Ile du lac de Bled

La Slovénie, voila un petit pays d’Europe bien discret, dont on entend peu parler et dont on voit peu d’images. Hormis peut être le célèbre lac de Bled, la photo carte postale par excellence avec son île pittoresque au milieu d’un lac entouré de montagnes, il y a un an à peine, je n’avais aucune idée, de ce à quoi ressemblait la Slovénie. Et oui, car la Slovénie est un pays bizarrement oublié des français – et je n’y faisais pas exception… jusqu’à l’hiver dernier où j’ai commencé à m’y intéressé de plus près. Sur place, ce fût une des premières fois où je n’ai pas entendu ma langue parlée aux quatre coins de la rue ! J’ai dû croiser peut être une famille de français en 1 semaine… et j’avoue que ça ne m’a pas manqué !

Car la Slovénie est une petite pépite, un trésor que l’on voudrait garder jalousement pour soi… J’avoue que j’étais assez partagé entre l’envie de vous montrer les merveilles que recèlent cet ancien pays de la Yougoslavie, et les garder secrètement pour moi.

La Slovénie comme par hasard

Ce trésor, je l’ai découvert un peu par hasard. L’année dernière, nous pensions faire un grand voyage en Amérique du Sud, mais finalement, le budget étaient trop élevés et nous avions trouvé plus raisonnable de rester en Europe. J’ai commencé à faire des recherches, pour organiser un road-trip depuis chez moi jusqu’à la Croatie – en passant par la Slovénie. Quand nous avons finalement décidé de réduire la durée de notre séjour de 3  à 2 semaines, il a fallu choisir entre rester 2 semaines en Croatie, ou partager le séjour entre 2 pays. A force de regarder les photos des Alpes, nous ne pouvions décemment pas tirer un trait sur la montagne (surtout que je suis plus montagne que mer!). Et c’est ainsi que nous avons décidé de consacrer une semaine à la découverte de la Slovénie !

Comme à mon habitude, je vous propose dans un premier temps un panorama rapide de ce que nous avons pu voir pendant notre semaine de vacances. Je reviendrais plus précisément ensuite sur les différents lieux visités !

Itinéraire d’une semaine dans l’ouest de la Slovénie

Si la Slovénie est un petit pays par sa taille, il y a beaucoup de choses à voir. Comme vous allez le voir, nous avons vu des choses très variées, le tout dans un petit périmètre – qui correspond à la moitié ouest du pays. Cependant, avec le recul, j’aurais aimé y rester plus de temps, notamment dans le Parc National du Triglav dans le nord est du pays pour avoir le temps de tester des activités “aventure” comme le rafting ! Nous n’avons pas non plus pu explorer l’est du pays, réputé pour ses villes thermales – mais ce n’est pas grave, nous nous sommes déjà promis d’y revenir.

Jour 1 : Route de Zagreb à Bled – arrêt à Radovljica

Arrivés à l’aéroport de Zagreb à 15h, notre premier jour en Slovénie sera consacré à la traversée du pays par l’autoroute, pour rejoindre Bled, la première étape de notre voyage ! La traversée du pays d’est en ouest, nous donne un premier aperçu. Rapidement, on comprend que l’on va avoir le coup de foudre pour ce pays aux collines verdoyantes omniprésentes. Difficile de croire que nous sommes dans un ancien pays communiste tant tout est verdoyant et cossu, un mélange d’Autriche et d’Italie du Nord !

Avant d’arriver à Bled, nous faisons un bref crochet par Radovljica situé à quelques kilomètres de là afin de découvrir sa vieille ville, petite mais très mignonne !

Vieille ville de Radovljica

 

Jour 2 : le lac de Bled et ses environs

Notre voyage en Slovénie commence véritablement le lendemain, avec la visite de Bled. Son lac avec son île est sûrement le paysage le plus célèbre de la Slovénie, et nous avons la chance de le découvrir sous un soleil magnifique ! Nous commençons par la visite des gorges de Vintgar puis nous consacrons le reste de la journée à découvrir les environs du lac de Bled : visite du château, randonnée sur les hauteurs du lac pour rejoindre LE spot photo incontournable du pays, baignade et balade en barque jusqu’à l’île.

