Début mars, nous avons passé un grand week end à Venise. 3 jours, c’est assez peu pour découvrir cette ville et sa lagune riche en histoire, et à l’incroyable patrimoine classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Contrairement à mon habitude, je n’avais pas organisé le voyage en détail : je me suis limitée à l’achat des billets de trains A/R et à la réservation de l’hôtel. Même si c’était ma première fois à Venise, j’avais déjà pas mal d’images en tête et une bonne idée des choses que je voulais absolument voir : l’île de Burano, la place Saint Marc, le Palais des Doges, le pont du Rialto…

Sachant que Venise est une ville extrêmement riche, je me suis dis que ça ne valait pas le coup de se poser trop de questions à l’avance. Voyageant hors saison, j’avais l’avantage de ne pas avoir besoin de réserver des entrées pour les visites, ce qui permet plus de flexibilité. Ainsi, nous avons pu nous organiser en fonction de la météo, en consacrant la journée pluvieuse de notre séjour à les visites de musées.

Bon si je m’étais renseigné un minimum, j’aurais découvert avant qu’il y avait des offres très intéressantes (notamment pour le vaporetto) pour les jeunes jusqu’à 29 ans… Et qu’il faut mieux prolonger son week-end par le vendredi que par le lundi, jour de fermeture de la plupart musées !

 Dans cet article, je vous propose de découvrir que faire et que voir à Venise en 3 jours, et découvrir les incontournables de la Sérénissime.

Jour 1 : premier aperçu de Venise et sa Lagune avec les îles de Burano et Murano

Nous arrivons vers 10h à la gare Santa Lucia de Venise avec le train Thello après une longue nuit de voyage. Après avoir déposé nos valises à l’hôtel, nous nous dirigeons tant bien que mal vers le quai Fondamente Nuove pour embarquer à bord du vaporetto pour l’île de Burano. Le chemin qui nous y emmène nous donne un premier aperçu de la ville. Se perdre dans les ruelles, le long des canaux, est la meilleure façon de découvrir Venise. 

le grand canal au niveau du pont de l'Academie à Venise

Le Grand Canal et le Pont du Rialto

Nous faisons un petit détour par le marché du Rialto, situé non loin du pont éponyme, réputé notamment pour son marché aux poissons. S’il y a également des touristes, c’est l’endroit où les vénitiens s’approvisionnent en poissons. C’est donc un des rares lieux authentiques de Venise, qui semble résister face au tourisme de masse.

marché au poisson du Rialto Venise
marché au poisson du Rialto

Ce qui m’a surprise à Venise, c’est qu’il y a très peu de ponts pour traverser le Grand Canal. On trouve deux ponts près de la gare de Venise Santa Lucia, le pont du Rialto et celui de l’Académie, ce qui oblige de nombreux détours (une chouette occasion de plus pour se perdre dans la ville !). Il est possible de traverser le canal avec les traghettos, qui sont des gondoles dédiées à la traversée là où il n’y a pas de pont. Bien moins chères que les gondoles “classiques” (80€ les 30 min en 2015 !), cela ne reste pas donné, car il y a un prix spécial pour les touristes (2€ par personne en 2015 pour la traversée qui est vraiment très rapide : 1 à 2 min) et un prix (bien moins élevé) pour les vénitiens… 

Bon plan : si vous souhaitez malgré tout faire de la gondole sans y laisser un rein, une solution peut être de réserver un billet groupé. A partir de 30€/personnes le tour de 30 minutes sur des gondole avec 5 autres passagers maximum.

pont du rialto venise
le grand canal de Venise au niveau du pont du Rialto
Bateau sur le grand canal de Venise
les canaux de Venise
se perdre entre les canaux de Venise
Traversée en gondole du Grand Canal

Les îles de Burano et Murano

Après avoir traversés une bonne partie Venise à pied, nous arrivons enfin par trouver l’embarcadère de Fondamente Nove, d’où partent les vaporettos pour Burano. Nous consacrons la fin de la journée à la visite des îles de Burano et de Murano. Il nous manque un peut de temps pour nous rendre sur l’île de Torcello, qui se trouve juste en face de Burano. C’est un peu dommage, car apparemment il s’agit d’une île bien agréable à visiter !

Jour 2 : autour de la place Saint Marc

Notre deuxième journée est consacrée à la découverte de la place Saint Marc, très certainement le cœur touristique de Venise. C’est autour de cette place que s’élève les bâtiments les plus emblématiques de la ville : la Basilique Saint Marc, le Campanile de Saint-Parc, le Palais des Doges ainsi que le célèbre (et prohibitif) Café Florian. C’est autour de cette place que nous passerons une grande partie de notre deuxième journée à Venise !

