Italie Piemont - Lombardie Reviews Vénétie

Partir en Italie en train couchette Thello

wagon train couchette Thello
Du fait de l’épidémie de COVID-19, le traffic des trains de nuit Thello est interrompu pour une durée indéterminée sur la ligne Paris-Venise.

Le week end dernier, je suis partie 3 jours à Venise. Partant de Paris, plusieurs choix s’offrait à moi : l’avion où le train couchette. Habitant assez loin de l’aéroport de Roissy, et parce que cela était plus économique j’ai préféré choisir le train de nuit via Thello. (Le train desservant aussi à Dijon, cet article peut donc intéresser également les Bourguignons).

Un des avantages que je voyais également au train de nuit Thello est qu’il nous amène directement à la gare de Venise Santa Lucia en centre ville :). En partant le soir après le boulot et après une « bonne » nuit de sommeil, nous voilà débarqué directement au cœur de la Sérénissime. Vu comme ça, ça à l’air super !

affichage en gare de notre train Thello pour Venise

wagon train Thello
Si ce train vous intéresse, sachez qu’il dessert aussi les villes de Dijon, Milan, Padoue, Vérone, Vincenze… Et qu’il existe également un Marseille-Milan. Je pense que si j’avais connu ce train avant, je l’aurais testé l’année dernière pour mon grand week end à Milan l’année dernière. Et en plus d’être une solution économique, c’est aussi une solution plus écologique que l’avion.

C’est pourquoi, dès que l’idée du week-end à Venise s’est concrétisé, je n’ai pas hésité une seconde et j’ai réservé mes billets de train.

C’est seulement ensuite, j’ai cherché des avis sur internet… Et au vu des histoires plus terrifiantes les unes que les autres que j’ai pu lire – allant des vols aux punaises de lit – j’ai commencé à avoir un peu peur. Suite à mon voyage, j’avais envie de faire un article à ce sujet pour faire un peu la part des choses et mettre fin aux légendes urbaines !

Avant tout de chose, je tiens à rappeler que mon expérience est limitée à 1 trajet A/R, alors peut être j’ai pu avoir de la chance sur certains points (notamment celui des punaises de lit), et de la malchance sur d’autres (un retard assez important à l’aller et au retour) !

La sécurité à bord des trains Thello

La première question qui revenait souvent et à laquelle je n’avais pas pensé au départ est celle de la sécurité. J’ai vu beaucoup de personnes qui avaient peur des vols, notamment en gare de Milan. Alors, je ne dis pas qu’il n’y a jamais eu des faits divers, comme il y en a également des fois dans nos lignes de RER, mais il faut savoir que les cabines ont des portes qui se verrouillent de l’intérieur grâce à deux loquets. Normalement, tout devrait donc bien se passer comme ce fût le cas pour nous !

Par contre c’est vrai qu’il y a des vols et que par conséquent, question de bon sens, si on va à la voiture bar, il faut emmener avec soi ses affaires de valeurs (papiers, argent…). Cela parait normal, mais l’un des employés du wagon bar nous a dit que nous avions bien fait de venir avec nos sacs, car il arrivait que des personnes ayant laissées leurs affaires dans le wagon en leur absence se fassent voler… De même, je dors toujours avec mon sac à main et mon appareil photo à côté de moi, voire je m’en sers comme oreiller.

Le confort à bord des trains Thello

Des compartiments viellots

Alors c’est un peu la que le bas blesse. J’ai vraiment trouvé que les wagons étaient dans un état vétuste. Si ce n’est pas complètement catastrophique, les wagons ne sont pas de la première jeunesse et une rénovation de l’intérieur ferait du bien (édit 2018 voir en fin d’article : les trains ont été rénové au printemps 2018 !).

Pour les couchettes, nous avions pris un compartiment de 6. Si vous êtes dans ce cas, surtout évitez les couchettes du bas. Le système des couchettes est fait pour avoir un siège pour les trajets de jour qui basculent en lit pour la nuit. Sauf que le lit du bas est à moitié occupé par les coussins du fauteuil inamovibles, et c’est mission impossible pour tenir sur la couchette. Heureusement je suis un petit gabarit : ça passait quand même mais c’était limite ! De toute façon, le mieux en train couchette, ça reste c’est la couchette du haut. J’étais persuadée de l’avoir demandé au moment de la réservation pourtant 🙁

Si voyager dans ces conditions pour 35 € le trajet passe encore, je trouve ça un peu dur de faire monter les prix jusqu’à plus de 100 €…

Le chauffage : un point qui à l’air de poser problème !

