Californie USA

Visiter Los Angeles à pied : mission impossible ?

Pershing Square - Downtown Los Angeles

Lors de mon premier séjour aux USA, j’ai consacré 3 jours à la visite de Los Angeles. Passionnée de cinéma, je rêvais depuis longtemps de découvrir Hollywood et les studios de cinéma américain. Je n’ai pas pris le temps de vraiment me renseigner sur la ville avant de partir. J’ai juste réservé à l’avance sur internet la visite des studios de cinéma, la Paramount pour des questions pratiques d’accessibilité, et mon hôtel.

Hormis les studios, je n’avais pas tellement d’idées précises de ce que je m’attendais à voir. Il m’était surtout impossible d’imaginer une ville aussi grande et aussi étalée : sa superficie représente 13 fois celle de Paris !

En bonne citadine, il me semblait tout simplement impensable et inutile de louer une voiture sur place – même si le plan de métro de LA me semblait un peu « light » avec ces 6 lignes (la ligne Expo reliant Downtown Los Angeles à Santa Monica n’existait pas encore lors de mon voyage qui remonte à 2011). Outre le fait que j’ai horreur de conduire, je ne voulais pas m’embêter, me perdre au milieu des échangeurs, perdre du temps dans des embouteillages, et tourner en rond pour trouver une place de stationnement… C’est donc à pied (et en métro) que j’ai souhaité découvrir Los Angeles.

city hall - Los Angeles

Comme je n’y restais que 3 jours, j’ai décidé de me limiter aux endroits les plus facilement accessibles en transport en commun. Ainsi, j’ai préféré tiré un trait sur les quartiers de Santa Monica, Venice Beach, Malibu… qui très touristiques car au bord du Pacifique, qui étaient très difficiles d’accès en transport en commun (je n’ai hélas pas pensé à la solution des bus touristiques Hop On Hop Off particulièrement adapté pour Los Angeles). Et c’est également avec regret que j’ai décidé de renoncer à la visite du LACMA (Musée d’Art de Los Angeles) et du Getty Center, deux musées incontournables de Los Angeles, mais trop loin des lignes de métros. Mais aussi c’est en visitant ainsi la ville, que j’ai vraiment pu réaliser à quel point TOUT, absolument TOUT était pensé et conçu pour la voiture… (même si cela n’empêche pas la ville d’être réputée pour ses embouteillages monstres)

Panorama sur Los Angeles

J’ai réservé un hôtel bon marché dans le quartier de Downtown, le centre ville de Los Angeles. Je pensais que ce serait une bonne option, du fait de la position centrale par rapport aux différents points d’intérêts que j’avais repéré. Cependant, Downtown n’a pas une position si centrale que cela puisque tous les points d’intérêts de Los Angeles (hormis les jardins Huntington) sont plutôt à l’Ouest. Suite à mon expérience, je vous conseille de résider dans le quartier de Hollywood, plus agréable, plus central et bien desservi par le métro.

De plus, les centres-villes aux USA sont essentiellement des quartiers d’affaires et que la vie s’y arrête avec les horaires de bureaux. Le soir et le week-end, le quartier de Downtown est désert et pas forcément très bien fréquenté. Je ne m’y suis pas sentie très en sécurité. Je rangeais mon appareil photo entre chaque prise de vue et ne m’attardais pas trop.

Se balader à pied dans Los Angeles, n’a rien de particulièrement plaisant. Si cette ville est incroyablement étalée, elle s’est construite « à plat ». Hormis dans Downtown où il y a quelques gratte-ciels, la ville n’est qu’une succession de bâtiments de quelques étages, sur des kilomètres et des kilomètres.

hollywood boulevard

C’est sans doute pour cette raison qu’hormis ceux qui n’ont pas les moyens de prendre le bus, personne ne marche dans la rue – les touristes sur Hollywood Boulevard et quelques locaux à Downtown – en journée et en semaine – et. J’ai par ailleurs été frappée par le nombre de SDF et de personnes handicapées dans les rues.

Pourtant, le nom de certaines rues, Sunset Boulevard notamment, me faisait rêver. Quelle déception ne n’y voir qu’une succession de zones industrielles et commerciales sans charme. Etant donné que chaque boutique a son propre parking, personne ne marche sur les trottoirs – pourtant immenses.