Lac de Bled

Jour 3 : lac de Bohijn et randonnée dans le Parc National du Triglav

Le lendemain direction le lac de Bohinj situé au cœur du Parc National du Triglav. Un lac plus sauvage, encastré entre les montagnes. Randonnée dans les gorges de la Mostnica puis balade jusqu’à la cascade de la Savica. A ce moment là, on se demande pourquoi on a pas prévu de rester la semaine dans ce parc, tant les paysages sont magnifiques !

Lac de Bohing

 

Jour 4 : Ljubljana – la capitale slovène

Nous rejoignons ensuite Ljubjlana, la capitale slovène impossible à épeler (enfin quand on repère que L et J étaient 2 lettres visiblement indissociables en slovène, on finit par y arriver). Le centre-ville historique est minuscule et se visite largement en 1 journée en prenant tout son temps. Néanmoins, malgré sa petite taille, j’ai adoré l’ambiance calme et détendue qui y régnait. Malgré que nous étions en semaine, les gens semblaient vraiment décontractés, déjeunaient en terrasse au soleil. Une capitale dans laquelle j’aimerais m’expatrier !

Panorama sur la vieille ville de Ljubljana

Jour 5 : Grottes de Postojna, château de Predjama

nous prenons la route du sud en direction des grandioses et spectaculaires grottes de Postojna. Situées dans la région du Karst, riches en grottes, celles de Postojna sont si grandes qu’il faut emprunter un petit train pour en découvrir une partie !

Grottes de Postojna

L’après-midi, nous avons continuer par la visite du château de Predjama, lui-même à moitié troglodyte et situé sur une grotte (que nous n’avons par contre pas visitées) – puis nous nous sommes baladé dans la vallée vinicole de la Vipava, réputée pour son excellent vin !

Chateau de Predjama

On fini la journée par un détour dans la vallée viticole de la Vipava, et on en profite pour déguster quelques bonnes bouteilles de vin slovène.

Jour 6 : Grottes de Skocjan et Piran

Nous continuons la série des grottes par celles de Skocjan. Interdit (et de toute façon impossible) de prendre des photos à l’intérieur. C’est bien dommage car j’ai découvert un des lieux les plus fous de ma vie – tellement extraordinaire que je pensais pas voir cela sur la planète : un grand canyon… entièrement souterrain. On se croirait transporter dans un film de science fiction, entre le Seigneur des Anneaux et Harry Potter. Si on me disait que le canyon conduirait au royaume du Mordor, je l’aurais cru ! De même que je n’aurais pas été étonné de croiser un dragon… Bref mon imagination s’est totalement enflammée lors de cette visite !

Piran

On finit la journée en passant l’après-midi à la plage de Fiesa près de Piran, puis en visitant le centre historique de cette jolie cité vénitienne posée sur l’Adriatique.

Jour 7 : Lipica et son élevage de chevaux lipizans, les salines de Sečoveljske

Avec un conjoint amoureux des chevaux, nous ne pouvions pas passer à côté du haras de Lipica et son célèbre élevage de chevaux lippizans. Si cette race n’a plus la cote aujourd’hui, elle connut son heure de gloire sous l’empire austro-hongrois. Les chevaux étaient élevés à Lipica pour être ensuite envoyés à Vienne, pour l’école d’équitation de la Cour d’Autriche ou tirer les carrosses. Pas très haut, docile, intelligent, la race est aujourd’hui essentiellement utilisée pour le dressage et le spectacle équestre.

elevage-cheveaux-lipica

Avant de continuer la route pour la Croatie et la seconde partie de nos vacances, nous faisons un arrêt au parc naturel des Salines de Sečoveljske à la frontière sloveno-croate. Le parc est magnifique, surtout avec la lumière du soir. Dommage que nous n’avions pas apporté nos jumelles pour observer les nombreux oiseaux comme les aigrettes et autres échassiers.

salines-slovenie

L’itinéraire sur la carte

Visiter la Slovénie : le guide pratique

La Slovénie fait partie de l’espace Schengen et de la zone euro – pratique !