Place Saint-Marc à Venise

Le Campanile de l’Eglise San Giorgio Maggiore

Mais nous profitons tout d’abord de notre ticket de vaporetto encore valable pour rejoindre l’Eglise de San Giorgio Maggiore situé sur l’île juste en face du Palais des Doges. Nous montons en haut de son campanile dont la vue est réputée pour être l’une des plus belles de Venise. Et en effet, nous ne sommes pas déçus. De la haut, nous profitons d’une vue imprenable sur la lagune et d’une vue exceptionnelle sur la place Saint Marc ! Les avantages de ce campanile par rapport à celui de la place Saint Marc est qu’il est moins fréquenté, moins cher, et surtout qu’il possède un ascenseur (ce que j’ai vraiment apprécié car je souffrais d’une tendinite au genou à cette période et que je n’aurais jamais pu monter en haut autrement !!). 

Eglise San Giorgio à Venise
Panorama depuis le campanile de l'église San Giorgio de Venise
Panorama sur Venise

Visite du Palais des Doges de Venise

Nous retournons ensuite sur la place Saint-Marc pour visiter le somptueux Palais des Doges. L’intérieur est au moins aussi incroyable que l’extérieur avec ses salles magnifiques, dorées à l’or et avec des fresques du Tintoret. C’est une visite exceptionnelle à ne pas louper lors d’un week-end à Venise. Tout n’est que splendeur et on ne sait plus ou donner de la tête entre les fresques, les stucs et les dorures ! Le clou de la visite est certainement la fresque du Paradis peinte par Tintoret qui orne l’une des façades de la Salle du Grand Conseil du Palais Ducal.

 La visite du Palais des Doges n’est pas que splendeurs puisque la visite inclut également celle des prisons. Pour y accéder, on emprunte le Pont des Soupirs. Un des plus célèbres prisonniers de Venise fût Casanova, emprisonné pour outrage aux bonnes moeurs. Ce prisonnier fût également le seul qui réussi à s’enfuir de la prison.

Palais des doges de Venise

Pont des Soupirs - Venise

La Basilique Saint-Marc

Une fois la visite du Palais des Doges terminés, nous poursuivons avec la magnifique Basilique Saint-Marc. Je suis éblouie par la beauté du monument. Je n’en avais jamais vu de photos avant mon voyage alors je ne savais pas à quoi m’attendre. Cette basilique diffère grandement des cathédrales que l’on peut admirer en France puisqu’elle est d’une forte influence byzantine. Il s’agit d’une majeuteuses et immense église à coupole dont la construction remonte au Xème siècle. L’intérieur est entièrement décoré de mosaïques sur fond d’or. C’est une vraie splendeur.

détails d'une mosaique de la basilique saint marc à Venise

 

Mosaique byzantines dans la coupole de la Basilique Saint Marc

La Collection Peggy Guggenheim

Pour finir la journée (mon genou est alors dans un sale état…) nous hésitons entre le Musée de l’Académie et celui de la Collection Peggy Guggenheim. J’ai envie de voir les deux mais il me faudra revenir, car ce n’était pas possible au niveau du timing.

Comme nous avions déjà vu beaucoup de peintures classiques dans nos visites de la journée, nous optons pour la visite de Collection Peggy Guggenheim qui dispose d’une très intéressante collection d’Art moderne. Le musée n’est pas immense et c’est très bien comme cela ! C’est un lieu très agréable, notamment car la moitié du musée est un jardin dans lequel sont disposés un grand nombre d’œuvres d’art.

fondation peggy guggenheim à Venise

 Pour en savoir plus, retrouvez mon article de blog dédié à la visite de la Collection Peggy Guggenheim

Jour 3 : de Santa Croce au Ghetto de Venise

Pour notre dernier jour, le soleil n’est hélas pas au rendez-vous. Cela tombe mal car le lundi, le peu de musées ouverts ferment à 14h.

La Scuoala di Grande de san Rocco

Nous consacrons la matinée à la visite de la Scuoala di Grande de San Rocco, entièrement décorée par des fresques du Tintoret. Ce monument véritablement spectaculaire (dont il est hélas interdit de photographier l’intérieur) a été construit durant au XVIème siècle dans l’espoir de lutter contre l’épidémie de peste… L’œuvre du Tintoret présentée ici est au moins aussi monumentale que l’est celle de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine à Rome. Bref, un lieu à ne pas louper !

Scuoala di Grande de San Rocco - Venise

 

Le Musée de la Ca d’Oro

Nous continuons les visites par celle du musée de la Ca d’Oro, de l’autre côté du grand canal. L’un des plus beaux palais de Venise abrite aujourd’hui la collection d’art du baron Giorgio Franchetti. Le musée est vraiment agréable : pas trop grand, de l’espace entre les œuvres, des sièges pour s’asseoir (de plus en plus rare dans les musées !) – et surtout une collection variée qui retrace l’Histoire de l’Art de l’Antiquité jusqu’au XVIIème siècle.

musée de Ca d'Oro

 

Du Ghetto Juif de Venise à l’Eglise I Frari

L’après midi, après la fermeture des musées, nous essayons de nous balader un peu dans le ghetto, le quartier juif historique de Venise, malgré la pluie battante et un vent assez fort.

campo del ghetto de venise

 

La visite n’est pas agréable. Le parapluie acheté le matin auprès d’un vendeur de rue ne tarde pas à me lâcher. De plus, nous n’avions pas prévu des vêtements et chaussures adaptés à cette météo. Trempés nous nous replions vers l’église I Frari une des dernières visites abritées qu’il nous est possible de faire car ouverte le lundi après-midi. Comme nous avons beaucoup de temps avant notre retour à la gare, nous prenons l’audioguide et essayons de faire durer cette visite le plus longtemps possible !

