Au mois de mai, je suis allée faire une grande balade touristique à vélo dans la Vallée de Chevreuse. Pour cela, j’ai mis mon vélo dans le RER B direction le terminus de Saint Remy les Chevreuse. De là partent plusieurs pistes cyclables permettant d’explorer la région, dont un tronçon de la Véloscénie, la piste cyclable qui relie Paris au Mont Saint Michel. Cette fois-ci mon but n’était pas de faire du vélo sur ces pistes mais d’aller découvrir, tranquillement, et sans voiture les principaux points d’intérêt de la Vallée. Aussi, aidée de Google Maps, j’ai emprunté aussi bien les routes de campagne que les sentiers forestiers.

La Vallée de Chevreuse est un parc naturel régional du sud des Yvelines. C’est un endroit idéal pour se balader et c’est un endroit où nous allons très souvent que ce soit pour randonner ou pour faire du vélo. Néanmoins il faut savoir que ça grimpe pas mal. J’avais sous-estimé les côtes pour cet itinéraire et je ne vous cache pas que mes cuisses ont bien chauffés. J’ai réalisé sur le tas, que ne suis pas assez sportive pour arriver à bout des montées très raides de la vallée, aussi j’ai dû parfois descendre de mon vélo pour le pousser. Heureusement en région parisienne les côtes ne durent jamais très longtemps 🙂

L’itinéraire que je vous propose aujourd’hui permet de découvrir quelque uns des sites les sites emblématiques de la vallée. Vous pouvez tout à fait les découvrir en voiture ou grâce au Baladobus, qui dessert ces sites chaque dimanche et jours fériés entre avril et octobre depuis la Gare de Saint Remy les Chevreuse (horaires à consulter impérativement avant son parcours car le Baladobus est peu fréquent – environ 2 passages par jour seulement).

Ce que j’aime dans la Vallée de Chevreuse c’est la beauté de la nature, des paysages vallonnés et diversifiés, avec aussi bien de la forêt que des pâturages. On y trouve même quelques vaches. Bref c’est la nature aux portes de Paris, tout cela accessible en transport en commun ou en voiture pour plus de liberté !

Vaches dans la vallée de Chevreuse

Le Château de Breteuil

Le Château de Breteuil est sûrement le point d’intérêt principal à découvrir dans la Vallée de Chevreuse. C’est un château que je connaissais bien puisque nous y aillons souvent en sortie scolaire avec l’école. Néanmoins, depuis la primaire, je n’y étais pas retournée depuis et mes souvenirs étaient très vagues. Je ne me souvenais pas que le parc était aussi grand et l’intérieur du château aussi beau, aussi ce fût un vrai plaisir que de le redécouvrir. Le Château de Breteuil mérite à lui seul une excursion dans la Vallée de Chevreuse.

Visite du Château de Breteuil

Le Château de Breteuil est une visite idéale à faire avec des enfants (c’est d’ailleurs pourquoi nous y allons souvent avec l’école !). Dans le parc du château on trouve des jeux pour les enfants et surtout la visite est très sympa pour eux, car dans le château comme vous allez le voir plus loin, des scènes de l’Histoire de France et de la vie quotidienne ont été reconstituées avec un cinquantaine de personnages en cire, tandis que dans le Parc, ce sont les contes de Perrault, un ami de Louis de Breteuil, qui sont illustrés par des saynètes.

 

Les Jardins et le Parc du Château

Le Parc du Château de Breteuil est magnifique. Celui-ci est classé à la fois Jardin Remarquable et Plus Beaux Jardins de France. Il mérite à lui seul la visite, surtout au printemps, lorsque les jardins sont en fleurs. Avant l’entrée du château on trouve le Jardin des Princes, un jardin très agréable, très fleuri, avec un labyrinthe de buis qui ravira les enfants. Dans les dépendances du château vous trouverez les saynètes des contes de Perrault. Puis en continuant plus loin votre balade vous découvrirez un parc superbe avec deux étangs et ponctué d’arbres remarquables.

