canal de Murano

Au retour de Burano, nus avons choisi de nous arrêter dans l’île de Murano, avant de rentrer sur Venise. Murano, mondialement célèbre pour sa verrerie colorée, ne possède néanmoins pas le charme de sa voisine. Ici, pas de jolies maisons colorées, mais un alignement de boutiques de verrerie, vendant plus ou moins toute la même chose, souvent du kitsch à des prix très élevés…. Vu la quantité proposée et la similitude de l’offre des magasins, on peut se demander si tout est encore fabriqué sur place… L’artisanat a laissé place à l’industrie !

Seules quelques boutiques tirent leur épingles du jeu en proposant des verreries originales, et forcément les prix s’envolent…

Bonne adresse : la verrerie moderne ElleElle, 52 Fondamenta Manin, qui propose une verrerie colorée aux lignes modernes et épurées dessinée par Nason Moretti. J’aurais aimé tout acheter… mais la banquière n’aurait pas été d’accord. Si comme partout à Murano, la verrerie est chère, celle-ci, plus belle que les autres à mon goût est dans les prix et propose des tarifs presque “abordables” – (notion toute relative à Murano puisqu’ à partir de 30 € le verre, il faut quand même faire attention lorsque l’on fait sa vaisselle !)

IMGP9922
IMGP9903
IMGP9923

 

Honnêtement, après un tour à Burano, j’ai été déçue par Murano. Si en fin de journée, il reste agréable de se balader le long des canaux, je ne conseillerais pas la visite de cette île, d’autant plus pour un court séjour ou si l’on n’est pas intéressé par l’achat de verrerie.

Nous avons marché jusqu’à la basilique médiévale romane de SS Maria e Donato. Ce monument vaut quand même le coup d’oeil.


basilique médiévale romane de SS Maria e Donato de Murano

canaux murano

murano

la cristellerie de Murano

Attention, pour rejoindre Venise après un arrêt à Murano : faire attention au sens des vaporettos sinon vous ferez tout le tour de Murano !

>> Retrouvez ICI le programme complet de mes 3 jours à Venise