Je connaissais déjà Fécamp pour m’y être rendue, il y a déjà pas mal d’années, lors d’un week-end à Etretat. Je n’avais passé alors qu’un bref moment dans la ville, le temps de visiter la distillerie de la Bénédictine et de manger une moule frites en bord de mer. Fécamp mérite cependant bien plus qu’un bref passage en coup de vent. J’ai eu l’occasion de prendre un peu plus le temps de découvrir la ville et ses environs lors de mon voyage à vélo en Seine Maritime.

Dans cet article, je vous propose un guide pratique pour passer week-end à Fécamp : activités à réaliser et bonnes adresses, et dans un prochain article, je vous donnerais des idées pour découvrir les environs.

 

Sortie en mer à bord d’un vieux gréement

L’association AFDAM “Au Gré des Vents” propose au départ du port de Fécamp des sorties en mer à bord de deux vieux gréements, des langoustiers à voiles des années 1960 le Mil’Pat et le Tante Fine, rénové avec passion par une association fécampoise. Étant relativement récents, ces bateaux sont également équipés d’un moteur permettant de se déplacer en absence de vent.

Je suis montée à bord de la Tante Fine pour une sortie en mer de 2 heures, mais il existe également des sorties plus longues à la demi-journée pour aller jusqu’à la célèbre Aiguille Creuse d’Etretat. Après avoir fait quelques manœuvres dans le port avec le moteur pour se mettre dans la bonne position, il est temps de hisser la grand-voile. Tous les volontaires sont amenés à aider et à participer et découvrir aux opérations de manœuvres spécifiques à ce type de bateau tels de vrais matelots. Hisser la grand-voile demande une sacrée force dans les bras ! Heureusement quand on s’y met à plusieurs c’est tout de suite plus facile.

Malheureusement (ou heureusement car je n’ai pas le pied marin !), si le soleil brille, le vent n’est pas au rendez-vous. Les marins de l’équipage laissent alors librement aller le bateau pour nous montrer la dérive, qui est liée uniquement aux mouvements de la marée. Si l’on restait ainsi sans rien faire pendant 12h, le cycle d’une marée, nous reviendrions au point de départ. Les marins nous expliquent également l’histoire du bateau de sa construction à sa rénovation et son utilisation pour pécher les fruits de mer. Les langoustiers remontaient en effet bien plus de crabes et d’araignées de mer que de langoustes !

Après ces explications passionnantes, le vent ne s’étant toujours pas levé, il est temps de mettre le moteur en marche pour nous faire découvrir les paysages de la Côte d’Albâtre depuis la mer. Cette excursion nous permet d’avoir de superbes points de vue sur les falaises et de se rendre compte de leur dimension (ce qui n’est pas toujours évident depuis la terre ferme).

On hisse la grand voile
Hisser la grand voile un travail d'équipe

 

Sortie en mer sur la Côte d'Albatre

Gréément la Tante Fine - détail des cordages
détail du vieux gréément la tante fine

 

Sortie en mer à Fecamp sur la cote d'Albatre

 

Informations pratiques

La billetterie se trouve à l’Office du Tourisme de Fécamp, quai Sadi Carnot. L’association “Au gré des Vents” propose des sorties découvertes de 2 heures tous les jours des mois de juillet et août, et de nombreuses dates de fin mars à début novembre. Les croisières pour Etretat sont moins fréquentes (entre une fois par mois et une fois par semaine selon la saison d’avril à octobre), se renseigner pour les dates auprès de l’Office du Tourisme.

Tarifs 2018 :

  • sortie découverte 2h : 28 € pour les plus de 14 ans, 16.5 € pour les enfants de 6 à 14 ans, gratuit pour les moins de 6 ans
  • sortie falaise d’Etretat 4h : 49 € pour les plus de 14 ans, 28 € pour les enfants de 6 à 14 ans, gratuit pour les moins de 6 ans

 

Le Musée des Pêcheries

Une fois descendue du vieux gréement, j’enchaine avec la visite du nouveau Musée des Pêcheries, qui a ouvert en décembre 2017 dans une ancienne sècherie de morue du port spécialement réhabilitée pour l’occasion. Un belvédère panoramique a été aménagé à son sommet du haut duquel on profite d’une vue imprenable sur toute la ville et le port. Si en général, je préfère consacrer les journées pluvieuses à la visite de musées, une journée ensoleillée comme celle-ci est le moment parfait pour se rendre au Musée des Pêcheries et profiter de la vue sur la ville de Fécamp !