Jardin des Princes - Chateau de Breteuil

Jardin des Princes - Chateau de Breteuil
Orchidées en fleurs

les fleurs du jardin de Breteuil

Parc et Etang du Château de Breteuil

Oie bernache et ses petits - Etang du Chateau de Breteuil

 

Visite Guidée de l’intérieur du Château de Breteuil

La visite du Château de Breteuil se réalise en visite guidée uniquement et permet de découvrir l’intérieur du Château. Les pièces sont richement meublées et décorées. Des personnages de cire, réalisés par l’atelier du Musée Grévin, évoquent des scènes importantes de l’Histoire de France où des membres de la famille de Breteuil ont pu jouer un rôle, ainsi que des scènes de la vie quotidienne comme dans les cuisines du château. Ces personnages contribuent à rendre la visite très vivante.

Au cours de la visite du Château, nous apprenons que la famille de Breteuil a été en lien très étroit avec le pouvoir de Louis XIV à Napoléon III. Ainsi, le Château de Breteuil a notamment appartenu à Louis de Breteuil, Contrôleur Général des Finances de Louis XIV avant Colbert, Gabrielle Emilie de Breteuil, future Marquise du Châtelet et première femme de sciences.

Personnages de cire dans le château de Breteuil

 

visite du Château de Breteuil
Salon de musique du Château de Breteuil

 

Bibliothèque du château de Breteuil

 

Informations pratiques (2018)

Horaires : ouverture du parc de 10h à 20h. Dernières entrées sont à 17h30. Visites du château à partir de 14h30 tous les jours de l’année. Dernière visite guidée à 17h30. Visite supplémentaire à 11h30 les dimanches, jours fériés et les jours de vacances scolaires de la région parisienne ainsi que le samedi, du 31 mars au 3 novembre 2018.

Tarifs : parc seul : Tarif plein 10,50€, Tarif réduit  : 9,50€, Gratuit pour les moins de 5 ans.

Parc et château : Tarif plein : 16,60€, Tarifs réduits : 14,60€ (séniors, enseignants), 13,60€ (enfants et familles nombreuses), Gratuit pour les moins de 5 ans

Pique-nique : le pique-nique est autorisé dans le parc et une aire avec des tables est aménagée à proximité du château

Prévoir une bonne demi-journée pour la visite du Parc et du Château

 

Le Château de la Madeleine

J’avais prévu d’aller au Château de la Madeleine, mais les côtes de la Vallée de Chevreuse étaient venus à bout de mes mollets et je n’avais plus du tout le courage de remonter pour cette fois au château fort qui domine la ville de Chevreuse. Mais je connaissais déjà bien ce château pour m’y être rendue de nombreuses fois auparavant (et y être retournée depuis). Sa visite est gratuite et s’il n’y a pas grand chose à voir à l’intérieur, je vous le recommande surtout pour la vue imprenable qu’il offre sur la ville et la vallée. Le Château abrite également la Maison du Parc Naturel Régional et vous y trouverez plein d’infos sur les choses à voir dans le coin ainsi que des fiches techniques avec des itinéraires de randonnée.

Chateau de la Madeleine - Chreveuse

Le chemin Jean Racine de Chevreuse à Port Royal

Le Château de la Madeleine, est aussi le point de départ du sentier de randonnée le plus connu de la Vallée : le Chemin de Jean Racine, un itinéraire de 5 km, qui permet de rallier Chevreuse à l’Abbaye de Port Royal en passant par un agréable sentier entre forêt et champs. Le sentier est très bien balisé grâce à d’imposantes plaques dont chacune porte des vers de Jean Racine.

Le Chemin de Jean Racine dans la vallée de Chevreuse

 

 

