Les remparts de Carcasonne

Début mai, j’ai passé le week-end de l’Ascension entre Narbonne et Montpellier. L’occasion ou jamais de faire un crochet jusqu’à Carcassonne, à une heure à peine de Narbonne par l’autoroute. Cela faisait longtemps que je rêvais de visiter cette cité médiévale classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Celle-ci est située sur une colline qui domine la ville neuve, la bastide, construite au XIIIème siècle, après que Saint-Louis ait chassé les habitants de la cité pour les reloger sur la rive gauche du fleuve.

Après s’être garés dans l’un des nombreux parking gratuits en contrebas de la cité, nous voilà qui montons doucement, en admirant les remparts et la vue progressive sur ses remparts et tours de défense.

Le Château Comtal de Carcassonne

chateau comtal de Carcasonne

Nous commençons la journée par la visite guidée « conférence » du Château Comtal de Carcassonne. 2 h en compagnie, d’un guide érudit et passionné, qui nous ouvre les portes de salles non accessibles au public en temps normal. Par contre, il faut vraiment s’y connaitre en histoire, et avoir révisé les grandes lignes de l’histoire de Carcassonne pour arriver à le suivre, car il saute en permanence du coq à l’âne, pensant que comme lui, nous maîtrisons sur le bout des doigts l’histoire des Cathares, de l’Inquisition et de Carcassonne. J’ai rarement aussi difficilement suivi une visite guidée, pourtant j’ai donné de mon mieux, et toute mon attention. Il m’a fallu retourner le château, et relire les panneaux explicatifs, pour que les éléments de la visite s’imbriquent dans le bon ordre dans ma tête. Je ne déconseille pas cette visite, elle est intéressante et présente des aspects de Carcassonne peu glorieux, comme celui de l’inquisition, peu évoqués dans les panneaux explicatifs du château et dans les prospectus de la ville. Mais du coup, mieux vaut avoir anticiper et commencer un petit tour du château avant !

vue sur les remparts de Carcasonne

cour du chateau comtal de Carcasonne
cour du chateau comtal de Carcasonne

 Pour résumer ce que j’ai retenue de la visite, l’histoire de Carcassonne est intimement liéà celles des Cathares, des hérétiques protégés par les seigneurs Trencavel qui régnaient sur Carcassonne. Au XIII siècle, le pape Innocent III lance une croisade contre les Albigeois. La cité est assiégée et prise en 1209. La cité est donnée par la suite au roi de France, Saint Louis, et devient le siège de l’inquisition. Dans ses tours, on y torture la population, de manière à dénoncer les cathares, les hérétiques infidèles au pape.

Sachez qu’il existe également des « visites commentées » de 45 minutes, qui permettent, sans supplément sur le ticket d’entrée, de visiter le château avec un guide. L’inconvénient de ces visites est que les groupes peuvent être très grands. A titre de comparaison, nous n’étions que 13 dans la visite commentée, ce qui était très bien pour suivre.

Après une pause déjeuner, nous recommençons donc la visite du château. Pour mieux comprendre la visite commenté d’une part, mais également découvrir les salles ouvertes au public que nous n’avons pas visitées avec le guide.

vue sur les environs de Carcassonne depuis les remparts de la cité médiévale

les remparts de Carcassonne
les remparts de Carcassonne

Informations pratiques :

Horaires d’ouverture : tous les jours de 9h30 à 17h d’octobre à mars, et de 10h à 18h d’avril à septembre. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, et le 25 décembre.

Tarif : 9€ pour la visite libre, 12.5€ pour la visite conférence, gratuit pour les – de 26 ans ressortissant de l’Union Européenne

Bon plan : réservez vos billets coupe-file pour la visite du Château de Carcassonne

La Cité Médiévale de Carcassonne

Basilique Saint Nazaire - Carcasonne

les rues de la cité médiévale de Carcassonne
Une maison médiévale de Carcasonne

Je suis un peu déçue par les rues du centre-ville médiéval, où le tourisme de masse, les souvenirs kitsch, les épées en plastique, dénaturent le charme de la cité. Carcassonne est touché par les mêmes travers que le Mont Saint-Michel, et je trouve cela bien dommage. Il faudrait sûrement la visiter hors saison, pour avoir la sensation de se plonger quelques siècles en arrière. Ici, ce n’est pas le cas. Rien à voir avec la cité médiévale de Provins, qui a réussi, je trouve à allier tourisme (via ses spectacles de chevalier et de rapaces) et patrimoine.

Hormis le château comtal, le second monument incontournable de la cité est la Basilique Saint-Nazaire, une église romane, mais achevé sous le style gothique, qui abrite quelques très beaux vitraux.

Avant de quitter la cité médiévale, nous faisons le tour des Lices, le large espace entre les deux remparts de la cité. Cela permet de pendre un peu de distance avec la foule. Au moins dans les Lices il y a de l’espace, et on peut largement admirer l’architecture des tours. Le plus beau côté reste pour moi celui autour de la porte de l’Aude, à l’opposé de la porte d’entrée principale de la Cité.

Les Lices de Carcassonne

Un aperçu du Canal du Midi

Le Canal du Midi à Carcassonne

Après notre visite de la cité, nous nous dirigeons vers le Canal du Midi. Il ne fait pas très beau et le vent souffle à décorner les bœufs. Si le canal doit être une balade agréable à réaliser en vélo (locations possibles au niveau de Carcassonne), ou en bateau (en location ou en excursion commentée) c’est assez monotone à pied, et rapidement nous faisons demi-tour.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest :

Découverte de la cité médiévale de Carcassonne classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO