Bourgogne - Franche Comté France

Que voir en Saône-et-Loire ? Itinéraire de 4 à 5 jours en Bourgogne du Sud

paysage de la Saone et Loire

Si nous connaissions bien le Nord de la Bourgogne – plus proche de la Région Parisienne où nous résidons – nous connaissions moins bien le sud de la région qui est tout aussi riche en patrimoine !

Cette année, nous avons eu envie de corriger cela en profitant du week-end prolongé de Pâques (que nous avons prolongé d’une journée), pour visiter la Bourgogne du Sud et plus précisément dans le département de la Saône-et-Loire, une région qui comme vous allez le voir est riche en histoire. Moins connue des touristes internationaux qui privilégient les régions de Beaune et Dijon, la Bourgogne du Sud offre également un meilleur rapport qualité-prix que ce soit au niveau des vins que de l’offre touristique (restaurant et hôtel). La Saône-et-Loire est donc une destination idéale pour un week-end en Bourgogne !

Durant notre séjour, nous avons voulu suivre comme fil conducteur celui des principales églises romanes de la région puisque c’est ici à Cluny que sont nées les abbayes bénédictines des XIème et XIIème siècle. Nous avons toutefois fait un détour vers le site archéologique de Bibracte pour partir à la découverte de « nos ancêtres les Gaulois » et se rendre compte que notre histoire est un peu plus complexe que celle enseignée à l’école !

Dans cet article, je vous propose un itinéraire pour découvrir que voir en Saône-et-Loire en 4 jours. Toutefois, comme vous le verrez, notre programme était intense. Vous pouvez tout à fait le réaliser en 5 jours ou plus en prenant le temps !

Les vignobles de la Côte Chalonnaise

C’est au départ du village de Buxy que nous réaliseront une petite balade à vélo électrique à la découverte des vignobles de la Côte Chalonnaise. L’Office du tourisme de Buxy propose des vélos électriques en location et c’est le meilleur moyen pour se balader dans les vignobles en pente de la Côte Chalonnaise !

Nous prenons la direction de Montagny-les-Buxy en suivant les petites routes de campagne peu fréquentées (nous ne croiserons pas une voiture) qui sillonnent les vignobles. Grâce à l’assistance électrique, nous grimpons sans beaucoup d’effort les pentes bien raides du village de Montagny pour atteindre la Table d’Orientation de Montagny depuis laquelle on profite d’un panorama exceptionnel sur les vignes !

les vignobles de la Côte Chalonnaise en vélo électrique
balade à vélo entre Buxy et Montagny à travers les vignobles de la Côte Chalonnaise
les vignobles de la Côte Chalonnaise en vélo électrique
Table d'orientation des vignobles de la Côté Chalonnaise à Montagny

La Côte Chalonnaise est principalement plantée de vignes de Chardonnay (pour le vin blanc) et de Pinot Noir (pour le vin rouge). En revenant, nous prenons le temps de découvrir le petit centre historique très mignon de Buxy organisé autour de son église.

de retour à Buxy en vélo
visite du centre du village de Buxy
le clocher de l'église de Buxy et sa tour
visite du centre du village de Buxy à vélo

On en profite pour découvrir les vins proposés par les Vignerons de Buxy, une coopérative rassemblant les vignerons de la région. Les vins de la Côte Chalonnaise offrent de mon point de vue un bien meilleur rapport qualité-prix (comptez entre 10 et 20 € la bouteille) que les vins de la Côte de Nuits ou de la Côte de Beaune qui, très réputés à l’international, voient leur prix s’envoler. La cave des Vignerons de Buxy se trouve juste à côté de l’Office du tourisme de Buxy.

wine truck Millebuis des Vignerons de Buxy
degustation des vins Millebuis
dégustation des vins de la Côte Chalonnaise

Les vins du Chalonnais possèdent des Appellations d’Origine Contrôlée avec des appellations Villages (Givry, Mercurey et Rully) ainsi que des Premiers Crus (Givry et Mercurey).

Les Vignerons de Buxy proposent une large offre d’activités oenotouristiques pour allier découverte du patrimoine et dégustation de vin tout au long de l’année : apéritif mystère (dégustation accord mets / vins dans un lieu tenu secret qui change à chaque éveènement), apéritif flottant sur la Saône (je vous en parle plus bas) ou apéritif en goguette pour découvrir les vignes à pied avec un verre à la main !

Que faire à Chalon-sur-Saône ?

Je ne connaissais absolument pas Chalon-sur-Saône et n’ayant aucune image en tête je n’avais pas spécialement d’attente sur cette visite. Autant vous dire que j’ai été surprise par cette jolie ville en bord de Saône avec son superbe centre historique avec de nombreuses maisons à pans de bois et par sa cathédrale de toute beauté !

Se balader dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône

Pour découvrir le centre historique de Chalon-sur-Saône, je vous invite à suivre la boucle balisée du Chemin de l’Orbandale (4,4 km / 1h30 sans les arrêts pour les visites pour découvrir la totalité du parcours) en récupérant la brochure descriptive au niveau de l’Office du Tourisme. Ensuite, il suffit de suivre les flèches au sol pour découvrir les principaux points d’intérêt de la ville.

Le Circuit de l'Orbandale pour visiter le Centre historique de Chalon sur Saône

Chalon-sur-Saône possède un très agréable centre-ville où il fait bon flâner avec des rues commerçantes piétonnes et de nombreux commerces de bouche (c’est simple on a envie de s’arrêter dans toutes les boutiques !). Des travaux entrepris récemment pour ouvrir la ville sur la rivière. Les Quais de la Messagerie ont ainsi été aménagés pour la balade à pied et offrent une superbe vue sur l’île Saint Laurent.

Les Quais de la Messagerie, une balade agréable sur les bords de la Saône
Point de vue sur l'île Saint Laurent

Au niveau de la place du Port Villiers (où trône la statue de Nicéphore Niepce l’enfant du pays), on découvre l’ancien port en escaliers, qui permettait le déchargement des bateaux quelque soit la hauteur du fleuve. Aujourd’hui, le port de Chalon, qui constitue le 5ème port de rivière de France, a déménagé un peu plus au Sud. Les marches sont aujourd’hui un agréable lieu pour profiter du soleil grâce aux fauteuils qui ont été installés.

