Suite au succès rencontré par mon article sur la région des Lacs Italiens, je me suis dis que vous seriez sûrement intéressés pour découvrir une autre très belle région d’Italie, la Toscane, où je me suis rendue en 2013 (que le temps passe vite !) et que je n’avais pas pris le temps de vous vraiment vous présenter sur mon blog voyage.

Je vous propose un itinéraire sur 5 jours complets (le voyage a été réalisé sur une semaine et deux autres jours ont été consacré au trajet pour rejoindre notre location située dans la campagne toscane), que vous pourrez facilement rallonger. 5 jours c’est en effet très court pour découvrir cette région au patrimoine si riche.

En 5 jours, nous avons donc dû faire des choix drastiques. Nous avons décidé de nous concentrer sur les villes principales, et c’est à regret que nous avons donc décider de tirer un trait sur la découverte de la campagne vallonnée, des villages du chianti. Seule notre première journée entre San Gimignano et Volterra, nous permettra de nous donner un aperçu très rapide de la beauté de la région.

 

Jour 1 : San Gimignano et Volterra

Notre voyage en Toscane commence avec la découverte de deux des villages les plus réputés de la région. Nous commençons avec la magnifique ville de San Gimignano classée au patrimoine de l’UNESCO, célèbre pour ses nombreuses tours et son architecture du XIème siècle. Le centre historique est très bien conservé et c’est une merveille pour les yeux.

village de San Gimignano en Toscane

Après une bonne demi-journée à déambuler dans les ruelles pavées de San Gimignano, nous prenons la direction de Volterra, un peu plus au sud.

Ville de Volterra en Toscane

Jour 2 : Pise

Pour notre seconde journée en Toscane nous prenons la direction de Pise et de sa célèbre tour. Cette journée sera peut-être la plus décevante du voyage. Le site touristique de Pise, la Piazza dei Miracoli, autour de laquelle s’organise les plus beaux bâtiments de la ville, dont la fameuse Tour, est situé un peu à l’écart du centre-ville.

Nous avions choisi le billet complet donnant l’accès à 5 sites : le Duomo, le Battistero, le cimetière monumental du Campo Santo, le Muséo delle Sinopie et le Museo Dell’Opera. L’accès à la Tour de Pise est en supplément et l’addition est très salée (18 € par personne), aussi nous avons préféré l’admirer de l’extérieur.

Après une demi-journée à découvrir les monuments de la Piazza dei Miracoli, nous décidons de découvrir le centre-ville à un petit quart d’heure de marche de là. La ville est beaucoup moins touristique et personnellement je l’ai trouvé plutôt décevante. Avec le recul, une demi-journée consacrée à la découverte de Lucques juste à côté aurait été plus pertinent vu la courte durée de notre séjour.

La Piazza dei Miracoli : Duomo et Tour de Pise

le Baptistère de Pise
la Tour de Pise

 

Achetez votre billet coupe-file pour le Duomo, le baptistère, le cimetière monumental et les musées
Achetez votre billet coupe-file pour la Tour de Pise

 

Jour 3 : Florence

Nous avions prévu deux jours pour découvrir la ville de Florence et son patrimoine exceptionnel. Deux jours, c’est un peu court, mais cela nous aura permis de découvrir quelques uns des lieux les plus importants de la ville. Nous débutons notre visite de Florence par la visite du Duomo, de son baptistère et la montée au Campanile du haut duquel on découvre l’une des plus belles vues de la ville.

La journée continue avec la visite du musée des Offices, l’un des principaux musées de la ville. Je vous recommande d’acheter un billet coupe-file car il y a énormément de monde pour visiter ce musée et vous n’aurez sûrement pas envie de consacrer une heure ou deux à faire la queue ! Vu la belle météo, il s’agira du seul musée que nous visiterons. Il faut dire qu’il est déjà immense et au bout d’un moment, nous frôlons un peu l’indigestion de peintures de la Renaissance italienne (même si il y a énormément de chef d’œuvres !). Nous finissons cette première journée en découvrant le célèbre Ponte Vecchio au dessus de l’Arno.

la Coupole du Duomo de Florence
la façace du Palazzo Vecchio de Florence

 

Le Ponte Vecchio au dessus de l'Arno - Florence

 

Jour 4 : Sienne

Nous n’avions pas forcément prévu de visiter Sienne avant de partir, pour nous consacrer plutôt à la région du Chianti. Mais finalement, à force d’entendre parler de la beauté de Sienne, on se dit que ce serait quand même dommage de passer à côté de cette ville. Et effectivement, nous n’avons pas regretté notre découverte. A choisir, s’il y a une ville à ne pas visiter en Toscane, je voterais pour Pise.

Panorama sur la ville de Sienne depuis le musée de l'Opera

Retrouvez ici mon guide pratique pour visiter Sienne en une journée.

 

Jour 5 : Florence

Nous commençons notre seconde journée à Florence sur la Piazza della Signoria pour visiter l’extraordinaire Palazzo Vecchio. L’intérieur de ce palais est d’une beauté exceptionnelle, avec de très nombreuses fresques. Nous décidons de passer l’après-midi par l’autre rive de Florence.

