Italie Vénétie

Visiter Venise en 3 jours

Début mars, nous avons passé un grand week end à Venise. 3 jours, c’est assez peu pour découvrir cette ville et sa lagune riche en histoire, et à l’incroyable patrimoine classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Contrairement à mon habitude, je n’ai pas organisé le voyage en détail : je me suis limitée à l’achat des billets de trains A/R et à la réservation de l’hôtel. Même si c’était ma première fois à Venise, j’avais déjà pas mal d’images en tête et une bonne idée des choses que je voulais absolument voir : Burano, la place Saint Marc, le Palais des Doges, le pont du Rialto…

Sachant que c’est une ville extrêmement riche, je me suis dis que ça ne valait pas le coup de se poser trop de questions à l’avance. Voyageant hors saison, j’avais l’avantage de ne pas avoir besoin de réserver des entrées pour les visites, ce qui permet plus de flexibilité. Ainsi, nous avons pu nous organiser en fonction de la météo, en consacrant la journée pluvieuse de notre séjour à les visites de musées.

Bon si je m’étais renseigné un minimum, j’aurais découvert avant qu’il y avait des offres très intéressantes (notamment pour le vaporetto) pour les jeunes jusqu’à 29 ans… Et qu’il faut mieux prolonger son week-end par le vendredi que par le lundi, jour de fermeture de la plupart musées !

La place Saint Marc et le Palais des Doges - Venise

Jour 1 : premier aperçu Venise et de sa Lagune avec les îles de Burano et Murano

Arrivée vers 10h à la gare Santa Lucia de Venise avec le train Thello après une longue nuit de voyage. Après avoir déposé nos valises à l’hôtel, nous filons vers le quai Fondamente Nuove pour embarquer à bord du vaporetto pour l’île de Burano. Le chemin qui nous y emmène nous donne un premier aperçu de la ville. Se perdre dans les ruelles, le long des canaux, est la meilleure façon de découvrir la ville !

rio dei tolentini Venise
dans le quartier de Santa Croce à Venise
dans le quartier de Santa Croce à Venise

Autour du Grand Canal

En particulier, nous faisons un petit détour par le marché du Rialto, situé non loin du pont éponyme, réputé notamment pour son marché aux poissons. S’il y a également des touristes, c’est l’endroit où les vénitiens s’approvisionnent en poissons. C’est donc un des rares lieux authentiques de la ville…

Marché de poisson du Rialto à Venise
marché au poisson du Rialto - Venise

Ce qui m’a surprise à Venise, c’est qu’il n’y a quasiment aucun pont pour traverser le Grand Canal : 2 ponts près de la gare, le pont du Rialto et celui de l’Académie, ce qui oblige de nombreux détours (chouette une occasion de plus de se perdre dans la ville !). Il est possible de traverser le canal avec les traghettos, qui sont des gondoles dédiées à la traversée là où il n’y a pas de pont. Bien moins chères que les gondoles « classiques » que je considère comme une arnaque pour touristes (80€ les 30 min faut pas abuser quand même…), cela ne reste pas donné ,car il y a un prix spécial pour les touristes (2€ par personne pour la traversée qui est vraiment très rapide : 1 à 2 min) et un prix (bien moins élevé) pour les vénitiens… Petit coup de gueule au passage, cela m’énerve un peu cette différence de prix, à Venise, la tendance actuelle est de prendre les touristes pour des porte-monnaies sur pattes, et à la fin c’est un peu fatiguant. A quand la Tour Eiffel gratuite pour les parisiens?? bref je m’éloigne du sujet…

pont du rialto venise
Bon plan : si vous souhaitez malgré tout faire de la gondole sans y laisser un rein, une solution peut être de réserver un billet groupé. A partir de 30€/personnes le tour de 30 minutes sur des gondoles avec 5 autres passagers maximum.

le grand Canal de Venise
un vaporetto sur le grand canal de Venise

Les îles de Burano et Murano

Après avoir traversés une bonne partie de la ville à pied, nous arrivons enfin à l’embarquement de Fondamente Nove, d’où partent les vaporettos pour Burano. Nous consacrons la fin de la journée à la visite des îles de Burano et de Murano. Dommage que nous n’avions plus assez de temps pour voir l’île de Torcello en face de Burano qui apparemment est très agréable à visiter !

