Après avoir suivi l’itinéraire de la Véloscénie en Ile-de-France, nous avons profité de l’été pour poursuivre l’exploration de cette véloroute qui relie Paris au Mont-Saint-Michel. J’aime beaucoup ce tracé qui permet, grâce aux nombreuses gares qui le ponctuent, de réaliser des itinéraires de cyclotourisme à la journée ou sur le week-end.

Cette fois-ci je suis partie pour le week-end avec mon amie Aurélie du blog Travelling Adress pour réaliser le tronçon d’une cinquantaine de kilomètres menant de Rambouillet à Chartres. Nous avons passée la nuit sur Chartres pour visiter la ville et profiter de Chartres en lumière.

Dans cet article, je vous propose de découvrir l’itinéraire de la Véloscénie entre Rambouillet et Chartres et les points d’intérêt à découvrir le long du parcours.

Voyager avec son vélo dans le train

Pour rejoindre Rambouillet, notre point de départ, nous avons pris le TER à la Gare Montparnasse. C’était la première fois que je voyageais avec mon vélo dans le train (hors RER B). Je craignais les difficultés pour prendre le train avec mon vélo mais finalement tout s’est bien passé. J’ai rejoint la gare Montparnasse en vélo depuis chez moi. Une fois arrivée à la gare, que les bonnes surprises se sont enchaînées :

L’accès aux voies du TER avec son vélo est facile en empruntant les grands ascenseurs. Il n’y a pas de barrières pour accéder aux quais des TER (attention à ne pas aller se perdre comme quoi dans la zone des trains de banlieue). Les nouveaux wagons des TER sont vraiment adaptés au voyage à vélo car il n’y a pas de marches pour rentrer dans le wagon : celui-ci est bas à hauteur du quai !

Les TER sont équipés d’espace pour accueillir les vélos non démontés, qui fonctionnent sans réservation. Il faut chercher le wagon avec la porte qui possède un logo vélo pour trouver un espace dédié aux vélos. Deux solutions de transport existent que nous avons pu tester à l’aller et au retour : soit on attache les vélos avec une sangle, soit on les accroche verticalement à des crochets (dans ce cas mieux vaut ne pas avoir un vélo trop lourd). Dans tous les cas il faut retirer les sacoches avant de ranger son vélo et anticiper l’arrivée en gare car les annonces sont faites très peu de temps avant d’arriver en gare.

Au retour à Chartres, nous sommes arrivées bien en avance en gare et avons acheté les billets aux guichets. Quand le personnel SNCF nous a vu avec nos vélos, l’ascenseurs n’étant pas encore en service, ils nous ont tout de suite proposés de traverser les quais avec eux dans une zone spéciale où il n’y a pas de marche sur le quai (ce n’est pas sûr pas quelque chose à réaliser seul, mais cela nous a permis d’éviter les escaliers pour rejoindre le quai du départ).

Cette bonne première expérience de voyage en TER à vélo m’a donné envie de le refaire et ça tombe bien car le tracé de la Véloscénie est desservi par des lignes TER directes et fréquentes depuis la gare Montparnasse jusqu’à Nogent-le-Rotrou (et il est également possible d’aller plus loin avec des correspondances).

Petite remarque, sur le site Oui.sncf, j’ai pu constater qu’il était souvent indiqué lors de la réservation des tickets qu’il n’y a pas de trains qui acceptent les vélos non démontés, même les TER, mais sachez que cela est faux ! Les TER les acceptent bel et bien, non démontés et sans supplément ! LA preuve en image :

Velo dans le TER

velos suspendus dans le TER

L’itinéraire de la Véloscénie de Rambouillet à Chartres

Nous avons parcouru le tronçon de la Véloscénie entre Rambouillet et Chartres en une journée avec un arrêt à Epernon pour le déjeuner et la visite du Château de Maintenon. Cela représente un itinéraire d’un peu plus de 50 km est constituent 3 étapes de la Véloscénie.

Pour retrouver  mon carnet de route des étapes 1 à 4 de la Véloscénie, je vous invite à lire ou relire mon article sur la Véloscénie en Ile de France de Paris à Rambouillet.

La ligne de TER Paris-Chartres dessert de nombreuses gares du trajet entre Rambouillet et Chartres, dont les gares d’Epernon et de Maintenon, donc vous pouvez adapter vous même le parcours en fonction de votre niveau physique et des points d’intérêt que vous souhaitez découvrir. Si vous êtes fatigués, rien ne vous interdit de prendre le train pour arriver directement à Chartres (bien que cela serait dommage car j’ai justement les derniers kilomètres sont les plus faciles et les plus agréables).

