Cette année encore, nous avons voulu nous rendre sur l’île de Porquerolles. S’étant pris trop tard pour réserver un billet dans un bateau en partance des Sablettes (la grande plage de la Seyne sur Mer), nous avons tenté de rejoindre la Tour Fondue, à l’extrémité de la presqu’île de Giens, d’où partent toutes les demi-heures des bateaux pour Porquerolles.

Sauf que la presqu’ile de Giens est définitivement un endroit à éviter en haute saison. Il était à peine 9h45 quand nous nous sommes retrouvés coincés dans le bouchon de Gien. Des panneaux indiquent effectivement que la zone est à éviter en été entre 10h et 18h, mais ce jour là le bouchon était en avance. Après 30 min à avancer au pas, on se dit que de toute façon c’est peine perdu, même si on finira bien par arriver à la Tour Fondue, on ne pourra jamais s’y garer.

A l’aide de mon smartphone, je regarde les horaires des bateaux pour Port Cros, dont le départ à la bonne idée de se trouver avant la presqu’île au niveau de port de Hyères.

Prochain départ à 11h. Plutôt que de rester dans les bouchons, ou pire de revenir sur nos pas sans avoir mi les pieds sur la moindre île, on fait demi-tour pour Hyères Plage.

Vu la configuration de la presqu’île de Giens, je me demande vraiment pourquoi les bateaux réguliers partent tous de l’extrémité de la presque île et non du port de Hyères, beaucoup plus accessible. Ou encore pourquoi la mairie de Hyères, n’a-t-elle pas eu l’idée de limiter fortement l’accès à la Tour Fondue en agrandissant l’offre de parking à l’entrée de la presque île et en proposant des navettes régulières pour la Tour Fondue. De cette expérience, je me suis jurée de ne plus jamais remettre les pieds en haute saison à Giens, et je plains vraiment les habitants qui n’ont pas d’autre choix que de se farcir le bouchon !

Avec un petit coup de change, on trouve de la place sur un des grands parkings gratuits situé non loin du port. A cette heure-ci c’est déjà un peu limite, mais au pire, il reste de la place au niveau du parking payant du port.

Rocher du Rascas - Port-Cros

Port Cros fait partie de l’archipel des îles d’or de Hyères et fait partie du Parc national éponyme. L’île est beaucoup plus sauvage que celles de Porquerolles. Le village du port est minimal : quelques hôtels, quelques restaurants, l’office du tourisme pour récupérer une carte et c’es tout.

Le port de Port-Cros

Comme il y a beaucoup moins de navettes que pour Porquerolles, il y a également beaucoup moins de visiteurs. La plupart d’entre eux reste dans la zone entre le village et la plage de la Palud à 30 minutes à pied. Le sentier des fleurs est le plus beau chemin pour rejoindre la plage, mais est plus étroit et plus caillouteux que le sentier principal. Même si vous souhaitez venir sur Port-Cros pour rester sur la plage du Palud, je vous conseille de ne pas venir avec des tongs mais avec des baskets, car les sentiers sont quand même un peu escarpés.

La côte - Port Cros

sentier de randonnée - Port Cros
La côte - Port Cros

Admirer le paysage - Port Cros Herbiers de Posidonie - Port Cros

La plage de la Palud est une belle plage de sable, qui propose un sentier de randonnée sous marin : équipé de palmes, masque et tuba, on nage entre des bouées sous lesquels sont immergées des panneaux explicatifs décrivant la flore et la faune sous marine que l’on peut observer à Port Cros. Le concept est assez sympa et original. Par contre, du fait de la grande fréquentation de la plage, il ne s’agit pas de mon coin préféré pour nager !

Dès que l’on dépasse la plage de la Palud, on ne croise quasiment plus personne. Pourtant l’île possède d’autres criques et plages très agréables, et beaucoup plus calme.

côte de l'île de Port Cros Côte de l'île de Port Cros

Ma préférence va à la Calanque du Nertassier au sud de l’île, beaucoup moins de bateaux que dans les calanques du nord de l’île, et des fonds sous marins magnifiques ! Rien qu’avec un masque et un tuba on en prend plein les yeux.

Calanque du Nertassier - Port Cros

Il est également agréable de randonner dans la forêt de chêne vert du centre de l’île de Port Cros. Protégée par son statut de parc national, la forêt est bien conservée (contrairement à grand nombre de forêts dans le Var qui a été abîmé un jour ou l’autre par des incendies).

La Sardinière - Port Cros

Forêt de Port Cros

Forêt de l'île de Port Cros
A noter : afin de préserver la nature et la beauté de Port Cros, il est totalement interdit de fumer dans la totalité de l’île hormis le village.