logo #enfranceaussi

Ce mois ci, les blogueurs #EnFranceAussi, se retrouvent autour du thème “Virée Nocturne“, choisi par Sabrina. Faisant rarement de la photo de nuit, j’avais peur de ne pas être inspirée et de sauter mon tour pour cette fois. Mais c’était sans compter un déplacement professionnel à Lyon. J’ai sauté sur cette occasion pour prendre mon appareil photo et me balader le soir venu dans les différents quartiers de la ville et notamment dans les ruelles du Vieux Lyon.

Et rendez-vous en fin d’article pour un petit concours en partenariat avec Gallimard Loisirs pour gagner le Géo-guide sur la Bretagne Sud!

J’étais particulièrement heureuse de retourner dans cette ville chère à mon cœur. J’ai eu la chance d’y vivre  8 mois pour un stage, et c’est une ville que j’avais adoré. Une qualité de vie au top, la proximité relative de Paris, de la mer et de la montagne grâce aux trains, une ville dynamique, riche culturellement, mais sans le stress de Paris…

Vue sur le vieux Lyon de nuit depuis les quais de la Saone

La Cathédrale Saint-Jean

Place Saint Jean - Vieux Lyon

Façade principale de la cathédrale Saint Jean - Lyon
Vue sur le côté de la cathédrale Saint Jean - Lyon

J’arrive dans le quartier du Vieux Lyon par la place Saint Jean dominée par la cathédrale éponyme, chef d’oeuvre de l’architecture gothique. La cathédrale a retrouvé sa splendeur après de longues années de rénovation. Il ne faut pas hésiter à rentrer à l’intérieur pour découvrir une superbe architecture, de magnifiques vitraux et une ancienne horloge astronomique.

Les petites rues du Vieux Lyon

Le quartier du Vieux Lyon est l’un quartier des plus touristiques de la ville et l’un des plus animés le soir venu grâce à ces nombreux restaurants, les célèbres “bouchons lyonnais”. Cependant, attention, si la carte est souvent la même, la qualité varie d’un endroit à un autre. Mieux vaut connaitre les bonnes adresses, et encore plus dans ce quartier ultra touristique.

Les bouchons lyonnais sont de petits restaurants où l’on sert de la cuisine typique du coin (souvent du porc ou des abats mais aussi des quenelles de brochet). En général, les salles sont étroites, parfois il s’agit de caves voûtées.  Les tables sont souvent collées en ligne les unes contre les autres et recouvertes de nappes à carreaux rouges et blancs. L’ambiance est conviviale et animée : du fait de la proximité des tables, il est convenu de bavarder avec ses voisins de tablée. Bref, c’est une expérience à faire lors d’un séjour à Lyon (voir ma bonne adresse en fin d’article).

les bouchons de la rue Saint Jean - Vieux Lyon

Rue Saint Jean - Vieux Lyon
Rue Gadane - Vieux Lyon
Rue du Boeuf - Vieux Lyon

J’avais quelques souvenirs du Vieux Lyon, mais revenir dans ce quartier m’a un peu déçue. S’il reste encore de nombreux bouchons, je trouve que dans la rue Saint Jean – la rue principale du quartier – le nombre de boutiques de souvenirs de médiocre qualité à exploser. Alors c’est vrai que je n’étais pas venu depuis 2010, et peut être mes souvenirs sont assez vagues, mais j’ai été un peu surprise par cela. Heureusement, les petites rues de derrière, notamment la rue Gadane et la rue du Bœuf, ont su conserver leur charme.

Une bonne adresse de bouchon : Les Lyonnais

Restaurant bouchon les Lyonnais

Restaurant bouchon les Lyonnais
Restaurant bouchon les Lyonnais

19 rue de la Bombarde, 69005 Lyon

J’ai repéré ce très bon restaurant sur internet. Plusieurs restaurants du Vieux Lyon sont très bien notés, mais tous n’étaient pas dans le budget de mes frais professionnels (environ 25€ le menu) ou n’était pas encore ouverts quand je suis passée. Bref, j’ai fini par porter mon dévolu sur le restaurant Les Lyonnais situé un peu à l’écart de la rue Saint Jean (globalement les meilleurs bouchons ne sont pas sur cette artère ultra-touristique).

Comme il n’était que 19 h, j’étais la première cliente, ce qui explique les photos de la salle vide. Quand je suis repartie la salle était bondée, et les serveurs m’ont expliqué qu’une réservation était quasiment indispensable le week-end.

Le restaurant est labélisé “Bouchon Lyonnais” un titre remis par l’office du tourisme et la chambre de commerce, et “Maître Restaurateur” qui permet de distinguer les restaurants faisant une cuisine maison.

Que mange-t-on dans un bouchon ?

Les noms des plats de la cuisine lyonnaise peuvent laisser perplexe, quand on n’est pas du coin : “tablier de sapeur”, “cervelle de canut”, “tête de veau sauce gribiche”…

Souvent la cuisine lyonnaise tourne autour des abats : andouillette, panse (le tablier de sapeur est par exemple de la panse pannée)… Personnellement, j’ai horreur de ce type de plat, alors je me rabats toujours sur la quenelle de brochet, souvent le seul plat de poisson proposé dans les bouchons lyonnais.

Mais tous les plats aux noms bizarres ne cachent pas que de “mauvaises” surprises ! Par exemple, la cervelle de canut n’a rien avoir avec de la cervelle ! Il s’agit tout simplement de faisselle fouettée assaisonnée avec du poivre, des fines herbes (persil / ciboulette), de l’échalote. Personnellement j’adore ! N’hésitez pas à demander des explications sur les plats aux serveurs : le détail est rarement indiqué sur la carte, et en général ils sont amusés de décrire les plats aux touristes !

La quenelle de brochet que j’ai mangé dans ce restaurant était l’une des meilleurs de ma vie, alors je ne peux que vous le conseiller !

 

Concours !

Guide gallimard Géo Guide Bretagne Sud

Ce mois-ci, en partenariat avec les éditions Gallimard Loisirs, nous offrons à nos lecteurs le géo-guide Bretagne Sud.

Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit, avant le 16 avril :

  • de commenter sur un des articles du rendez-vous,
  • et de commenter la page Facebook des Rendez-vous #EnFranceAussi (en indiquant également quel blog vous avez commenté)

Bonne chance à tous !

(Le règlement du concours est disponible ICI)