L’île de Phillip Island, située à 1h30 environ de Melbourne, est une destination réputée pour sa faune (et aussi son circuit de Grand Prix Moto, mais cet aspect m’intéresse nettement moins). Si l’île reste plutôt urbanisée, elle possède néanmoins une quantité incroyable d’animaux. Durant ma journée à Phillip Island, j’ai notamment pu voir des nombreux wallabies, des koalas, des manchots pygmées (litlle penguins en anglais) ainsi que de nombreux oiseaux. Il est aussi possible de voir une colonie d’otaries en participant à une excursion en bateau. Celles-ci vivent au-delà de la péninsule de The Nobbies, mais malheureusement, même avec les jumelles, elles étaient beaucoup trop loin pour les observer.

Très facile d’accès car reliée à l’Australie continentale par un pont, Phillip Island est donc une destination idéale pour observer la faune australienne. Dans cet article, je vous propose des activités et des randonnées pour découvrir cette île sous l’angle de la nature.

 

Koala Conservation Center - Phillip Island
wallabi - Phillip Island

 

 

Randonnée au Cape Woolamai

Je me suis levée tôt, un peu comme tous les jours de mon voyage en Australie, pour aller randonner au Cape de Woolamai, une des parties les plus sauvages de Phillip Island. Le départ des sentiers de randonnée se situe au niveau du parking de la plage de surf (Woolamai Surf Beach). Pas besoin d’avoir une carte précise, car les sentiers sont très bien balisés. Plusieurs itinéraires sont proposés, pour ma part j’ai choisi de suivre le sentier Beacon Loop qui passe par le point de vue sur les Pinnacles et le point de vue sur Gull Island.

Le panneau indique 4h pour parcourir les 7,5 km de cette randonnée, mais en marchant à un rythme normal, en prenant de nombreuses photos et en prenant le temps d’observer les wallabys et les oiseaux, j’ai mis un peu moins de 2h pour la réaliser… Il y a des mystères parfois sur l’évaluation des durées de marche !

Il est possible de rallonger un peu ce circuit en rallongeant la boucle en empruntant la Quarry Track, mais j’ai préféré prendre l’option du retour rapide via le Woodland Tracks qui coupe par l’intérieur de la péninsule, d’une part car je m’étais prévu un programme assez chargé pour cette journée et d’autre part car le temps était menaçant.

 

grande plage du Cape Woolamai

randonnée au Cap Woolamai

The pinnacles - Cape Woolamai

randonnée au Cape Woolamai - Phillip Island

orage sur Phillip Island

 

Visite du Koala Conservation Center

Après ma randonnée, je me rends au Koala Conservation Center. Juste à temps, car il se met justement à pleuvoir. J’en profite pour patienter un peu dans la voiture puis dans la petite exposition du centre.

A l’origine, les koalas ne vivaient pas sur Phillip Island. Ils ont été introduits par le passé par les colons anglais. Ceux-ci s’y sont particulièrement plu au point de se multiplier et à se retrouver en surpopulation par rapport aux eucalyptus disponibles. Malheureusement, aujourd’hui les koalas de Phillip Island sont touchés par la chlamydiose, une maladie sexuellement transmissible, qui entraîne infertilité et cécité, la population de koalas a fortement déclinée au point qu’il est maintenant difficile d’en voir dans la nature. Je n’en ai pas vu à l’état sauvage à cet endroit, alors que j’ai pu en voir ailleurs en Australie. Le Centre de Conservation des Koalas de Phillip Island n’est pas un zoo traditionnel bien que les koalas y vivent en captivité. Les enclos sont très vastes et le nombre de koalas qui y vivent est plutôt faible.

La visite du centre commence par une petite exposition permettant d’apprendre pas mal de chose sur le plus mignon des marsupiaux. Saviez-vous qu’il passe presque toute sa journée à dormir de manière à économiser le peu d’énergie qu’il puise dans sa nourriture constituée exclusivement de feuilles d’eucalyptus issus de certaines espèces bien précises. C’est aussi des feuilles d’eucalyptus que le koala tire l’eau nécessaire à sa survie. Sauf en cas de fortes chaleur, le koala ne boit pas d’eau. C’est de cette particularité que cet animal tire son nom puisqu’en langue aborigène, koala signifie “qui ne boit pas”

Après la visite de l’exposition, je me dirige pour vers le parc dont la particularité est de proposer une balade aménagée sur des pontons en bois qui permettent d’observer les koalas à leur hauteur. Comme je vous le disais les enclos sont vastes et le nombre de koalas très faible (autour d’une dizaine). Aussi, il faut vraiment prendre le temps de les chercher dans les arbres comme on le ferait dans la nature. J’ai vu des gens passer trop rapidement devant les koalas sans même les voir… Il faut vraiment bien regarder partout car les koalas ne bougent pas beaucoup.

Je n’ai pas pu visiter la seconde partie du parc, qui est une forêt d’eucalyptus dans laquelle vivent aussi d’autres koalas, mais aussi d’autres animaux australiens comme les wallabies ou les échidnés. En effet, cette zone était fermée le jour de ma visite à cause de la météo orageuse.