La visite du musée commence en “sens inverse” par la montée au Belvédère, qui offre une vue panoramique sur la ville et propose des plans reliefs permettant de comprendre l’expansion de la ville de Fécamp au cours des siècles. Et puis on redescend étage par étage pour découvrir le reste des collections.

le batiment du musée des Pecheries - Fécamp

Belvedere du Musée des Pecheries de Fécamp

le port de Fécamp vu depuis le belvedere du musée des Pecheries

Le Musée des Pêcheries regroupe les collections de plusieurs anciens musées municipaux de la ville de Fécamp. Sur chaque étage, sont réparties de manière thématique des expositions sur l’histoire de la ville, sa relation avec la pêche, mais aussi les coutumes et traditions locales de la région du Pays de Caux, et pour finir une collection de peintures, représentant entre autres des vues de Fécamp et des environs. Bref, un musée très varié.

L’ensemble des espaces d’exposition est aménagé de manière moderne et interactive. La partie sur la pêche, qui m’a le plus intéressée, propose par exemple d’écouter des témoignages d’anciens pêcheurs ainsi que des projections de film permettant de mieux appréhender leur quotidien souvent difficile.

J’ai été étonnée de découvrir que de nombreux pêcheurs de Fécamp embarquaient sur des bateau “Terre-neuvier” pour aller pêcher la morue pendant des mois au large du Canada à une époque où le congélateur n’existait pas. Je connaissais rien à la pêche et ma visite m’a appris énormément de choses sur la vie quotidienne des pêcheurs durant les siècles derniers et l’évolution des techniques de pêche et de conservation des poissons.

visite du musée des pecheries à Fecamp
Visite du Musée des Pecheries à Fecamp

 

Informations pratiques (2018)

Je vous conseille de consacrer entre 1h et 2h pour la visite du musée et de son belvédère (n’hésiter pas à sortir sur la terrasse à l’étage situé juste en dessous du belvédère pour faire de jolies photos de la ville sans le reflet des vitres !

Horaires : du 2 mai aux Journées européennes du Patrimoine incluses : tous les jours de 11 h à 19 h
du lundi suivant les Journées du Patrimoine au 30 avril : tous les jours sauf le mardi de 11 h à 17 h30
Fermetures annuelles le 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Tarifs : plein tarif : 7 € expositions temporaires comprises, Tarif réduit : 4 € pour les groupes adultes non guidés, étudiants, demandeurs d’emploi et Pass musées partenaires, gratuit pour les moins de 18 ans et pour tous chaque 1er dimanche du mois

Le musée est accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Découvrir le centre-ville de Fécamp

Pour découvrir le centre-ville, j’ai téléchargé sur mon smartphone l’application gratuite Fécamp Discovery disponible sur Apple Store et Google Play qui propose 3 itinéraires audio-guidés pour découvrir la ville (pensez à prévoir des écouteurs sinon c’est moins pratique). J’ai suivi l’itinéraire 2, accompagné de Jacques le Ménestrel consacré à la visite du centre-ville. Le programme audio est très sympa et ludique.

Le centre-ville de Fécamp se trouve principalement au bout du port. Je n’étais pas du tout allé dans ce quartier lors de ma première visite de la ville. La ville s’articule autour d’une rue commerçante piétonne, qui relie le port à l’Abbaye de la Sainte Trinité. Autour de l’Abbaye on découvre d’anciennes maisons à colombages ainsi que les ruines du Palais Ducal, la demeure des premiers Duc de Normandie.

rue commercante de Fécamp

l'Hotel du Grand Cerf - Fécamp
Le Jardin des Simples derrière l'Abbatiale de Fécamp

 

Maison ancienne dans le centre-ville de Fécamp

 