Downtown Los Angeles

Le quartier de Downtown, souvent boudé par les touristes, est le plus facile d’accès en transport en commun depuis la station de métro Pershing Square ou la gare Union Station. Il est intéressant d’y consacrer une demi-journée. Il est possible de le visiter à pied, les lieux les plus intéressants n’étant pas trop loin les uns des autres.

museum of modern art - los angeles

Le monument le plus célèbre est le Wall Disney Concert Hall imaginé par le célèbre architecte Franck Gerry, le même qui a imaginé le bâtiment de la fondation Louis Vuitton.

Wall Disney Concert Hall

A voir également : l’imposant bâtiment de la mairie, le quartier de Little Tokyo, le quartier mexicain, la cathédrale Our Lady of the Angel aux lignes très géométriques, la gare Union Station

Little Tokyo - Downtown Los Angeles
Little Tokyo - Downtown Los Angeles
El pueblo, le quartier mexicain de Los Angeles
Our Lady of Angels - Los Angeles
Pershing Square - Downtown Los Angeles

Union Station

Quand je suis entrée dans Union Station, j’ai eu un effet de déjà vu. Je connaissais les lieux sans y avoir jamais mi les pieds. C’est souvent l’effet que l’on ressent à LA puisque la ville sert de décor à de nombreux films. La gare et la salle d’attente de Union Station ont en particulier servi de décor au film Blade Runner de Ridley Scott.

Hall de la gare Union Station - Los Angeles
la gare de Union Station à Los Angeles
Salle d'attente - Gare Union Station - Los Angeles

L’immeuble Bradbury

Un autre lieu important du tournage de Blade Runner est l’immeuble du Bradbury (304 South Broadway), un bel immeuble du début du siècle dernier avec ces ferronneries. Ce qui m’a le plus fait rire en le visitant, c’est l’extase des américains face à un si vieux bâtiment ! Bon vous emballez pas les gars, il a juste un peu plus d’un siècle votre truc…

façade de l'immeuble Bradbury - Los Angeles
intérieur de l'immeuble Bradbury - Los Angeles

Ce que j’ai aimé en marchant dans LA, c’est de découvrir des tournages au coin de la rue… J’en ai vu 4 en 3 jours (dont 2 lors de mes balades matinales dans un Downtown désert). Cela me rappelle une petite anecdote. A un endroit, je me suis dit, « Ah tiens c’est animé par là, il y a vraiment beaucoup de passants » (genre une dizaine, faut pas pousser non plus). En fait il s’agissait d’un tournage : des figurants faisaient des allers et venues devant une caméra…

Hollywood Boulevard : le royaume du kitsch

Hollywood Boulevard
Hollywood
Hollywood Boulevard - Los Angeles

Hollywood Boulevard et le Walk of Fame

Le métro relie le quartier de Hollywood. Les sites les plus connus sont situés au niveau de la station de métro Hollywood / Highlands. Vous pouvez descendre à la station précédente Hollywood / Vine pour marcher un peu sur le Walk of Fame, le fameux trottoir recouvert d’étoiles symbolisant des stars du cinéma ou de la chanson. Finalement, la plupart des celles-ci m’étaient totalement inconnues. Du coup, cela ne m’a pas amusé plus que ça de les regarder. Je n’ai pris en photo que l’étoile d’Otto Preminger, ce n’est pas mon réalisateur préféré, mais il a quand même tourné des grands films (dont Laura qui est un film que j’aime beaucoup). En fait j’ai pris cette étoile en photo uniquement, car il s’agissait de l’une des personnes que je connaissais vaguement !

Walk of Fame

 

En ce qui concerne Hollywood Boulevard à proprement parler, j’en attendais beaucoup et j’ai été déçue. Je m’imaginais une belle avenue, je n’ai vu qu’une succession de bâtiments kitschs : entre le centre commercial Hollywood and Higlands orné de crocodiles géants, le cinéma en forme de temple égyptien, et celui en forme de pagode chinoise… Ici les architectes n’ont peur de rien !

