Europe France Hauts-de-France

Visite du Centre Historique Minier de Lewarde

Centre Historique Minier de Lewarde

Le Centre Historique Minier de Lewarde, est le plus grand musée de la mine en France consacrée à l’extraction du charbon. Construit sur l’emprise de la fosse Delloye, une mine exploitée entre les années 1930 et 1970, l’architecture du bâtiment allie parfaitement les anciens bâtiments en briques d’époque et des agrandissements en verre. Il fait partie des visites incontournables à réaliser lors d’un séjour dans le Bassin Minier du Nord Pas de Calais et permet de mieux comprendre les enjeux de l’exploitation du charbon, qui assura pendant plusieurs siècles la croissance et la prospérité économique en Europe.

La visite du Centre Historique Minier de Lewarde se déroule en trois étapes :

  • Rencontre témoignage de 30 minutes avec un ancien mineur (en option mais que je vous recommande vraiment)
  • Visite guidée de la mine de Lewarde (1h)
  • Visite libre des autres espaces et expositions permanentes et temporaires du musée

Des visites guidées (qu’ils s’agissent des rencontres témoignages ou de la visite de la mine) partent régulièrement aussi, (hormis pour les rencontres témoignage), il n’est pas nécessaire de se renseigner à l’avance sur les horaires de départ des visites. Il est tout à fait possible de réserver sa visite en arrivant, et il y a largement de quoi faire dans les espaces en visite libre du musée de la mine de charbon de Lewarde pour patienter en attendant l’heure du départ pour la visite de la mine.

Entrée du centre Historique minier de Lewarde
une salle d'exposition du centre historique miner
centre historique minier Lewarde
une salle d'exposition du centre historique miner

Rencontre témoignage avec un ancien mineur

Nous commençons notre visite du Centre Historique Minier de Lewarde avec une rencontre-témoignage avec un ancien mineur (en option dans le ticket d’entrée mais je vous la recommande vraiment). En 2016 lors de ma visite, il n’en restait plus que 4 à faire ces visites guidées, alors il faut vraiment en profiter. La visite du musée de la mine prend vie avec lui quand il nous raconte son expérience au fond de la mine à extraire le charbon. Il nous fait visiter le musée avec son œil et à travers son histoire, évoque celles des milliers d’autres personnes qui travaillent dans les mêmes conditions. Passionnant !

Rencontre avec un ancien mineur au centre historique minier de Lewarde

Visite de la mine de charbon de Lewarde

Après cette rencontre passionnante, nous enchaînons avec la descente tant attendue au cœur de la mine de Lewarde ! Les départs se font régulièrement (toutes les 15/30 min environ) mais uniquement en visite guidée. Après avoir mis notre casque, nous prenons l’ascenseur direction le fond de la mine !

Centre historique minier de Lewarde
équipée pour la descente dans la mine !
visite de la mine de Lewarde
visite de la mine de Lewarde
visite de la mine de Lewarde

Pour des raisons de sécurité, il ne s’agit pas de la véritable mine que nous allons visiter mais d’une reconstitution. Il faut savoir qu’il n’existe aucune mine de charbon en France où les visiteurs ont le droit de pénétrer. Par contre, il est possible de le faire à l’étranger et notamment à Blegny-Mine en Belgique près de Liège.

Pour avoir visiter les deux, je vous vous garantir que la reconstitution de la mine réalisée au musée de Lewarde est très bien faite !

Tout au long de la visite, le guide nous retrace l’histoire des mineurs et l’évolution des conditions de travail depuis le début de l’extraction du charbon au XIXème siècle jusqu’aux années 1990, qui correspond à la fin de l’exploitation du charbon en France.

Un travail éreintant, dans des conditions extrêmement difficiles (bruit, chaleur, poussière) avec la peur permanente du « coup de grisou » ou des effondrements de tunnel. Les enfants sont sollicités dès leur plus jeune âge (6/8 ans) car leur petite taille leur permet de se faufiler dans les veines les plus étroites. On est pas très loin de Germinal. Il faudra atteindre la seconde moitié du XXème siècle pour que l’on commence à s’intéresser à la santé des mineurs, et notamment aux problèmes respiratoires liés à l’absorption de poussière de charbon (maladie qui tuera nettement plus de travailleurs que tous les coups de grisou et effondrements réunis). De quoi être bien content de retourner travailler le lundi devant son ordinateur dans un bureau climatisé !

