Depuis que ma visite au zoo de Paris, m’avait réconcilié avec les zoos (ou en tout cas avec une catégorie de zoo – celle qui se préoccupe autant que faire se peut – du bien être animal), j’avais placé le zoo de Beauval, le parc zoologique le plus beau de France, en haut de ma Bucket List. Quelques aléas et reports plus tard, me voici parti pour le week end du 11 novembre dans la région des Châteaux de la Loire avec pour objectif la visite du parc. Nous aurons de la chance avec la météo puisque nous avions prévu la visite le seul jour ensoleillé du week-end !

 

Le Parc de Beauval

plan du zoo de Beauval

Le Parc de Beauval est immense : près de 30 hectares, c’est pourquoi il est fortement conseillé d’y consacrer la journée entière. Et c’est ce que nous avons fait. Arrivés à 10h15, nous ne repartirons qu’à la fermeture à 17h30 avec seulement une rapide pause déjeuner, le temps de manger un panini. Contrairement au zoo de Paris où nous avions bien traîné, nous avons essayé de garder un bon rythme pour voir tous les animaux. Mission accomplie, en sautant le spectacle des otaries (cela dit je ne suis pas fan de ce genre de performance) mais en assistant à celui des oiseaux qui pour le coup était magnifique ! Il commence doucement avec des vols de rapaces “classiques” pour finir en apothéose sur un lâcher de perroquets, d’ibis et de pélicans (ça m’a pausé quelques questions techniques : comment les oiseaux rentrent ils tous sagement à la maison à la fin??)

Les atouts du Parc de Beauval

Des enclos vastes et adaptés aux animaux

enclos zoo de beauval

l'automne à Beauval
enclos des manchots - Zoo de Beauval

J’ai adoré ma visite du Zoo Parc de Beauval. Bien sur, je préférerais observer ces animaux en liberté, hélas pour la plupart, ils sont en voie d’extinction. Leur milieu naturel sont menacés par l’extension des activités humaines quand ils ne sont pas victimes de braconnage. J’ai eu mal au cœur de nombreuses fois, en me demandant est ce qu’un jour si ces animaux n’existeront plus que dans les zoos ?

Hormis au niveau de la zone des fauves (qui doit faire partie de la plus vieille partie du parc), les animaux sont dans des enclos immenses étudiés pour leur bien être, tout en permettant une observation aisée. Contrairement au zoo de Paris, j’ai vu tous les animaux ! Le personnel est au petit soin avec ses pensionnaires et ça se voit. Une des espèces qui a le plus d’attention est le Koala. Et oui, il est un peu difficile côté alimentation, et n’accepte que les feuilles d’eucalyptus, et encore que celles de son goût. Le zoo fait donc venir des feuilles d’eucalyptus bio d’Angleterre, une livraison par semaine pour garantir leur fraîcheur, le tout pour la modique somme de 100 000€/an !

La plupart des animaux ont leur enclos en deux parties : une partie intérieur pour quand il fait froid dehors, et une partie extérieure. Ils peuvent aller et venir au gré de leurs envies et de la météo !

Des espèces uniques en France

Panda du zoo de Beauval

Ce qui fait le point fort du Zoo de Beauval est de posséder des espèces rares qu’il est difficile à observer même en captivité. Les pensionnaires emblématiques et les plus célèbres sont bien Yuan Zi et Huan Huan sur les deux pandas géants (et une des raisons pour lesquelles je voulais venir à Beauval !) arrivés au zoo en 2012 en tant que cadeau diplomatique de la Chine à la France. L’objectif est d’essayer de faire reproduire les pandas mais ce n’est pas chose aisé, les femelles pandas étant fertiles seulement 3 jours par an ! Il y avait un espoir cette année, mais c’est tombé à l’eau, il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour l’année prochaine !

Mais les pandas ne sont pas les seules espèces extraordinaires : le zoo possède également des okapis, des kangourous arboricoles, des tigres et lions blancs (deux espèces n’existant pas à l’état sauvage).

