Depuis qu’il avait ré-ouvert fin avril, je mourrai d’envie de revoir le Zoo de Vincennes, rebaptisé désormais Parc Zoologique de Paris. Si je ne suis pas une grande adepte des zoos (je n’en visite quasiment jamais… je n’ai jamais mis les pieds à Beauval, LA référence en matière de zoo…qui n’est pas SI loin de chez moi !) je voulais revoir ce parc fermé depuis longtemps et qui avait bercé mon enfance. Dans mes souvenirs lointains, il ne me restait que des images floues de ce zoo vieillissant dont notamment son célèbre rocher.

Rocher du zoo de Vincennes

Bref, fin août, je profite de LA journée ensoleillée du mois pour réaliser un voyage autour du monde qui me fera traverser 5 zones géographiques : la Patagonie, le Sahel-Soudan, l’Europe, l’Amazonie et Madagascar.

plan du zoo de Paris

Si j’ai mis du temps à me décider de visiter ce zoo, c’est que je voulais attendre que tous les animaux soit arrivés (et qu’il fasse beau 🙂 ). Le zoo est suffisamment cher comme cela (c’est l’une des principales critiques que l’on a pu entendre), alors autant ne pas y aller pour rien !

 

Mon avis sur le zoo

Ce que j’ai aimé (même si cela peut être un inconvénient pour le visiteur) :

la balade est vraiment très agréable. Les allées sont larges : bien qu’il y ait beaucoup de monde on ne se bouscule pas trop !

Zoo de Paris

 

les enclos sont vastes et bien aménagés. Je me dis que les animaux doivent s’y sentir assez bien. On sent qu’il y a vraiment eu un gros effort mené de ce côté là… J’ai bien aimé également le fait que des animaux qui pouvait s’entendre soit mis dans le même enclos qui peut être très vaste (1 hectare pour les girafes/autruches/grue…). On remarque malgré tout que les animaux ont tendance à se répartir les zones géographiques de l’enclos et à ne pas trop se mélanger. L’inconvénient de cet avantage, c’est que parfois les enclos semblent VIDES. Mais je préfère cela que de voir les voir s’entasser avec un regard triste derrière un grillage (la raison pour laquelle je n’aime pas les zoos).

les enclos ont d’abord été pensé pour les animaux : l’inconvénient étant que les animaux peuvent se cacher. Par exemple, l’enclos des loups a été fait pour que ceux ci puisse être totalement hors de de vue des visiteurs, car ce sont des animaux discrets qui aiment restés cachés. Forcément c’est la déception pour les visiteurs. Mais si l’on organise sa visite, on peut profiter de l’animation de nourrissage, pour voir les loups en pleine action ! Au visiteur donc d’organiser sa visite pour voir les animaux, ce qui n’est pas forcément du goût de tout le monde…

les enclos ne sont, pour la plupart, pas grillagés sur toute leur hauteur, c’est vraiment le top pour faire des photos :). De plus, les enclos de la plupart des animaux dangereux (félins et fauves notamment) sont en partie vitrée, ce qui rend la encore la réalisation de photos plus facile. L’inconvénient c’est que les animaux sont plus loin. Mais je préfère nettement ne pas voir de grillage qui gâche l’observation !

enclos des singes - zoo de Paris

Bassin des manchot - Zoo de Paris

Ce que j’ai moins aimé :

le prix. Même si l’on comprend qu’il faut maintenant rentabiliser les dépenses des travaux occasionnés par la remise à neuf du parc, si l’on est une famille la facture peut devenir salée assez rapidement ! (Dans ce cas soyez à l’affût des promotions : de temps à autre il y a des journées gratuites pour les enfants). Si vous travaillez dans une grande entreprise, pensez à regarder du côté de votre CE, ils vendent parfois des places avec 5 euros de réduc, c’est toujours ça !). Cela dit, une chose est sûre : je préfère payer cher et de voir des animaux qui ont l’air en bonne santé, dans des grands enclos bien aménagés, que payer moins et de voir des animaux malheureux…

– le jour de ma visite, il y avait une grosse affluence l’après midi. La visite de la grande serre (un des endroits qui doit être parmi les plus magiques du parc) était vraiment désagréable – on se serait cru dans le métro à l’heure de pointe, le climat tropical en plus. C’était quasiment l’émeute devant le bassin du lamantin ! C’était également un peu l’émeute devant l’animation du nourrissage des loups dans la zone Europe. Ne serait-il pas possible de réguler les jours de forte affluence  l’accès à la serre notamment comme on fait dans les musées?