Place de Port Villiers avec la Statue de Nicéphore Niepce à Chalon-sur-Saône
Ancien port en escalier à Chalon sur Saône

La rue principale du centre historique de Chalon-sur-Saône est une agréable rue commerçante piétonne très vivante avec énormément de charme. Un endroit où l’on a envie de flâner. Les rues de Chalon sont bordés d’anciennes maisons à pans de bois et d’immeuble Renaissance. Ne loupez pas l’étonnante maison dites des « Quatre Saisons » et sa façade décorée de décors foisonnants !

rue piétonne commerçante à Chalon sur Saone
façade remarquable d'un immeuble dans le centre ville de Chalon sur Saone
centre ville de Chalon sur Saone
jolie boulangerie dans le centre de Chalon

Un de mes coups de cœur de la visite de Chalon-sur-Saône est la magnifique Place Saint-Vincent située devant la place de la cathédrale, une belle place bordées de superbes maisons à pans de bois datant du Moyen-Age et pleine de terrasses de café. Le rez-de-chaussée des maisons médiévales de Chalon-sur-Saône était en pierre car il arrivait assez souvent que la Saône déborde de son lit. Ce choix architectural permettait ainsi d’assurer la stabilité de ces maisons en cas de crue.

Les Maisons à Pans de Bois de la Place Saint Vincent

La cathédrale Saint-Vincent et son cloître

Une fois sur la place Saint-Vincent, il est temps de pénétrer dans la somptueuse cathédrale éponyme. La construction de l’actuelle cathédrale commence dès les XIème et XIIème siècle en style roman. La nef est ensuite élevée en style gothique.

La Cathédrale de Chalon-sur-Saone au cœur de la Place Saint Vincent
Nef de la Cathédrale de Chalon sur Saone

Le cloître de la cathédrale Saint-Vincent de Chalon-sur-Saône, unique cloitre adossé à une cathédrale en Bourgogne, a réouvert en 2019 après de long travaux de rénovation et de reconstruction. Avec les années, le cloitre s’était fortement dégradé et surtout il a été décidé de reconstruire dans son intégralité la galerie qui avait été détruite à la Révolution Française pour retrouver l’unité d’ensemble du cloître.

le cloitre de la Cathédrale Saint Vincent à Chalon sur Saone
le cloitre de la Cathédrale Saint Vincent à Chalon sur Saone
le cloitre de la Cathédrale Saint Vincent à Chalon sur Saone

La reconstruction du Cloitre Saint-Vincent s’inspire à la fois de l’architecture de l’ensemble du cloître pour conserver l’unité architecturale du lieu tout en apportant un côté moderne que l’on découvre en y regardant de plus près. Les fenêtres de la partie rénovée du cloître ont été réalisées par la sculptrice Laëtitia de Bazelaire, qui s’est inspirée des chapiteaux médiévaux tout en stylisant les motifs et en utilisant des parties en laiton qui permettent facilement de faire la distinction entre l’ancien et le nouveau. J’ai beaucoup aimé son travail, qui apporte une touche personnelle sans dénaturer le bâtiment historique d’origine !

Galerie restaurée du cloitre de la Cathédrale Saint Vincent à Chalon sur Saône

Informations pratiques pour la visite du Cloître de la Cathédrale Saint-Vincent (2022)

Horaires : de novembre à mi avril : du mardi au samedi de 14h à 17h, le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 17h

de mi-avril à fin octobre : du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h

Fermé le lundi sauf le lundi de Pentecôte (6 juin 2022)

Tarifs : Entrée libre et gratuite

Le Musée Nicéphore Niépce – musée de la photographie

Bien que passionnée de photographie, je n’avais jamais entendu parler de Nicéphore Niépce, le chalonnais inventeur de la photographie.

Sa statue nous salue sur la place du Port Villiers et l’on peut découvrir le Musée de la photographie qui porte son nom. La visite du musée Niepce alterne des salles d’exposition sur l’histoire de la photographie et des expositions de photographie contemporaine. L »objectif du Musée Nicéphore Niepce est de couvrir l’intégralité des pratiques photographiques : tout un programme donc !

Les salles historiques présentent différents appareils dont le premier appareil photo au monde crée par Nicéphore Niepce. Il s’agissait d’une chambre noire, bien connue des peintres de la Renaissance. Il eut l’idée d’ajouter à celle-ci un support photosensible à base de schiste bitumineux. Ce matériau n’étant malheureusement pas très sensible à la lumière (la première photo a nécessité une dizaine d’heures de temps de pose !!) seule la représentation d’un paysage par temps lumineux était possible.

le premier appareil photo inventé par Nicéphore Niepce
visite du Musée de la Photographie de Chalon sur Saone

Par la suite, différents travaux, notamment ceux de Daguerre, ont permis de trouver des supports et des matériaux plus adaptés à la photographie, permettant la réalisation de portraits. L’invention des films photos puis la miniaturisation de l’appareil permis ensuite de donner à la photographie le succès qu’on lui connait !

Le Musée Niépce propose également de très intéressantes salles d’exposition présentant de la photographie contemporaine. Les expositions tournent régulièrement pour en proposer environ 9 par an. Lors de ma journée à Chalon-sur-Saône, j’ai ainsi pu découvrir le travail de Yannick Cornier sur les étranges rites carnavalesques du Nord Ouest de l’Espagne et les photographies de Gilles Caron autour du Bloody Sunday en Irlande du Nord.

La visite du musée Niepce est entièrement gratuite alors n’hésitez pas !

Informations pratiques pour la visite du Musée Nicéphore Niepce

Horaires : ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h30 à 11h45 et de 14h à 17h45

Tarifs : Entrée libre, Visites comentées pour les individuels : 3,60 €/adulte (gratuit pour les moins de 18 ans).