Les temps des étapes sont donnés à titre indicatif et peuvent varier selon votre vitesse. Ici il s’agit d’une indication pour une balade tranquille en mode cyclotourisme et non pas course de vélo, mais cela n’inclut pas les pauses photos ni les visites.

Etape 5 : Rambouillet – Epernon (17 km – 1h15)

Je reprends donc mon récit à la Gare de Rambouillet, située tout près de l’itinéraire de la Véloscénie. Nous partons un peu après 10h de la gare Montparnasse et une grosse demi-heure plus tard, nous voilà arrivées à Rambouillet pour débuter notre petit périple à vélo.

Cette fois, le Domaine de Rambouillet est ouvert et je vais pouvoir suivre le tracé de la Véloscénie qui traverse le parc du Château, ce que je n’avais pas pu faire la dernière fois.

Le début du trajet est très agréable, j’ai beaucoup aimé la traversée du domaine de Rambouillet. L’itinéraire emprunte ensuite une route qui longe la Laiterie de la Reine et la Chaumière aux Coquillages (que nous n’avons pas eu le temps de visiter).  Il faudrait au minimum une demi-journée de visite à Rambouillet, mais cela ne sera pas pour cette fois car comme vous allez le voir, nous avons déjà une journée bien remplie ! La véloroute sort ensuite de la forêt avec l’entrée dans la Beauce, et avec elle la fin de l’ombre salutaire ! Ce jour-ci la météo prévoit 37°C, mais le caniculaire ne nous a pas fait renoncer à notre projet cycliste.

le château de Rambouillet

Domaine de Rambouillet

Finalement, il n’y a de véritables pistes cyclables sur ce tronçon, mais uniquement des routes de campagne peu fréquentées. En ce dimanche d’août et en pleine canicule, nous n’avons pas du tout été gênée par les voitures qui se faisaient bien rares !

Après 1h15 de vélo, nous arrivons à Epernon, une Petite Cité de Caractère aux portes du département de l’Eure-et-Loir pour le déjeuner. Après un petit tour rapide dans son centre-ville, direction le restaurant pour une pause déjeuner bien méritée.

maison à colombages à Epernon

Epernon - Petite cité de caractère
Eglise d'Epernon

En ce dimanche d’août, il n’y avait pas grand de chose d’ouvert à Epernon. Nous avons déjeuné au Moulin Temporel, un restaurant situé à 2 km à l’écart du centre-ville, dans une zone industrielle. L’établissement est également un hôtel labellisé Accueil Vélo. Le restaurant mérite néanmoins ce petit détour de la véloroute avec des très bons plats, bien présentés, pour un excellent rapport qualité prix. Le menu proposé ce jour-là était en adéquation avec la canicule ce qui était fort appréciable : gaspacho en entrée, pavé de saumon en plat et salade de fruits frais en dessert !

Plat restaurant Epernon
Dessert - Restaurant à Epernon

Etape 6 : Epernon – Maintenon (17 km – 1h15)

A partir d’Epernon nous arrivons dans la Beauce, et si tout n’est pas plat (il y a quelques petites collines), il n’y a presque pas d’ombre. Avec la canicule, nous commençons vraiment à souffrir, mais en temps normal ce tronçon aurait surement été agréable. Ici encore pas de pistes cyclables mais des routes de campagnes et des petites départementales sur lesquelles nous ne croisons personne.

A Villiers-le-Morhier nous bifurquons pour rejoindre la vallée de l’Eure. Toujours peu d’ombre mais Maintenon approche !

lavoir le long de l'Eure

La Visite du Château de Maintenon

Le Château de Maintenon sera pour nous l’occasion d’une pause de 2 heures environ pour visiter le Château, son jardin magnifique et aussi profiter de l’ombre pour se reposer et attendre que le soleil redescende un peu.

château de Maintenon

L’histoire du Château de Maintenon remonte au XIIIème siècle, mais subit de nombreuses transformations au fil des siècles et de ses propriétaires successifs. L’ancienne place forte fût peu à peu remaniée en une élégante demeure aristocratique. Il fût la résidence entre autres de Mme de Maintenon, la favorite du roi Louis XIV, puis de Paul de Noailles au XIXème.

