Je vous propose aujourd’hui de partir à la découverte d’un quartier parisien que j’aime beaucoup : le Marais. Situé à cheval entre le XIIIème et le XIVème arrondissement de Paris, le Marais est un quartier qui a été assez préservé de la rénovation Haussmannienne. C’est dans ce quartier que l’on découvre quelques unes des dernières maisons à colombages de la capitale ou encore de très beaux hôtels particuliers.

Le mois dernier, j’ai pu redécouvrir ce quartier avec ma copine Sandrine du blog Curiosité Attitude, qui nous avait concocté un itinéraire aux petits oignons pour découvrir les points d’intérêts principaux du quartier et tester de nouvelles adresses.

Nous nous retrouvons sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville de Paris, et après être passées devant quelques uns des dernières maisons à colombages de Paris, comme la Maison à l’enseigne du faucheur, rue François Miron (et déguster un Merveilleux de Fred – retrouvez à la fin de l’article mes bonnes adresses dans le Marais) nous nous dirigeons vers notre premier arrêt : l’Hôtel des Archevêques de Sens.

Maisons à colombages dans le quartier du Maris à Paris

Le Marais est un quartier que j’aime beaucoup, notamment pour son ambiance branchée et animée tout au long de l’année. En week-end, les nombreuses boutiques attirent énormément de monde, aussi il n’est pas toujours facile de prendre des photos (surtout l’après-midi). Le Marais propose en effet un très bel éventail de boutiques pointues et de nombreux créateurs, mais vous trouverez aussi des boutiques de grandes chaînes comme Uniqlo. Bref c’est un endroit que je trouve très sympa pour faire du lèche vitrine, d’autant qu’il y a très peu de voitures. Ce que j’aime dans la capitale, c’est que chaque arrondissement de Paris à son ambiance qui lui est propre.

Boutique Ekyog dans le Marais - Paris

Ce petit guide du Marais ne prétend pas être exhaustif. En une grosse demi-journée, nous avons préféré nous balader dans les rues plutôt que de visiter les musées (qui sont très nombreux dans le quartier). Et puis le passionnant Musée Carnavalet sur la ville de Paris est en travaux de rénovation jusqu’à fin 2019, ce qui explique pourquoi je ne vous en parlerai pas dans cet article.

 

L’Hôtel des Archevèques de Sens

L’Hôtel de Sens est un hôtel particulier du XVème siècle, l’un des derniers hôtels particuliers du Moyen-Age à Paris. Aujourd’hui, il abrite la bibliothèque Forney, spécialisée dans les arts graphiques et les arts décoratifs. Son jardin donnant sur la Seine est un véritable havre de fraicheur et ses nombreux bancs invitent à la lecture. De notre côté, nous ne nous y attarderons pas car nous ne sommes qu’au début de notre balade parisienne !

Jardin de l'Hôtel de Sens - Paris

Hotel de Sens - Paris
Cour de l'Hôtel de Sens - Paris

 

Nous remontons ensuite la Rue des Jardins Saint Paul depuis laquelle on peut voir l’un des plus importants reste de l’enceinte de Philippe Auguste, pour rejoindre l’Eglise Saint-Paul.

 

L’Eglise Saint Paul

Si je suis passée un nombre incalculable de fois devant l’église Saint-Paul, je n’étais encore jamais entrée à l’intérieur, ce qui est dommage car son architecture, rappelant les églises baroques d’Italie, vaut le coup d’œil.

Facade principale de l'Eglise Saint Paul
Intérieur de l'eglise Saint Paul

 

La Place des Vosges

Il est tant de remonter sur la Place des Vosges, la perle du Marais, et qui est à mon avis l’une des plus belles places de Paris. J’y étais déjà allée de nombreuses fois, notamment pour visiter la Maison de Victor Hugo (une visite gratuite que je vous recommande chaudement).

La Place des Vosges est une place royale construite par Henri IV et achevée sous le règne de Louis XIII. Sa beauté tient à l’harmonie des constructions, qui s’alignent sur un carrée de 140 mètres de côté, avec des immeubles aux toits d’ardoises qui bordent une pelouse très agréable aux beaux jours. Seul le bâtiment du roi, un peu plus haut que les autres, casse cette unité.

Cette place est aujourd’hui réputée pour ses cafés branchés et surtout ses galeries d’Art Contemporain exigeantes.

Pavillon du Roi sur la Place des Vosges

Cafe - Place des Vosges
Gallerie d'Art - Place des Vosges

 

Place des Vosges - Paris

 

Rue du Trésor

Après la place des Vosges nous retournons dans le cœur du Marais. Parmi les petites rues du quartier, il y a une impasse que j’adore : la rue du Trésor. Bordée de café et de boutiques de design et de mode, c’est un vrai havre de paix au cœur du Marais.