Déjeuner au Briquet, le restaurant du musée

La balade en vélo électrique à travers le bassin minier du Douaisis de la matinée nous avait ouvert l’appétit. C’est avec une carbonade flamande (sorte de bœuf bourguignon à la bière) au restaurant « Le Briquet » du Centre Historique Minier de Lewarde (CHM pour les intimes) que nous reprenons des forces. Ce restaurant est situé dans l’ancienne scierie de la mine. Un cadre très sympa pour se plonger dans l’ambiance de ce qui nous attends pour l’après-midi. Une adresse que je vous recommande à la fois pour des raisons pratiques, mais également pour son très bon rapport qualité/prix.

Restaurant du centre historique minier de Lewarde

Informations pratique pour visiter le Centre Historique Minier de Lewarde (2022)

Combien de temps dure la visite de la mine de Lewarde ?

La visite guidée de la mine de Lewarde dure 1h, néanmoins pour visiter la totalité du site du Centre Historique Minier de Lewarde je vous conseille de prévoir au moins 3 heures. Et c’est un minimum ! 3 heures, cela peut sembler long, mais nous n’avons vraiment pas vu le temps passer ! Le Centre Historique Minier regroupe en effet plusieurs espaces : la reconstitution de la mine mais également de nombreuses salles d’expositions temporaires et permanentes. Nous y serions même restés une heure de plus (nous n’avons pas eu le temps de visiter l’exposition temporaire sur Germinal), si nous n’avions pas de la route à faire pour rentrer à Paris.

Tarifs (sans/avec visite témoignage) : 12,50€/14.30€ adulte, 8,30€/6,70€ enfant; 40.20€/33€ forfait famille 2 adultes et 2 enfants âgés entre 5 et 18 ans

Horaires d’ouverture : Ouvert tous les jours, du 1 mars au 14 novembre, 9h – 19h30 ; du 15 novembre au 28 février, 13h – 19h en semaine, 10h – 19h dimanche, jours fériés et vacances scolaires. Dernière entrée 2h avant la fermeture. Fermé le 1 mai et le 25 décembre et du 1er au 31 janvier.

Accès en transport en commun : depuis la gare de Douai, prendre la ligne A du Tram en direction d’Aniche. Descendre à l’arrêt « Place des Vésignons » à Lewarde.

Accessibilité : Le Centre Historique Minier de Lewarde est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite (y compris la visite de la reconstitution de la mine).

Retrouvez toutes les informations pratiques à jour sur le site internet du Centre Historique Minier de Lewarde.

A lire aussi

Retrouvez mes autres articles autour du Patrimoine Minier du Nord Pas de Calais et de Wallonie :

Cet article est issu d’un partenariat avec l’Office du Tourisme du Douaisis. Néanmoins, je reste libre de la ligne éditoriale et les avis exprimés dans cet article sont les miens.

5 Comments

  • Reply
    Chloé
    8 août 2016 at 14:05

    Ma sortie de fin d’année avec les élèves^^! Le lieu et les visites proposées aux enfants sont exceptionnels

    • Reply
      Mathilde
      11 août 2016 at 11:44

      C’est vrai que c’est vraiment très bien fait pour les enfants. Entre la rencontre avec les anciens mineurs et l’exploration de la mine, c’est vraiment marquant pour eux !

  • Reply
    tiphanya
    28 août 2016 at 22:47

    Je valide totalement le restaurant, mais je n’ai pas aimé la surprise de fin de visite. Disons que j’avais compris dès le départ, que du coup le guide n’osait répondre à certaines questions posées pour garder le secret au mieux. Je n’aime pas cette idée de jouer avec les gens. J’aurai préféré l’apprendre, je ne sais pas, au bout de 5 ou 10 minutes dans la mine. Cela n’aurait rien changé à la qualité de la visite (la guide était top), mais l’oeil n’est pas le même, plus muséographique et témoignage.
    Sinon, avec enfant mais en visite libre, on peut prévoir 1h30 pour faire l’expo !

    • Reply
      Mathilde
      29 août 2016 at 08:55

      Avec mon conjoint, on a eu des avis divergeant sur la surprise. Lui avait tout de suite compris et ça ne lui a pas plu qu’on ne le dise qu’à la fin. Au contraire, je me suis laissé prendre au jeu, même s’il y avait une chose qui me semblait bizarre. Cela m’a pas gênée, par contre, je trouve cela bizarre qu’il n’en parle nulle part (j’avais regardé leur site internet notamment pour savoir si je vendais la mèche ou non…).

  • Reply
    Les Ch'tis Trotteurs
    22 avril 2018 at 12:06

    Superbe article ! Nous sommes de la région et pourtant, nous n’avons jamais visité ce musée.
    Nous allons prendre le temps durant les ponts de mai pour visiter le bassin minier et découvrir la culture de notre région 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This