Un autre point négatif est le chauffage à bord du train. Je ne comprends pas l’intérêt de chauffer les wagons à 30°C sachant que l’on ne peut pas trop se deshabiller lorsque l’on dort dans un train couchette vu que l’on partage le compartiment avec des inconnus. Au cas où vous auriez quand même un peu froid, Thello a pensé à tout et vous fournit une couverture (d’une propreté assez relative, visiblement ils font des économies sur la lessive…) !

Sur le trajet du retour, problème inverse : notre chauffage s’est arrêté pendant la nuit. Je ne sais pas s’il s’agit d’une panne bienvenue ou d’une personne de mon wagon qui a réussi à l’éteindre, mais ça nous a enfin permis d’atteindre une température normale, puis la température a continué de chuter et nous avons même eu un peu froid.

Autres remarques

Par rapport aux punaises de lit, rien à déclarer, soit nous avons eu de la chance, soit des progrès ont été fait par la compagnie Thello à ce niveau là. Mystère ! Je ne saurais pas vous en dire plus à ce sujet !

Sinon comme d’habitude lorsque l’on voyage en train couchette, si vous espérez fermer l’œil, n’oubliez pas votre masque de sommeil et une paire de boule quies ! Bon et si comme moi au retour vous avez la « chance » de tomber sur un voyage linguistique de lycée, et bien prenez votre mal en patience car vous ne dormirez pas (mais là ce n’est pas la faute du train!) Et puis rappelez vous que vous aussi quand vous êtes partis à leur âge, la dernière chose que vous auriez voulu faire c’était DORMIR lol ! (même si sur le coup je les ai tous détesté!!!)

Le wagon-bar

Le wagon-bar fût un peu notre QG lors du voyage pour la simple et bonne raison qu’il est finalement assez vide et que l’on a plus de place que dans les compartiments. Ainsi, nous sommes restés dans le compartiment uniquement pour dormir. Contrairement au wagon bar de nos TGV, ceux ci ont l’avantage d’avoir des sièges assez confortables et de grandes tables.

dans le wagon bar du train ThelloLe fonctionnement reste similaire à ceux auxquelles nous sommes habitués : il faut se lever pour commander une boisson chaude ou un en-cas. Le choix n’est pas vraiment exceptionnel. Nous n’avons pas testé les sandwichs car nous avions préféré les prendre dans la gare, et nous avons eu raison 🙂 Le choix est limité et peu appétissant ! 

wagon bar train thello

Lors de notre voyage, les employés étaient sympas, pas besoin de consommer pour rester dans le wagon et ça c’est plutôt chouette 🙂

La ponctualité

Ouille, alors la dessus, pas bon du tout ! 

Alors peut être nous n’avons pas eu de chance, car après tout nous n’avons fait que 2 trajets, mais aucun des 2 trains n’est arrivé à l’heure à destination : 30 min de retard à l’aller, 2h au retour. Pas génial sachant que je pensais pouvoir retourner au boulot dès mon retour de week-end. Heureusement que j’avais pas de réunion et que j’ai pu poser une demi journée pour compenser mon retard…

Ce qui m’a le plus énervée dans l’histoire c’est que l’on avait aucune information. On ne savait pas combien d’heures nous avions de retard, ni pourquoi nous nous arrêtions longtemps en rase campagne. Je trouve toujours que cela passe mieux lorsque l’on sait POURQUOI le train qui est DEJA en retard reste immobilisé dans un lieu totalement désert…

Le bilan de mon voyage à bord du train Thello

Bon bah forcément un peu mitigé. Si j’aime bien voyager en train de nuit, car je trouve cela pratique (je dors bien quand je suis bercée par le roulis du train), j’ai trouvé les couchettes assez inconfortables et j’ai été un peu énervée par le retard et le manque d’information. Ça serait bien que la compagnie Thello investisse dans l’aménagement des trains, histoire d’avoir quelque chose de plus agréable et de plus confortable.

Après j’ai envie de dire que partir en Italie en train de nuit n’est pas une si mauvaise solution (si on ne prend pas les couchettes du bas) lorsque l’on peut avoir comme nous des tarifs aussi intéressants et surtout ce train ce n’est pas le far-west comme on peut le lire parfois sur internet ! Si vous respectez les règles de bon sens, il ne devrait rien vous arriver !