Salon et détail de la visite du château de Maintenon

visite du chateau de maintenon
clavecin - château de Maintenon

galerie des portraits du château de maintenon

Après la visite de l’intérieur du Château, direction le sublime jardin à la française dessiné par Le Nôtre, un superbe jardin entouré d’eau

Jardin et Chateau de Maintenon

Au fond du parc, on peut admirer les ruines d’un ancien aqueduc, qui fût construit par Vauban. Cet imposant ouvrage devait servir à faire transiter l’eau de l’Eure jusqu’aux fontaines et cascades de Versailles ! Ce chantier monumental et fort coûteux ne fût jamais achevé. Ces ruines aujourd’hui confèrent aujourd’hui un aspect romantique au jardin !

Aqueduc du Château de Maintenon

Informations pratiques (2020)

Tarifs : adulte : 8,5 €, enfant de 7 à 18 ans : 4 €, jeune (18-25 ans) et étudiants : 4,50 €, gratuit pour les enfants de moins de 7 ans,

Horaires : d’avril à septembre : du mardi au dimanche et jours fériés, de 10 h 30 à 19 heures (dernière admission à 18 heures). D’octobre à mars : du mardi au vendredi, de 14 heures à 18 h 30 ; samedi et dimanche, de 10 h 30 à 18 h 30 (dernière admission, 17 h 30).

Le Château de Maintenon est labellisé Accueil Vélo : vous trouverez dans la cour intérieure des arceaux pour attacher votre vélo (il faut traverser la billetterie avec le vélo) et également des casiers de consigne pour laisser vos affaires précieuses en sécurité lors de votre visite. Ce type d’installation est encore trop rares sur les visites placées sur les véloroutes, mais c’est tellement pourtant tellement pratique !

Fermés les lundis, sauf fériés.

Retrouvez toutes les informations pratiques mises à jour sur le site internet du Château de Maintenon

Etape 7 : Maintenon – Chartres (20 km – 1h30)

Malgré la fatigue de la journée, cette dernière étape fût la partie que j’ai préféré du tronçon Rambouillet-Chartres. L’itinéraire suit un parcours tout plat le long de la vallée de l’Eure (nous n’avons jamais vu la côte indiquée sur le profil de la Véloscénie et c’est tant mieux !). Après Jouy, la véloroute devient (enfin !) une voie verte dédiée au cyclotourisme et surtout le paysage devient plus agréable car les derniers kilomètres nous font suivre la vallée ombragée de l’Eure (une rivière que l’on suivait sans pouvoir s’approcher depuis Villers-le-Morhier.

Voie verte de la Véloscénie avant Chartres

Vallée de l'Eure près de Chartres

Nous n’avons pas fait d’arrêt sur ce tronçon, hormis quelques rapides photos, car la journée était déjà bien avancée et que nous souhaitions ne pas arriver trop trop tard à Chartres, mais avec plus de temps j’aurais bien voulu faire des détours et des arrêts aux étangs qui ponctuent la Vallée de l’Eure.

Chartres

Nous voilà enfin arrivées à Chartres ! Et c’est avec les belles couleurs dorées de la fin de journée que nous découvrirons sa majestueuse cathédrale classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Chartres mérite bien une journée complète de visite, et c’est pourquoi nous y passerons la nuit, et nous consacrerons le lendemain à sa visite.

Entre la visite de la cathédrale, son centre historique, la balade des bords de l’Eure, le centre international du Vitrail, il y a de quoi faire, et c’est pourquoi j’y consacrerais un article dédié !

la cathédrale de Chartres

Les bords de l'Eure à Chartres

la place du marché à Chatres

visiter Chartres

Chartres en lumières

Mais ce qui nous pousse également à séjourner sur Chartres, c’est son événement Chartres en lumières ! Cela fait des années que je voulais y aller… Je pensais que ce ne serais pas pour 2020 puisque avec l’épidémie de la COVID-19, il fût dans un premier temps annulé, avant de finalement être lancé à partir de début juillet et bonne nouvelle car l’événement est cette année prolongé jusqu’au 3 janvier 2021 !

Chartres en lumières, c’est un événement féerique qui se déroule CHAQUE soir dans toute la ville. De la tombée de la nuit jusqu’à 1h du matin, ce sont 23 monuments qui sont éclairés ! Et tout cela est entièrement gratuit ! Il ne s’agit pas de simples éclairages mais de véritables spectacles ! La projection sur la façade principale de la cathédrale est l’animation la plus impressionnante, mais il ne faut pas manquer les autres qui ponctuent les principaux de la ville, qui sont également très réussies.