Chalon Balade sur Saône

Nous finissons notre journée à Chalon-sur-Saône en embarquant pour un apéro flottant avec Chalon Balade sur Saône. Cette petite entreprise propose différentes formules pour naviguer sur la Saône :

  • possibilité de privatiser un des « Pontoon-boats » ou « bateaux-terrasse » pour un apéro en groupe d’avril à octobre (à partir de 150 €/h pour un groupe de 10 personnes)
  • ou de participer aux balades à thème : « au fil de l’eau », « laissez-vous contez la Saône » une balade commentée par un guide conférencier pour découvrir l’histoire de Chalon.
  • En partenariat avec les Vignerons du Buxy, vous pouvez également participer à un apéro flottant pour découvrir les vins de Millebuis. Ceux-ci sont organisés tous les jeudis soirs de juin à septembre. Une belle manière d’allier balade en bateau et dégustation des crus de la Côte du Chalonnais.
Chalon Balade sur Saone
Balade en bateau sur la Saone autour de Chalon
Apéro flottant avec dégustation de vin avec Chalon Balade sur Saône
Apéro flottant avec dégustation de vin avec Chalon Balade sur Saône

Où manger à Chalon-sur-Saône ?

Nous avons déjeuné au Bistrot des Papas, un nouveau restaurant qui a ouvert ses portes début 2022 à deux pas du centre-ville de Chalon-sur-Saône. Si de l’extérieur le restaurant ne paye pas de mine, le restaurant est vraiment excellent ! Les deux cuisiniers se sont rencontrés dans les brasseries du Chef Etoilé Cédric Burtin et ont décidé d’ouvrir leur propre restaurant pour offrir une cuisine familiale et conviviale avec des plats savoureux loin des chichis des restaurants étoilés !

Le rapport qualité/prix est imbattable avec un menu du jour pour le déjeuner entrée / plat ou plat / dessert à 16€ et entrée/plat/dessert à 19 €. Pensez à réserver car une telle adresse est souvent complète !

Mise en Bouche - restaurant  Bistrot des Papas - Chalon sur Saône
Plat - restaurant  Bistrot des Papas - Chalon sur Saône
Dessert - restaurant  Bistrot des Papas - Chalon sur Saône

Le Bistrot des Papas, 17 Grande Rue Saint Come, Chalon-sur-Saône. Ouvert du lundi au samedi, midi et soir.

Que visiter à Tournus ?

Située à mi-chemin entre Chalon-sur-Saône et Macon sur l’ancienne voie romaine, la jolie petite ville de Tournus (attention le « s » ne se prononce pas, on dit Tournu), dominée par son abbaye des XIème et XIIème siècle mérite le détour.

Visiter l’Abbaye Saint Philibert

Nous commençons notre visite de Tournus par le monument phare de la ville, la raison principale qui nous a donné envie de faire étape ici : la somptueuse abbaye romane Saint-Philibert. L’origine du premier monastère remonte au VIème siècle était lié à des moines Valérianistes.

Au XIème siècle, les moines de Saint Philibert, chassés de l’île de Noirmoutier par les Vikings arrivent à Tournus dont la ville leur est donnée par le roi Charles le Chauve. Mais les moines Valérianistes ne voient pas leur arrivée d’un bon œil et la cohabitation se passe assez mal. Aux Xème et XIème siècle, une série de catastrophes s’abat sur la ville (pillage par les Hongrois, incendies…). Voyant un signe divin les punissant de leur mésentente, les deux congrégations de moines finissent par se réconcilier et les Valérianistes accueillent enfin les exilés.

Suites aux fléaux qui se sont abattus sur la ville, les moines décident de reconstruire le monastère. Il s’agit de l’ensemble que l’on peut visiter aujourd’hui.

Abbaye Romane de Tournus
Nef de l'Abbaye Romane de Tournus

Dans le chœur de l’Abbaye Saint-Philibert, ne manquez pas les magnifiques mosaïques du XIIème siècle dont 4 ont été mises au jour lors de travaux de rénovation. Ces mosaïques représentent les signes du Zodiaque.

Dans une petite chapelle sur le côté de l’église, on découvre la statue reliquaire Notre-Dame La Brune, caractéristique des Vierges Noires Auvergnates. Elle fut ramenée par les moines de Saint-Philibert, qui lors de leur long trajet entre Noirmoutier et Tournus firent étape à Saint Pourçain sur Sioule en Auvergne.

Mosaique du XIIème siècle dans l'abbaye de Tournus
petite chapelle - abbaye Saint Philibert de Tournus
Statue reliquaire Notre Dame de la Brune - abbaye Saint Philibert de Tournus

Sous le chœur, on peut entrer dans la crypte du XIème siècle où l’on découvre le sarcophage de Saint Valérien. Un puit est également présent dans celle-ci : il servait d’alimentation en eau de l’église qui pouvait être ainsi utilisée en cas de siège.

Crypte de l'Abbaye de Tournus

Les moines qui vivaient dans l’Abbaye de Saint Philibert étaient des moines reclus. On distingue encore quelques traces des remparts qui enserraient l’Abbaye, dont l’église ne devient paroissiale et ouvert à tous qu’après la Révolution Française.

Juste à côté de l’Abbaye se trouve le cloître, un espace de méditation pour les moines qui était auparavant entièrement clos. Un cloitre particulièrement beau au mois d’avril avec son superbe cerisier en fleurs !

Cloitre de l'Abbaye Romane de Tournus
Cloitre de l'Abbaye Romane de Tournus

Parcourir le circuit piétonnier « Sur les Pas de Gerlannus »

Après la visite de l’Abbaye de Saint Philibert, nous poursuivons notre visite de Tournus en suivant le parcours piétonnier balisé comme à Chalon par des petites flèches au sol. La ville de Tournus est organisée selon un axe Nord-Sud parallèle à la Saône, dont la rue principale reprend l’emplacement de l’ancienne voie romaine.

On sent que l’on est déjà un peu plus au sud, l’architecture des immeubles colorés de Tournus m’évoquent déjà plus la Drôme, l’Ardèche ou même la Provence que la Bourgogne !

