Midland Square - Nagoya

Nous ne sommes pas restés bien longtemps à Nagoya, à peine une soirée pour faire étape sur notre trajet entre Tokyo et Takayama. Plutôt que de visiter la ville en journée, nous lui avons préféré Inuyama à 30 minute de là qui possède le plus vieux château du Japon encore debout (mais je vous en parlerais dans un autre billet 🙂 )

Siège de Toyota et ville industrielle de 2.26 millions d’habitants, ce n’est bien sur pas en une seule soirée que nous allons en faire le tour. Nous décidons de consacrer notre soirée à la découverte des environs de la gare, le quartier dans lequel nous passons la nuit afin de limiter les déplacements avec les sac-à-dos. Ce quartier est vraiment impressionnant avec ses nombreux gratte-ciels.

Direction Midland Square, le siège de Toyota, qui avec ses 247 m est la plus haute tour de Nagoya. La tour abrite également un immense centre commercial qui réuni les plus grandes marques de luxe française et des restaurants gastronomiques et panoramiques complètement hors de portée de notre budget (genre 15 000 yen le repas, soit plus de 100 € par personne).

Si nous allons à Midland Square, ce n’est donc ni pour le shopping, ni pour le repas, mais pour la Sky Terrace, une des plus hautes plateformes d’observation du Japon.

la gare de Nagoya

IMGP0580

 

Pour monter en haut de la tour de Midland Square, il faut emprunter un ascenseur en verre ultra rapide. Attention ça décoiffe ! Rien que la montée est à couper le souffle ! Il faut même se déboucher un peu les oreilles tellement l’ascension est rapide ! Si vous avez le vertige, cela peut être assez éprouvant : l’ascenseur étant totalement vitré et situé à l’extérieur de la tour, on voit peut à peu nos pieds quitter le sol pour atteindre le 44° étage.

De là haut, la ville est extraordinaire, presque irréelle. Je n’avais jamais de tel, même à Tokyo, car la capitale japonaise, contrairement à Nagoya, possède de très fort contraste de densité. Ici s’étendent des tours, des routes, des voies ferrées à perte de vue. Les routes et les rails s’emmêlent dans un désordre ordonné. Je crois que la ville est encore plus impressionnant et surréaliste à la nuit tombée. Face à ce panorama, je suis prise de vertige : j’ai l’impression d’avoir quitté le monde réel et me retrouve plongé en plein film de science fiction, avec des airs de la ville futuriste du film le Cinquième Elément !

Informations pratiques :

Tarif : 750 yen

Horaires : 11h à 22h (dernière entrée à 21h30)

Panorama sur Nagoya depuis la sky promenade

Panorama sur Nagoya depuis la sky promenade

Panorama sur Nagoya depuis la sky promenade

Panorama sur Nagoya depuis la sky promenade

Suite à cette visite extraordinaire et que je vous recommande si vous passez par Nagoya, nous avons cherché à nous balader dans un coeur de ville un peu plus animé. Le guide nous conseillait le quartier situé entre les stations de métro Fushimi et Sakae. Contrairement à Tokyo, Nagoya nous a semblé être une ville endormie, un peu dortoir. Après avoir marché assez longtemps – se méfier des échelles, ce qui semble près sur le papier ne l’est pas forcément, surtout quand l’on se perd – nous atteignons enfin la station de métro Fushimi. La ville ne semble hélas pas s’animer plus que cela. Lassés de marcher dans les rues immenses et toujours aussi désertes (cela me rappelait un peu quand j’essayais de visiter Los Angeles à pied), nous avons fini par baisser les bras et rentrer à la gare en métro. Dépités, nous n’avions pas trouvé d’adresse sympa pour manger dans le centre ville, nous avons opté pour un restaurant de nouilles soba froides dans la gare.

Hormis l’incroyable Sky Terrace, Nagoya ne nous laissera pas un souvenir impérissable….mais plutôt l’image d’une ville moderne mais froide. Peut être était-ce à cause du long week-end, mais Nagoya est l’une des seules villes au Japon que j’ai trouvé vide, déserte, et surdimensionnée.