Le guide pratique pour visiter Venise

Où dormir à Venise ?

Pour ce séjour romantique, nous nous sommes fait plaisir en nous offrant deux nuits au Palazzo Odoni, un bel hôtel 3 étoiles plutôt bien placé dans le centre historique de Venise et non loin de la gare.

La chambre était très confortable et surtout le buffet du petit-déjeuner était incroyable et très copieux ! En voyageant hors saisons nous avons pu bénéficier d’une offre d’un très bon rapport qualité-prix (en 2015 nous avions payé la chambre un peu plus de 100€ la nuit).

chambre hotel Palazzo Odoni à venise

Comment venir à Venise ?

Venir à Venise en Train

Nous étions venu à Venise avec les trains Thello. C’est une solution vraiment pratique si vous êtes de la région parisienne ou de Dijon puisque vous voyagez en train de nuit et vous vous arrivez directement dans le centre de Venise !

Cette option n’est malheureusement pas possible en ce moment puisque Thello a arreté ces trains pour Venise à cause du Covid.

Si vous êtes déjà en Italie, vous pouvez rejoindre Venise en train avec la Trenitalia. La gare du Centre ville est la Gare de Santa Lucia. Le réseau de train italien est assez dense dans le Nord du pays, les trains sont fréquents et les trajets sont bons marchés.

Venir à Venise en avion

La seconde solution est de venir à Venise en avion. Venise possède un aéroport international. Une fois arrivé à l’aéroport, vous pouvez rejoindre le centre historique de Venise soit en prenant le bus, soit en prenant la navette bateau  Alilaguna (15€ par trajet). Plusieurs lignes de bateau desservent l’aéroport, à vous de choisir celle qui est la plus pratique pour rejoindre votre hôtel.

Vous pouvez également réserver un transfert en bateau taxi (à partir de 26€ par personne sur Civitatis), qui vous déposera directement à votre hôtel.

Comment se déplacer dans Venise ?

Pour se déplacer dans Venise, le mieux est de se déplacer à pied. Cela permet de découvrir la ville dans ses moindres recoins. Un petit conseil, n’hésitez pas à vous perdre et à ne pas suivre les panneaux indiquant la direction de la Place Saint Marc car vous ne verrez que les plus les plus touristiques, bondées et bordées de magasins de souvenirs. Lachez-prise, et perdez-vous ! C’est là que vous découvrirez la plus belle facette de la Sérénissime !

 Lorsque vous ne pouvez pas vous déplacer à pied, pour rejoindre une île par exemple, il faut emrpunter le Vaporetto. Le Vaporetto vous permet aussi de découvrir le Grand Canal car il est impossible de le longer à pied.

Attention toutefois, le prix du Vaporetto est assez cher. Les pass de transport sont rapidement amortis (20€ par jour, 30€ pour deux jours). De notre côté, nous avons pris un billet de 24h, ce qui nous a permis de nous déplacer un après-midi et une matinée. Nous avons fait en sorte de faire toutes les visites qui nécessitaient d’emprunter le vaporetto sur ces crénaux pour économiser.

un vaporetto sur le grand canal à Venise

Après 3 jours bien remplis, il est temps de regagner la gare pour reprendre le train de nuit vers Paris, avec un voyage assez mouvementé et interminable…avec un gros retard de train à la clé

Je garderais de très beaux souvenirs de ce premier séjour à Venise. Une ville avec un patrimoine richissime, comme souvent en Italie.  J’espère que j’y retournerais un jour au moins pour voir le Musée de l’Académie que nous n’avons pas eu le temps de visiter. Cependant, je ne pense pas que Venise, malgré ces splendeurs, soit la ville d’Italie que j’ai préféré visiter. J’ai trouvé que le coût de la vie y était extrêmement élevé, notamment le coût du vaporetto (je ne vous parle même pas des gondoles !). Les restaurants sont également plus chers que dans le reste de l’Italie.

Malgré le fait que l’on voyageait complètement hors saison, j’ai trouvé qu’il y avait quand même pas mal de touristes. Ce que j’ai trouvé bizarre également à Venise, c’est cette ambiance ultra touristique au point que l’on se demande s’il reste beaucoup d’habitants… C’est dommage, car elle perd de son authenticité pour devenir une ville musée. Et vu le monde qu’il y avait début mars, je n’ose pas imaginer ce que c’est en pleine saison !

 

 Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest ! 

Visiter Venise en 3 jours : proposition d'itinéraire pour découvrir les incontournables : le palais des Doges, la basilique Saint Marc, les îles de Burano et Murano...
Que faire et que visiter Venise en 3 jours : découvrir les incontournables : place saint Marc, basilique, Palais des Doges ainsi que les îles de Burano et Murano
Que faire et que visiter Venise en 3 jours : découvrir les incontournables : place saint Marc, basilique, Palais des Doges ainsi que les îles de Burano et Murano