Visite du Koala Conservation Center à Phillip Island

Visite du Koala Conservation Center à Phillip Island

Sachez que l’entrée du parc reste assez chère (12.8 AUD) alors qu’il y a d’autres lieux dans le Victoria où vous pouvez voir des koalas gratuitement. De mon expérience, le meilleur spot pour observer les koalas gratuitement dans le Victoria est l’île de Raymond Island. Les koalas sont nombreux et les eucalyptus assez petits, ce qui permet de les observer facilement. J’en ai également vu au niveau de Cape Otway sur la Great Ocean Road, mais l’observation est nettement plus difficile car pour le coup les arbres sont très grands.

 

Forrest Caves

Je profite de la marrée basse, pour me rendre à Forrest Caves, une plage dans laquelle on peut admirer des rochers creusés par l’érosion. On peut même entrer dans une grotte creusée par les vagues dans les rochers. Vérifiez bien les horaires des marrées avant d’y aller car le lieu n’est accessible qu’à marrée basse. Il faut aussi faire attention à la marée montante de ne pas se retrouver coincé dans la grotte (même si le chemin est très court pour en ressortir).

Le lieu est facile d’accès, à une courte marche (environ 1 km) sur la plage depuis le parking de Forrest Caves. Entre septembre et mai, des milliers de puffins (short tailed shearwaters) nichent dans les dunes. Pour cette raison, il est demandé de marcher le plus près possible de l’eau pour limiter la gêne occasionnée et permettre ainsi d’assurer leur reproduction.

Plag de Forrest Caves - Philips Island

Forrest Caves - Phillip Island

Interieur de Forrest Caves à marée basse

 

Pyramid Rock Lookout

Je me rends ensuite au point de vue Pyramid Rock Lookout. L’accès à cette zone requiert de passer par une route gravillonnée sur 3 km, mais de qualité correcte et praticable avec ma petite voiture. L’accès au point de vue principal depuis le parking est très rapide et bien aménagé avec des passerelles en bois. Le paysage est superbe, alors comme j’ai un peu de temps devant moi, je m’improvise une petite balade en poursuivant le long du sentier côtier. Le rocher en forme de pyramide est assez surprenant, mais ce qui me plaira le plus dans cette randonnée est qu’à peine éloignée du sentier principal le plus parcouru, je me retrouve nez-à-nez avec des dizaines de wallabies qui jouent à cache-cache dans les hautes herbes !

Wallaby près de Pyramid Rock

Balade sur le littoral de Philip Island
Pyramid Rock Lookout - Phillip Island

Lors de mon voyage, j’ai pu croiser quelques voyageurs qui m’avaient dit ne pas avoir vu de kangourous ou de wallabies lors de leur voyage en Australie, mais j’avoue que j’ai du mal à comprendre. J’en ai vu tellement ! Mais encore faut-il se balader dans la nature, en silence pour éviter de leur faire peur et de les faire fuir. A partir du moment où l’on sort des villes et on va se balader dans la nature, ce n’est pas bien difficile d’en voir.

 

The Nobbies

Pour terminer cette journée bien remplie, je me rends à The Nobbies à l’extrémité ouest de l’île. Il s’agit d’un des endroits les plus touristiques de l’île, car c’est aussi là que ce trouve la Penguin Parade dont je vous parle juste après. A cet endroit se trouve également une exposition interactive sur l’Antarctique, que j’avais choisi de ne pas aller voir, car j’avais cru comprendre que c’était surtout destiné aux enfants (à tord où non je ne le saurais jamais).

Comme vous l’avez vu à la place j’ai préféré profiter de la nature et randonner et c’est encore une fois ce que j’ai fait à The Nobbies. Comme une colonie de manchots pygmées niche dans cette zone de l’île, on ne peut pas se balader où l’on veut. On se limite à une courte balade aménagée sur des pontons en bois. Les paysages sont magnifiques, même sous le ciel gris. Avec le vent froid, j’ai plus l’impression d’être en Ecosse ou en Islande qu’en Australie, mais qu’importe !

C’est aussi le moment d’ouvrir les yeux à la recherche de jeunes manchots pygmées : les jeunes n’ayant pas un plumage imperméable, ils sont obligés de rester la journée au nid en attendant que les parents reviennent de la pêche à la nuit tombée.

 

balade amménagée à The Nobbies

The Nobbies - Phillip Island

 

Assister à la Penguin Parade

La Penguin Parade est l’attraction phare de Phillip Island. Des groupes de touristes viennent en car spécialement pour cela. Chaque soir, à la tombée de la nuit, il est possible d’assister à la rentrée au bercail de centaines de manchots pygmées, les plus petits manchots du monde, qui nichent sur le littoral de Phillip Island. Par contre attention, attendez vous à un énorme complexe touristique. Le parking est immense. Je ne connais pas la capacité d’accueil du site, mais c’est impressionnant. Lors de ma visite, il y avait des travaux pour agrandir encore le site pour l’accueil des visiteurs… Bref, pour ne pas être déçus par l’expérience, attendez vous à voir une véritable industrie touristique qui s’articule autour du little penguin (le nom anglais de ce manchot qui n’est pas un pingouin !). En effet, les pingouins vivent uniquement dans hémisphère nord et peuvent voler, tandis que les manchots vivent dans l’hémisphère sud et ne volent pas !