Maisons colorées de Burano
ile de Murano - Venise

 

Jour 2 : autour de la place Saint Marc

Notre deuxième journée est consacrée à la découverte de la place Saint Marc et de ses environs. Nous commençons par prendre la hauteur en montant au sommet du campanile de l’église San Giorgio Maggiore située sur l’île en face du palais des doges. De la haut, nous profitons d’une vue imprenable sur la lagune et d’une vue exceptionnelle sur la place Saint Marc ! Les avantages de ce campanile par rapport à celui de la place Saint Marc est qu’il est moins fréquenté, moins cher, et surtout qu’il possède un ascenseur (ce que j’ai vraiment apprécié car je souffrais d’une tendinite au genou à cette période et que je n’aurais jamais pu monter en haut autrement !!)

place saint marc à Venise
Panorama sur Venise depuis le campanile de l'église San Giorgio

Le Palais des doges de Venise

Nous retournons ensuite sur la place Saint Marc pour visiter le somptueux Palais des Doges. L’intérieur est au moins aussi incroyable que l’extérieur avec ses salles magnifiques, dorées à l’or et avec des fresques du Tintoret.

Palais des doges de Venise

cour intérieur du palais des doges
Intérieur du Palais des Doges de Venise

Bon plan : réservez vos billets coupe-files pour le Palais des Doges 

 

La Basilique Saint Marc

Une fois la visite du Palais des Doges terminés, nous poursuivons avec la magnifique Basilique Saint-Marc et ses mosaïques sur fond d’or extraordinaire. On en prend plein les yeux !

détails d'une mosaique de la basilique saint marc à Venise

entrée de la basilique Saint Marc à Venise
intérieur de la basilique saint marc

Bon plan : réservez vos billets coupe-files pour une visite guidée le Palais des Doges et de la basilique Saint-Marc ou de la Basilique Saint Marc uniquement

 

La Fondation Peggy Guggenheim

Pour finir la journée (mon genou est alors dans un sale état…) nous hésitons entre le musée de l’Académie et celui de la Fondation Peggy Gugenheim. J’ai envie de voir les deux mais il me faudra revenir, car ce n’était pas possible au niveau du timing. Comme nous avions déjà vu beaucoup de peintures classiques dans les monuments, nous choisissons la Fondation Peggy Guggenheim qui dispose d’une très intéressante collection d’art moderne. Le musée n’est pas immense et c’est très bien comme cela ! C’est un lieu très agréable, notamment car la moitié du musée est un jardin dans lequel sont disposés un grand nombre d’œuvres d’art.

fondation peggy guggenheim à Venise

Jour 3 : de Santa Croce au Ghetto de Venise

Pour notre dernier jour, la météo n’est hélas pas au rendez-vous. Cela tombe mal car le lundi, le peu de musée ouverts ferment à 14h.

Nous consacrons la matinée à la visite de la Scuoala di Grande de San Rocco, entièrement décorée par des fresques du Tintoret. Ce monument assez spectaculaire (dont il est hélas interdit de photographier l’intérieur) a été construit durant au XVIème siècle dans l’espoir de lutter contre l’épidémie de peste… L’oeuvre du Tintoret présentée ici est au moins aussi monumentale que l’est celle de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine à Rome. Bref, un lieu à ne pas louper !

Scuoala di Grande de San Rocco - Venise

Nous continuons les visites par celle du musée de la Ca d’Oro, de l’autre côté du grand canal. L’un des plus beaux palais de Venise abrite aujourd’hui la collection d’art du baron Giorgio Franchetti. Le musée est vraiment agréable : pas trop grand, de l’espace entre les œuvres, des sièges pour s’asseoir (de plus en plus rare dans les musées !) – et surtout une collection variée qui retrace l’histoire de l’art de l’Antiquité jusqu’au XVIIème siècle.

musée de Ca d'Oro

L’après midi, après la fermeture des musées, nous essayons de nous balader un peu dans le ghetto, le quartier juif historique de Venise, malgré la pluie battante et un vent assez fort.

campo del ghetto de venise

La visite n’est pas agréable. Le parapluie acheté le matin auprès d’un vendeur de rue ne tarde pas à me lâcher. De plus, nous n’avions pas prévu des vêtements et chaussures adaptés à la météo.

Trempés nous nous replions vers l’église I Frari une des dernières visites abritées qu’il nous est possible de faire car ouverte le lundi après-midi. Comme nous avons beaucoup de temps avant notre retour à la gare, nous prenons l’audioguide et essayons de faire durer cette visite le plus longtemps possible !

face de l'église I Frari de Venise
intérieur de l'église I Frari de Venise

Après 3 jours bien remplis, il est temps de regagner la gare pour reprendre le train de nuit vers Paris, avec un voyage assez mouvementé et interminable…

Je garderais de très beaux souvenirs de ce premier séjour à Venise. Une ville avec un patrimoine richissime, comme souvent en Italie.  J’espère que j’y retournerais un jour au moins pour voir le musée de l’Académie que nous n’avons pas eu le temps de visiter. Cependant, je pense que ce n’est pas la ville d’Italie que j’ai préféré… J‘ai trouvé que le coût de la vie y était extrêmement élevé, notamment le coût du vaporetto. (Pour réduire la facture, nous avons optimisé nos trajets, et nous nous sommes limités à un ticket pour 24 h et réalisé toutes les visites nécessitant ce moyen de transport sur cet intervalle de temps.)