Et n’oubliez pas de traverser le pont pour profiter de la plus belle vue sur la ville de l’autre côté de la Saône.

Vue sur Tournus de l'autre rive de la Saône
centre-ville de Tournus
Eglise Sainte Madeleine de Tournus
centre-ville de Tournus

Descendre la Saône avec Tournus Canoë

Vous découvrir Tournus et la Saône côté nature, direction l’autre rive où se trouve la Base de Tournus Canoë qui propose plusieurs formules pour découvrir la Saône, de la location à l’heure de canoë à la descente d’une demi-journée, avec la possibilité en option de remonter en vélo par la véloroute de la Voie Bleue, une piste cyclable qui longe la Saône.

J’ai beaucoup aimé pagayer sur la Saône, ce qui permet de profiter de jolis points de vue sur la ville de Tournus et son Abbaye et de partir ensuite en direction des berges plus sauvages. Limité par le temps, nous avions seulement loué les canoës pour une heure, mais cela m’a donné envie de revenir sur un itinéraire plus long !

descente de la Saone en kayak avec Tournus Canoë
balade sur la Saone en kayak avec Tournus Canoë

Où manger et où dormir à Tournus ?

Nous avons séjournée à l’Hôtel le Rempart, un hôtel 3 étoiles idéalement placé en bordure de la ville à quelques minutes de marche de l’Abbaye Saint-Philibert et de l’Office du Tourisme. Bien que donnant sur la route, la chambre était parfaitement insonorisée et nous n’avons pas du tout été gênés par le bruit de la circulation.

Cet hôtel-restaurant occupe une ancienne maison de gardes du XVème siècle. Fraichement rénovée, l’hôtel possède un certain cachet et en particulier la salle de son restaurant située dans l’ancienne court couverte pour pouvoir s’y restaurer quelle que soit la météo.

Au menu du restaurant, c’est l’occasion de se régaler avec les classiques de la gastronomie bourguignonne. J’ai choisi en fil rouge de mon repas la sauce au vin rouge avec en entrée l’œuf en meurette suivi d’un bœuf bourguignon ! Pour le dessert, avec un repas aussi copieux, je me suis laissé tentée par la faisselle qui me semblait un choix plutôt raisonnable.

Restaurant le Rempart à Tournus
Oeuf Meurette - Restaurant le Rempart à Tournus
Boeuf Bourgignon - Restaurant le Rempart à Tournus

Budget : Hôtel nuit autour de 110-130 € pour une chambre double confort avec les petits-déjeuners
Restaurant : Menu Bourgogne Entrée / Plat / Dessert : 35 €

Visiter Cluny, son bourg médiéval et son Abbaye

Après Tournus, nous continuons notre route plus au sud en direction de Cluny pour découvrir les ruines de la « mère » des Abbayes Bénédictines.

L’Abbaye de Cluny fut fondée en 910 par Guillaume le Pieux, Duc d’Aquitaine. L’emplacement de la ville de Cluny, plutôt éloigné de la Saône et aujourd’hui situé un peu à l’écart des axes principaux, était à l’époque un choix stratégique au carrefour d’anciennes voies romaines et surtout à une distance assez courte des 3 empires issus de la division de l’Empire Carolingien. De plus, la Saône était à l’époque une rivière assez dangereuse : le fleuve étant navigable, il était l’origine de nombreuses attaques.

C’est donc ici que fut édifiée l’une des premières abbayes bénédictines – c’est-à-dire que les moines qui y vivent suivent la règle de Saint-Benoit. Elle est considérée comme la mère de très nombreux autres abbayes érigées partout à travers l’Europe au Moyen-Age. Un site historique de la plus haute importance donc !

L’histoire de l’Abbaye de Cluny s’étend sur plusieurs siècles qui la voient croitre en taille au fur et à mesure qu’elle gagne en influence :

  • Autour du Xème siècle, l’église de Cluny I n’est qu’une petite chapelle attenante à la demeure donnée par le Duc d’Aquitaine à une petite communauté de moines.
  • vers l’an 1000, on construit une première église romane à l’emplacement de la demeure carolingienne pour répondre au besoin de la communauté monastique croissante : on parle alors de Cluny II
  • l’immense église abbatiale de Cluny (Cluny III) est édifiée entre le XI et le XIIème siècle, pour accompagner le besoin croissant de la communauté monastique pour remplacer l’église précédente jugée trop exiguë. Cette construction s’accompagne de la construction de bâtiments indispensables à leur vie quotidienne : dortoirs, réfectoire, cloître…

Balade dans le centre historique de Cluny

Nous commençons notre découverte de Cluny par un petit tour (un peu trop) rapide dans le centre-ville construit autour de l’Abbaye. L’un des monuments principaux est la Tour des Fromages, située au-dessus de l’Office du Tourisme, mais que nous n’avons malheureusement pas le temps de visiter. (Nous avions prévu une petite après-midi pour visiter Cluny, mais cela n’était clairement pas suffisant !)

Dans le centre-ville de Cluny, on peut découvrir encore aujourd’hui de nombreuses maisons médiévales romanes avec une claire-voie.

place avec une fontaine dans le centre ville de Cluny
rue principale du centre-ville de Cluny
la tour des fromages de Cluny
maison remarquable à Cluny

Nous poursuivons ensuite notre visite par la visite de l’Abbaye en elle-même qui inclut :

  • la visite du Musée d’Art et d’Archéologique situé dans le Palais Jean de Bourbon
  • la visite des vestiges de l’Eglise Abbatiale, le cloitre et le farinier

Visiter le Palais de Jean de Bourbon

Je vous conseille de commencer votre visite de l’Abbaye par le Palais Jean de Bourbon, un superbe palais de style gothique flamboyant construit par l’abbé lui-même pour son usage personnel (on est loin des règles monastiques ^^).

La visite du musée commence par une maquette représentant la ville de Cluny, l’abbaye et son église abbatiale de Cluny III qui permet de bien comprendre l’organisation des différents bâtiments et la taille que pouvait représenter l’église abbatiale. L‘Abbaye de Cluny était entourée d’un mur d’enceinte permettant de séparer le sacrée de la ville. Néanmoins, l’abbaye possédait de nombreuses terres agricoles au-delà des murs dont elle tirait sa richesse.