Centre commercial Hollywood and Highlands
Grauman Egytian Theatre - Hollywood

Le Grauman’s Chinese Theatre

Le Grauman’s Chinese Theatre (Cinéma chinois de Grauman) est l’un des sites les plus populaires d’Hollywood Boulevard : c’est sur son parvis que l’on trouve les empreintes – pieds et mains – des plus grandes stars de cinéma. L’occasion de comparer la taille de sa main par rapport à celle de sa star favorite.

Grauman's Chinese Theatre - Los Angeles
parvis devant le Grauman's Chinese Theatre - Los Angeles
devant le Grauman's Chinese Theatre - Los Angeles

Si vous êtes intéressés pour découvrir plus longuement les quartiers d’Hollywood et de Beverly Hills et que comme moi vous êtes sans voiture, vous pouvez aussi choisir de partir pour une excursion à la découverte des principaux points d’intérêts et des maisons des stars.

Visite des studios de cinéma de la Paramount

J’ai visité les studios de cinéma de la Paramount. Ceux sont rapidement accessibles en bus depuis la station Hollywood / Vine, mais il est également possible de les rejoindre à pied – compter environ 30 min de marche depuis le métro. Ce n’est pas une marche très agréable aussi, je vous conseille plutôt de vous rapprochez en bus ! C’est une des seules choses qui m’ai réellement intéressée dans le quartier de Hollywood, même si j’ai trouvé l’entrée très chère pour ce qu’il y avait à voir.

entrée principale des studios paramount

Griffith Park and Observatory

Le parc et l’observatoire Griffith peuvent assez facilement être rejoint à pied depuis le métro Hollywood / Western.

La balade est rapidement agréable et permet de s’évader un peu dans la nature, tout en profitant d’une vue imprenable sur la ville : des gratte-ciels de Downtown au scintillement du Pacifique que l’on distingue – à peine  à l’horizon. On prend encore mieux conscience de l’immensité de la ville. C’est également au niveau de l’observatoire Griffith, que l’on a l’une des meilleures vues sur les célèbres lettres HOLLYWOOD. Je n’avais pas forcément prévu d’y aller, mais lassée par mes balades le long d’avenues interminables, et déçue par le kitsch d’Hollywood, j’ai eu envie de prendre un bol d’air (mais pas forcément très pur quand on voit le paysage au loin!), et j’ai eu raison car j’ai adoré cet endroit nature aux portes de la ville avec une vue imprenable sur Downtown.

Vous pouvez réaliser cette randonnée seul comme moi ou alors avec un guide.

Griffith Obersvatory - Los Angeles
Panorama sur Downtown Los Angeles depuis Griffith Park
vue les lettres HOLLYWOOD depuis Griffith Observatory - Los Angeles
Panorama sur Los Angeles et le pacifique depuis Griffith Obersvatory

The Huntington Library, Art Collection and Botanicals Garden

Sans hésitation, ma visite préférée de Los Angeles ! Un incroyable havre de paix et de tranquillité ! J’avais prévu d’y consacrer une matinée, mais le site était tellement grand et il y avait tant à voir entre les sublimes et immenses jardins botaniques et les collections d’art rassemblées par E. Huntington un magnat des chemins de fer américains de la Pacific Coast, que j’y ai finalement passé ma journée entière…

Entrée Huntington Library, Art Collections and Botanical Gardens
Jardin du désert - Huntington Botanical Gardens
Huntington Botanical Gardens
Jardin botanique Huntington à Pasadena Los Angeles
Grande serre - Huntington Botanical Gardens
Bambouseraie - Huntington Botanical Gardens
Jardin japonais Huntington Botanical Gardens
Jardin chinois - Huntington Botanical Gardens

Le site n’est pas si difficile d’accès à pied. Il faut compter environ 25/30 min de marche depuis le métro Del Mar sur la ligne jaune.

