Au retour de Burano, nus avons choisi de nous arrêter dans l‘île de Murano, avant de rentrer sur Venise. Murano, mondialement célèbre pour sa verrerie colorée, ne possède néanmoins pas le charme de sa voisine. Ici, pas de jolies maisons colorées, mais un alignement de boutiques de verrerie, vendant plus ou moins toute la même chose, souvent du kitsch à des prix très élevés…. Vu la quantité proposée et la similitude de l’offre des magasins, on peut se demander si tout est encore fabriqué sur place… L’artisanat semble avoir laissé place à l’industrie !

Seules quelques boutiques tirent leur épingles du jeu en proposant des verreries originales, et forcément les prix s’envolent…

 

IMGP9922
IMGP9903
IMGP9923

 

Honnêtement, après un tour à Burano, j’ai été un peu déçue par Murano. Si en fin de journée, il reste agréable de se balader le long des canaux, je ne conseillerais pas la visite de cette île, d’autant plus pour un court séjour ou si l’on n’est pas intéressé par l’achat de verrerie.

Nous avons marché jusqu’à la basilique médiévale romane de SS Maria e Donato. Ce monument vaut quand même le coup d’œil.


basilique médiévale romane de SS Maria e Donato de Murano

canaux murano

murano

la cristellerie de Murano

 

Où acheter de la verrerie de Murano ?

Nous avons beaucoup aimé la boutique de la verrerie moderne ElleElle, situé au 52 Fondamenta Manin. Cette boutique propose des choses assez différentes de la plupart des boutiques de Murano avec une belle collection de verres colorées aux lignes modernes et épurées dessinées par Nason Moretti. J’aurais aimé tout acheter… mais ma banquière n’aurait pas été d’accord. Si comme partout à Murano, la verrerie est chère, celle-ci, plus belle que les autres à mon goût est dans les prix et propose des tarifs presque “abordables” – (notion toute relative à Murano puisqu’ à partir de 30 € le verre, il faut quand même faire attention lorsque l’on fait sa vaisselle !)

 

Bon plan : la carte transport de Venise

Les trajets en vaporetto à Venise reviennent vite assez chers (7€ pour une heure de navigation). Je vous invite plutôt à prendre une carte de transport 1 jour (ou plus) offrant un accès illimité au réseau des vaporettos. De notre côté, nous avons choisi la carte 24h à 20€ et nous avons réalisé toutes les visites qui nécessitaient le vaporetto sur ce créneau de 24h (que nous avons étalé entre un après-midi dans les îles de la lagune et une matinée à Venise).

Attention, pour rejoindre Venise après un arrêt à Murano : faire attention au sens des vaporettos sinon vous ferez tout le tour de Murano !

 

 

A lire aussi

 

 

Si vous avez aimé cet article, épinglez le sur Pinterest !

Visiter Murano, l'ile des verriers, dans la lagune de Venise

 

Cet article contient des liens affiliés, néanmoins en passant par ceux-ci, vous ne payez pas plus cher et je touche une petite commission qui m’aide à poursuivre le blog.