Les espèces qui m’ont le plus marquées sont les grands singes (orangs-outans et gorilles), les ratons laveurs (ils sont vraiment trop mignons !) et le petit panda roux, absolument craquant !

Raton Laveur - Zoo de Beauval

 

Petit panda roux - Zoo de Beauval
Koala - Zoo de Beauval

orang-outan - Zoo de Beauval

Gorille du zoo de Beauval

Des nouveautés et des agrandissements chaque année

Ouvert modestement avec la collection privée d’oiseaux de Françoise Delors dans les années 1980, le parc qui est d’abord uniquement ornithologique, s’agrandit d’années en années. Il voit ses premiers mammifères arriver en 1989. Commence alors une croissance régulière et rapide.

Cette année, le zoo s’est agrandi avec un immense enclos situé sous une volière accueillant trois d’hippopotames amphibie. Pour 2017, les travaux ont déjà commencé pour créer “La Terre des Lions” un nouvel espace de plus de 5000 m² pour les fauves et félins d’Afrique (et ça tombe bien car justement je trouvais que leur enclos actuel faisait vieillot et petit par rapport au reste du parc), tandis que l’enclos des éléphants sera agrandi pour accueillir un nouveau couple de pachydermes.

Hippopotame amphibie - Zoo de Beauval

Biotope Africain du Zoo de Beauval

 

Informations pratiques

Tarif 2016 : ticket 1 jour : 29€ tarif plein, 23€ tarif réduit, ticket 2 jours : 43.50€ tarif plein, 34.50€ tarif réduit. Ce n’est pas donné, mais il faut bien nourrir les koalas et leurs 8000 copains !

Horaires : ouvert tous les jours à partir de 9 h jusqu’à la tombée de la nuit. Spectacle des oiseaux et des otaries entre mi mars et mi novembre

Combien de temps pour la visite ? Le ZooParc de Beauval vend des tickets pour 1 ou 2 journées. Nous avons un peu hésité sur le temps à consacrer au zoo, et vu la météo des jours suivants, nous avons pris le ticket pour la journée. Nous avons presque eu le temps de votre tous les enclos, mais pas de participer aux animations. Avec le recul, je pense que nous avons fait le bon choix car j’aurais trouvé cela redondant de revenir dans le parc une deuxième journée. Avec des enfants, cela peut être différent et prendre plus de temps, à vous de voir.

Autres informations pratiques

Il est possible de se restaurer dans le parc, il y a plusieurs choix, mais ce n’est pas la folie non plus… J’ai trouvé que les capacités d’accueil des espaces de restauration était un peu juste et le personnel peu nombreux, entrainant pas mal d’attente au stand (même en déjeunant après la foule à 13h30). Les pique-nique sont en théorie interdits dans le parc, mais il est quand même possible de manger un sandwich sur un banc. Sinon il est également possible de ressortir du parc pour profiter de l’air pique nique abritée sur le parking (et dans ce cas là il faut bien penser à récupérer un tampon de sortie à la boutique pour pouvoir rentrer à nouveau dans le parc)

Le parc dispose de son propre parc hôtelier juste à côté du parc, et propose des formules hébergement + visite du parc. Ce n’est pas l’option que nous avons choisi car les prix sont assez élevés, à partir de 100€ la nuit en basse saison sans le petit déjeuner… Il n’y a pas non plus grand chose juste à côté donc c’est à vous de voir ce qui est le plus pratique (avec de jeunes enfants je comprends que l’option hôtel à proximité soit pratique). Personnellement, nous avons séjourné dans une chambre d’hôtes pleine de charme et moins onéreuse du côté d’Amboise mais 40 min de route environ du zoo.

 

A découvrir autour du Zoo de Beauval

Autant profiter du déplacement pour découvrir d’autres choses dans les environs. Lors de mon séjour au Zoo de Beauval j’ai également visité :

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Une journée de visite au Zoo Parc de Beauval

L’entrée du Zoo de Beauval m’a été offerte pour la rédaction de cet article. Néanmoins, je reste libre de ma ligne éditorial. Cet article mon expérience et mon avis sur la visite.