. Dans ces campings, il n’y a en général pas d’eau traitée. L’eau se limite à la présence d’une rivière ou d’un lac, que vous pouvez faire bouillir. Sinon il faut donc prévoir ses réserves d’eau potable en conséquence.

Camping privé à Milford Sound

 

Ne pas oublier le ravitaillement à Te Anau

Si la route qui relie Te Anau à Milford Sound est l’une des plus belles du monde, et malgré la fréquentation touristique, pensez à vous ravitailler AVANT de quitter Te Anau car ensuite il n’y a plus rien, et notamment soyez prévoyant car il n’y pas de pompe à essence sur la route. Le village au niveau de Milford Sound est tout petit, il n’y a quasiment rien. Aussi, je vous conseille de profiter du passage à Te Anau pour faire vos courses d’alimentation pour les prochains jours. Il y a bien un restaurant au niveau de Milford Sound Lodge mais les prix y sont très élevés.

 

Peévoir du répulsif contre les Sandflies

Si contrairement à l’Australie, la Nouvelle-Zélande ne possède aucun animal mortel, les sandflies pourront vous rendre fous !

Les sandflies (phlébotomes en français) sont des sortes de petits moucherons que l’on trouve beaucoup en Nouvelle-Zélande et qui pullulent particulièrement à Milford Sound. Mais les sandflies ne sont pas des moucherons comme les autres puisqu’ils mordent et malheureusement pour nous, leurs morsures nous démange intensément pendant bien une semaine (bien pire qu’une piqûre de moustique !). Même si cela est très dur, il ne faut vraiment pas gratter leur morsure car cela ne fera qu’empirer la situation.

Pour lutter contre ces bestioles, le mieux est de porter des vêtements couvrant tout le corps et de recouvrir les parties qui dépassent par du répulsif que ce soit des produits naturelles comme des huiles avec de la citronnelle, ou des produits chimiques comme des répulsif contenant du DEET.

Une fois que le mal est fait, il faut appliquer des crèmes apaisantes ou anti-démangeaison. Nous avions de la crème acheté en France contre les piqûres de moustique et cela à fait l’affaire.

 

Excursions à la journée depuis Te Anau

Il est également possible de découvrir le Parc National du Fiordland grâce à des excursions organisées à la journée depuis Te Anau (ou Queenstown), qui comprennent plusieurs arrêts et la croisière en bateau à Milford Sound. Cela peut être intéressant si vous ne voyagez pas en van et que vous n’avez pas le budget pour passer la nuit à Milford Sound. Mieux vaut partir de Te Anau afin d’avoir moins de route et de mieux profiter de sa journée

A lire aussi

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Cet article contient des liens affiliés. En passant par eux, vous ne payez pas plus cher, mais je touche une petite commission qui me permet de continuer le blog.