Malgré le fait que l’on voyageait complètement hors saison, il y avait déjà pas mal de monde. Je n’ose pas imaginer ce que c’est en pleine saison, surtout depuis la mode (insupportable!) des perches à selfie, qui sévit particulièrement à Venise !

 Visiter Venise en 3 jours : proposition d'itinéraire pour découvrir les incontournables : le palais des Doges, la basilique Saint Marc, les îles de Burano et Murano...

You Might Also Like

10 Commentaires

  • Répondre
    Sabrina - Voyages et Cie
    8 juin 2015 at 13:09

    La vue est superbe du haut du campanile. On ne l’avait pas fait car on avait un budget serré. J’ai trouvé dommage que Venise soit trop connotée « tourisme » et comme toi ce n’est pas la ville que j’ai préféré en Italie mais je suis quand même contente d’y être allée.

    • Répondre
      Voyager en photos
      8 juin 2015 at 21:42

      Je trouve dommage de devoir se restreindre au niveau des visites lors d’un voyage à cause du budget. Vu que l’on dépense déjà beaucoup pour venir, on a envie d’en profiter pour tout voir. Mais hélas à Venise c’est hélas devenu une nécessité car tout coûte une fortune… Et cela ne va pas aller en s’arrangeant car j’ai entendu dire que même l’accès à la Place Saint Marc allait devenir payant…

  • Répondre
    Valérie@EnvieVoyages
    8 juin 2015 at 16:07

    Je pensais effectué un séjour de 3 jours à Venise, grâce à toi, je vais prolonger d’une bonne journée et visiter Torcello.
    Je hais les perches à selfie… Quelle mode triste.

    • Répondre
      Voyager en photos
      8 juin 2015 at 21:43

      3 jours c’est en effet bien court pour découvrir Venise. Par exemple, nous n’avons pas visité toute la partie à l’est de la place Saint Marc, qui avait l’air aussi très intéressante (j’aurais bien aimé me balader dans le quartier du Castello notamment)

  • Répondre
    LadyMilonguera
    8 juin 2015 at 18:03

    Je n’y ai passé qu’une journée mais j’éprouve l’envie d’y retourner et d’approfondir mes connaissances sur cette ville…

  • Répondre
    Marie-Charlotte
    8 juin 2015 at 22:10

    Je ne me lasse pas de regarder des photos de Venise…je dois vraiment y aller !!! Mais apparemment, il faut d’abord économiser pendant loooongtemps … Tes photos sont superbes 🙂 Bise

    • Répondre
      Voyager en photos
      8 juin 2015 at 22:20

      Heureusement il y a quand même possibilité de réduire les coûts (notamment en voyageant avec le train de nuit Thello en s’y prenant à l’avance) et il y a heureusement la possibilité de trouver des hostels pas trop chers ! Après mieux vaut ne pas avoir envie de faire de la gondole 🙂 et éviter les périodes les plus touristiques (le carnaval, la biennale, les week-end prolongés, mostra, l’été…)

  • Répondre
    Letizia
    9 juin 2015 at 14:35

    Venise est une ville très chère quand tu es une touriste et je trouve ça très triste. On profite de toi pour tout ou rien. Il y a quelques petits trucs et astuces qu’il faut savoir (j’ai vu que tu avais découvert la gondole au rabais) et je peux ajouter qu’il faut commander et payer en restant debout et s’asseoir ensuite (tu économiseras aussi quelques euros), pour choisir un restaurant, il faut éviter les pièges à touristes et plutôt suivre les vénitiens (ils marchent vite et souvent sont posés et lisent le journal à une terrasse).
    Je vais à Venise depuis mon plus jeune parce que ma famille habite à côté et je suis en train de préparer un guide pour visiter Venise 100% gratuit. Il y a plein de choses à voir sans forcément vider son portemonnaie. Pour les musées, il faut choisir ou profiter de la Biennale et aller visiter les expos gratuites.

    • Répondre
      Voyager en photos
      11 juin 2015 at 22:22

      Super idée le guide Venise 100% gratuit ! Je suis d’accord avec toi, je trouve ca dommage que tout soit si cher, car je n’aime pas limiter mon budget visite et musée !

    • Répondre
      Sylvie Lajoie
      14 novembre 2016 at 15:38

      Bonjour, est-ce que vous avez votre guide car nous prévoyons faire un séjour en Italie et nous nous poserons de Québec à Venise à l’aéroport Marco Pollo en juillet 2017. Nous effectuons nos recherches afin de profiter pleinement de notre voyage!

    Laisser un commentaire