Le Site de Port Royal des Champs

Le chemin Jean Racine s’achève sur le Site de Port Royal des Champs, un lieu chargé d’histoire. Fondé en 1204, l’Abbaye de Port-Royal des Champs, un monastère cistercien féminin est un haut lieu de la réforme catholique. Les membres de l’Abbaye suivent strictement la règle de Saint Benoit. Grâce à ses domaines agricoles et forestiers, l’Abbaye devient l’une des plus puissantes du bassin parisien. C’est avec la controverse janséniste que l’Abbaye de Port-Royal entre dans l’histoire. Le jansénisme est une doctrine religieuse qui repose sur une interprétation très stricte de la doctrine de Saint Augustin. En 1661, le Conseil d’État, par un arrêt, rend obligatoire pour les religieuses comme pour tous les ecclésiastiques de France la signature du Formulaire d’Alexandre VII, qui condamne cinq propositions tirées de l´Augustinus de Jansenius. A partir de là, les ennuis commencent pour l’Abbaye, défendue dans les Lettres Provinciales par Blaise Pascal, qui s’oppose à cette signature et ainsi au pouvoir absolu du roi Louis XIV. Ainsi, l’Abbaye de Port-Royal des Champs apparaît comme un lieu de résistance au pouvoir royal, que Louis XIV ne parvient pas à réduire. Ne parvenant pas à réduire les religieuses de l’Abbaye à l’obéissance, il les fait disperser en 1709, puis la fait raser en 1713. Ses pierres sont vendues ou récupérées par les habitants des alentours, parfois comme reliques mais le plus souvent comme matériau de construction. Ainsi, il ne reste quasiment rien aujourd’hui de cette abbaye hormis les fondations de l’église, la chapelle et le pigeonnier.

Malgré la destruction de l’Abbaye son influence intellectuelle et spirituelle demeurera vivace jusqu’à la Révolution Française.

 

Les Ruines de l’Abbaye de Port Royal des Champs

Il ne reste donc aujourd’hui quasiment plus rien de l’Abbaye de Port Royal des Champs hormis les fondations de l’église et un pigeonnier. Des tilleuls plantés en calvaire évoquent l’emplacement de l’ancien cloître. On y trouve également un oratoire plus moderne construit en 1891 (hélas non visible lors de ma visite à cause de travaux de rénovation).

Les Ruines de l'Abbaye de Port Royal des Champs

 

Le Musée des Granges de Port Royal

Sur les hauteurs de l’Abbaye se trouve les Granges de Port Royal qui abritent aujourd’hui un musée. Celui-ci est actuellement en rénovation et il en a bien besoin car les espaces d’exposition sont un peu vieillottes à mon goût. La visite du musée permet d’en apprendre un peu plus sur l’histoire des femmes qui ont fait vivre l’Abbaye de Port Royal. Ce que j’ai le plus aimé aux Granges, ce sont les espaces extérieurs avec notamment le jardin potager et le jardin médicinal ou encore la cour des Granges avec le puits de Pascal. Le parc est superbe et du haut des cent marches qui relient les Granges à l’Abbaye on profite d’une belle vue sur les ruines de Port Royal et le pigeonnier.

En raison des travaux de rénovation il n’est actuellement pas possible d’entrer dans le Site de l’Abbaye par le Chemin de Jean Racine. Il faut faire un détour assez long (autour de 3km) par la D91. J’étais bien contente d’être en vélo !

le Musée des Grandes de Port Royal

Croix à l'entrée de l'Abbaye de Port Royal
Pigeonnier - Abbaye Port Royal des Champs

Puits de Pascal - Granges de Port Royal des Champs

Potager et jardin médicinal des Granges de Port Royal

Ma journée se termine sur cette visite : je n’ai plus qu’à retourner en vélo à la Gare RER de Saint Remy les Chevreuse pour rentrer chez moi. Si utiliser les transports en commun francilien avec un vélo n’est pas très pratique (vu qu’il n’y a pas d’emplacement pour les entreposer pendant le voyage), cela se fait quand même assez bien le week-end lorsqu’il n’y a pas trop de monde. Saint Remy étant au terminus de la ligne, il n’y a aucun problème pour monter. Avec deux vélos, on peut arriver à les caler au niveau des entrées situées aux extrémités des rames. Sinon je l’attache avec mon antivol au niveau des barres verticales pour éviter qu’il ne tombe.

En une journée à vélo, je n’ai vu qu’une petite partie des points d’intérêt de la Vallée de Chevreuse : je n’ai par exemple par eu le temps d’aller jusqu’au joli village de Dampierre, ou encore à l’Abbaye des Vaux de Cernay, ni même de m’attarder dans la jolie ville de Chevreuse !

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest.

Une journée dans la Vallée de Chevreuse : Chateau de Breteuil à l'Abbaye de Port Royal des Champs