EDIT 2018

En 2018, les trains Thello ont bénéficié d’une rénovation complète (ils en avaient bien besoin). Les wagons rénovés vont arriver petit à petit jusqu’à la fin de l’été 2018. J’ai l’impression que le « problème » de la couchette du bas n’a pas été revu suite à cette rénovation alors je vous conseille dans le doute de privilégier les autres places

Chaque train Thello se voit également doté de 4 cabines « premium » qui disposent chacune de leur salle de bain et toilette privée.

En tout cas n’hésitez pas à me faire un retour si vous empruntez un train Thello rénové car je n’ai pas encore eu l’occasion de voyager à leur bord depuis leur rénovation !

23 Comments

  • Reply
    Solene
    21 mars 2015 at 19:29

    C’est cool d’avoir un avis aussi détaillé ! J’aime beaucoup les trains de nuit et je trouve que c’est un super façon d’arriver à Venis après tu as raison il fait être un peu prudent mais jamais eu de soucis jusque-là non plus ! A bientôt solene

  • Reply
    Aurélie
    23 mars 2015 at 21:20

    J’ai découvert ton blog par hasard via le blog de Sarah, et un article avec un tel titre ne pouvait que m’interpeller, puisque je suis moi-même rentrée de Venise il y a de cela un mois. Nous avions fait l’aller en Thello et le retour en avion. J’ai trouvé qu’arriver en plein coeur de Venise avec le train était une expérience exceptionnelle, par contre je partage ton avis pour le confort moyen moyen et les couchettes basses… On a trouvé l’avion bien plus confortable (et au final au même prix depuis Paris). Plus d’infos sur notre expérience ici : http://smilingaroundtheworld.com/2015/02/23/partir-en-week-end-a-venise-sans-se-ruiner-astuces-pratiques/

  • Reply
    Pauline
    26 mars 2015 at 19:59

    Intéressant ce demi #bonplan ! Tu as payé combien l’A/R ? En réservant cb de temps en avance ? Ce serait cool d’avoir la durée du trajet aussi comme ça on a toutes les infos sans aller sur leur site 🙂 franchement si c’est pas cher, j’me laisserai bien tenter (moi qui prend déjà les trains de nuit pr rentrer dans mon sud-ouest natal)

    • Reply
      Voyager en photos
      27 mars 2015 at 09:05

      J’ai payé 70 € A/R par personne en réservant 3 mois 1/2 à l’avance pour voyager en période creuse (hors vacances scolaires, hors ponts, hors carnaval…). Il est surement plus difficile d’avoir des tarifs intéressants pour des périodes très demandées.

      • Reply
        Séverine
        30 septembre 2015 at 18:21

        pas forcément ! j’ai réussi à trouver des allers-retours lors des prochaines vacances d’octobre 2015 à 70 euros et de plus pendant l’expo universelle !

        • Reply
          Mathilde
          5 octobre 2015 at 14:58

          Super ! Comme quoi il faut toujours regarder, et avec un peu de chance on tombe sur de bonnes affaires ! C’est bon à savoir !

  • Reply
    christophe
    10 mai 2015 at 16:51

    Je reviens d’un séjour à Venise par le train Thello et je ne recommande pas ce moyen de transport.
    Ce train est totalement dépassé et date des années 60. Aucun confort. Tout ce que l’on ne souhaite pas lors d’un voyage : promiscuité, bruit, odeurs, saleté, couchettes inconfortables.
    Thello, une compagnie à fuir tant qu’elle n’aura pas renouvelé le matériel.
    Prenez l’avion qui en plus est moins cher.
    A bon entendeur …

    • Reply
      Voyager en photos
      10 mai 2015 at 21:18

      Comparé aux trains couchette français (qui ne sont pas non plus de première jeunesse ,mais qui ont tendance a être supprimé au profit du TGV), je n’avais pas trouvé le train couchette Thello beaucoup plus inconfortable vu que dans les 2 cas nous sommes 6 par wagons. Je pense qu’il doit y avoir une question de chance : mieux vaut ne pas tomber avec des ronfleurs…

      Je trouve que le train peut valoir le coup uniquement si vous avez possibilité d’avoir les billets à 35€ le trajet. Si c’est plus cher, il faut mieux se tourner vers l’avion qui a le mérite d’être plus rapide !

    • Reply
      Séverine
      30 septembre 2015 at 18:23

      Après si vous chercher le confort, il faut peut-être s’orienter sur les trains de luxe ?? Personnellement je voyage sur thello depuis 5 ans et n’ai jamais eu de soucis particuliers…. et nous n’avons pas tous un aéroport à portée de main (je prends le Thello à Dijon).