Station de métro Del Mar - Pasadena

Pas de bus pour s’approcher. Heureusement, (pour une fois) le chemin n’est pas désagréable : on traverse une belle banlieue résidentielle haut de gamme. Digne de Desperate Housewives. De grandes maisons de plain pied entourées d’un gazon absolument parfait : bien vert, pas un brin d’herbe plus haut que l’autre, et encore moins des trèfles ou autres pâquerettes,…

Par contre, ici encore plus qu’ailleurs, les trottoirs sont déserts. J’ai eu l’impression désagréable d’être observé bizarrement, d’être prise pour une extraterrestre. Le peu de gens que j’ai croisé avaient l’air de me dévisager en se demandant « mais où elle va celle-la ! »

Une fois arrivée aux jardins, je n’ai pas trouvé d’entrée piéton – apparemment cela ne vient à personne l’idée que l’on pourrait de venir à pied… Du coup, je suis passée sous la barrière de l’entrée des voitures et j’ai marché assez rapidement, car l’entrée n’étant absolument pas conçue pour les piétons, il n’y avait pas beaucoup de place pour un piéton + une voiture sur la route (d’autant qu’aucune voiture ne pense qu’il pourrait y avoir un piéton qui aurait eu l’idée de s’aventurer jusque là). Heureusement la zone « dangereuse » est quand même assez courte.

Quartier résidentiel de la banlieue de Los Angeles
Pelouses bien vertes dans la banlieue résidentielle chic de Los Angeles

Alors finalement, oui Los Angeles à pied c’est possible, mais c’est quand même bien galère ! Je regrette vraiment de ne pas avoir été sur la côte Pacifique ou du côté de Beverly Hills, mais ça aurait signifié passé des heures dans les transports, ce que je ne voulais pas faire non plus !

Quel pass choisir pour visiter Los Angeles ?

Il existe différents pass pour visiter les principaux sites de Los Angeles tout en faisant des économies : le Los Angeles Go City Explorer Pass et le Los Angeles Go City All Inclusive Pass.

Le Los Angeles Go City Explorer Pass

Le Los Angeles Go City Explorer Pass est un pass valable 2 mois qui inclus 2 à 7 visites à réaliser à Los Angeles parmi un choix de plus de 30 activités. Parmi les activités proposés, vous avez notamment :

  • un billet d’une journée dans les Big Bug Hop-On Hop-Off
  • la visite des studios Warner Bross
  • la visite des panneaux Hollywood
  • la visite des maisons des stars en Big Bus
  • la visite de Madame Tussaud Hollywood
  • et bien d’autres activités.

Le tarif varie de 76€ environ pour 2 visites (soit 38€/visite) à environ 150 € pour 7 visites (soit 21€/visite). Le Los Angeles Go City Explorer Pass est donc plus avantageux pour les personnes souhaitant réaliser un nombre élevé de visites et dont le séjour à Los Angeles est assez long.

Réservez votre Los Angeles Go City Explorer Pass

Économisez jusqu’à 45 % sur l’entrée avec le Los Angeles Go City Explorer Pass. Choisissez 2 à 7 attractions parmi plus de 30 choix dont les bus Hop-On Hop-Off très pratique pour visiter la ville et le parc Warner Bros Studio.

Le Los Angeles Go-City All Inclusive Pass

Le Los Angeles Go City All Inclusive Pass. est un pass valable de 1 à 7 jours selon la formule choisie qui vous permet d’accéder gratuitement à une quarantaine de visites et d’activités sur Los Angeles. Contrairement au Los Angeles Go City Explorer Pass, on peut réaliser un nombre « illimité » d’attractions, mais dans une durée limité dans le temps.

C’est un pass bien adapté à un premier voyage à Los Angeles puisqu’il comprend toutes les visites incontournables et populaires telles que les studios Warner, la visite de Madame Tussauds Hollywood… ainsi qu’un circuit d’une journée à borg Big Bus Hop-On Hop Hoff, des excursions pour aller à la rencontre des baleines et des dauphins…

Point fort de cette city card : à partir de la formule 3 jours, vous avez également accès au Parc Universal Studio

Le tarif varie de 90€ environ pour 1 jour à 340 € environ pour les 7 jours. Comme souvent, les pass de courtes durée (1 à 3 jours) seront les plus difficiles à amortir. Cette formule me semble vraiment intéressante car les entrées et notamment les parcs d’attraction sont assez onéreuses : si vous souhaitez visiter Warner Studio et Universal Studio celle ci devrait être facilement rentabilisée !

Réservez votre Los Angeles Go City All Inclusive Pass

Économisez jusqu’à 46 % sur vos visites avec le Los Angeles Go City All Inclusive Pass. Choisissez 2 à 7 attractions parmi plus de 30 choix dont les bus Hop-On Hop-Off très pratique pour visiter la ville et le parc Warner Bros Studio et Universal Studio pour la formule à partir de 3 jours.