Pour assister à la Penguin Parade, il faut venir entre 1h30 et 2h avant le coucher du soleil afin d’avoir une bonne place. Cela permet également de regarder l’exposition dans le centre des visiteurs sur le Little Penguin et les autres espèces de manchots. Même en été, il faut penser à prendre des vêtements chauds car la température baisse très vite dès que le soleil se couche. Après le coucher du soleil, on a le droit d’observer les manchots pendant une heure.

Trois options sont possibles : la grande estrade (General Viewing), la plateforme “Penguin plus” (où j’étais) et la plateforme souterraine (le meilleur endroit mais aussi le plus cher). La plateforme “Penguin Plus”, permet vraiment d’être assez proche des manchots et de bien les voir malgré leur petite taille (une quarantaine de centimètre en moyenne à l’âge adulte). C’est sur cette plateforme que j’étais et je la conseille, car à moins d’arriver vraiment très en avance, la plateforme “General Viewing” propose des places (déjà assez chères) pour une vue d’assez loin. De plus les manchots marchent tout le long de la plateforme “Penguin Plus” ce qui permet de les observer bien et assez longtemps. Quitte à aller à la Penguin Parade, je vous conseille de payer un peu plus cher pour les voir correctement.

Penguin Parade - Phillip Island

La Penguin Parade essaye de déranger le moins possible les manchots, bien que vu la foule surexcitée ce n’est pas chose aisée. Cela fait des années maintenant que la parade se déroule au même endroit, donc les manchots doivent y être habitués. Malgré tout j’ai trouvé que les manchots avaient l’air stressés à l’approche de l’estrade.

Les photos sont permises avant le coucher du soleil (prenez vous appareil car vous pourrez voir des manchots juvéniles en marchant jusqu’à l’estrade), mais interdites au moment de la parade. Auparavant, les photos étaient autorisées sans flashs, mais comme cette règle n’était (volontairement ou involontairement) pas respectée, le plus simple fût d’interdire complètement les photos.

Par contre je ne comprends pas les touristes chinois qui étaient très nombreux ce jour-là. A l’arrivée des premiers manchots, ils étaient surexcités, faisait beaucoup de bruit alors que le calme était demandé. Ils étaient nombreux à essayer de faire des photos plus ou moins en cachette malgré l’interdiction (certains se levaient (ce qui était aussi interdit) et marchaient devant les autres), mais au bout de 15-20 minutes ils s’en vont… Au moins cela permet de profiter dans le calme de la fin de la parade… (je sais qu’en France on a des progrès à faire niveau discipline et respect des règles, mais là c’était un peu n’importe quoi…)

Je ne sais pas trop quoi penser de cette expérience. D’un côté, je n’ai pas aimé le côté industriel / tourisme de masse (qui a mon avis dérange les manchots), mais de l’autre j’ai véritablement été émue par tous ces manchots pygmées rentrant épuisés après plusieurs journées de pèche ! J’ai vraiment été impressionné par leur nombre. Si l’attente fût longue, ce fût ensuite un véritable défilé de manchots pendant près d’une heure. C’était vraiment émouvant de voir les juvéniles attendre et piailler d’impatience pour le retour de leur parent avec la nourriture. Je serais bien restée encore un peu pour les observer, mais cela faisait déjà une heure que les premiers manchots avaient foulé le sol et il était temps d’éteindre les lumières et de les laisser (enfin !) tranquille.

Jeune Little Penguin

Si vous êtes intéressés par la Penguin Parade, achetez vos tickets en avance sur internet car comme je le disais plus haut il y a énormément de monde.

Vous pouvez réserver un tour organisé depuis Melbourne rien que pour voir cela, néanmoins, je trouve dommage de passer à côté du reste de l’île de Phillip Island qui mérite que l’on y consacre au moins une journée entière.

 

Où dormir à Phillip Island ?

J’ai séjourné deux nuits à l’hostel YHA The Island Accomodation situé à l’entrée de l’île au niveau de la ville de Newhaven. J’ai trouvé cet hostel très agréable, avec des espaces commun propres et bien entretenus et une grande cuisine et salle à manger. Une de mes adresses YHA que j’ai préféré en Australie. Réservez directement sur le site officiel du YHA Australia pour profiter du meilleur prix et pensez aux formules Epack pour un voyage prolongé en Australie.

Salle commune - YHA The Island Accomodation à Phillip Island
YHA The Island Accomodation à Phillip Island
Sinon trouvez un hôtel à Phillip Island avec Booking

 

Retrouvez par ici mon article complet sur mon voyage de 5 semaines en Australie

 

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Une journée à Phillip Island : Koala Conservation Center, Randonées, The Nobbies, Penguin Parade

J’ai été invitée à découvrir le Koala Conservation Center et la Penguin Parade par Phillip Island Nature Parks, néanmoins je reste libre et l’avis exprimé dans cet article est le mien.