Le Musée du Palais Jean de Bourbon présente une magnifique collection lapidaire de pierres sculptées retrouvées pendant des fouilles, qui ornaient l’Eglise Abbatiale de Cluny. Une belle introduction pour la visite du site !

maquette de l'abbaye de Cluny 3
Musée Lapidaire du Palais Jean Bourbon à Cluny
Musée Lapidaire du Palais Jean Bourbon à Cluny

Visite de l’Abbaye de Cluny

La visite de l’Abbaye de Cluny vous permettra de découvrir l’histoire mouvementée de ce qui fut pendant longtemps la plus vaste église de la Chrétienté avant l’édification de Saint-Pierre de Rome, et pourquoi, il ne reste plus grand chose de l’Eglise Abbatiale, hormis le transept sud.

A l’issue de la Révolution Française, l’Abbaye de Cluny est saisie par l’Etat et l’Eglise Abbatiale est alors divisée en plusieurs lots pour être démantelée avec notamment :

  • l’avant-nef devient une carrière de pierres. Si les habitants de la ville ont le droit d’emporter chacun une brouette de pierres de l’abbaye, la plupart est vendue à travers l’Europe et même jusqu’aux Etats-Unis. Il est donc plutôt faux de dire que les maisons de Cluny furent construites avec les pierres de l’Eglise Abbatiale, la plupart ayant été envoyée bien plus loin.
  • le chœur, l’autel et le transept nord sont démantelés et les pierres réutilisées pour la construction du haras national situé à côté. Il fut un temps envisagé d’utiliser l’église comme écurie en utilisant les chapelles comme box pour les chevaux. Cette option, aurait pu permettre de sauver provisoirement le bâtiment.

Ce n’est que dans les années 1840, lorsque la municipalité rachète le site de l’Abbaye, que le chantier de démolition s’arrête. Malheureusement il est déjà bien trop tard et il ne reste plus que 10% de l’Eglise Abbatiale de Cluny III.

Un plan disposé à l’entrée du site, permet de mieux s’imaginer la place et la taille qu’occupait l’Abbaye de Cluny III et d’identifier les parties qui subsistent encore de nos jours.

Même s’il n’y a « plus grand chose » à voir de l’Eglise abbatiale, je vous recommande chaudement la visite du site de Cluny qui inclus des outils numériques aidant à mieux se représenter l’ancienne abbaye (dont un superbe film 3D qui reconstitue le monument) mais aussi la visite du Musée d’Art et d’Archéologie dans le Palais Jean Bourbon.

les ruines de l'Eglise Abbatiale de Cluny
le transept sud de l'Abbaye de Cluny
le plan des vestiges de l'église abbatiale de Cluny
chapelle gothique dans l'abbaye de Cluny
voute du transept de l'Abbaye de Cluny

Le Cloître de l’Abbaye de Cluny est partagé désormais avec l’Ecole National des Arts Métiers : c’est ici que se trouvent les dortoirs de l’Ecole ainsi que les amphithéâtres. Il y a pire comme cadre pour réaliser ses études supérieures !

Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Cluny
Abbaye de Cluny

Informations pratiques pour visiter l’Abbaye de Cluny

La visite inclus l’Abbaye de Cluny (Eglise Abbatiale, Musée, Cloître, Farinier) et le Musée du Palais Jean de Bourbon

Tarifs : 9€50

Où manger à Cluny ?

Nous sommes arrivés à Cluny à l’heure du déjeuner où nous avons mangé au restaurant Le Cloître, bien placé dans le centre-ville de Cluny qui propose une cuisine de type bistrot avec des plats copieux et corrects pour un bon rapport qualité-prix, malgré un service un peu longuet (il faut dire qu’il y avait pas mal de monde en ce week-end de Pâques).

Restaurant le Cloitre à Cluny - Tartare de Bœuf charolais
Restaurant le Cloitre à Cluny

Le Cloître, 16 Rue municipale, 71250 Cluny

La Roche de Solutré : une randonnée incontournable de la Saône-et-Loire

Pour finir notre journée bien remplie, nous nous sommes rendus à la Roche de Solutré pour une courte randonnée. Cette journée (Tournus / Cluny / Solutré) était un peu chargée aussi je vous conseille ne de pas faire les 3 visites le même jour, mais de faire ce programme sur 2 jours : notre visite à Cluny fut un peu trop rapide tout comme cella de Solutré. Nous avons juste eu le temps de monter au sommet sans voir le Musée de la Préhistoire, ni visiter la Maison du Grand Site.

Par contre, cela fut une très bonne idée d’arriver en fin de journée à la Roche de Solutré. La destination est très populaire et le parking situé en contre-bas bien rempli. Mais à l’heure où nous sommes arrivés, les gens commençaient déjà à repartir.

Il faut compter environ une heure de marche pour faire la balade aller-retour le long du sentier qui relie le parking au sommet. L’itinéraire est très simple : impossible de se perdre puisqu’il n’y a qu’un seul chemin. La balade est très agréable avec des vues différentes au fur et à mesure que l’on monte. Par beau temps comme ce fut le cas le jour de notre visite, on distingue les Alpes et le Mont Blanc au loin. La balade est assez facile et vous pouvez la faire en famille. Par contre, prévoyez quand même des chaussures de marche ou a minima des baskets, car à la fin le sentier est caillouteux et surtout au niveau du sommet la roche est assez glissante.

La Roche de Solutré
Randonnée à la Roche de Solutré
Point de vue sur le village de Solutré
Panorama au sommet de la roche de Solutré
Panorama au sommet de la roche de Solutré

Cette randonnée à la Roche de Solutré nous aura surtout donné envie de revenir pour faire une boucle plus longue comme celles que l’on peut trouver sur VisoRando pour faire une randonnée à la journée et grimper au sommet des deux roches : celle de Solutré, mais aussi celle de Vergisson que l’on voit au loin !