    • Reply
      Christine Pagnoulle
      16 janvier 2019 at 16:11

      Mais empreinte écologique sans commune mesure.

  • Reply
    moi
    20 mai 2015 at 09:57

    « le bât blesse » … 🙂
    Mis a part ceci, cette compagnie est une catastrophe !! a éviter ! 3h30 de retard. Wagons rempli de clandestins ! couchettes du bas: une horreur! premier et dernier voyage que je ferai avec eux ! Mieux vaux prendre le TGV ou y aller en vélo ! 🙂

  • Reply
    tomasino
    15 octobre 2015 at 21:42

    j’ ai pris thello venise paris en septembre – pas de drap ni couverture no oreiller
    en plus il a fait froid la clim ne fonctionnait pas – il y avait seulement en guise de drap quelque chose en papier
    les toilettes immondes pas de personnel et le wagon resto nul. pour autant le prix pas moins cher

  • Reply
    Luca
    13 novembre 2015 at 12:11

    J’ai pris ce train au départ de Venise pour obligation, car mon avion a été annulé et je devais rentrer à Paris en urgence. Train des années 60 vétuste, sale, mauvaise odeur, Toilette hors service, couchettes inconfortables.
    Wagons rempli de clandestins, sens de l’abandon et d’insécurité. Dans le train règne l’anarchie, aucun respect de règles et de l’éducation. Si vous souhaitez vivre dans la peau d’un immigré clandestin, prenez le.

    Ce train est totalement dépassé et date des années 60. Aucun confort. Tout ce que l’on ne souhaite pas lors d’un voyage : promiscuité, bruit, odeurs, saleté, couchettes inconfortables.

  • Reply
    Lausenaz-Pire C
    23 juin 2016 at 10:03

    Commentaire négatif également après un voyage récent à Venise. Saleté des couchettes, voyageurs saouls qui ont rendu les toilettes inutilisables, piqûres d’insectes au réveil !
    A l’aller, plus aucun service au wagon-bar après Milan (5 h 30 du matin) … pas de petit déjeuner possible ! Mais pas de sentiment d’insécurité une fois fermée la porte du compartiment « femme ». J’avais un excellent souvenir de ce même voyage en 2014. Désormais, je ne ferai plus appel à cette compagnie !

  • Reply
    CATINEAU Maximin
    13 août 2016 at 17:45

    Train peu confortable avec beaucoup de secousses et des policiers suisses odieux qui vous réveillent à 2 heures du matin. Fuyez ce train qui réserve peu de place mais qui demande beaucoup d’argent pour être réservé !

  • Reply
    CAZALE
    7 février 2017 at 16:47

    TRES MAUVAISE COMPAGNIE A FUIR… PAS COMMERÇANT DU TOUT NUL….TRÈS CHER….SALE, TRÈS MAUVAISE ODEUR DANS LE TRAIN,
    PERSONNEL DE MAUVAISE HUMEUR
    VRAIMENT JE NE RECOMMANDE PAS……PLUS JAMAIS.

  • Reply
    goupille
    9 juin 2017 at 18:27

    le voyage est assez long , pour dormir dans les couchettes il faut des boules dans les oreilles , car le ronronnement des roues est bruyant ,ainsi que la climatisation ; mon voyage allez: les wc avait un problème de décompression !!! donc patouille au sol et mauvaise odeur ; pour le retour les wc était propre , le personnel très aimable et serviable ; les couchettes très correct avec oreillers et couettes

  • Reply
    PULLMAN
    20 juillet 2017 at 14:34

    Avant Thello c’était Artésia. Le problème est que c’est toujours le même matériel. Pour les retards c’est kif kif , j’ai même été remboursé intégralement d’un aller après 4H de retard (motrice hs). Le resto Artésia était top avec des spécialités italiennes gouteuses. Après avec THELLO tout c’est dégradé, dans le resto, un serveur sans mémoire incapable de se souvenir de ce que les clients lui avait commandé. Par contre en wagon lits les voitures rénovées (ancienne MU CIWL) étaient de bon confort. Le retour s’effectuant par le V.S.O.E là on joue plus dans la même cour.

