En revenant de nos vacances en Ardèche, comme la route était assez longue pour rentrer et que je ne souhaitais pas rouler toute la journée, nous avions décidé de couper la route en deux étapes d’une demi-journée. L’occasion parfaite de découvrir les célèbres Hospices de Beaune que je souhaitais visiter depuis déjà de longues années.

Dans cet article, je vous propose de découvrir l’histoire de ce monument phare de la Bourgogne, dont l’histoire continu jusqu’à nos jours.

 

 

Petite histoires des Hospices de Beaune

Inspiré par les Hôpitaux des Flandres dont les Ducs de Bourgogne étaient également suzerains, Nicolas Rolin, chancelier des Ducs de Bourgogne et son épouse Guigogne de Salins eurent l’idée de construire un Hôtel-Dieu au cœur de Beaune en 1443 pour venir en aide aux “pôvres” malades dans un contexte de misère et de famine causée par la Guerre de 100 ans et d’une période troublée par une épidémie de peste.

Ils s’investirent corps et âme pour cette construction dans le style gothique flamboyant, véritable chef d’oeuvre architectural, en choisissant les matériaux les plus nobles pour que l’édifice puisse traverser les siècles. Le monument fût classé monument historique en 1862.

Les Hospices de Beaune ont ainsi réussi à traverser les siècles et si les patients ne sont bien sur plus soignés dans l’Hôtel Dieu historique, c’est un centre hospitalier  moderne qui a pris le relais au début des années 1970. Les Hospices de Beaune possèdent également un prestigieux domaine viticole de près de 60 ha dont les vignes proviennent de legs ou de donations et à 85% de grands crus ou premiers crus. Chaque année, la production viticole du domaine est vendue aux enchères le 3ème dimanche de novembre au profit des Hospices, ce qui permet de financer les investissements hospitaliers et l’entretien de leur patrimoine.

 

Visite des Hospices de Beaune

La Cour intérieure

Après avoir acheté les tickets et retiré un audioguide inclut dans le billet (disponible en 10 langues), on pénétré dans la magnifique cour intérieur de l’Hôtel Dieu où l’on peut admirer l’incroyable toiture en tuiles plates vernissées et colorées, une technique caractéristique de la Bourgogne, qui a participé à la réputation de ce bâtiment.

Toiture des hospices de Beaune

La Salle des Pôvres

 

La visite se poursuit par la salle principale, la Salle des Pôvres où se trouvait les lits des malades. La salle possède une magnifique charpente voûtée en bois peint. Le mobilier d’inspiration médiéval fût reconstitué à la fin du XIXème siècle lors de la rénovation opérée par le gendre de Viollet le Duc. Au fond de la salle se trouve une petite chapelle avec son autel.

Salle des Pôvres - Hospices de Beaune

Autel des Hospices de Beaune
plafond de la salle des pôvres aux des hospices de beaune

 

Les dépendances : cuisine, pharmacie, laboratoire…

La visite de l’Hôtel Dieu continue avec la visite des salles annexes indispensable à la vie de l’Hôpital : le laboratoire, la pharmacie, la cuisine…

 

Salle Saint Hugeues - Hospices de Beaunes
la laboratoire des hospices de Beaune

 

pharmacie des hospices de Beaune

 

Informations pratiques pour visiter les Hospices de Beaune (2020)

Tarifs : tarif plein : 9 €, tarif réduit (étudiant de moins de 26 ans, familles nombreuses, demandeur d’emploi …) : 6.5€, jeune de 10 à 18 ans : 4€, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans et les personnes handicapées

Horaires de la billeterie : du 1er janvier au 20 mars 2020 : de 9h00 à 11h30 et de 14h00 à 17h30, du 21 mars au 15 novembre 2020 : de 9h00 à 18h30, du 16 novembre au 31 décembre 2020 : de 9h00 à 11h30 et de 14h00 à 17h30. Le Musée reste ouvert 1 heureencore après la fermeture des portes d’entrée.

Il faut prévoir environ 1 heure pour la visite.

Retrouvez toutes les informations mises à jour sur le site internet officiel des Hospices de Beaune

 

Comment venir à Beaune ?

Beaune est facilement accessible en TER depuis Dijon et peut constituer une belle excursion à la journée depuis la capitale de la Bourgogne.

Si vous venez en voiture, le pus simple est de se garer à l’extérieur des remparts de la ville, où vous trouverez plusieurs parkings gratuits et de rejoindre les Hospices à pied car le centre-ville de Beaune est assez resserré et se traverse rapidement.

 

Pause gourmande au salon de Thé Fabien Bertheau

Parce que la visite des Hospices de Beaune nous a ouvert l’appétit, nous nous arrêtons au salon de thé Fabien Berteau repéré en arrivant pour une pause goûter. Je prends un délicieux gâteau au chocolat accompagné d’un thé, tandis que mon compagnon opte pour une tarte aux fraises. Les pâtisseries réalisées par celui qui fût élu “chef pâtissier de l’année” en 2015 par Gault et Millau, sont vraiment exquises, bref, une adresse que je vous recommande chaleureusement.

Patisserie Fabien Berteau à Beaune

 

A lire aussi

 

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le sur Pinrest !

Visiter les Hospices de Beaune en Bourgogne - France