Bref, si vous aimez la randonnée, n’hésitez pas à passer la journée entière à Solutré plutôt que de passer en coup de vent. Cela laisse aussi le temps de visiter le Musée de la Préhistoire : Solutré est un site préhistorique de haute importance puisqu’il a même donné son nom à une période de la préhistoire : le Solutréen ! Mais pour nous cela sera pour une prochaine fois !

Où dormir dans le Sud de la Saône-et-Loire ?

A mi chemin entre la roche de Solutré, Cluny et Paray-le-Monial, je vous conseille chaudement la magnifique Chambre d’Hôtes Les Tillets tenu par James et Gilles, un couple très accueillant, située dans le charmant village de Bois-Sainte-Marie.

Nous avons eu un énorme coup de cœur pour cet établissement de charme décoré avec goût. Nous avons dormi dans la chambre « Retour d’Asie », une chambre évoquant une ambiance coloniale avec des souvenirs de voyages vers le Japon et la Chine chinés avec passion par les propriétaires.

L’établissement fait également table d’hôtes les vendredi et samedi soir. Après un agréable apéritif pris dans les jardins de la maison, nous dégustons les plats maisons préparés par nos hôtes, un vrai régal ! Et que dire du petit-déjeuner incroyable, parmi les meilleurs et les plus copieux que nous avons pu avoir parmi nos nombreux voyages !

Maison d'Hôtes Les Tillets à Bois Sainte Marie en Saône et Loire
Chambre "Retour d'Asie" Maison d'Hôtes Les Tillets à Bois Sainte Marie en Saône et Loire
Salle à Manger de la Maison d'Hôtes Les Tillets à Bois Sainte Marie en Saône et Loire
Petit Déjeuner de la Maison d'Hôtes Les Tillets à Bois Sainte Marie en Saône et Loire

Budget : comptez à partir de 150€/nuit pour deux avec les petits déjeuner

Les Tillets Rue de l’Eglise, 71800 Bois-Sainte-Marie, France 

Les Eglises Romanes du Brionais

A quelques pas de notre chambre d’hôtes, sur les conseils de James et Gilles nous découvrons l’une des nombreuses églises romanes du Brionais. La petite église de Bois-Sainte-Marie est une véritable pépite et il aurait été dommage de ne pas la visiter en séjournant aussi près !

Eglise Romane de Bois Sainte Marie dans le Brionnais
la nef de l'église romane de Bois Sainte Marie
le déambulatoire de l'église romane de Bois Sainte Marie

Il y a tout un circuit à suivre dans la région si vous aimez les églises romanes. L’Eglise d’Anzy-le-Duc notamment est particulièrement réputée pour ses fresques, mais celle-ci est fermée toute l’année 2022 pour d’importants travaux de rénovation. Il faudra revenir dans la région c’est sur !

Le Château de Drée

Pour changer un peu des églises et du patrimoine religieux, nous visitons le Château de Drée situé à quelques minutes de route de la chambres d’hôtes des Tillets. Il s’agit d’un superbe château du XVIIème siècle rénové avec passion par l’héritier des Laineries de Roubaix. Le propriétaire actuel a récupéré le château en fort mauvais état et à entrepris de le restaurer et de le remeubler avec pour objectif de pouvoir l’ouvrir à la visite. Passionné du mobilier du XVIIIème siècle, on visite aujourd’hui une sublime demeure habitée par le propriétaire une partie de l’année.

La visite du château est très intéressante car en plus de présenter des appartements présentant un beau mobilier, on en découvre aussi les coulisses puisque les salles qui servaient aux domestiques (cuisine, chambres mais aussi couloirs de service, sont aussi au programme de la visite).

Chateau de Drée en Saone et Loire
la cuisine du Château de Drée
Visite du Château de Drée
Chambre du Château de Drée
Meubles du XVIIIème dans le château de Drée
chambre pour les invités - château de Drée

La restauration du domaine inclus également la restauration du jardin à la française qui a retrouvé aujourd’hui la splendeur d’antan et où il fait bon déambuler ! Le parc de 10 hectares est d’ailleurs classé aujourd’hui « Jardin Remarquable »

Informations pratiques (2022)

Horaires : du 1 avril au 6 novembre 2022

en avril, mai, septembre et octobre : visite libre de 14h à 17h* tous les jours sauf le lundi et mardi , en juin, juillet et août : de 10h à 17h30* tous les jours (* heure de la dernière entrée)

Visites guidées : en avril, mai, septembre, octobre : départ des visites à 15h et 16h / en juin, juillet et août : départ des visites à 10h30, 11h30, 14h, 15h, 16h et 17h

Tarifs : Château et Parc : adulte : 12.50 € ; jeunes (8-18 ans), étudiants, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap : 8.50 €

Visite du parc seul : Tarif unique : 6.50 €

Parc et château gratuit pour les enfants de moins de 7 ans

Retrouvez toutes les informations pratiques à jour sur le site internet du Château de Drée

Que visiter à Paray-le-Monial ?

Après la visite du Château de Drée, nous prenons la direction de Paray-le-Monial que nous visiterons après un délicieux repas.

Pour visiter cette jolie ville de Saône-et-Loire, différentes options s’offrent à vous :

  • la visite libre en suivant le plan touristique du centre de la ville disponible à l’Office du Tourisme
  • la visite audioguidée de la basilique et du cloître (3€, durée 45 min)
  • la visite guidée du centre historique (5€/personne) qui se déroulent tous les dimanches de mai, juin et septembre et tous les jours en juillet/août.

De notre côté, nous avons suivi la visite guidée que je vous recommande pour découvrir l’histoire et le patrimoine de Paray-le-Monial.

Visite de la Basilique du Sacré Choeur

Nous commençons la visite de Paray-le-Monial par la visite de sa magnifique Abbaye Clunisienne, l’une des mieux conservée de Bourgogne. A l’intérieur de la Basilique, vous découvrirez au niveau de l’abside une fresque représentant le Christ en majesté. Si aujourd’hui les églises sont presque toutes sans décor, celles-ci étaient auparavant entièrement peintes !

