Lorsque j’habitais à Lyon il y a plus de 10 ans maintenant, j’ai boudé à tord le quartier de la Croix-Rousse. Située sur les hauteurs de la Presque-Île, entre le quartier de Vaise et le Parc de la Tête d’Or au nord de la Part-Dieu, le quartier n’avait pas à l’époque une bonne réputation. Dans mes souvenirs, ce quartier était sale et mal-famé mais à vrai dire que n’y avait jamais mis les pieds pour vérifier. Depuis, les choses ont changé, l’ancien quartier ouvrier s’est gentrifié et les pentes de la Croix-Rousse font aujourd’hui partie des quartiers les plus tendances et les plus bobos de Lyon avec ses petites boutiques de créateurs, ses nombreux coffee-shop et ses street-arts.

 

J’ai ainsi profité de mon dernier week-end à Lyon pour découvrir enfin ce quartier et son histoire ! Lyon fait partie de mes villes préférées et si cette année nous ne pourrons pas voyager bien loin, profitons en pour (re)découvrir les richesses de notre pays et de son patrimoine.

Dans cet article, je vous propose un itinéraire pour découvrir le quartier de la Croix-Rousse en une journée sur les traces des Canuts, ces tisseurs de soie, qui ont participé à la richesse de Lyon.

 

Les pentes de la Croix-Rousse

Je vous propose de commencer la balade au niveau de la Place des Terreaux, qui étaient en travaux lors de mon séjour. De là, nous allons grimper petit à petit pour prendre de la hauteur. Attention, vos mollets vont chauffer dans ce quartier en pente !

 

La montée de la Grande Côte

Si les rues des pentes de la Croix-Rousse serpentent à travers la colline, une des voies les plus rapides pour atteindre le sommet du plateau est de prendre les escaliers de la Montée de la Grande Côte qui grimpent directement au sommet. C’est bien raide, alors n’hésitez pas à faire des pauses et surtout à vous retourner pour admirer la vue !

les pentes de la Croix Rousses à Lyon
quartier de la Croix Rousse à Lyon

L’amphithéâtre des Trois Gaules

Au cours de la grimpette, n’hésitez pas à faire un détour par l’Amphithéâtre des Trois Gaules, le second site galo-romain le plus important de Lyon après le complexe de la colline de Fouvière. Cet amphithéâtre dans de 19 après JC à l’extérieur de la cité romaine, et fût agrandi au IIème pour accueillir jusqu’à 20 000 personnes venant assister aux jeux du cirque. Chaque année, les représentants des 60 nations gauloises, représentant la France et la Belgique actuelle, se réunissaient autour de l’autel fédéral (aujourd’hui disparu) pour renouveler leur serment d’allégeance à Rome et à Auguste. Après le déclin de l’Empire Romain, le site fut laissé à l’abandon et servi même de carrière de pierres. Il ne reste aujourd’hui que les fondations du bâtiment.

Depuis le haut de l’Amphithéâtre des Gaules, on profite d’une belle vue sur les toits de Lyon et la colline de Fourvière.

L'Amphitréatre des Trois Gaulles

 

La Cour des Voraces

La Cour des Voraces est l’un des plus célèbres immeubles des pentes de la Croix-Rousse. Comme dans le quartier du Vieux Lyon, la Croix-Rousse est un quartier possédant des traboules et il est par exemple possible de passer à travers cet immeuble du XIXème siècle.

Cet immeuble est un bon exemple de l’architecture du quartier réalisée au XIXème siècle pour le besoin des canuts, qui sont les ouvriers de la soie à Lyon. L’industrie de la soie impulsée par François Ier joua un rôle économique majeur à Lyon. Au plus haut de l’activité, vers le XVIIème et le XVIIIème, le tissage de la soie occupait jusqu’à 40% de la population active de la ville.

La Cour des Voraces à Lyon
Escalier de la cour des Voraces - Lyon

 

La statue de Jacquard

C’est la statue du lyonnais Joseph-Marie Jacquard, dont l’invention révolutionna la vie des Canuts et l’économie lyonnaise au XIXème siècle, qui nous accueille lorsque nous arrivons enfin sur le plateau au niveau de la place de la Croix-Rousse. Maintenant que nous sommes en haut, je vous propose une petite visite pour en savoir plus sur ces tisseurs de soie qui jouèrent un rôle important important dans l’histoire de Lyon et plus largement dans l’histoire de France (ils sont notamment à l’origine des premières mutuelles).

Statue de Jacquard sur la place de la Croix Rousse

 

Visite de la Maison des Canuts

Pour cela, direction la Maison des Canuts. Cette visite passionnante se déroule en deux parties qui peuvent se faire indépendamment (mais je vous conseille de faire les deux) : la visite d’une petite exposition sur l’histoire de la soie et de son tissage à Lyon, et une visite guidée qui inclut la démonstration de l’utilisation d’un métier à tisser.

Les canuts ont la particularité d’être des entrepreneurs à leur compte. Il s’agit le plus souvent d’une petite entreprise familiale avec un à 6 métiers à tisser dans l’appartement. Les canuts travaillent pour les “soyeux”, les marchands qui reçoivent les commandes et fournissent la matière première et les cartons aux canuts.

Au XIXème siècle, Jacquard révolutionne l’industrie du tissage en mécanisant le métier à tisser grâce à la combinaison de deux invention : les cartes perforées et le bâti en fonte. Le métier à tisser devient plus haut et plus encombrant. Il faut alors construire des immeubles haut de plafond (4 m est nécessaire pour l’installation du métier), avec de grandes fenêtres pour faire entrer la lumière nécessaire au travail du tissage. C’est ainsi que les canuts vont quitter le Vieux Lyon en direction des nouveaux immeubles construit sur le quartier de la Croix-Rousse, qui était jusqu’alors un ancien quartier religieux.

