Je n’ai pas encore eu le temps de revenir en détail sur notre fabuleux road-trip dans les Pyrénées en juin dernier ! Je compte bien rattraper mon retard, car j’ai adoré ce voyage où j’ai passé une semaine à s’émerveiller devant des paysages incroyable. Pourtant, le voyage n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices. Une météo exécrable. Pour notre première après-midi, nous aurons le droit à une pluie torentielle. Les paysages sont cachés par un brouillard épais. C’est la déprime, surtout que le mauvais temps est prévu pour continuer ainsi encore deux jours. Nous décidons alors de changer un peu notre programme et de prendre la direction de l’Espagne et du Parc National d’Ordesa et du Mont Perdu, un parc frontalier avec la France. En effet, j’avais entendu dire que la météo était souvent plus favorable au printemps du côté espagnol, et que la plupart du temps les nuages restaient bloqués côté français. Je n’avais pas idée des merveilles de la nature que j’allais découvrir, car je n’avais jamais entendu parler de ce parc national, qui fût pourtant une des plus belles découvertes de notre road-trip. La douceur et la clémence de ce côté-ci des Pyrénées se remarque également à travers l’architecture des maisons, beaucoup plus méditerranéenne que dans la partie française. Si le premier jour nous n’avons pas un temps exceptionnel, le ciel se dégagera et nous pourrons profiter d’une très belle journée le lendemain.

 

 

Randonnée des ermitages à Tella

Sur la route en Aragnouet et Ainsa, nous prenons la bifurcation en direction de Tella pour une première randonnée facile : la randonnée des ermitages. Nous nous garons à proximité de la maison du parc et nous prenons sur place l’itinéraire papier de la randonnée. Il s’agit d’une balade facile d’un peu moins de 3 km et d’une durée d’1h30 environ (ce temps tient compte des pauses photos, des pauses pour admirer le paysage, et l’observation des oiseaux). L’intérêt de cette balade est qu’elle offre de très beaux points de vue sur les Pyrénées Espagnoles, tout en étant très facile. Un bon échauffement en quelque sorte !

 

randonnée des ermitages de Tella

 

Ermitage de Tella - Parc d'Ordesa et du Mont Perdu
Randonnée des ermitages de Tella dans les pyrenées espagnoles

 

randonnée des ermitages de Tella

 

Randonnée dans le Canyon d’Anisclo

Une fois la randonnée des ermitages terminée, nous poursuivons la route en direction du Canyon d’Anisclo. On laisse la voiture au petit parking au niveau de la route qui réalise un boucle au départ et à l’arrivée d’Escalona. Malgré les nuages, le Canyon d’Anisclo est impressionnant, il faut dire qu’il s’agit, avec le Canyon d’Ordesa que nous découvriront le lendemain, des deux plus grands canyons d’Europe. Il est possible de réaliser une longue randonnée sur deux jours en traversant ces deux canyons et en passant la nuit dans un refuge. Pour cette première fois, nous ne ferons qu’une petite randonnée de 3 heures environ. Si l’on ne souhaite pas réaliser la totalité de la traversée, le chemin à suivre est un aller-retour dans le canyon, ainsi, on peut s’arrêter à tout moment pour faire demi-tour.

Vue sur le Canyon d'Anisclo dans les Pyrénées espagnoles

randonnée dans le canyon d'Anisclo
petite cascade de la rivière Rio Bellos

 

 

La ville médiévale d’Ainsa

Ainsa est un point de chute idéal pour rayonner dans la région. Nous y séjournerons deux nuits, la première à l’Hostal Dos Rios (car il pleut) et la seconde dans un terrain de camping dans les environs. Ainsa possède un très charmant centre médiéval construit sur les hauteurs de la ville nouvelle, qui elle est complètement dépourvue de charme. L’architecture en pierre est beaucoup plus chaleureuse que du côté français, avec presque un petit côté méditerranéen. La place principale possède de nombreuses terrasses et est animé le soir. Nous dînerons dans un très bon bar à tapas.

vieille ville d'Ainsa en Espagne

Terrasse de cafés sur la place principale de la vieille ville d'Ainsa
Ville d'Ainsa en Espagne

 

Place principale de la vieille ville d'Ainsa

 

Randonnée dans la Vallée d’Ordesa

Après une matinée passée à se balader dans les ruelles d’Ainsa, et une petite balade du côté des Pozas de San Martin dans le Parc de la Sierra de Guara (un parc qui mériterait à lui seul plusieurs jours de visite), il est temps de mettre le cap vers la Vallée d’Ordesa. Hors juillet-août, il est possible de se garer au niveau du parking de la Pradera à l’entrée du canyon. Sinon, il faut se garer au grand parking de Torla et emprunter des navettes mises à disposition des visiteurs.

Nous n’avons hélas pas beaucoup de temps à consacrer à cette sublime vallée. Il faudra revenir, c’est sûr. En attendant, direction le point d’information touristique avant qu’il ne ferme pour prendre des conseils et un plan pour réaliser une randonnée de 2 heures environ. Le garde forestier nous conseille de rester dans le bas de la vallée et d’aller admirer les cascades d’Estrecho et de la Cueva.

Le paysage est incroyable, il me rappelle un peu les Etats-Unis, en plus verdoyant. J’en prends plein les yeux pendant ces deux petites heures de marche facile au fond de la vallée. Les mots me manquent pour décrire l’émerveillement que j’ai ressenti devant ce paysage aussi grandiose. C’est dans ce genre de lieu que je me rends compte à quel point j’aime la montagne. De l’autre côté de ces hautes montagnes, c’est la France et le Cirque de Gavarnie, que nous découvrions quelques jours plus tard.

le canyon d'Ordesa en Espagne

randonnée dans le canyon d'Ordesa dans les Pyrenees
Vallée d'Ordesa - Pyrénées Espagnoles

 

Canyon d'Ordesa dans les Pyrenées Espagnoles

randonnée des cascades dans la vallée d'Ordesa
cascade dans la vallée d'Ordesa

 

Deux jours, c’est un peu court pour profiter pleinement de ce parc magnifique. Nous hésitions à changer complètement nos plans du voyage et profiter encore et encore de ces paysages de folie. Mais nous avions préparé notre séjour pour découvrir les Hautes Pyrénées, avons envie de découvrir les magnifiques paysages côté français (d’autant plus que nous avons les itinéraires et carte pour la partie française, ce qui n’est pas le cas de la partie espagnole qui fût une improvisation réussie de notre voyage).

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

3 idées de randonnée dans le parc national d'Ordesa et du Mont Perdu en Espagne