Attendant à la Basilique, on trouve un cloitre de style classique bien plus récent puisque celui-ci date des XVIIème et XVIIIème siècle. Celui-ci accueilli les moines clunisiens jusqu’à la Révolution Française.

Abbaye de Paray-le-Monial
Facade principale de l'Abbaye de Paray-le-Monial
Nef de l'Abbaye de Paray-le-Monial
Choeur de l'Abbaye de Paray-le-Monial
Choeur de la Basilique de Paray le Monial
Fresque du Christ en Majesté dans l'Abside de l'Abbaye de Paray le Monial
le cloitre de Paray le Monial

Visite du centre historique de Paray-le-Monial

Notre visite de Paray-le-Monial continue avec un tour dans le centre-historique. Paray-le-Monial est une ville très verte avec de nombreux parcs et jardins. Je vous conseille notamment de faire un tour dans le petit Parc des Chapelains juste derrière la Basilique qui offre de belles vues sur celle-ci.

La visite guidée permet de découvrir les principaux monuments du centre historique de Paray-le-Monial :

  • la Tour Saint-Nicolas, une ancienne église paroissiale transformée à la Révolution en Tour de l’Horloge, ce qui lui a permis d’éviter la destruction
  • l’Hôtel de Ville et sa façade Renaissance absolument extraordinaire. Il s’agissait à l’origine de la demeure d’un riche marchand qui fit plaqué sur la façade de sa maison un riche décor inspiré de l’Italie avec balustres et putti musiciens.
  • le musée du Hiéron (dont je vous reparle en détail juste en dessous)
  • et la Chapelle de la Visitation (ou chapelle des Apparitions) qui fit de Paray-le-Monial un haut lieu de pèlerinage. C’est en effet ici qu’est apparu à Sainte Marguerite les apparitions du Cœur de Jésus entre 1673 et 1675 et qui est à l’origine du culte du Sacré Cœur. Attention c’est encore aujourd’hui un haut lieu de pèlerinage avec de nombreuses personnes qui viennent spécialement s’y recueillir. C’est pourquoi je n’ai pas fait de photo de l’intérieur.
le parc des Chapelains - Paray le Monial
centre ville de Paray le Monial
Tour Saint Nicolas - Paray le Monial
Eglise du Sacré Coeur - Paray le Monial
L'Hotel de Ville de Paray Le Monial

Visite du Musée du Hiéron

La visite guidée inclu un passage par le Musée Municipal du Hiéron qui possède deux trésors exceptionnels :

  • le portail roman du XIIème siècle de l’Eglise d’Anzy-le-Duc
  • et la Via Vitae, un trésor de joaillerie réalisé par Joseph Chaumet absolument stupéfiant. Une sculpture de 3 tonnes mettant en scène la vie du Christ avec des personnages en chryséléphantine (ivoire et or) sur un support en marbre et en albâtre. Que l’on aime ou pas, il faut reconnaitre que ce bijou gigantesque interpelle et ne laisse pas de marbre !

Le Musée du Hiéron est ouvert à la visite en dehors des visites guidées, mais grâce à la visite guidée vous pourrez découvrir la côté obscure de la Via Vitae (puisque le bijou est décorée à 360° !).

Musée du Hiéron à Paray le Monial
le portail roman d'Anzy-le-Duc
la Via Viatae de Joseph Chaumet

Le reste du musée est constitué par un mélange de peintures classiques avec notamment un bel ensemble de peintures italiennes des XVII et XVIIIème siècle et de peintures contemporaines.

Informations pratiques pour la visite du Musée du Hiéron (2022)

Horaires : du 19 mars 2022 au 31 décembre 2022 : du mercredi au dimanche, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Ouvert tous les jours en juillet – août

Tarifs : entrée gratuite

Où manger à Paray-le-Monial ?

Pour changer de la gastronomie bourguignonne, je vous propose cette fois-ci un restaurant italien, mais pas n’importe lequel. La Trattoria Paola est en effet un petit restaurant familial. On y déguste des plats que l’on ne retrouve pas ailleurs. Nous avons par exemple déjeuner en ce week-end de Pâques un plat typique de cette période en Italie : un agneau pascal accompagné de son risotto.

Si vous souhaitez toutefois rester dans le classique et commander des pates, sachez qu’ici les pâtes fraiches sont faites maison par la cuisinière italienne ! Tout étant fait maison, c’est un restaurant où l’on vient pour prendre son temps. Si le menu prévient qu’une attente est à prévoir, en venant de bonne heure nous n’avons cependant pas beaucoup plus attendu que dans un restaurant plus « classique ». Il faut dire que quand on est prévenu à l’avance, cela passe toujours mieux.

Agneau Pascal - Trattoria Paola - Paray le Monial
Dessert de Pâques autour des fraises avec glaces à la framboise - Trattoria Paola - Paray le Monial

Dormir dans un hébergement insolite en Saône-et-Loire au pied du Morvan ?

Pour notre dernière nuit en Saône et Loire, nous avons pu découvrir les hébergements insolites proposés à Saint-Didier sur Arroux : les Cabanes sur Pilotis. Nous avons passé un moment incroyable, une complète déconnexion au cœur de la nature.

Les Cabanes sur Pilotis est un ensemble de 4 cabanes, chacune est construite sur son propre étang et sans vis à vis sur les voisins. On se sent vraiment seul au monde. 3 de ces cabanes sont accessibles en barque. Notre cabane « Au Bout du Monde » était équipée d’une terrasse fort agréable et d’un intérieur cosy avec un petit salon et un lit en mezzanine. La cabane est étroite mais tout est bien agencé et fonctionnelle. Derrière la cabane se trouvent les toilettes sèches et l’espace pour se faire un petit brin de toilette.

Attention, il n’y a pas d’électricité dans la cabane alors pensez à avoir recharger vos diverses batteries (appareil photos, téléphones …).

Il n’y a pas vraiment de place pour cuisiner dans la cabane, aussi je vous recommande d’opter pour le diner en option (30€/personne). Le repas était vraiment délicieux, tout est fait maison et préparés par les hôtes. C’est très copieux et nous nous sommes régalés !