Rue du Tresor dans le Marais

 

Impasse des Arbalétriers

Lors de cette balade, je découvre l’impasse des Arbalétriers, une impasse que je ne connaissais pas du tout et qui est assez amusante avec ses logis en encorbellement. Cette rue tire son nom du fait qu’elle était utilisé autrefois comme un chemin de passage vers un champ d’entrainement pour le tir à l’arbalète. Aujourd’hui on y trouve une boutique de créateurs et surtout de fresques œuvres de street art.

Impasse des Arbaletriers dans le Marais
Impasse des Arbalatriers à Paris

 

L’Hôtel de Soubise

Nous terminons notre balade dans le Marais par la visite des jardins de l’Hôtel de Soubise qui abrite aujourd’hui les Archives Nationales. Je n’étais jamais entrée dans la cour de ce bâtiment et je le regrette car je n’aurais pas imaginé d’aussi grands jardins en plein Paris. En effet, sur la droite de l’Hôtel de Soubise, les jardins continuent et l’on découvre un endroit au calme, idéal pour se reposer quelques instants de notre balade.

Hotel de Soubise

Hotel de Soubise dans le Marais
Jardin de l'Hôtel de Soubise dans le Marais

 

Mes bonnes adresses dans le Marais

L’As du Falafel

Au cœur du Marais, autour de la Rue des Rosiers, se trouve le quartier juif de Paris. Si vous aimez la cuisine israélite et les falafels, c’est ici qu’il faut aller. A l’As du Falafel vous pourrez notamment déguster les meilleurs falafels de Paris. Attention, le restaurant est victime de son succès et une longue attente est souvent nécessaire avant de pouvoir déguster les très bons falafels de ce restaurant. Une technique : y aller en décalé, vers 18h30 par exemple il y a moins de monde. Attention, le restaurant est fermé le samedi à cause du Shabbat.

L'As du Falafel

 

Schwart’s Deli

Ce samedi, nous avons testé la brasserie Schwartz’s Deli, une chaine de 3 restaurants à Paris, avec une déco inspirée des bistrot new yorkais. Nous avons bien fait d’arriver tôt pour le déjeuner, car le restaurant s’est très vite rempli. A la carte, un très beau choix de viande, de burger (mais aussi des alternatives végétariennes) et des salades. La spécialité du restaurant est le pastrami, une préparation à base de bœuf mariné. Pour ma part j’ai choisi le Veggie Burger avec un steak de quinoa accompagné de frites maison. Un régal !

Burger Schwartz's
Restaurant Schwartz's Deli

Schwartz’s Deli, 16, rue des écouffes, 75004 Paris

 

Aux Merveilleux de Fred

Faut il encore présenter les Merveilleux de Fred, une réadaptation par Frederic Vaucamps de la plus célèbre pâtisserie du Nord et qui s’exporte maintenant dans le monde entier ? Pour ma part, j’avais déjà goûter à la pâtisserie lors de mon week-end à Lille (là où s’est ouvert la première boutique). Parmi les trois pâtisseries parisiennes, l’une d’elles se trouve dans la Marais, et j’en ai profité pour reprendre une version miniature de la pâtisserie.

Aux Merveilleux de Fred

Aux Merveilleux de Fred, 24 Rue du Pont Louis-Philippe, 75004 Paris

 

Une Glace à Paris

Je voue une véritable passion pour les glaces. En Italie, le paradis de la glace, il est inenvisageable pour moi de passer une journée sans en déguster une. En France, je suis plus rarement tentée, les glaciers artisanaux étant plus rares. Néanmoins, ces dernières années, je trouve que l’on trouve de plus en plus de glaciers digne de ce nom à Paris. Dans le Marais, j’ai noté deux adresses : Une Glace à Paris (que j’ai pu tester) et la pâtisserie de Yann Couvreur (ça sera pour la prochaine fois).

La boutique Une Glace à Paris propose aussi bien des pâtisseries glacées que des boules à emporter. Les créations sont réalisées par deux pâtissiers Emmanuel Ryon et Olivier Ménard, dont le premier n’est rien moins que Meilleur Ouvrier de France et Champion du Monde de Pâtisserie, tandis que le second à travailler pour Pierre Hermé. Pour cette première fois, je me suis contenté d’une boule de glace au chocolat noir – pas d’extravagance, je suis restée sur mon parfum préféré – qui était absolument délicieuse. Ce n’est pas donné (3.80€ la boule, avec un supplément pour le parfum vanille), mais la qualité est au rendez-vous.

Une Glace à Paris

Une Glace à Paris, 15 rue saint Croix de la Bretonnerie 75004 Paris

 

Cet article contient un lien partenaire.