Il y a tant à voir que nous n’avons pas eu le temps de faire la totalité de l’itinéraire (les projections sont assez longues). Si j’avais beaucoup entendu parler de cet événement et que l’on me l’avait recommandé à plusieurs reprises, je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi grandiose.

Lorsque je vivais à Lyon, j’avais pu assister à la célèbre Fête des Lumières à laquelle on peut comparer l’événement. De mon côté, c’est un événement que je n’apprécie pas à cause de la foule. L’événement de Chartres est au moins aussi beau et du fait qu’il s’étale sur une longue période de l’année, on déambule vraiment très tranquillement sans jamais se sentir oppresser par le monde.

Chartres en lumières : un pont sur l'Eure

Chartres en lumière : la façade principale de la cathédrale

Chartres en lumière : la façade principale de la cathédrale

Chartres en lumière : la façade principale de la cathédrale

Chartres en lumières

Plus d’informations sur le site internet de Chartres en Lumières

Mes bonnes adresse à Chartres

Où dormir à Chartres sur la Véloscénie ?

Nous avons séjourné à l’Ibis hôtel Centre Cathédrale, situé à proximité du centre ville et à une dizaine de minutes de marche de la cathédrale. Cet hôtel a la particularité d’être labellisé Accueil Vélo. Nous avons pu mettre nos vélos en sécurité, ce qui est un gros avantage lorsque l’on voyage sur la Véloscénie !

Vous pouvez retrouver les hébergements labellisés Accueil Vélo sur le site internet de France Vélo Tourisme.

Si le bâtiment de l’hôtel est sans charme, l’établissement est néanmoins très agréable puisqu’il dispose d’une belle terrasse donnant sur l’Eure. Un cadre de rêve pour prendre le petit-déjeuner. L’hôtel répond aux normes Ibis, des chambres confortables bien qu’impersonnelles et un très beau buffet petit-déjeuner. De la fenêtre de ma chambre, je pouvais voir les flèches de la Cathédrale !

Hotel Ibis Cathédrales à Chartres - Accueil Vélo

chambre ibis chartres
Terrasse au bord de l'eure - Ibis Hôtel - Chartres
Réservez par ici votre hébergement à Chartres

Où manger à Chartres ?

L’Amphitryon

Pour un repas gastronomique, direction le restaurant L’Amphitryon, le restaurant de l’Hôtel le Boeuf Couronnée, situé à mi-chemin entre la gare et la cathédrale. Dans un cadre raffiné, le restaurant propose une cuisine fine et subtile, proposant des plats revisités en jouant sur les saveurs. Je me suis régalée avec le saumon servi avec une sauce au thé Matcha et en dessert une profiterole maison vraiment excellente (ce dessert est toujours un peu risque au restaurant car difficile à réussir). Un régal pour les yeux et les papilles !

Restaurant Amphtryon à Chartres
plat - restaurant amphitryon à Chartres
profiterolle - restaurant amphitryon à Chartres

Formule déjeuner : 2 plats / 25€, Menu Logis Terroir Entrée/Plat/Dessert 34 Euros

L’Amphitryon, 15 Place du Chatelet, 28000 Chartres

Le Café Bleu

Situé au pied de la Cathédrale, Le Café Bleu fût une très bonne surprise ! En général, qui dit bon emplacement, dit on paye le cadre et on est presque garanti d’avoir un piètre rapport qualité-prix. Ce n’est pas du tout le cas au Café Bleu ! Le menu à 28€ Entrée/Plat/Dessert était excellent. Une cuisine faite maison, des plats savoureux et bien présentés. Et en bonus depuis la terrasse nous avons pu voir le lancement des illuminations sur la cathédrale.

Menu du Café Bleu à Chartres
Entrée crevette café bleu à Chartres
carpaccio - Café Bleu - Chartres

Le Café Bleu, 1 Cloître Notre Dame, 28000 Chartres.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Que voir sur la Véloscénie entre Rambouillet et Chartres ?

Cet article est issu d’un partenariat avec Eure-et-Loir Tourisme. Je les remercie pour cette invitation qui n’entache pas ma liberté éditoriale. Les avis exprimés dans cet article sont les miens.