A lire aussi

Retrouvez par ici mes autres article sur les choses à faire et à voir en Californie :

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Visiter Los Angeles à pied mission impossible ? J'ai testé pour vous : découvrir la cité des Anges à pied et en transport en commun !

8 Comments

  • Reply
    Olivia
    20 août 2015 at 20:01

    J’ai détesté Los Angeles pour exactement cette raison : le sentiment qu’on a en marchant dans ces rues VIDES et hyper larges… C’est très bizarre, et pas dans le sens « curieux », juste bizarre… La prochaine fois : pas seule et avec une voiture. Ce n’est pas mon mode de voyage habituel, mais c’est ce qu’il faut pour des villes comme Los Angeles (et Miami d’où je reviens, bâtie dans le même type de moule)…

    • Reply
      Mathilde
      20 août 2015 at 20:07

      Pour ma part, je ne pense pas qu’il y aura une prochaine fois à Los Angeles :). Je n’ai clairement pas pu tout voir, mais aller m’embarquer en voiture dans des échangeurs à 8 voies, ce n’est pas pour moi… En plus, je n’en ai pas trop parlé dans l’article mais Los Angeles est la seule ville dans laquelle j’ai eu un fort sentiment d’insécurité.

  • Reply
    Chacha Aventurière
    26 février 2017 at 11:12

    Coucou Mathilde, nous avons visite LA il y a 2 ans. Bien ent’endu, comme tout le monde, nous sommes allés sur Hollywood boulevard. Rare étaient les étoiles don t nous pouvions associer un visage d’artiste au nom gravé. J’ai eu l’impression de faire un saut dans le temps, et de me retrouver dans les années 70. Ce boulevard n’a pas su évoluer, il est figé a l’époque de 70’s. Nous fuit LA, et sommes allés dépenser nos derniers dollars dans un outlet. Notre hôtel était à Santa Monica, que nous n’avons pas vraiment pris la peine de visiter.
    Cependant, cela ne nous empêchera pas d’y retourner cette été. Cette fois, nous nous serons du côté de Anaheim, notre fille voudrait faire Disneyworld pour ses 16 ans. En ce qui me concerne, c’est plûtot Long Beach, Venise beach qui me tente.
    Tu m’as donné envie de découvrir le botanical garden, reste plus qu’à convaincre ma tribu de s’y balader

    • Reply
      Mathilde
      26 février 2017 at 16:00

      ah oui moi aussi j’ai été bien déçue par Hollywood Boulevard ! je ne suis d’ailleurs pas resté longtemps !
      Je te conseille vraiment ce jardin botanique, j’ai adoré. Ainsi que l’observatoire Griffith car on a une super vue sur la ville et les lettres Hollywood tout en prenant un peu l’air 🙂

  • Reply
    malicyel
    24 mars 2017 at 21:50

    Franchement, je n’aurais pas pensé que Los Angeles soit une ville compliquée à faire à pied, limite j’y serais allée en me disant « ça va forcément le faire ». Comme quoi !

    • Reply
      Mathilde
      24 mars 2017 at 22:06

      C’était ce que je m’étais dit avant de partir. Pour moi grande ville = pas de problème de transport en commun ^^ mais non…

  • Reply
    flo
    8 septembre 2022 at 00:24

    Hello,

    Je compte faire L.A à pied l’an prochain.
    Malheureusement n’ayant pas le permis, je serais dans l’obligation de faire avec les transports en commun (qui m’ont l’air bien nazes) ou les UBER et Lyft.
    Et cela me confirme dans le fait qu’un hébergement côté Hollywood semble être plus pertinent.

    • Reply
      Mathilde
      8 septembre 2022 at 07:09

      Ma visite à LA commence à dater, depuis ils ont prolongé le métro jusqu’à la mer je crois donc ça devrait être moins galère pour visiter les quartiers sympas ! Effectivement je déconseille downtown c’est pas foufou surtout le soir et le week end ! (Mais encore une fois ça va faire 10 ans donc ça a peut être un peu évolué même si ça reste la ville de la bagnole)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.