Au fil des années, la Croix-Rousse va se spécialiser dans les tissus de qualité, tandis que les pièces les plus simples seront réalisés dans les campagnes environnantes car la main d’oeuvre rurale est meilleur marché. Le déclin de l’activité sur la Croix-Rousse au XXème siècle sera rapide avec la concurrence dans un premier temps des usines textiles construites dans les départements voisins, puis par la mondialisation.

Aujourd’hui, il ne reste plus que deux entreprises lyonnaises qui travaillent encore pour des commandes prestigieuses ou pour les Musées Nationaux. Ils tissent à la main le brochet avec plus de 16 couleurs. En effet, ses tissus sont alors trop complexes pour être automatisé. Ainsi, ces ateliers ont pu répondre à des commandes exceptionnelle comme la réalisation du tissage des tissus de la Chambre de la Reine dans la Château de Fontainebleau, une oeuvre titanesque faisant appel à plus de 100 couleurs et qui a nécessité 23 années de travail !

Visite de la Maison des Canuts à Lyon

Atelier de tissage de la Soie - Maison des Canuts

Cartes Perforées pour le métier à Tisser
Métier à tisser - Maisons des Canuts - Lyon

 

Bon plan : la visite guidée de la Croix-Rousse organisée par l’Office du Tourisme de Lyon et la visite de la Maison des Canuts, sont incluses dans la Lyon City Card.

 

Le Mur des Canuts

Avant de redescendre, je vous invite à faire un détour par le spectaculaire Mur des Canuts qui est à ce jour la plus grande fresque d’Europe avec 1200 m² de peinture. Réalisée en 1987 par Cité Création pour habiller un gigantesque mur aveugle, elle fût rénovée en 1997 ce qui fut l’occasion de rajouter des détails et de l’enrichir. Elle permet de découvrir les différents types de constructions qui ont marqué la colline depuis les immeubles des canuts jusqu’à l’architecture d’aujourd’hui.

le mur peint des Canuts à la Croix Rousse- Lyon

 

La Croix-Rousse : un quartier riche en street-art

La tradition des Murs Peints de Lyon est un peu un dérivé institutionnel du street-art. Mais le quartier des Pentes de la Croix-Rousse est également un des quartiers de Lyon où vous pourrez le plus d’œuvres de street-art, avec des fresques de commandes mais aussi du street-art “vandale”. Le site internet Street Art Lyon recense les principales fresques, mais dans le quartier des pentes de la Croix-Rousse, on ne sait plus trop ou donner de la tête car il y a également beaucoup de petites œuvres disséminées un peu partout.

Fresque pour un bistrot de Lyon

 

Du street art sur les pentes de la Croix Rousse

Boites aux lettres taguées
Street art sur les pentes de la croix rousse

 

 

On peut découvrir au hasard des chemins des fresques de street-art au style naïf et enfantin qui évoque l’atmosphère des dessins-animés et de la bande-dessinée. Il s’agit de l’oeuvre de La Coulure, un collectif de street-artistes lyonnais.

Fresque de la Coulure

A Lyon, ce n’est pas que les murs qu’il faut regarder, car le street-art se trouve aussi … au sol ! L’artiste Lyonnais Ememem réalise de jolis flacking colorés. Cette technique consiste à reboucher les trous dans les trottoirs ou sur la voiture avec des mosaïques en carrelage. Heureusement que ma copine Argone était là pour me les montrer car je ne l’aurais pas repéré !

le Flacking d'Ememem

 

Mes bonnes adresses gourmandes à la Croix-Rousse

Le Coffee Shop Away Hostel

Pour le déjeuner, j’ai retrouvé ma copine blogueuse Argone au Coffee Shop Away Hostel, qui propose des plats healthy à petit prix. Je vous en avait déjà parler dans mes bonnes adresses de Coffee Shop à Lyon. Si vous aimez les coffees, ils sont très nombreux au niveau des pentes de la Croix-Rousse et il m’aurait fallu plusieurs jours pour tester tous ceux qui me tentaient !

Away Hostel Coffee Shop
Salade lentille Coffee Shop Away Hostel

 

La Pâtisserie et le Goûter par Stéphane Bouillet

Sur la place de la Croix-Rousse, il n’y a pas une, mais deux boutiques l’une à côté de l’autre, du Pâtissier-Chocolatier Lyonnais Stéphane Bouillet : une pâtisserie qui propose des pâtisseries élaborées, et une seconde boutique “le Goûter” autour des cakes, des tartes… bref des petites pâtisseries pour se faire plaisir au quotidien. Je l’avais découvert il y a quelques années déjà avec son produit phare : le Maca’Lyon : un macaron caramel au beurre salé enrobé de chocolat noir : une véritable tuerie. Je ne pouvais décemment pas passer devant sa boutique sans succomber à un petit plaisir sucré !

Après avoir fait un tour dans les deux boutiques, je jette mon dévolu sur les choix proposés par “Le Goûter” qui sont plus faciles à manger en chemin, car malheureusement, les deux boutiques n’ont pas d’espace Salon de Thé.

LE Gouter par Stéphane Bouillet

Tartes - Goûter par Stéphane Bouillet
Patisseries de Stéphane Bouillet

 

A lire aussi

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !