Lyon est une ville que je connais assez bien pour y avoir vécu pendant 8 mois à l’occasion d’un stage il y a dix ans déjà ! Lyon est une ville unique en son genre et ce n’est pas pour rien que son centre-ville (du Vieux Lyon à la Presque Île en incluant les pentes de la Croix Rousse) a été classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Se rendre à Lyon c’est voyager à travers plus de 2000 ans d’histoire et découvrir une ville qui conserve les traces des différentes périodes qui l’ont marquée depuis l’Antiquité à nos jours avec l’architecture futuriste du nouveau quartier de Confluence.

Si j’ai adoré vivre à Lyon, j’ai finalement assez peu pris le temps de visiter les endroits touristiques de la ville. Je rentrais souvent sur Paris les week-ends. Depuis, j’y suis retourné une semaine, le temps d’une formation, mais je n’ai eu quelques soirées de libre. Pas assez pour visiter la ville comme elle mériterait.

Mais surtout j’y suis retournée en avril dernier durant trois jours, pour un but exclusivement touristique et redécouvrir un peu mieux cette ville tant aimé.

Dans cet article, je vous propose un programme ambitieux il faut le dire, mais dans lequel je vous invite à piocher en fonction de vos centres d’intérêt pour organiser votre week-end sur Lyon. J’ai pu tester à l’occasion de mes différents séjours à Lyon toutes les visites et activités que je vous propose dans ce programme, mais pas dans cet ordre, puisqu’un autre paramètre à prendre en compte est la météo !

Je pense que pour bien en profiter, il faut prévoir au moins 3 jours à Lyon, mais la ville a tant à offrir que vous pourrez prolonger votre séjour un peu plus longtemps sans jamais vous ennuyer.

 

Jour 1 : Le Vieux Lyon

Pour cette première journée, je vous propose de découvrir ce qui sont pour moi “les incontournables” de Lyon. Si vous n’avez qu’une journée à passer à Lyon et que vous ne connaissez pas la ville, c’est ce programme que je vous conseille de suivre.

Les Sites Antiques de Lyon

Dès le Ier siècle av. JC, Lyon est une ville importante en devenant la capitale romaine des Trois Gaules. De ce passée antique, Lyon a conservé quelques traces, notamment sur la rive ouest de la Saône qui abrite les sites antiques de Lyon en libre accès : les imposants théâtre et odéon romains. C’est un endroit dans lequel j’aimais beaucoup aller, d’une part, car c’est gratuit et d’autre part car l’on profite d’une vue imprenable sur Lyon.

En traversant le site antique et le gigantesque théâtre antique, on grimpe doucement la colline de Fourvière. A proximité du sommet, on arrive à l’entrée de l’intéressant musée archéologique de Lyon : le musée Lugdunum.

Le site antique de Lyon

Visite du Musée Lugdunum

Le Musée Lugdunum est quasiment invisible depuis l’extérieur puisque celui-ci a été construit à l’intérieur de la colline de Fourvière. L’objectif des architectes lors de la construction était de ne pas dénaturer le site archéologique exceptionnel. Le résultat est très réussi : seules deux grandes baies vitrées qui émergent de la colline indique la présence du musée. Ces baies vitrées permettent d’admirer le théâtre et l’odéon depuis la visite.
Le Musée Lugdunum présente les pièces les plus importantes retrouvées lors des fouilles archéologiques avec en pièce majeure, la Table Claudienne, une grande plaque de bronze sur laquelle a été gravée un discours de l’empereur romain Claude, né à Lugdunum, particulièrement favorable aux Gaulois et prononcé en 48 devant le Sénat Romain. D’autres pièces exceptionnelles sont à découvrir comme des magnifiques parterres de mosaïques ou des statues de bronze.

musée Lugdunum sur la période antique à Lyon
La Table Claudienne en bronze retrouvé à Lyon

 

Basilique Notre Dame de Fourvière

En sortant du site archéologique, vous êtes presque au sommet de la colline, alors direction la Basilique de Fourvière qui domine la ville. Il s’agit d’une basilique du XIXème siècle, dont le style rappelle celui de la Basilique du Sacré Cœur à Montmartre. L’intérieur est entièrement décoré de mosaïques. C’est assez chargé, on aime ou on déteste. Personnellement, ce n’est pas mon style préféré, je préfère la simplicité des églises romanes ou gothiques du Moyen-Age.

Extérieur de la Basilique de Fourvière
Nef de la Basilique de Fourviere

 

Vue imprenable sur Lyon

Depuis la basilique de Fourvière, on profite d’une des plus belles vues de Lyon. Par beau temps, on peut même apercevoir les Alpes. C’est un endroit dont je ne me lasse jamais !

Vue sur Lyon depuis la colline de Fourviere

Pour rejoindre le Vieux Lyon, je vous invite à redescendre par le jardin du rosaire.

 

Le Vieux Lyon

Situé sur la rive ouest de la Saône, le quartier du Vieux Lyon est un quartier Médiéval et Renaissance unique en France, qui s’organise autour des rues du Bœuf et rues St Jean. En arrivant dans le Vieux-Lyon, ne loupez pas la visite de la magnifique cathédrale St Jean. Le Vieux Lyon est également célèbre pour ses traboules, ses passages entre les immeubles qui permettent de relier deux rues.

Le quartier du Vieux Lyon
Rue Saint Jean - Le Vieux Lyon

 

Cathédrale St Jean et son horloge astronomique

La cathédrale St Jean est une merveille de l’Art Gothique édifié entre les XIIème et XVème siècle. A l’intérieur, ne loupez pas son impressionnante horloge astronomique du XIVème siècle

La Cathédrale Saint Jean à Lyon

l'horloge astronomique dans la cathédrale de Lyon
la Nef de la cathédrale de Lyon

 

Musée Cinéma et Miniature

Si l’on m’avais conseillé ce musée et si je suis passionnée de cinéma, j’étais un peu dubitative et je n’avais pas forcément prévu de visiter ce musée au départ. Néanmoins, le temps étant pluvieux lors de mon passage à Lyon, j’ai préféré troquer ma visite du Musée Tony Garnier (en plein air), par le Musée Cinéma et Miniature dans le Vieux Lyon. Bien m’en a fait car ce musée m’a passionné. Ce musée est constituée de deux parties : une première partie sur le cinéma qui présente notamment des décors (comme les impressionnants décors du film Le Parfum) ainsi que de nombreux costumes originaux. Cette collection a été réalisée par un passionné et elle est d’une richesse dont je ne soupçonnais pas. Mais la partie qui m’a le plus intéressée est la partie portant sur les effets spéciaux et les trucages. Même si je sais pertinemment que tout est faux à l’écran, j’ai découvert que tout était encore plus faux que je le pensais. Par exemple, dans les films d’action, les armes sont toutes factices pour être plus légères et moins fatigantes à manier pour les acteurs. J’ai découvert également l’inventivité des trucages, car il y a bien moins de choses que je croyais réalisé en image de synthèse (même si avec le développement de la technologie, cela est petit à petit en train de changer). J’ai de loin préféré ce musée à celui dans la Maison des Frère Lumière, qui est quant a lui axé sur l’invention du cinéma et les aspects techniques liés aux films, à l’enregistrement et à la projection.

Décor du Parfum - Musée Miniature et Cinéma de Lyon

Dîner dans un bouchon Lyonnais

Le Vieux Lyon c’est aussi le quartier des Bouchons Lyonnais (même si attention, tous ne se valent pas – pour identifier les meilleurs, faites confiance aux labels “Bouchon Lyonnais” et “Maître Restaurateur”). Lors d’un précédent séjour à Lyon, j’avais testé et approuvé le bouchon Les Lyonnais à deux pas de la cathédrale et que je vous recommande pour son excellent rapport qualité/prix.

Restaurant bouchon les Lyonnais

 

Jour 2 : La presqu’île

Balade avec les bateaux Lyonnais sur la Saône

Pour commencer la seconde journée, pourquoi ne pas faire une croisière sur la Saône avec les Bateaux Lyonnais, une activité incluse dans le Lyon City Card. Les bateaux lyonnais proposent deux croisières principales : la Presqu’île ou l’Île Barbe au nord de Lyon. J’étais plus tentée pour voir l’île barbe mais les horaires ne collaient pas donc j’ai opté pour l’excursion Cap Presqu’île.

C’est une excursion qu’il faut mieux faire par beau temps : même si le bateau est doté d’une salle couverte avec des immenses vitres panoramiques, on voit moins bien à l’intérieur que sur le toit du bateau. (Pour avoir eu une averse assez violente j’ai pu tester les deux endroits et clairement la balade est mille fois plus agréable sur le toit du bateau !)

Je pensais bien connaître Lyon, mais j’ai été surprise de découvrir plein de choses auxquelles je n’avais jamais vraiment prêtées attention. De plus, je n’étais jamais allée au nord du Vieux Lyon ni au sud de la Presque île (c’était en chantier lorsque j’y vivais). Cette croisière m’a permis de découvrir des endroits que je ne connaissais pas du tout et j’ai pu admirer les constructions futuristes du quartier Confluence qui n’existaient pas encore quand je vivais à Lyon.

Si vous ne connaissez pas bien Lyon, la balade en bateau permet aussi de se repérer dans la ville. C’est une excursion que j’ai beaucoup aimé, car permet d’admirer et de photographier la ville tout en se reposant !

Croisière sur la Saône avec les Bateaux Lyonnais

Balade entre la place Bellecour et la place des Terreaux

La presqu’île entre la place Bellecour et la place des Terreaux est le quartier commerçant de Lyon. C’est un endroit où j’aimais beaucoup me balader pour faire les boutiques. Ce quartier me fait un peu penser à Paris avec une architecture proche du style haussmannien. Hormis les nombreuses boutiques de vêtements, on peut découvrir quelques monuments importants :

  • l’ancien hôpital de l’Hôtel Dieu qui accueille aujourd’hui un centre-commercial et une halle gourmande
  • la place des Jacobins
  • l’imposant Palais de la Bourse qui accueille aujourd’hui la Chambre des Commerces et d’industrie de Lyon
  • le Musée des Beaux Arts de Lyon qui prend place sur le palais St Pierre et donne sur la place des Terreaux. C’est un musée très agréable, et qui vous le coup d’œil pour son cloître où l’on peut prendre un verre (accessible sans payer l’entrée au musée) et qui possède une belle collection d’art moderne grâce à l’importante donation de Jacqueline Delubac.
  • la magnifique fontaine Bartholdi sur la place des Terreaux (peu mise en valeur actuellement du fait des travaux sur la place)
  • l’Opéra de Lyon, un bâtiment étonnant, à l’architecture classique et au toit moderne imaginé par l’architecte

 

Visite du Musée des Confluences

Pour terminer la journée sur la presqu’île, prenez le tramway depuis Perrache jusqu’au Musée des Confluences, qui a ouvert en 2014 au niveau de la confluence entre le Rhône et la Saône. Ce musée propose une exposition permanente autour des sciences naturelles et ethnographique, ainsi que plusieurs petites expositions temporaires en parallèle. Visiter la totalité du musée nécessite une bonne demi-journée.

Le musée des Confluences à Lyon

Acheter vos billets coupe-file pour le musée des Confluences sur Tiqets

 

 

Jour 3 : La Croix Rousse

Pour finir votre week-end à Lyon, je vous invite à découvrir le quartier de la Croix Rousse, située au nord de la Presqu’île, également surnommé “la colline qui travaille“, par opposition à la celle de Fourvière, surnommée la “colline qui prie”. Cette colline est ainsi surnommée par l’installation des Canuts, les tisseurs de soie, à partir du XIXème siècle.

Depuis le XVIème siècle, grâce à François Ier, Lyon devient une ville ayant le droit de tisser la soie. Cette activité sera à la base du développement économique de la ville pendant plusieurs siècles. Au début du XIXème siècle, Jacquard développe une mécanique permettant d’améliorer fortement la productivité des métiers à tisser. Cette mécanique s’installe au dessus des métiers à tisser et est assez encombrante. Il ne faut pas moins de 4 m de hauteur sous plafond pour installer de tels métiers à tisser chez soi. Les canuts quittent donc leurs anciens logements pour les habitations spécialement construites sur la colline de la Croix Rousse.

 

quartier de la Croix Rousse à Lyon
les pentes de la Croix Rousses à Lyon

 

Visite guidée des pentes de la Croix Rousse jusqu’au Mur des Lyonnais

Le matin, j’ai participé à une visite guidée très intéressante de la colline de la Croix Rousse organisé par l’Office du Tourisme de Lyon (visite guidée incluse dans le Lyon City Pass) permettant de comprendre le rôle important de la soie dans l’économie lyonnaise et l’organisation sociale de cette activité entre les soyeux (en haut de l’échelle) et les canuts (les tisseurs de soie).
La visite se termine en bas des pentes de la Croix Rousse au niveau de l’imposant Mur des Lyonnais. Lyon est également la capitale des murs peints. Depuis 30 ans, l’association Cité Création habile des murs aveugles avec d’impressionnants trompe l’œil, dont celui-ci fait partie des plus imposants.

la Fresque des Lyonnais

 

Visite de la Maison des Canuts (démonstration du tissage de la soie)

Pour compléter la visite guidée du quartier, je vous invite à participer à une visite guidée de la Maison des Canuts afin de comprendre leur importance dans l’économie et la vie sociale lyonnaise. Le rôle qu’on joué les Canuts dans la société française est très importante puisque ces ouvriers éduqués, soucieux de défendre le fruit de leur travail et leur droit, furent à l’origine du syndicalisme via la création de mutualité. La visite comprend également une démonstration du tissage de la soie. Aujourd’hui, il existe encore quelques métiers à tisser manuel en fonction à Lyon uniquement destiné au tissage de soierie très complexe (notamment pour la rénovation de textile dans des châteaux tels que Fontainebleau ou Versailles, qui demandent une centaine de couleurs différentes !)

Métier à tisser - Maisons des Canuts - Lyon
Atelier de tissage de la Soie - Maison des Canuts

 

Mur des Canuts

Situé à quelques minutes de marche de la Maison des Canuts, se trouve le Mur des Canuts, un mur peint au moins aussi impressionnant que le Mur des Lyonnais qui représente la vie quotidienne dans le quartier ainsi que les différents types d’architecture qui cohabitent.

le mur peint des Canuts à la Croix Rousse- Lyon

Et si vous avez plus de temps à Lyon :

– Le Parc de la Tête d’Or : véritable poumon vert de la ville situé sur la rive droite du Rhône au Nord de la Ville.
– Le Centre Histoire Résistance et Déportation pour en savoir plus sur le rôle important de Lyon pendant la Seconde Guerre Mondiale dans l’organisation des réseaux de Résistance. Le rôle de Lyon dans la résistance a en effet été mar,
– Les Halles Paul Bocuse
– Le quartier Montplaisir Lumière : invention du cinéma et réalisation du premier film

 

Lyon City Card

Lors de mon séjour, j’ai pu tester la Lyon City Card, qui m’a été gracieusement offerte par l’Office du Tourisme de Lyon. Toutes les visites que j’ai pu réaliser lors de ces 3 jours étaient incluses dans la Lyon City Card. L’offre permet de réaliser des économies si comme moi vous prévoyez de visiter de nombreux sites. Au total, entre les billets de transport en commun et les différentes visites, j’aurais dépensé 86€ contre seulement 45€ avec la Lyon City Card.

Elle existe en différentes formules : 24h (25€), 48h (35€), 72h (45 €), 96h (55 €)

Elle inclut également les transports en commun de manière illimité sur le temps de validité sur tout le réseau TCL (Transport en Commun Lyonnais)

Acheter votre Lyon City Card avec Tiqets

Où Dormir à Lyon ?

Je vous propose ici 3 adresses testées en 2017 (dans le cadre de déplacement professionnel) et 2019 (mon dernier voyage à Lyon, cette fois-ci à but touristique)

Ibis Lyon Gare de la Part Dieu

J’ai séjourné une nuit à l’hôtel Ibis Lyon Gare de la Part Dieu. Si c’est un quartier pratique, notamment en cas d’arrivée tardive pour Lyon, je ne trouve pas que cela soit un quartier agréable pour séjourner dans le cadre d’un séjour touristique. Le quartier de la Part Dieu est un quartier d’affaires et un centre commercial et c’est un peu mort le soir.

Chambre hotel Ibis Gare Part Dieu

Hôtel Victoria (Perrache)

Lors d’un précédent déplacement professionnel, j’avais également séjourné à l’Hôtel Victoria, un hôtel deux étoiles aux prix assez raisonnables pour le quartier, situé juste derrière la gare de Perrache. L’emplacement était très pratique, par contre ma chambre était minuscule.

hôtel Victoria - Lyon

Hôtel B&B Lyon Centre Montplaisir

Pour mon dernier séjour à Lyon, j’ai choisi de séjourner deux nuits à l’hôtel B&B Lyon Centre Montplaisir, un quartier un peu excentré, mais moins cher en terme d’hébergement et très pratique pour rejoindre le centre-ville puisque située sur la ligne D, la ligne automatique et la plus fréquente du métro lyonnais, une ligne qui dessert notamment la place Bellecour et le Vieux Lyon.

La chaîne B&B propose des hôtels basiques mais très peu cher (ce que je cherchais puisque je voyageais en solo et que malheureusement les hôtels sont souvent aussi chers pour une personne que pour deux personnes). Ma chambre était très simple mais j’avais tout ce dont j’avais besoin : un grand lit double, une télé, une salle de bain privative et un bureau. L’hôtel était calme, je n’ai eu aucun bruit et le lit était confortable. La seule chose c’était qu’il y avait une odeur un peu bizarre et désagréable dans ma chambre, comme du tabac froid, mais finalement une fois à l’intérieur je ne la sentais plus après quelques minutes. Je ne sais pas si cette odeur était juste liée à ma chambre (j’avais demandé non fumeur mais bon peut être la consigne n’avait pas été respectée par la personnes précédente).

Côté prix, j’ai pu profiter d’une réduction en ligne et la nuit m’est revenue à 44€ sans le petit déjeuner. J’ai pris une fois le petit déjeuner dans un salon de thé en ville et une fois à l’hôtel. Le buffet est en supplément (autour de 6-7€). A ce prix là rien d’incroyable, mais c’est très correct.

Hôtel B&B Lyon

Dans un prochain article, car celui-ci est déjà suffisamment long, je partagerais avec vous quelques bonnes adresses gourmandes pour se régaler à Lyon.

 


Si vous avez aimé cet article, épinglez le sur Pinterest !

Que faire à Lyon en 3 jours ? Découverte des quartiers du Vieux Lyon, de la Croix Rousse et de la Presque Ile

 

Cet article contient des liens affiliés. En passant par eux vous ne payez pas plus cher, mais je touche une petite commission qui m’aide à continuer le blog.