La vignette pour l’autoroute

Pour circuler sur les autoroutes en Slovénie, il est OBLIGATOIRE d’acheter une vignette à coller sur son pare-brise. Cette indication nous avait été donné par le loueur de voiture croate et heureusement car je ne sais pas si j’aurais compris le système en arrivant en Slovénie. Nous nous renseignons donc au niveau du poste frontière entre la Slovénie et la Croatie. Il y a effectivement un guichet pour acheter la fameuse vignette. Ces vignettes peuvent également s’acheter dans les stations-service slovène.

Pour une voiture, il faut compter 30€ pour une semaine. Le système est ensuite simple, après l’avoir collé sur son pare brise, on peut emprunter les péages des autoroutes en les traversant sans s’arrêter (il faut juste ralentir). Mieux vaut respecter la loi, car les amendes peuvent aller de 300 à 800€ !

Si vous venez en Slovénie par la route depuis la France via l’Autriche, pensez à vous arrêter à la frontière pour l’acheter (dans ce sens il faut vraiment y penser car il n’y a plus de douane). Apparemment, il y a pas mal de gens qui se font avoir alors attention à ne pas oublier !

Comment rejoindre la Slovénie ?

L’aéroport de Ljubljana est le seul aéroport du pays. Par contre, vous pouvez comme nous rejoindre la Slovénie via l’aéroport de Zagreb qui est situé à moins de 30 kilomètres de la frontière ou par celui de Venise. Par contre, assurez-vous que le loueur de voiture accepte le “cross border” c’est à dire la traversée des frontières (oui car ce n’était pas le cas avec le premier loueur à qui j’avais fait appel, j’ai dû annuler ma réservation pour réserver auprès d’une autre compagnie… heureusement, je m’en suis quand même rendu compte avant donc je n’ai eu aucun souci !).

Sinon il est bien sur possible de rejoindre la Slovénie par la route. Il faut alors compter une douzaine d’heure depuis Paris, 10h depuis lyon ou 7h depuis Strasbourg. Dans ce cas là n’oubliez pas d’acheter la vignette autoroute vu que dans ce sens il n’y a plus de postes frontières !

Budget pour un voyage en Slovénie

La Slovénie est une destination un peu moins chère que la France (surtout au niveau de la restauration), mais nettement plus chère que la Croatiee. Voici quelques ordres de grandeurs de prix :

  • compter entre 60 et 80 € la nuit pour 2 personnes dans un bed and breakfast avec petit déjeuner compris
  • 6 à 10€ le plat dans un restaurant, prévoir un peu plus à Bled
  • 1€/h pour le parking. C’est assez fou de voir que les parkings même dans les rues, même dans la nature (surtout au niveau du Parc National du Triglav) sont payants et en plus sur des plages horaires beaucoup plus étendues qu’en France (genre 7h-21h!). Par contre nous avons constaté que les parkings “en dur” ne sont pas beaucoup plus chers que les places de parking dans les rues.

L’appli Slovenia Trails Hiking & Biking pour trouver des itinéraires de randonnée

application slovenia trails
Je n’avais pas vraiment préparer le voyage : hormis les grandes lignes, je n’avais pas pris le temps avant le départ de repérer des itinéraires sympas de randonnées sur internet. Sur place, j’ai découvert la super appli gratuite développée par l’office du tourisme : Slovenia Trails (disponible sous Iphone et Android). Elle nous a été d’une grande aide puisqu’elle permet de repérer des itinéraires autour de soi (avec kilométrage et difficulté). On peut télécharger l’itinéraire qui nous intéresse et celui-ci devient disponible hors connexion. C’est parfait, car on peu même sa position GPS sur la carte ! Impossible de se perdre ! C’est simple, toutes les randonnées que nous avons réalisées l’ont été grâce à cette application. Un exemple à suivre pour d’autres destinations  – ça nous a bien manqué du coup en Croatie !

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Itinéraire d'une semaine en Slovénie