Ruines du palais ducal de Fécamp

L’Abbatiale de la Sainte Trinité

Le parcours audio-guidée m’a fait passé devant la monumentale Abbatiale de la Sainte Trinité, une abbaye bénédictine construite dans l’enceinte du Château des Ducs de Normandie. L’Abbatiale gagna en importance grâce à la relique du Précieux Sang une fiole qui contiendrait le sang du Christ, qui aurait été transporté depuis la Palestine jusqu’à Fécamp par le tronc d’un figuier…

Abbatiale de la Sainte Trinité de Fécamp

Intérieur de l'Abbatiale de la Sainte Trinité
Dormition de la Vierge - Abbatiale de Fécamp

 

La visite de la Distillerie Bénédictine

Vous ne pourrez pas manquez l’étonnant Palais Bénédictine près du port de Fécamp. Ce qui est le plus surprenant, c’est que cet incroyable palais néogothique abrite en réalité une distillerie ! Je l’avais déjà visité il y a quelques années aussi je n’y suis pas retournée cette fois-ci, mais cela fait partie des visites à ne pas louper lors d’un week-end à Fécamp. La visite de la distillerie permet de découvrir l’histoire et la fabrication de l’alcool Bénédictine (que je ne connaissais absolument pas !). L’histoire de cette eau-de-vie remonte au Moyen-Age. Elle aurait été inventé par un moine bénédictin d’où elle tire son nom. Sa recette fût perdue à la Révolution Française puis retrouvée par hasard en 1863 par un négociant en vin fécampois nommé Alexandre le Grand, qui fit construire le Palais pour offrir un écrin prestigieux à la distillerie, qui est toujours en fonctionnement aujourd’hui. La visite permet de découvrir les coulisses de la fabrication de cet alcool et se termine sur une dégustation.

le palais néogothique de la distillerie Benedictine à Fecamp

 

Admirer le coucher de soleil sur la plage

Comme toutes les villes portuaires de la Côte d’Albatre, Fécamp possède une large plage de galets depuis laquelle on peut admirer les falaises qui s’élèvent de part et d’autres. S’il est bien sur possible de se baigner (mais je vous recommande de vous équiper de chaussures en plastique pour ne pas se faire mal au pied), je vous conseille également de vous y rendre en fin de journée pour admirer le coucher du soleil et les couleurs du soleil couchant sur les falaises de la Côte d’Albâtre qui deviennent alors rosées. Je les trouve encore plus belles le soir venu !

Coucher de Soleil sur la plage de Fécamp

La côte d'Albatre au coucher du soleil

 

Fécamp : le guide pratique

Comment venir à Fécamp sans voiture ?

Fécamp est desservi par navette SNCF ou TER depuis la Gare de Breauté Beuzeville, elle même desservi par train Intercité depuis la Gare Saint Lazare ou Le Havre.

La ville de Fécamp étant relativement petite, on peut facilement tout faire à pied ou en vélo. Pour les parisiens, c’est une destination idéale pour un week-end sans voiture.

 

Où dormir à Fécamp ?

Fécamp dispose d’un grand choix de chambre d’hôtes et également quelques hôtels. Pour ma part j’ai séjourné une nuit dans la chambre d’hôtes de Mme. Gasnier Roinard idéalement située dans le centre-ville de Fécamp à quelques minutes de marche de la plage.

Chambre d'Hotes à Fécamp
Petit déjeuner de ma chambre d'hotes

 

Réserver un hébergement à Fécamp

Où manger à Fécamp ?

Je vous recommande le restaurant Le Barbican le long du Port, qui propose une carte limitée à trois plats (en général les cartes les plus courtes sont les meilleures et signe d’une cuisine faite maison) le tout pour un excellent rapport qualité/prix. N’hésitez pas à réserver car le restaurant est assez petit et peut être rapidement complet.

Dos de Cabillaud - Restaurant le Barbican - Fécamp

Pavlova - Restaurant Le Barbican à Fécamp

Menu midi entrée/plat ou plat/dessert à 15.50 €, Formule Entrée/Plat/Dessert à 20.50 €

 

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Que faire un Fécamp en un week end ? Le guide pratique pour organiser son week end à Fécamp entre sortie en mer sur la côte d'Albatre et la visite de la ville.

Cet article est issu d’une collaboration avec Fécamp Tourisme. Je reste libre du contenu éditorial et les avis exprimés sont les miens.