Une autre critique entendue régulièrement est l’absence de certains animaux INCONTOURNABLES du zoo comme les ours ou les éléphants. A vrai dire, ça ne m’a pas trop gênée car j’ai pu découvrir des animaux que je n’avais jamais vu auparavant (je pense notamment à l’impressionnant lamantin!)

Globalement, j’ai vraiment aimé le parc ! J’ai trouvé que l’ensemble des critiques entendues étaient plutôt dures (en même temps comme je vous le disais en introduction, je n’ai aucun point de comparaison puisque je n’avais pas mis les pieds dans un zoo depuis au moins 15 ans !).

Maintenant trêve de blabla, je vous fait partager ma visite !

La Patagonie :

Première zone du parc. On commence par les nandous (autruche de l’Amérique du sud, les maras (des lapins/chiens de la Patagonie), les Otaries et des petits Manchots de Humbolt trop mignons !

Animaux de la zone Patagonie du zoo de Paris

Dans cette zone, j’ai assisté au nourrissage des manchots et des otaries ! Je conseille de vous rendre à ces animations car les soigneurs donnent pleins d’infos intéressantes sur les espèces et leur mode de vie !

Repas des manchots - Zoo de Paris

 

Ensuite, direction l’Afrique.

Le lion dort sur ces deux oreilles (on n’a vu que le haut de sa tête) mais les autres animaux sont en pleine forme !

Animaux d'Afrique - Zoo de Paris

L’Europe

Dans cette zone, on peut voir surtout les loutres (soyez un peu patient si vous ne les voyez pas elles montrent assez rapidement le bout de leur nez) et les vautours. Si vous êtes là au bon moment, vous pourrez voir des gloutons (des petits ours), les loups et les lynx. Ces animaux se montrent plus difficilement. C’est la zone du zoo qui risque de se montrer la plus décevante. Sinon n’oubliez pas d’assister aux animations (c’est comme cela que nous avons fini par voir les loups !)

loutre du zoo de Paris

La grande volière

C’est mon GROS coup de cœur du zoo : il s’agit d’une IMMENSE volière que l’on traverse dans laquelle les oiseaux peuvent se déplacer librement. Il y a un grand nombre de flamands roses – mais pas que ! Si vous regardez bien, vous verrez une bonne d’espèce différentes vivre ici!

Oiseaux de la grande volière - zoo de Paris

 

La grande serre

La grande serre reconstitue un milieu tropical (faune et flore). Des oiseaux s’y baladent en toute liberté. Il faut ouvrir grand les yeux et regarder partout : en haut, en bas sous les buissons… Ce doit sûrement être un endroit magnifique quand il n’y a pas autant de monde que le jour de ma visite.

Dans cette zone, on trouve des animaux de Madagascar et d’Amazonie. Dans des petits enclos, on peut voir aussi différentes espèces de serpents (impressionnants boas essayant de manger une souris presque plus large que lui!), d’araignées (pas vu car bien cachées), des petites grenouilles colorées…

et c’est aussi là que se situe le bassin de l’énorme lamantin. Hélas au singulier puisque quelques jours avant ma visite, le second lamantin s’était noyé dans son enclos. Bien que vivant sous l’eau, il s’agit d’un mammifère. Il doit donc remonter périodiquement à la surface pour respirer. Hélas, celui-ci s’est retrouvé coincé dans un tunnel de son enclos et n’a pas pu remonter à la surface…
animaux de la zone Guyane - zoo de Paris

Madagascar

En ressortant de la grande serre, on fini la visite avec la zone de Madagascar et ses célèbres lémuriens. Bien sur, ce n’est pas la même émotion que de les voir en liberté comme j’ai eu la chance de la faire au Parc de Ranomafana, mais cela reste toujours des animaux très touchants ! Les maki kata ont un superbe enclos à eux sur 2 petites îles !

lémuriens de Madagascar au Zoo de Paris

 

Et voila, notre balade autour du monde se termine ici ! S’il faut compter au moins 3-4 heures pour bien en profiter, j’ai décidé de vraiment prendre mon temps et finalement j’ai passé 6 heures dans le zoo (dont 30 min de pause déjeuner) !! Il faut dire que l’on a essayé de voir le maximum d’animations, que l’on est revenus sur des enclos dans lesquels les animaux n’étaient pas visibles la première fois pour retenter notre chance (avec plus ou moins de réussite)… On en a bien profité ! J’ai vraiment adoré ma journée dans ce parc ! Cela m’a redonné envie de découvrir d’autres parcs zoologiques : avec bien sur Beauval en première ligne !