  • Reply
    nightjet
    31 juillet 2018 at 21:42

    Je voyageais avec ma famille dans ce train plusieurs fois en voiture lit (compartiment pour trois) sans problème et en bon confort. Par contre je ne voulais pas voyager en couchette dans ce train. Confort et qualité de service sont certainement loin des nightjet (trains de nuit des ÖBB)

  • Reply
    Michel Hourcade
    8 octobre 2018 at 16:17

    Michel et Martine HOURCADE Nous avons pris hier pour la première fois le Thello EuroCity 160 le Dimanche 7 octobre à 16h58 de Genova Piazza Principe vers Toulon où nous devions arriver à 21h42. Cette expérience a été absolument CATASTROPHIQUE: Nous sommes arrivés à Toulon avec 2h de retard !!!
    1. Au départ de Gênes le train est annoncé tardivement avec 5 mn de retard, il en aura 10 au départ, mais surtout on doit déplorer le manque absolu d’information sur la constitution du train (nous étions voiture 17) La partie Italienne du voyage s’est correctement passée, il faisait jour et l’arrêt aux gares était annoncé. Un contrôle des billets a été effectué électroniquement par 3 personnes de manière assez professionnelle.
    2. Les choses se gâtent vraiment à Vintimille. Un changement de locomotive difficile (?) et/ou des problèmes d’aiguillage (!?) vont nous tenir immobilisés et dans le noir pendant plus d’une heure SANS LA MOINDRE INFORMATION (j’ai dû descendre sur le quai pour apprendre qu’on allait repartir avec 1 heure de retard « qu’on rattraperai en partie » Plus aucun renseignement ensuite ni aucune information même lorsque des contrôleuses (peu aimables) sont passées pour effectuer un nouveau contrôle dans un compartiment presque vide (4 personnes en tout) Plus aucune annonce … on s’arrête longuement le long d’un quai de gare inconnu et obscur vers 22h00 … on repart sans la moindre annonce … j’évaluerai moi-même l’heure probable d’arrivée à Toulon en utilisant mon GPS … ce sera finalement 23h40
    Les conditions archaïques de ce voyage (wagons sales vieillots, absence de diffusion des messages, manque de soin et d’attention du personnel) et les retards accumulés sans la moindre information aux arrivées et départs des gares induisent à recommander de ne plus JAMAIS utiliser cette entreprise (qui selon moi a vocation à péricliter à brève échéance)

  • Reply
    Gabriel
    4 mars 2019 at 00:20

    Bonjour,

    Le voyage a été fait en 2019 et par rapport aux avis je pense que tout a énormément changé depuis !
    A l’aller j’étais en 2ème classe et au retour en 1ère. On est partis de Paris.
    Il paraît que Transdev s’est retiré de Thello, et que Trenitalia (la compagnie nationale italienne) possède la totalité de Thello.
    Pas de train-couchettes des années 60, tout a été rénové. Les lits sont assez confortable, et chaque voyageur possède un kit avec un oreiller et une couverture. En première on a le droit à du champagne, un jus d’orange, des gâteaux salés, des serviettes nettoyantes et un kit avec un savon, etc.
    Malgré les arrêts nombreux en rase campagne française, helvète ou italienne, le train était à l’heure (09:33 à Venise, 2mn d’avance et 09h35 pile à Paris) et on a pu très bien dormir avec mes amis.

    Je recommande fortement ce voyage à n’importe qui. Plus confortable que l’avion, pas de check-in, pas besoin de se trimballer à l’aéroport, personnel très sympa, etc.

    • Reply
      Mathilde
      8 mars 2019 at 13:08

      J’avais entendu qu’ils avaient rénovés les wagons. Ce n’est pas plus mal car ils commençaient à être vieillots. Je n’ai pas utilisé Thello depuis l’écriture de cet article, mais je ne manquerais pas de le mettre à jour si j’avais l’occasion de tester les nouveaux trains.

  • Reply
    Éric Tasca
    7 mars 2019 at 21:24

    Pour faire Paris Milan une fois par an depuis cinq ans suis toujours arrivé à l’heure, voire avec 30 minutes d’avance à Milan wagons de 4 c’est bien, assez confortable. Réglage chaud froid pas toujours évident mais on y arrive. Sécurité avec verrous depuis l’intérieur de la cabine, personnel de bord présent, police la nuit au passage de frontière. Il faut ses papiers et ses billets pour monter. Arriver directement à Milan le matin à 6h c’est chouette on ne perd pas de temps et le métro relie au centre ville. Idem pour le retour à 23h on profite de la ville. Bouteille d’eau gratuite par personne, taie d’oreiller et draps plutôt propres, jamais eu de problème de punaises de lit ni autres désagréments.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This