Intérieur du Palazzo Vecchio à Florence

Achetez votre billet coupe-file pour le Palazzo Vecchio

Nous hésitons à visiter les jardins de Boboli, mais comme la visite est un peu chère, nous décidons à la place de grimper au dessus du quartier San Niccolo jusqu’au jardin des roses duquel on a une vue magnifique sur la ville avec de redescendre jusqu’à la superbe église San Miniato al Monte.

le jardin des roses à Florence

Et là c’est le drame. A l’intérieur de l’église, alors que nous n’aurons vu personne entrer ni sortir, on nous dérobe un sac dans lequel nous avons TOUT : les clés de notre voiture, celles de la maison que nous louons, celles de notre appartement en France, les porte-feuilles contenant les papiers d’identité, l’argent liquide et une carte bleue. Au début, on se dit qu’on l’a peut être laissé quelque part, mais non. Nous trouvons le prêtre de l’église et nous lui expliquons notre problème. Il nous répond qu’il n’est pas étonné, il y a beaucoup de vol en ce moment. On lui a même volé l’argent de la vente des cierges…

Notre maison de location étant en pleine campagne toscane, et le loueur de voiture à l’aéroport de Bologne, nous n’avons aucune idée de quoi faire. Après un petit moment de panique, nous commençons par faire opposition à la carte bleue et nous nous rendons chez les policiers pour leur expliquer le problème et porter plainte. En même temps, j’appelle les propriétaires qui très gentiment mettent un double à notre disposition. Nous n’arrivons pas à joindre le loueur. Ne sachant que faire, nous décidons de nous rendre à la gare et de prendre le premier train pour Bologne (heureusement il reste ma carte bleue !). Presque arrivés à la gare, la police nous rappelle : ils ont retrouvé notre sac dans une poubelle. Si la carte bleue l’argent liquide a été dérobée (heureusement il n’y en avait pas énormément), nous retrouvons les papiers et les clés ! Cette histoire nous aura gâché notre après-midi et notre dernière journée à Florence.

Du coup mon conseil : faites attention à vos affaires EN PERMANENCE (et pas uniquement dans le quartier blindé du Duomo, les vols à la tire peuvent arriver partout) et surtout comme on dit, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier, vous aurez ainsi moins de problèmes à régler en cas de vol. Malgré cela, je garderais un beau souvenir de cette ville, dans laquelle j’aimerais retourner car finalement nous n’y avons consacré qu’une grosse journée et demi ce qui est très peu compte tenu de la richesse de son patrimoine.

 

 

Mes conseils pour voyager en Toscane

Comment venir en Toscane ?

Quand on pense à la Toscane, on pense en premier lieu à Florence. Cependant, l’aéroport de Florence est assez petit : il y a donc peu de vols, et leurs prix est souvent très élevés. Aussi, si vous planifiez un voyage en Toscane, je vous conseille de chercher plutôt un vol à destination de Bologne ou de Pise, deux aéroports desservis par les compagnies low-cost et de comparer les prix pour ces trois aéroports. Bologne par exemple n’est qu’à une grosse heure de route ou 1h15 de train (ticket autour de 10€ l’aller) si vous préférez voyager sans voiture. Dans notre cas, la solution qui nous semblait la plus pertinente par rapport aux prix et aux horaires étaient de passer par Bologne. Cela peut ainsi être l’occasion comme nous l’avons fait de découvrir Bologne qui est une ville vraiment très agréable.

Se déplacer en Toscane

Si le Nord de l’Italie est une région idéale pour voyager en train, ce mode de transport est moins pratique pour la Toscane où je vous recommande plutôt de louer une voiture. Cela vous permettra ainsi d’être libres de vos mouvements et de découvrir plus facilement les villages perchés. Par contre, soyez extrêmement vigilants aux ZTL (Zona Traffico Limitato) : il s’agit de zones dans lesquelles l’accès est limitée aux véhicules enregistrés (résidents, pompiers, ambulances, police…). Même en faisant très attention, on se fait de temps en temps avoir car les panneaux ne sont pas toujours très clairs (les règles et les indications dépendent de chaque ville et quand on vient pour la première fois on ne comprend pas forcément du premier coup). En règle générale, des caméras relèvent les plaques d’immatriculation aux points d’entrée des ZTL et si vous passez par mégarde dans leur champ d’action (et même si vous faites demi-tour juste après) vous recevrez chez vous la facture, qui peut vite être salée, jusqu’à 120 €. Dans le doute, restez le plus à l’écart possible des ZTL en choisissant les parkings les plus excentrés possible.

C’est à cause de ces fameuses ZTL qu’en Italie, lorsque je loue une voiture, je ne choisis JAMAIS un hôtel dans la zone. En effet, pour pouvoir entrer dans la zone avec sa voiture il faut faire des démarches pour demander l’autorisation. Certains hôtels peuvent faire les démarches pour vous mais dans le doute je préfère rester à l’extérieur !

Se loger en Toscane

La Toscane étant une région très touristique, vous trouverez un grand nombre d’hébergements, que ce soit des hôtels, des agrotourismes ou des locations de vacances. Pour une semaine, nous avions loué une maison de vacances dans la campagne non loin de Florence, ce qui nous permettait de cuisiner les repas du soir à la maison. Depuis notre maison, nous étions au maximum à 1h-1h30 de route des lieux que nous avons visité et cela nous permettait de na pas avoir à défaire et refaire les valises chaque soir.

Il faut compter au minimum 350 € la semaine pour une location, mais selon le niveau de confort les prix peuvent monter facilement jusqu’à 1000 voir 2000 € selon la taille de la villa.

Réservez votre hébergement en Toscane sur Booking.fr

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

itinéraire de 5 jours en Toscane : le village médiéval de San Gimignano, Florence, Sienne et Pise