Le petit-déjeuner est également à venir récupérer le matin et est assez copieux avec boissons chaudes, jus d’orange, viennoiserie, pain, confiture… tout ce qu’il faut pour bien commencer la journée !

Hébergement insolite : cabane sur Pilotis dans le Morvan à Saint-Didier-sur-Arroux
Hébergement insolite : cabane sur Pilotis dans le Morvan où l'on accède par barque
Hébergement insolite : cabane sur Pilotis au milieu d'un étang dans le Morvan à Saint-Didier-sur-Arroux
Petit déjeuner de l'hébergement insolite cabane sur Pilotis dans le Morvan à Saint-Didier-sur-Arroux

Budget : à partir de 110€/nuit pour deux avec les petits déjeuners. la literie (serviette, draps) ainsi que les bougies et les lampes solaires sont fournies

Bibracte et le Mont Beuvray

Pour notre dernière journée en Saône et Loire, nous prenons la direction de Bibracte – Mont Beuvray, classé parmi les Grands Sites de France. Le Mont Beuvray est en effet un site incroyable. Au delà d’offrir des vues spectaculaires sur le massif du Morvan, il abrite également une ancienne cité gauloise admirablement bien conservée.

Si les vestiges romains en pierre sont assez nombreux en France, ce n’est pas le cas des villes gauloises dont les bâtiments étaient construits en terre et en bois. Mais à Bibracte, la population locale a entretenu rapidement de bonnes relations avec les Romains et ils ont commencé à construire avant les autres des bâtiments en pierre dont les archéologues ont pu retrouver les traces.

Je vous recommande de passer la journée à Bibracte car il y a beaucoup à voir : la visite des vestiges archéologiques situés sur le Mont Beuvray peut facilement occuper la demi-journée et peut être l’occasion d’une randonnée depuis le musée. Vous pouvez aussi les découvrir en visites guidées, ce que je vous conseille pour découvrir l’histoire du site, pas forcément aussi facile à découvrir par soi-même, car si vestiges il y a, ceux-ci reste néanmoins modestes comparativement aux vestiges romains !

les vestiges de la cité gallo-romaine de Bibracte sur le Mont Beuvray
muraille du site de Bibracte
fouille archéologique de la ville gallo-romaine de Bibracte au Mont Beuvray

La visite des vestiges archéologiques se complète par la visite du Musée de Bibracte vraiment très bien fait et très didactiques qui portent sur les civilisations celtes et gauloises. On y découvre que contrairement à ce que l’on a pu apprendre à l’école, le peuple gaulois était loin d’être un peuple uni. Il s’agissait de différentes tribus d’origines celtes qui peuplait la France. Ils avaient chacun leur propre langue et leur propre monnaie.

Ainsi tous les Gaulois n’étaient pas en guerre contre les Romains (c’est par exemple le cas à Bibracte où ils étaient plutôt alliés) et certaines tribus gauloises pouvaient être en conflit les unes avec les autres. L’histoire était donc un peu plus complexe que ce que je pensais ! C’est ensuite Jules César, avec la Guerre des Gaulles qui contribuera à l’union de la Gaulle qui sera alors gérée comme une province romaine à part entière.

Le Musée de Bibracte
Musée de Bibracte dans le Morvan
Vitrines d'exposition dans le Musée de Bibracte dans le Morvan

Pour le déjeuner, je vous recommande le restaurant du site : Le Chaudron qui propose une expérience originale avec un menu inspiré de ce que pouvait être un repas au temps des Gaulois grâce aux travaux de recherche archéologique mené sur le site. Au menu vous aurez pas mal de graines, mais aussi du chou, de la volaille… c’était super bon nous nous sommes régalés !

Menu du chaudron, le restaurant de Bibracte
cuisine gauloise au restaurant le Chaudron à Bibracte
cuisine gauloise au restaurant le Chaudron à Bibracte

Informations pratiques pour la visite du Musée de Bibracte (2022)

Horaires : Le musée est ouvert du 13 mars au 13 novembre 2022, tous les jours de 10h à 18h.  En juillet et août : ouvert de 10h à 19h, 22h les mercredis soir.

Le restaurant Le Chaudron est ouvert les jours d’ouverture du musée

Tarifs : les vestiges archéologiques sont en accès libre 24h/24 toute l’année. Tarif du musée : plein tarif : 7,50 €, tarif réduit : 5,50 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

Visite guidée du site archéologique et du musée en supplément (tarifs par visite : plein tarif : 12€ par visite, tarif réduit : 10 €, gratuit pour les moins de 12 ans)

Retrouvez les informations pratiques sur le site internet du Musée de Bibracte

Et voilà notre road-trip en Saône-et-Loire touche à sa fin et c’est déjà temps pour nous de rentrer sur Paris ! Nous avons adoré notre séjour en Bourgogne du Sud, une région riche en patrimoine et découverte et j’espère que cet article vous aura donné plein d’idées de choses à faire et à voir dans cette belle région !

Pour encore plus d’idées de choses à découvrir en Saône et Loire, n’hésitez pas à consulter le site internet de Route 71, Destination Saône-et-Loire.

A Lire Aussi

Pour prolonger votre road-trip en Bourgogne, n’hésitez pas à consulter mes autres articles sur les choses à faire dans cette belle région :

Cet article est issu d’une collaboration avec Route71 et l’Agence AirPur. Néanmoins je reste libre de la ligne éditoriale et les avis exprimés dans cet article sont les miens.

2 Comments

  • Reply
    Ikrame in Lyon
    9 mai 2022 at 20:28

    Merci pour ce partage, les photos sont juste magnifiques ! C’était très intéressant, surtout que je suis en train de chercher actuellement d’une destination pour l’été.

  • Reply
    DE THEUX BRUNO
    13 mai 2022 at 10:54

    Magnifique !

    Nous serions heureux de vous faire visiter nos jardins et le parc de la propriété.

    Nous participons à Jardin et Santé ce 4 et 5 juin.

    Venez nous rendre visite, il y a 5 jardins à visiter dans la région, Le Brionnais 😉 !!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This